www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 Still ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Still ...   Mer 4 Mai - 16:29




Still ...
Obake Yuurei & Trisha Cluvel

- Tu compte faire me faire la tête encore longtemps ?

Me demanda une voix que je connaissais par cœur. C’était Maya … J’avais marché sans but et me voilà arrivée au lac. J’observais sa surface miroitante debout, au bord de l’eau.

- Je te fais pas la tête …

- Nan bien sûre … c’est pour ça que tu me parle à peine depuis deux jours …

C’est vrai que ces dernier temps je lui avait à peine adresser la parole. Pourtant nous ne nous étions pas disputées ni rien … En fait ces derniers jours faut dire que je n’adressais la parole à quelqu’un uniquement quand j’y était obligée. Ça n’allait pas fort en ce moment et la seule raison – mais croyez moi s’en est une bonne, enfin de mon point de vue – dans deux jours ça fera pile neuf ans que Maya est morte. Et chaque année, ce jour n’a pas un effet positif sur moi. Même si dans un sens, elle est toujours avec moi, grâce à mon don. Pour moi ça reste le jour où elle est partie en tant qu’humaine et même si j’essaye de rire, d’être heureuse ce jour, je n’y arrive pas. Et quand par miracle j’y arrive, je me sens coupable de m’amuser un jour pareil. C’est plus fort que moi, Maya trouve ça stupide, je devrais profiter de la vie et ne pas me soucier de ça d’après elle. Profiter, je veux bien, mais pas ce jour-là, c’est pas possible j’y arrive pas. Vous direz nous ne somme qu’à deux jours de ce jour en question. Je le sais. Mais je sais pas je suis vraiment pas d’humeur à rire en ce moment.

- Je ne te demanderais pas ce qui ne va pas, je ne le sais que trop bien, mais c’est stupide.

Me dis-t-elle en laissant les vaguelette du lac, mouiller ses pieds. Elle souriait. Elle me paraissait si vivante. Seulement elle ne l’était qu’à mes yeux.

- Tu trouve ça stupide, d’être déprimée à cause de ça ? Pas moi …

Elle soupira d’exaspération.

- Encore je serais réellement partie, je pourrais comprendre mais là …

- Je te signale qu’au yeux de tous tu ES réellement partie.

Elle soupira de nouveau et me lança un regard, qui signifiais que je commençais à l’énerver. Je me dirigeais vers l’eau et enlevais mes ballerines, pour plonger mes pieds nus dans l’eau.

- Mais aux tiens je suis encore là, alors arrête de penser au passé.

Maya avait raison. Parfois je n’y pensais jamais. Mais, quand j’y pensais je n’arrivais pas à m’en défaire. Cette nuit j’avais encore rêvé, du soir où c’est arrivé. Résultat je me suis réveillée à 4h et après impossible de me rendormir. Je me mis à sourire. Pourquoi je ne savais pas … Mais je souriais. Ouais bizarre je sais …

- Je vais essayer de prendre les choses du bon côté, mais je te promet rien.

- Ouais je préfère ça …

Répondit Maya avec une moue de petite fille. Je ne m'étais pas soucier de faire attention quand je parlais avec Maya car nous étions seule, enfin c'est ce que je croyais.



Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Still ...   Jeu 5 Mai - 7:42


Yuurei était perplexe. Il venait d’appendre que Nakunaru, l’académie comme la ville, n’était pas peuplée que de gens qui, comme lui, étaient capable de voir les morts, mais bien de personnes «spéciales», qui avaient toutes reçu un don différent. Ici comme au dehors, il était donc le seul à comprendre ce qui lui arrivait, et n’avait toujours personne avec qui le partager. Alors ça changeait quoi, de se retrouver enfermer ici ? Pas grand chose, pensait-il, à ceci près qu’il était éloigné définitivement de toutes les personnes «normales» à qui son pouvoir aurait pu faire du mal. Et comme ça lui avait paru être une raison suffisante, il avait décidé de s’en contenter. Pour le moment. Il avait aussi pu constater, en discutant avec quelques élèves de l’académie, qu’il était un des seuls à savoir parfaitement ce qu’il faisait là. La plupart d’entre eux ne savaient même pas où ils se trouvaient, et bien que lui-même ait une foule de questions dans la tête, il se trouvait qu’il en savait plus long que la plupart... Parce qu’il était entré là de son plein gré, enfin presque. D’après ce qu’il avait compris, certains se seraient même fait enlevés dans leur lit, pour se réveiller ici, sans savoir comment ni pourquoi... Yuu était révolté par cette idée. Lui savait parfaitement comment il était arrivé là: par ses propres moyens, et même pourquoi: parce qu’il possédait un don unique, qui avait causé des incidents dramatiques, et effrayait sa mère.

Apparemment, la seule chose qu’il avait en commun avec tous ces gens, c’était le fait de posséder une capacité spéciale inexpliquable. Une capacité qu’aucun d’entre eux ne maîtrisait, et qui avait déjà causé pas mal de soucis à tout le monde. Peut-être étaient-ils donc là pour apprendre à s’en servir ? Pour le savoir, il fallait aller en cours, chose que Yuu ne faisait pas encore. Quel desseins avaient les responsables de cette académie, pour tous les gens comme lui ? Quel était le but final de tout ceci ? Pourquoi les enlevait-on à leurs familles, pour les enfermer et les couper du monde extérieur, sans rien leur expliquer, sans leur donner le choix ?

C’était en pensant à tout cela que le jeune homme marchait d’un pas tranquille sur les bords du lac. Il avait eu l’occasion de visiter bien des parties de la ville, à présent. Et si l’académie en elle-même restait un mystère pour lui, le reste de son nouvel environnement n’avait plus de secrets. Lui qui appréciait tout particulièrement le grand air, et les grands espaces, avait été particulièrement enchanté de tomber sur le lac.Il s’était d’abord longuement demandé ce qu’il adviendrait, si on essayait de s’enfuir par là, s’il y avait des barrières électriques qui les attendait à quelques kilomètres de là, histoire de leur donner seulement l’illusion d’une liberté factice... Il se promit de creuser l’idée, un de ces jours. Il partirait, avec son baluchon, pour découvrir jusqu’où on lui permettrait d’aller, avant de lâcher les chiens... Il aimait passer du temps au bord de l’eau, en attendant, à flâner sans but précis, avec le lac pour horizon, et le ciel pour limite à son imagination. Le vent, agréable bouffée de fraicheur salvatrice, lui remplissait les poumons et le coeur d’un renouveau apaisant.

Soudain, une voix vint troubler le repos de son âme. Une voix de fille, apparemment, qui se croyant seule, parlait assez fort. Yuu passa la crète de rochers qui le séparait de la scène, et apparut dans un coin de celle-ci. Ce qu’il vit alors le figea. Une demoiselle était en train d’entretenir la conversation avec... une moule. Oui oui, vous avez bien lu, une moule, collée sur un rocher. Du moins était-ce ce qui semblait, d’un point de vue extérieur. Le pouvoir de cette jeune fille résidait-il dans sa capacité de parler aux moules ? ... Yuu finit par se dire qu’il y avait tout de même des pouvoirs étranges, quand soudain, quelque chose dans l’atmosphère changea. Un frisson parcourut son bras. Un chuchottement se fit entendre. Un chuchottement qui répondait à la demoiselle. Yuu ne mit pas très longtemps à comprendre... Dire que de l’extérieur, et pour toute personne normale, elle semblait s’adresser à une moule ! Ou parler toute seule.

Yuu s’approcha d’un pas, imperceptible dans le sable. Le chuchottement devint une voix. Une voix claire de jeune fille. Le jeune homme pouvait à présent si bien la discerner qu’il ressentait sa présence, très claire, debout à quelques centimètres de la moule. Il aurait presque pu dessiner sa silhouette, et aurait pu sans problème aller la toucher. Pourtant il ne la voyait pas. Pas tant qu’il garderait son eyepatch. Et il n’avait, pour le moment, aucune intention de le faire. Il savait qu’elle était là, et ça lui suffisait. Cette jeune fille, qui était en train de lui parler, possédait-elle elle aussi le pouvoir de voir les morts et de leur parler ? Le même que le sien, en somme ? Intrigué, il attendit que la conversation s’estompe dans sa tête pour faire un pas de plus, imposant discrètement sa présence.

«Salut.»

Il avait l’expression de celui qui assume autant le fait d’être là que son envie de se barrer en faisant comme s’il n’avait rien vu. Rien, dans son attitude, ne permettait de dire qu’il avait ressenti la présence de Maya. Au pire, il aurait simplement l’air de prendre Trisha pour une folle qui parle toute seule.

Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Still ...   Jeu 5 Mai - 9:15




J'entendis des pas. Au début je pensais avoir rêvé, car ce fut un bruit étouffé, qui aurait pu être n'importe quoi en fin de compte. Je sursautais quand quelqu'un me dit « Salut ! » et je fis volte-face comme si on allait me sauter dessus. Réaction très exagérée je sais, mais j'étais perdue dans mes pensées et je ne m'attendais pas du tout à ce que quelqu'un arrive. En plus j'avais l'habitude des visites indésirables, si on peut appeler ça comme-ça. Et ce n'est vraiment pas le moment, qu'un esprit vienne me casser les pieds.

- Du calme, il ne va pas te sauter dessus !

Ironisa ma soeur. Elle profitait bien de la situation celle-là. Ce qui eu pour effet de me faire froncer les sourcils et je me retins pour ne pas lui intimer le silence. D'habitude j'étais plutôt sociable, j'aimais bien parler avec les autres et jamais je n'aurais été agressive envers un inconnu s'il ne m'avait rien fait. Mais pour le coup, je laissais échapper un bougonnement, peu sympathique :

- Salut ...

Qui semblait vouloir dire, tire toi je ne veux pas de toi ici. Alors que ce n'est pas du tout ce que je pensais. Enfin je veux dire, je ne suis pas du genre à vouloir être toujours seule et me renfermer sur moi-même et ne parler à personne ... Même si je dois l'admettre c'est exactement ce que je faisais, ces derniers temps. Je soupirais. Après-tout discuter un peu avec une personne vivante ne me ferais pas de mal, ça devait faire quand même deux ou trois jours que je n'avais adressé la parole qu'à Maya. Quand je dis adresser la parole, c'est une vraie discussion. Quand les profs me posaient des questions j'étais bien obligée d'y répondre, que je sois de mauvaise humeur ou pas. J'avais vaguement regardé la personne qui m'avait parlé, c'était un homme c'est tout ce dont je pouvais être certaine. Maya elle par contre, le fixait comme si quelque chose clochait. Enfin bref, de toute façon elle fait ce qu'elle veut. Je levais les yeux du sol et regardais le jeune homme. Il était roux mais, sans tâches de rousseurs, le teint hâlé et ... Un cache oeil ?! C'est bizarre, de voir des gens se trimbaler avec sa sur le visage, enfin dans le genre bizarre y'a pire, mais tout de même ... Peut-être que son oeil était crevé ? Ou peut-être que c'était pour faire " Style " comme dise les autres à l'académie ...Je souris et m'excusais auprès du jeune homme, pour le ton vraiment peu amicale, que j'avais employé quelques minutes auparavent, même si certains pouvaient juger cela de pas nécessaire au moins, ça pourrait engager une conversation :

- Désoler ... Enfin je veux dire pour t'avoir répondus aussi sèchement ...

Dis-je avec un petit sourire. Je m'arrêtais là, je n'allais pas non plus lui déballer, ma vie en lui expliquant le pourquoi du comment, de ce ton un peu hostile.

- Je suis Trisha Cluvel ...

Je me tus, car une pensée me traversa l'esprit ... m'avais-t-il entendu parler avec Maya ! Si oui, j'espère vraiment qu'il ne me poserait aucune question ou ne me regarderais pas comme une bizarrerie ... Et si non, bah tant mieux ...


Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Still ...   Ven 6 Mai - 4:07


Du calme, il ne va pas te sauter dessus !

L’idée fit sourire Yuurei. Un sourire qui n’aurait jamais vu le jour s’il n’avait pas été capable d’entendre Maya. Mais l’idée était plaisante. Il se voyait tellement, prendre son élan, et se jeter sur la demoiselle sans défense, histoire de faire mentir le revenant... Mais à l’issue de ça, il risquait fort de se prendre un pain, et ce n’était pas tellement le but de sa manoeuvre d’approche. Vous allez me dire, il ne la connaissait pas, il se foutait pas mal de jouir auprès d’elle d’une réputation de fou furieux, mais d’un autre côté, elle était la seule personne qu’il ait rencontrée qui ait un pouvoir semblable au sien, et ça ce n’était pas rien. ça lui interdisait tout écart de conduite, s’il voulait satisfaire sa curiosité. De plus, sa maman lui avait toujours dit d’être gentil avec les filles.

La réaction de la demoiselle a son intervention était, cela dit, assez surprenante. Quoi, il faisait si peur que ça, avec son eyepatch ? Okay, il pouvait, sur le coup, avoir l’air d’un pirate sorti d’on ne sait où, surtout qu’il portait un sweat ample, dont il avait rabattu la capuche sur ses cheveux roux, qui dépassaient tout de même par touffes, et un bermuda qui s’arrêtait au dessous des genoux, avec une paire de vieilles basket. Mais il avait les mains dans les poches, et l’air franchement décontracté, pour un fantôme. Un tantinet perplexe, mais décontracté. Cela dit, il comprenait parfaitement qu’à vivre avec des morts en permanence, on finisse par se déshabituer de la présence des vivants, et sursauter au moindre bruit louche. Il le comprenait plus que n’importe qui.

Salut ...

Oulà... Peut-être que Yuu n’aurait pas dû, finalement ? Elle n’avait pas l’air particulièrement contente de le voir, pas plus qu’elle n’avait l’air encline à engager la conversation... Dans ces cas là, l’expérience lui avait appris qu’il valait toujours mieux revenir en arrière, tourner les talons, rembobiner, fffwwwt ! Et faire comme si on avait jamais perturbé un monologue. C’est ce qu’il s’apprétait à faire, lorsqu’elle ouvrit de nouveau la bouche.

Désolée ... Enfin je veux dire pour t'avoir répondu aussi sèchement ...

Elle avait l’air un tantinet perturbée, la demoiselle. Par tout ce qui était en train de lui arriver, sans doute ? Par le fait d’avoir été kidnappée et emmenée de force dans cet endroit reculé, comme beaucoup ? Par son pouvoir, pour le moins terrifiant, peut-être ? C’était drôle à dire, mais cette parfaite inconnue était sans doute la personne à Nakunaru avec laquelle Yuu avait le plus en commun, pour le moment. Peut-être, s’ils parvenaient à s’entendre, pourraient-ils le partager ? Mais pour ça il fallait lui faire comprendre qu’il ne lui voulait aucun mal, et qu’ils avaient le même don.

Yuu était un garçon très sensible, et plein de compassion. Il lui semblait être parfaitement en mesure de comprendre ce qu’elle pouvait bien ressentir. Et comme il savait aussi faire preuve d’une perspicacité étonnante, il se doutait qu’elle ne devait pas avoir eu beaucoup de conversations avec des êtres vivants, ces derniers temps. Cette demoiselle qui était morte semblait la suivre comme son ombre, ne jamais la quitter. Faisaient-elles partie de la même famille ? Le jeune homme n’aurait pas pu expliquer pourquoi ni comment, mais il le sentait. Elles étaient proches, très proches. Et la demoiselle qui était morte refusait d’abandonner l’autre.

Je suis Trisha Cluvel ...

Elle n’était pas très locace... Et c’était compréhensible. Il y avait de quoi, après tout. Pourquoi débaler quoi que ce soit à un parfait inconnu, si on ne sait pas qu’il est en mesure de nous comprendre. Yuu hésita longuement. Lui dire, ou ne pas lui dire ? Continuer à profiter de ce temps d’avance qu’il avait sur elle, ou pas ? Il finit par esquisser un sourire aimable.

«Moi, c’est Obake Yuurei. Enchanté.»

Puis il se tourna vers Maya. Concrètement, il ne pouvait pas la voir, pourtant il pouvait si bien la sentir que son regard se planta directement dans les yeux du fantôme.Rien ne pouvait laisser penser qu’il ne la voyait pas. Il ajouta, avec le même sourire:

«Et vous, Miss ? Quel est votre nom ?»

Un instant de silence flotta. L’instant du doute. Un doute qui devait s’imiscer dans chacune des deux soeurs, lentement.Le jeune homme le fit disparaître en un clin d’oeil.

«Et elle a raison, je ne vais pas te sauter dessus, rassure toi.»

Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Still ...   Ven 6 Mai - 7:08




La phrase de Maya sembla le faire rire. Mais attendez une minute … Si cela l’avait fait rire c’est qu’il l’avait entendu ? Ou alors il s’agissait d’une simple coïncidence additionné avec mon envi de connaître quelqu’un qui puisse comprendre mon don. Cependant, ce n’est encore jamais arrivé. Une chose est sûre ce n’était pas un esprit, je ne sentais que la présence de Maya. Je lui adressais un sourire timide quand il me dit son nom et jetais un rapide coup d’œil à Maya. Elle n’avait rien dit depuis l’arrivé du jeune homme et pour être honnête ce n’est pas vraiment son genre. Les seuls moments où elle ne parle pas sans arrêt c’est quand elle réfléchit ou qu’elle est perdue dans ses pensées. Mais là je ne vois pas bien à quoi elle pouvait réfléchir … Ni penser …

«Et vous, Miss ? Quel est votre nom ?»

Je m’apprêtais à lui dire, que je lui avait déjà dit mon nom, mais un détail m’arrêta. Je suivis son regard et je ne m’étais pas trompée. Il regardais bien Maya. Cela voulait dire qu’il la voyait ! Qu’il avait le même pouvoir que moi ! Oui, bon il fallait pas que je m’emballe trop vite non plus … Maya elle eu un sursaut quand, elle vit le regard de Yuurei sur elle. Comme moi, elle n’avait pas l’habitude que quelqu’un d’autre la voit. Mais c’est sûre que ça la toucherais beaucoup plus que moi, qu’un autre vivant puisse la voir. Elle sourit et lui répondit :

- Je …Je suis Maya Cluvel.

Maya ne précisa pas notre lien de parenté - et puis pourquoi l'aurait-elle fait ? Elle m’adressa un regard ravie. Maya semblait intimidée … Mais pourquoi ? Moi j’aurais été à sa place j’aurais sauté dans tout les sens. Faut dire que ce n’est pas non plus du style de ma sœur, de sauter partout pour exprimer sa joie. Elle se contentais de sourire bêtement.

«Et elle a raison, je ne vais pas te sauter dessus, rassure toi.»

Maya rit et très nettement elle se moquait de moi. Je lui lança un regard, dont elle avait l’habitude avec moi, à chaque fois que l’ont me contrarie ou qu’on se paye ma tête. Je reportais mon attention sur le Yuurei.

- Tu peux réellement voir Maya ?

Question stupide je sais étend donné, qu’il l’avait suffisamment prouvé en la regardant et en parlant d’elle, alors que je n’avais même pas mentionné sa présence et ni même son existence. Mais ça me faisait bizarre, de penser que quelqu’un d’autre pouvais voir les mort comme moi. Je pensais être un cas et unique. Et bien faut croire que non.

- C’est pas tout les jours que je croise quelqu’un qui peut voir les morts. En fait c’est la première fois.

J’essayais de combler le silence. Je n’ai jamais aimé le silence. Même quand je suis seule – quand Maya n’est pas là -, il me faut du bruit. Bon pas un boucan d’enfer non plus, juste un peu de musique ou un truc comme ça. Et peut-être que Yuu, lui avait déjà rencontré quelqu’un possédant des capacités de medium. Peut-être même qu’à l’académie il y en a … Enfin ça c’est moi sûre, mais bon …


Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Still ...   Sam 7 Mai - 4:58


Je …Je suis Maya Cluvel.

Non ?? C’était une coïncidence vraiment très étrange, ou bien c’était encore le destin qui s’amusait à jouer avec les nerfs de ce pauvre Yuu ? Maya. Le prénom de sa mère. Ce fantôme portait le prénom de sa mère. Le jeune homme trésaillit violemment, et ses jambes faillirent le lâcher. Pourquoi ? Pourquoi fallait-il qu’elle porte ce prénom, et pas un autre ? Comment allait-il s’y prendre pour ne pas avoir la vision d’horreur qui se profilait à toute allure dans un coin de son cerveau ? Non, il ne fallait pas qu’il l’ait. Il ne fallait pas qu’il pense à des choses pareilles. Il secoua la tête avant que son visage ne prenne la mine horrifiée qu’il aurait voulu prendre, et qui aurait sans doute paniqué un peu les deux demoiselles. Il ferma son oeil un instant, le temps de se ressaisir.

Elles portaient le même nom de famille aussi. Elles devaient probablement appartenir à la même lignée, ce qui était logique, en y repensant. Pour qu’un fantôme hante une personne en particulier, il faut qu’ils aient un lien très fort, quel qu’il soit. Les idées défilaient dans la tête du rouquin à une vitesse telle qu’elles lui donnaient presque le vertige.

Tu peux réellement voir Maya ? C’est pas tout les jours que je croise quelqu’un qui peut voir les morts. En fait c’est la première fois.

La question n’était pas innocente. En effet, si on y regardait bien de l’extérieur, rien ne prouvait qu’il pouvait la voir. Et le fait était qu’en ce moment même, il ne la voyait pas. Il avait tout au plus montré qu’il pouvait l’entendre, mais le reste de son attitude montrait clairement le reste. Cela dit, il pouvait tout aussi bien donner l’impression de se payer sa tête, et de faire semblant de s’adresser à l’être imaginaire avec lequel elle se croyait en pleine conversation... D’ailleurs, si il n’avait pas été capable de l’entendre, Trisha venait de lui donner son nom elle-même, sans s’en rendre compte. A ceci près qu’il avait cité Maya avec exactitude, ce qui ne laissait pas de place au doute.

La différence entre l’attitude de la vivante et celle de la morte était flagrante. Le fantôme semblait voir l’intrusion du jeune homme comme bienvenue, voire plaisante. En même temps, lorsque l’on est déjà mort, on ne craint plus grand chose... Mais peut-être avait-elle également senti que Yuu ne voulait aucun mal à Trisha ? Trisha, qui, quant à elle, semblait nettement sur ses gardes. Et un tantinet agacée par l’insouciance de sa soeur. Le rouquin lui adressa un sourire doux, qui se voulait rassurant.

«Oui, je peux réellement la voir, la sentir, et l’entendre. Comme si elle était encore en vie, en fait. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je me retrouve ici, comme toi, j’imagine. Je ne pensais pas qu’il y aurait quelqu’un d’autre capable de voir et de communiquer avec les morts, ici. C’est la première fois de ma vie que je rencontre quelqu’un qui partage le même pouvoir que moi. Donc tu vois, on a pas mal en commun, il me semble.»

C’était comme s’il essayait de lui faire comprenre qu’elle n’avait rien à craindre. Qu’il puisse voir les deux demoiselles ne devait pas dire qu’il ne devait accorder son attention qu’à l’une d’entre elles, même si elle était un peu morte, et que du coup, elle était un peu spéciale. Il ne voulait pas que Trisha se sente mise à l’écart. Surtout qu’elle était bien plus semblable à lui que ne l’était Maya. Yuu n’avait encore jamais croisé d’autre medium, que ça soit dans le monde normal, ou à Nakunaru. Non, ici, il avait fait la connaissance de gens avec des pouvoirs tous plus bizaroïdes les uns que les autres, mais quelqu’un qui partageait exactement le même que lui, ça ne lui était jamais arrivé... En fait, c’était une opportunité unique. Peut-être que s’il n’avait jamais rencontré Trisha, il n’aurait jamais vu l’intérêt de se retrouver à Nakunaru, et il plaignait toutes les personnes qui étaient les seules à avoir leur don, ici.

Mais peut-être que c’était fait exprès ? Peut-être qu’aucun d’entre eux n’était vraiment unique à Nakunaru, qu’ils avaient réunis de manière volontaire au moins deux cas semblables de chaque capacité, dans l’espoir qu’ils se rencontrent ? Un peu comme l’arche de Noé... Enfin, c’était une une idée bizarre, quand on y pense, mais à Nakunaru, il fallait s’attendre à tout... Cela dit, être au milieu de tas de gens qui ont chacun un don différent, et trouver une personne qui a exactement le même, c’est pas du tout pareil. Trisha était peut être enfin LA personne avec laquelle il pourrait parler de ce qui lui arrive. Il se tourna vers Maya, et son sourire s’estompa un peu, pour lui donner un air un peu plus sérieux.

«C’est un très joli prénom, Maya. C’est celui de ma mère.»

Il ne savait pas exactement pourquoi il livrait ainsi une information qu’il aurait préféré garder pour lui. En toute autre circonstance, il n’aurait rien dit. Mais confier cela à un mort, cela avait sans doute moins de conséquences que de le confier à un vivant. Cela dit, Trisha était présente. Non, il s’était confié sans avoir peur. Parce qu’il avait l’impression qu’il pouvait avoir confiance. Qu’il pouvait parler librement de tout ce qui pesait sur lui, juste parce que cette demoiselle possédait le même don que lui. C’était un peu idiot, quand on y pense, mais pour lui ça faisait du sens.

«Vous êtes soeurs ?»

Cette question s’adressait aux deux jeunes filles en même temps. Il n’avait aucune idée de quel lien de parenté elles entretenaient, et si ça se trouve, c’était son arrière-arriière-arrière-arrière-arrière grand-tante au quatrième degré par son cousin issu-de-germain, mais c’était le premier lien qui lui était venu à l’idée... Et puis c’était plutôt une façon de demander quel était ce lien, par confirmation, ou détrompement. Voilà qu’il se montrait bien curieux...

Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Still ...   Sam 21 Mai - 9:20




Quand il m’assura qu’il pouvait vraiment voir Maya, je ne sais pas pourquoi mais cela me rassurais. Comme si je ne l’avais pas crus au début. Enfin faut dire, que quand tu as toujours vu et sentie des choses que personne ne voit et que quelqu’un te prouve que tu n’es plus seul au monde … Depuis toujours j’espère rencontrer, quelqu’un qui soit pareil que moi, je veux dire qui ai le même don que moi. It's almost like a dream come true …

Maya, n’avait pas bougé. Elle esquissa juste un petit sourire, quand Yuurei dévoila, que Maya était le nom de sa mère. Comme si ça lui plaisait, que la mère de Yuu ait le même nom qu’elle …

Puis Yuu posa la question inévitable. Il avait sûrement fait le rapprochement quand on lui avait dit nos noms. Quand les gens voient certaines photos de moi et Maya quand nous étions petites, que je garde dans ma chambre, sur mon ordinateur ou mon portable. J’ai le droit aux questions : Tu as une sœur jumelle ? Pourquoi elle n’est pas à Nakunaru avec toi ? Cela doit être dur de ne plus vous voir … et à chaque fois je dois leur répondre, que Maya est morte … Et à chaque fois je sens ce pincement au cœur, que je ressens à chaque évocation de l’accident de ma sœur. Cette question me fit baisser les yeux et plonger dans mes pensées. Si bien, que ce fut Maya qui lui répondit.

- Oui nous sommes sœurs.

Cependant je remarquais quelque chose d’étrange. Yuu avait dit « sœurs » et pas « sœurs jumelles ». Pourtant Maya nous ressemblions pas mal. Les seuls différences que nous avions c’est que ses yeux étais marron et les miens verts, ses cheveux lui arrivaient aux épaules et moi au milieu du dos et Maya avait quelques centimètre de plus que moi, ses cheveux étaient blonds et les miens châtains. Mais nos traits de visages étaient presque identiques. Nous n'étions pas de parfaites copies l'une de l'autre mais peu de différence nous séparais. Peut-être n’avait-il pas fait ce rapprochement. Peut-être qu’il avait crus que Maya était une de mes ancêtre, morte jeune. Après tout il n’est pas rare, que deux personnes de la même famille et de génération différente se ressemblent. J’ajouta à la suite de Maya :

- Sœurs jumelles …

J’avais prononcé ces mots les yeux dans fixant mes pieds. Je suis sûre qu’après Yuu serait surpris de cette révélation et qu’il me demanderait pourquoi Maya était morte. Et franchement je n’ai pas du tout envie de parler de ça … Ou alors il aurait assez de jugeote pour comprendre, que ce n’est pas un sujet à aborder pour le moment …

Désoler c'est pas long =/ ...


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: Still ...   




Revenir en haut Aller en bas
 

Still ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye... :: RPs
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit