www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 »Je suis ton nouvel ami! ♥ [PV Noroi Tetsuya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: »Je suis ton nouvel ami! ♥ [PV Noroi Tetsuya]   Sam 30 Avr - 18:27


« Je veux pas faire du sport... Pffou...»

Je ne me rappelle pas avoir déjà aimé le sport durant ma courte vie... Quand on m'annonçait que j'avais sport, je cherchais toujours à me cacher ou à inventer une maladie pour éviter les deux heures de courses habituelles. Seulement, le professeur avait dû comprendre mes nombreuses astuces et du coup, il me harcelait littéralement. Chaque fois qu'il pouvait m'humilier, il le faisait avec un plaisir non dissimulé. Voilà donc plusieurs années que je devais subir les moqueries des autres élèves, car je n'arrive pas à faire une série de pompe ou parce que je mets sept minutes pour faire un tour de terrain. Cela était devenu ma bête noir. Lorsque j'entendais le mot courir, je frissonnais, imaginant mon professeur avec son rire diabolique me foudroyant avec des notes pitoyables et des appréciations tout aussi horribles. Ma vie était un long cauchemard en perspective...

Nous sommes un lundi... Mais pas n'importe quel lundi... Le lundi, on fait des courses d'orientations. Durant ses courses, comme le professeur me mettait toujours tout seul, j'en profitait pour bricoler deux ou trois trucs. Seulement, comme par hasard, mon professeur me prit la main dans le sac et maintenant, j'étais obligé d'être avec quelqu'un. Cela ne me déplaisait pas... Mais l'idée de courir m'était totalement insupportable. En plus, connaissant mon professeur, il trouverait le moyen de me mettre avec un type super sportif qui va -sans aucun doute- me mettre dix mètres dans la vue et qui va crier pour que je cours plus vite. Ce matin donc, je dormais tranquillement, quand mon réveil, que j'ai moi-même fabriqué, sonna. Comme à mon habitude, je me mis à communiquer avec mon oreiller dans un langage que je maîtrise parfaitement, celui de la limace:

« Jmeee.... trggopp.... Nvvveeux... ddoodddooo... »

Voyant bien que mon oreiller en forme de panda n'allait pas parler, comme chaque matin, je décidais enfin à me lever et je débutais ma longue journée. Je sortit mon pull-over violet foncé, ma chemise blanche et un jean noir. J'enfilais le tout, avec un paire de basket et je me retrouvais illico devant mon miroir:

« Miroir, ô mon beau miroir... Est-ce ma mèche va me faire encore perdre dix minutes sur mon temps...? »

Devant moi, une mèche violette me cachait presque la vue. Je soupirais et commençais à réduire l'impact de celle-ci sur ma vision. Je décidais en conclusion de m'attacher ce bout de ma toison qui me sert de chevelure avec un chouchou bien remarquable de loin... Voyant que j'étais déjà très en retard, je me pressais à finir de me laver et de préparer mes affaires.

J'étais mal, très très mal! En plus de mon niveau de sport pitoyable, j'étais maintenant en retard! Dans les couloirs, j'entendis la sonnerie de l'établissement, qui résonnait comme la musique funèbre d'un enterrement. J'arrivais devant le gymnase, mon sac de sport sur l'épaule, le regard affolé. Devant moi, le professeur me toisait presque hilare. J'allais passer un sale quart d'heure...

« Toujours aussi... Enfin, n'en parlons plus. Je vais vous donner les noms des équipes jusqu'à la fin du cycle des courses d'orientations... »

« Gloups... »

« Amaha... Amaha... Tu seras avec... »

** Me laisser pas dans cette situation, je vous en supplie...!**

« Noroi Tetsuya! »

Ma première réaction fut celle-ci: je me tournais vers le garçon qui partageait cette année ma classe, je vis sa carrure d'athléte, je me retournais vers mon professeur avec mon regard qui disait " c'est une blague? vous voulez ma mort? ". Après cela, tous le monde se changea, partageant mon angoisse. De loin, je regardais le bonhomme qui me servait de co-équipier et les muscles qui sculptaient son corps. Je pensais en moi-même qu'avec mes pauvres tablesses de chocolats fondus à la place du torse, j'allais pas faire long feu. En plus, il ne parlait jamais. Je me retrouvais donc avec un long short noir et un tee-shirt blanc, à attendre Noroi Tetsuya. Quand je le vis, je m'approcha de lui et lui sourit aimablement, comme à mon habitude...

« Salut! On est dans la même classe depuis cette année, non? Je me nomme Tsubasa Amaha, mais tu peux m'appeler Tsubasa! Tu es Noroi Tetsuya, si je ne me trompe pas... Enfin, je voulais juste te dire que... Je suis nul en sport, tu as dû le remarquer facilement, donc si on pouvait juste... »

« En position!! Amaha, tu fais quoi?! T'attend le dégèle? »

L'heure du jugement dernier avait commencé... C'était la fin, la fin...


Revenir en haut Aller en bas

THE KING OF SHADOW *pan*


avatar

THE KING OF SHADOW *pan*

■ Fiche : è.é | Liens.
■ Statut : Elève - Serveur.
■ Messages : 211
■ MPV : 479
■ Age : 23
■ Type : ♥.
■ Pouvoir : Même aptitude physique qu'un poisson.
■ Avatar : Hijikata Toushirou (Gintama)

&.More
■ Age du personnage: 17 ans.
■ Rang : ★★★★
■ Relations :

Message Sujet: Re: »Je suis ton nouvel ami! ♥ [PV Noroi Tetsuya]   Dim 1 Mai - 3:41


« Aujourd'hui, je vous aime tous. »

Tu t'es levé de bonne humeur dirait-on et pour rien au monde tu ne laisserais échapper ce sentiment de bonheur plané sur ton mental. Aujourd'hui tu as cours, certes, mais uniquement le matin ce qui veut dire qu'après tu pourras aller à la piscine et rien qu'à cette idée tu pourrais te mettre à siffloter de joie en publique mais non, tu n'as pas que ça à faire. Tu te prépares pour cette formidable journée où un destin joyeux se profile à l'horizon même si ta tête de change pas, toujours l'air méchant et froid. Un jour ton visage restera figé comme ça et tu l'auras bien mérité.

« Le sport collectif c'est le mal. Je dois le combattre. »

Cette bonne humeur tu veux la garder comme un enfant qui a trouvé un trèfle à quatre feuilles. Le sport, tu adores ça mais les courses d'orientations et les équipes tu n'en es absolument pas fan. Habituellement tu serais allé te réfugier quelque part mais tu dois endurer un maximum de cours de sport si tu ne veux pas éveiller des soupçons pour aboutir à des emmerdes plus tard. Lorsque le prof' de sport t'as désigné un partenaire tu ne sourcilles même pas. Après tout tu finis toujours avec un co-équipier mais celui la à l'air d'être un drôle d'oiseaux avec ses cheveux violet. Il te paraît plutôt idiot et maladroit, tu as encore de moins en moins envie d'être avec lui mais tu mets tes pulsions négatives au placard pour essayer d'être gentil avec ce garçon et de passer un agréable moment à courir comme des cons derrière des bornes cachées que même des embryons encore dans leur placenta trouveraient sans difficultés tout en suivant une feuille qui se déchire à la première occasion. La bonne humeur t'inspire décidément … Qu'est ce qu'il peut faire chaud alors que tu es en t-shirt noir et en short de la même couleur. Ne dit-on pas que le noir attire la chaleur ? En fait tu t'en fous du coloris, tout ce que tu veux c'est le moins voyant possible.

« Lui, je ne veux pas le connaître. »

Il s'approche de toi. C'est normal, c'est ton co-équipier alors tu arbores un jolis sourire pour ne pas créer un fossé entre vous deux. Tu l'écoutes déblatérer un tas de mot qui ressemble à une approche et à une présentation. Tu acquiesces sans rien dire, il n'y a rien de faux dans ses dires. Tsubasa Amaha … Jusque là tu ne lui avais jamais parlé. Il est bruyant et ça ne va pas beaucoup te plaire mais il faut tenir bon. Juste ces deux petites heures et tu pourras plonger dans ton paradis liquide. Le prof vous somme de commencer enfin surtout l'autre ahuri. Tu ajoutes quand même d'un ton que tu juges presque amical, un ton qui sonne faux dans ta tête:

''Fais un effort.''

Alors là chapeau ! Si tu voulais le mettre à l'aise t'as tout foiré d'une seule phrase. In-tré-gri-té, c'est toi qui doit faire un effort. Tu lui fais signe de te suivre pour que vous commenciez enfin cette course d'orientation, tu as la feuille à la main et tu repères déjà la première borne. Tu te rends compte que tu es déjà parti dans ton délire alors qu'il est derrière toi telle une larve. Tu soupires, tu n'y peux rien, chacun est comme il est sauf que toi, ça t'énerve. Il te vient à l'esprit que ce chevelu violet bricole toujours quelque chose dans son coin.

''Ah Tsubasa, quand on aura fini pourrais-tu me montrer ce que tu bricoles en ce moment ? Ça me ferait plaisir.''

Tu ne penses pas un seul mot de ce que tu as pu dire. Factices. Mais tu penses qu'avec ça il pourra se montrer plus enclin à courir en ayant une motivation. C'est un idiot, il réagira forcément à ce que tu viens de lui dire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thihoa.illustrateur.org/



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: »Je suis ton nouvel ami! ♥ [PV Noroi Tetsuya]   Dim 1 Mai - 4:54


Pourquoi... Mais pourquoi fallait-il que je sois tombé sur Tetsuya?! Quand le professeur lança le départ de la course, je cru voir passer une fusée devant mes yeux. Mon cerveau dû analyser la situation pour comprendre que c'était mon partenaire qui courait déjà à son rythme de croisière, c'est-à-dire, un sprint monumentale pour ma part. Qu'est-ce que je pouvais faire à part le suivre? En plus, c'était lui qui avait le plan! J'aurais dû le prendre et imposer ma marche rapide, mais non, je me retrouvais à courir derrière Tetsuya en espérant qu'il m'attendrait un peu... Peine perdu. Quand j'eu réussit à le rejoindre, j'entendis ... une phrase. Sérieusement, l'homme qui ne parle à personne, qui veut toujours être tous seul voulait communiquer avec moi...? Cela sonnait trop faux à mon goût. Je restais en suspension devant son visage. Celui-ci me paraissait tout aussi faux: un faux sourire, un faux air gentil... Je ne répondis pas immédiatement parce que nous arrivions à la première balise. Il fallait tamponner la feuille de suivie et prendre le départ pour la deuxième balise. Jusque là, tous paraissait facile. Mais évidemment, rien n'ai facile... Je touche à peine le tampon que celui-ci, comme par magie, saute deux mètres plus loin. Encore sous le choc, je marche pour ramasser à nouveau le tampon, et voilà qui refait le même cirque. Derrière, les autres participants arrivent tous et comprennent le stratagème. Ils essayent, en vain, d'attraper ce tampon... Notre professeur arrive juste au bon moment et déclare d'un ton macabre:

« Vous pensiez que ce n'était qu'une vulgaire course d'orientation, n'est-ce pas? Vous vous trompez lourdement! Chaque tampon nécessite qu'on réalise une petite épreuve pour pouvoir le valider. Dans le cas présent, vous devez trouver un moyen de le capturer avant qu'il ne saute pour valider votre fiche! »

Bon, nous avions devant nous un tampon sauteur. Si je me souvenais bien, Tetsuya pouvait nager comme un poisson ou un truc du genre... Du coup, c'était moi qui devait assurer. La seule chose que je pouvais faire, c'est construire un engin capable de choper ce fichu tampon. Pendant que les autres élèves réfléchissaient entre équipe, je me retrouvais face à Tetsuya et je lui déclarais, avec mon sourire bête, mais non moins sincère:

« Tu voulais me voir bricoler, non? Tu as de la chance, c'est ce que je vais faire! Attend juste un moment, histoire que je réalise les dernières modifications de ma nouvelle invention... "Crash Hélicoptère 406"!! »

Je venais de crier le nom de mon invention avec une joie sans borne. La mécanique, c'était un peu comme ma façon de respirer. Je sortis une sorte de petite boîte de la poche de mon short. En appuyant légèrement sur la petite boîte, voila qui sorte de manette de jeux-vidéo en jaillit. Avec ceci, je pouvais manipuler à distance toutes inventions. D'un coup, je déclara à ma manette:

« Crash Hélicoptère 406. Terrain de sport. Latitude 52° et longitude 30°. »

« Mise en place des fonctionnalités du réseau... Préparation des applications... Départ effectué... »

On pouvait alors entendre un faible bruit d'hélice. Mon invention marchait parfaitement! Comme d'habitude... Je pouvais maintenant voir ma peluche en forme de nounours rouge. Accroché à son corps, une hélice le faisait se déplacer gracieusement dans les airs. J'attrapa délicatement mon invention et la posa à terre. Après quelques modifications des systèmes d'orientations de l'appareil et de sa trajectoire en fonction du Soleil, je la fis décoller grâce à ma manette. La petite peluche s'avançait doucement vers le tampon, qu'elle prit avec délicatesse. Bizarrement, le tampon ne réagit pas et se laissa emporter jusqu'à moi. Le tampon devait réagir à la chaleur ou un truc du genre, en tout cas, je m'en fichais royalement. Ma machine vint tamponer la première balise et maintenant, on pouvait repartir. Je rangeais ma manette dans ma poche et je disais un "au revoir" déchirant à mon invention. Lorsque nous nous retrouvions seul avec mon partenaire, je lui disais simplement:

« Tu sais, il y a des gens qui ne m'aiment pas, mais eux, ils me le disent. Je ne sais pas pourquoi tu détestes tous le monde et je ne te le demanderais pas. Je suis un idiot, je l'avoue, mais j'arrive encore à savoir quand quelqu'un est malheureux. C'est facile d'être seul, parce qu'on a pas de compte à rendre. Seulement, si tu trouves dans une situation inextricable, tu es bien content d'avoir des amis. Même si tu paraîs un peu "ours", je suis sûr qu'au fond, tu es un type sympa. Et c'est pourquoi, à partir de maintenant, je serais ton ami! »


Revenir en haut Aller en bas

THE KING OF SHADOW *pan*


avatar

THE KING OF SHADOW *pan*

■ Fiche : è.é | Liens.
■ Statut : Elève - Serveur.
■ Messages : 211
■ MPV : 479
■ Age : 23
■ Type : ♥.
■ Pouvoir : Même aptitude physique qu'un poisson.
■ Avatar : Hijikata Toushirou (Gintama)

&.More
■ Age du personnage: 17 ans.
■ Rang : ★★★★
■ Relations :

Message Sujet: Re: »Je suis ton nouvel ami! ♥ [PV Noroi Tetsuya]   Mar 3 Mai - 3:32


« Je ne sais plus quoi faire. »

Malgré le fait qu'il soit lent, il te suit quand même. Enfin ce n'est pas comme s'il avait le choix. Vous arrivez devant la première balise et sous tes yeux Tsubasa entame un numéro de cirque après le tampon. Toi-même tu es surpris de cette épreuve, tu savais que le prof de sport était timbré mais pas à ce point là. Tout ce monde qui se rut sur son tampon devient une sorte d'immense orchestre avec des instruments qui ne sont pas accordés et musiciens qui jouent de tout leur soûl. Allons bon tu vas pas céder à la première difficulté et pendant que tu rumines sur ce qui pourrait nuire à ta bonne humeur ton andouille de co-équipier semble avoir une idée de géant.

« Je t'observe. »

Tu le regardes fasciné. Il t'intrigue, son visage est tout illuminé au contact de vis et de clou. Tu ne peux plus le quitter des yeux, ces yeux semblent pétiller de joie. Tu connais cette sensation de bien être quand on est dans son élément et tu ne peux que partager son extase. Ce bonheur à l'état pur, c'est la première fois que tu vois quelqu'un afficher un tel air niais. As tu toi aussi une telle expression sur ton visage lorsque tu te retrouves dans l'eau ? Ça te fait légèrement frissonner de honte cependant quel mal y a-t-il d'avoir un jardin d'éden où se sent libre ? Non seulement tu commences à avoir un peu d'estime pour ce drôle d'énergumène mais en plus il est un véritable génie pour réussir cette première épreuve légèrement débile sur les bords.

« En fait, je ne t'aime toujours pas mais je ne te désapprouve pas totalement. »

Une fois le tampon attrapé et la feuille tamponnée il se retourne vers toi et un flot de mot se déverse de sa bouche. Tu en tombes des nus. Tu es tellement surpris que tu ne sais pas comme réagir. Tu le regardes encore plus bizarrement qu'avant. Lui, il est vraiment pas commun et cette fois-ci ce n'est pas une pensée mensongère. Tu n'as pas su quoi faire à par rire de toutes tes forces, une réaction spontanée et réelle. Un rire que tu n'as pas l'habitude de sortir, un rire maladroit tout comme tes paroles:

''Tu as raisons, tu es un imbécile et je ne t'apprécie pas. Penses ce que tu veux de moi mais ne comptes pas sur moi pour te tenir compagnie.''

Tu lui tapes sur l'épaules et tu lui souris franchement:

''Allons conquérir le terrain de la course d'orientation !''

Tu te surprends à vouloir de la compagnie. Comment dire c'est à cause de … Son expression de tout à l'heure qui t'as réellement impressionné et tu voudrais bien la revoir. Noroi Tetsuya, tu es vraiment bien étrange aujourd'hui que tu as du mal à te reconnaître.
Maintenant tu te doutes qu'il y a forcément une autre épreuve débile pour atteindre le second tampon. L'épreuve se dévoile d'elle-même lorsque le deuxième point de rendez-vous se profile à l'horizon: il y a tout un tas de tampon rouillant dans une espèce de piscine gonflable et tu t'imagines qu'il n'y a qu'un seul vrai tampon. Tu fusilles du regard cet énergumène qui te sert actuellement de prof de sport et ce dernier s'en rendant compte crie:

''Je ne suis pas aussi fourbe qu'on peut le croire, il y a trois tampons sur quinze qui sont bons !''

Tu regardes Tsubasa d'un air de suicidaire. Tu soupires et tu lâches:

''Je peux le faire tout seul, c'est bon''
.

Tu l'abandonnes tout naturellement pour plonger ta main dans ce fouillis mécanique. Tu n'as pas eu le temps d'y mettre la patte qu'un des tampon te mord, tu la retires rapidement et tu lances, de colère, l'objet au loin. Saleté. Tu n'abandonnes pas pour autant mais tu recommences avec prudence. Les tampons bougent dans tous les sens, ce n'est pas évident sachant qu'en plus tu n'es pas le seul à chercher. Tu en choppes plusieurs mais aucuns ne réagissent à la feuille et il te vient une idée. Tu laisses les autres ''s'amuser'' et tu te lèves dans la direction du premier tampon que tu as jeté. Il est immobile dans l'herbe et ne semble plus vouloir attaquer, tu le prends sans effort et tu tamponne fièrement ta feuille. Ces petites conneries qui attaquent sont les bonnes. Tu as des envies de meurtres qui naissent mais qui sont vite refrénée. Tu accours vers Tsubasa comme un gentil chien.

''Step two: Clear !''

Et là c'est le drame. Tu te rends compte que tu as littéralement mis Tsubasa de côté. Il ne fallait pas s'attendre à des miracles de toutes façon: tu restes un solitaire dans l'âme. Tu n'y peux rien.


(HS: Bon, je comprendrai que tu n'aimes pas ma réponse, dis moi s'il y a des choses à changer. /0/)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thihoa.illustrateur.org/



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: »Je suis ton nouvel ami! ♥ [PV Noroi Tetsuya]   Dim 29 Mai - 10:14


Je me demande comment peux faire ce garçon pour se faire autant détester par les autres ? Moi, je le trouve sympathique, enfin, je dis bien, « je trouve »… Il est tous sauf gentil avec moi, mais j’ai l’habitude, alors cela ne me pose pas de problèmes. En soit, s’il me détestait autant qu’il me le disait, il ne m’aurait pas adressé la parole, par fierté ou un truc du genre. En tout cas, je devais, pour le moment, le suivre comme un petit chien et voir ce qui pourrait nous arriver dans la prochaine étape. Je fus très vite décidé, un bac d’eau, des tampons qui se baladent et un partenaire qui vous dégage d’un ton plein de confiance. Il était deux fois plus fort que moi, deux fois plus beau que moi, deux fois plus intelligent que moi, enfin, du coup, je me rangeais sur le côté, l’admirant comme un petit frère regarde l’œuvre de son grand frère. Seulement, quand je le vis en train d’essayer d’attraper les petites bestioles, je me demandais comment pouvait-il supporter de se rendre aussi … ridicule ? Je me retenais de rire, car il éclaboussait tous les autres participants, sans s’en rendre compte. Du coup, les autres joueurs continuaient de rechercher le bon tampon, tous agglutinés devant cette masse d’eau. Plus tard, quand Tetsuya m’apporta le tampon, l’air ravi, je me retins d’éclater de rire. Nous ne devions pas perdre une minute… Les autres élèves nous dévisageaient déjà et reluquaient notre tampon. Du coup, pas méchant pour un rien, je le lançai vers les autres participants… Malheureusement, je rappelle que le sport et moi, ça fait deux. Je m’étais senti peut-être trop fort et du coup, j’envoyai le tampon à son endroit d’origine. On me dévisagea avec un air plutôt terrifiant et plutôt inquiété par la situation, car Tetsuya ne m’avait pas attendu et partait déjà pour la troisième épreuve, je le poursuivais en criant qu’il m’attende…

La troisième épreuve, nous en avions six en tout, était sans doute la plus… idiote ? Enfin, nous voilà, moi et Tetsuya, devant un immense arbre. Accroché à ses branches, les tampons dessinaient des petites figures rondes à cause du vent. J’avais oublié de dire à mon coéquipier que j’avais le vertige. J’ouvris à peine la bouche pour déclarer l’une de mes nombreuses peurs, que le professeur, encore plein de rancœur pour moi, me déclara fermement :

«Pour cette épreuve, il faut que les deux membres du groupe touchent le tampon au même moment. Si ce n’est pas le cas, celui qui touchera le tampon sera électrocuté. Compris ?»

Bah, tiens, cela m’aurait étonné que cela soit plus facile. Comment dire à Tetsuya que j’ai peur de monter dans un arbre ? Cependant, une chose était sûr, je ne monterais pas là-dedans ! Tetsuya pourrait le menacer de mort que je n’y mettrais pas un pied ! Je voyais déjà celui-ci grimper dans l’arbre, comme un poisson… C’est-à-dire, bizarrement… Les autres équipes arrivaient enfin et me passaient sous le nez, sachant bien ma phobie du vide. Je tremblais rien qu’à l’idée de monter dans cet arbre, alors impossible d’y monter véritablement. Je ne pouvais qu’admirer, impuissant, la machine qui se mettait en route devant moi. J’allais faire perdre Tetsuya, qui ne m’aimais déjà pas beaucoup, voire pas du tout. Je me sentais vraiment mal, j’étais un incapable, une erreur qui ne valait pas la peine d’être aimé. Un coup de blues s’empara de moi, je n’entendais plus rien, je ne voyais rien et je ne sentais rien… Tetsuya aurait pu me mettre une gifle que je n’aurais pas bronché… Tous devenait noir autour de moi et de ce fait, je repris mes habitudes d’enfants, c’est-à-dire, m’enfuir à vive allure, pour qu’on m’oublie… Sans m’en rendre compte, je pris la poudre d’escampette sous le regard moqueur de mon professeur. Il devait être aux anges, il avait réussit son coup, cette fois.

Après un temps de course assez court, je me retrouvais proche d’un autre arbre. J’étais loin des épreuves, de tous ces enjeux idiots auquel je devais participer. J’aimais seulement la mécanique, voilà tout. Pourquoi devrais-je obéir à un professeur de sport aussi stupide qu’un bonobo ? En fait, je me cherchais malgré moi des excuses à ma fuite, ce qui était totalement humain à vrai dire. Mais, je me retrouvais embêter, car je ne pouvais admettre que j’avais fui, que j’avais laissé seul Tetsuya simplement parce que je l’avais décidé. Je m’appuyai contre l’arbre et me recroquevillai sur moi-même espérant qu’on oublie que j’existe, qu’on me laisse enfin tranquille. Dans ces moments-là, j’avais tous sauf envie de bricoler, utiliser un tournevis ou un marteau m’étaient insupportable. En plus, dans ma fuite, j’avais perdu mon chouchou, et voilà ma mèche rebelle qui ne faisait que des siennes. Je l’avais devant ma figure, mais cela m’importait peu, je me sentais déjà assez mal pour une histoire idiote, alors je n’allais pas, en plus, me préoccuper de ma mèche !


Revenir en haut Aller en bas

THE KING OF SHADOW *pan*


avatar

THE KING OF SHADOW *pan*

■ Fiche : è.é | Liens.
■ Statut : Elève - Serveur.
■ Messages : 211
■ MPV : 479
■ Age : 23
■ Type : ♥.
■ Pouvoir : Même aptitude physique qu'un poisson.
■ Avatar : Hijikata Toushirou (Gintama)

&.More
■ Age du personnage: 17 ans.
■ Rang : ★★★★
■ Relations :

Message Sujet: Re: »Je suis ton nouvel ami! ♥ [PV Noroi Tetsuya]   Sam 4 Juin - 14:45


A peine arriver devant la troisième épreuve tu sentais que les choses allaient devenir de moins en moins faciles à exécuter. De toutes manières c'est toujours comme ça que ça se passe en principe, une épreuve plus dure après l'autre, un grand classique. Ton côté négatif est au moins utile pour ça.

«Pour cette épreuve, il faut que les deux membres du groupe touchent le tampon au même moment. Si ce n’est pas le cas, celui qui touchera le tampon sera électrocuté. Compris ?»

Quand tu as entendu la règle du jeu tu n'a rien ressenti de particulier, ce n'étais jamais plus qu'une étape en plus mais même ça ne t’atteignais pas toi, ce n'était pas le cas de son co-équipier. Loin de là même: Quand tu t'es tourné pour essayer une vague accolade verbale du genre « Ne perdons pas notre temps camarade », tu l'as vu pâlir à vue d’œil, on aurait un fantôme qui se fondait dans le décors. Tu n'a pas eu à remuer tes neurones cents fois pour en déduire que cette fois-ci tu ne pourrais rien tirer de lui quoiqu'il se passe or il fallait à tout prix que vous soyez deux sur le coups. Plus Tsubasa tremblait plus tu perdais tes moyens. Que faire d'un gars mort de trouille ? Oui il avait la trouille ça ne se devinait même pas, ça se voyait comme si c'était marqué sur son front ! Sauf que toi tu ne comprends pas pourquoi il réagissait comme ça, tu ne sais même pas si tu as envie de le comprendre ni de l'aider puisque tu sais d'avance que tu n'y arriveras pas et pourtant tu ne le quittes pas des yeux, tu ne prêtais plus aucunes attentions à ton entourage ni à ton environnement: toute ton attention avait ses spots braqués sur ce géant aux cheveux en bataille. Tu tentes approcher ta main de son épaule en voulant lui dire:
«Hey … Ça ne va pas ? »
Avec du recul c'était une question la plus débile mais c'était l'unique solution qui t'ai venu à l'esprit, c'était là les limites de tes ressources d'aides. Les relations humaines n'ont jamais été ton fort depuis toujours et cela n'est pas près de changer. Commencerais-tu à devenir las d'être aussi froid qu'un glaçon ? Non ce n'est pas exactement ça mais avoue que parfois ça te pèse. Tu n'as même pas eu le temps de le toucher que Tsubasa s'était déjà dérobé, tes mots n'ont même pas pu sortir de ta cavité buccale qu'il était déjà loin. À ce moment là tu l'as trouvé plus boulet que jamais, il a peur donc il fuit ? C'est nul, quel manque d'imagination. D'ailleurs de quoi avait-il bien pu avoir peur ? Réfléchir sur cet ahuri ne sert à rien alors avec impulsivité et quelques secondes de retard tu te lances à sa poursuite. Au diable cette course d'orientation, au diable le prof', au diable tout. Il y aurait y avoir un tremblement de terre, un volcan en irruption, un avion crachant des missiles sur ta tête que ça n'aurait rien changer à ton envie de le rattraper. Tu n'avais pas envie de le laisser seul, c'est tout après le pourquoi on s'en fout, tu ne le sais pas toi-même. Tu n'as pas eu beaucoup d'effort à faire cela dit car il n'a pas été si loin comme tu l'avais envisagé, tu avais cru que la peur lui aurait donné des ailes et qu'il aurait pu accessoirement te semer.

Tu t'approches de lui doucement, comme si tu voulais approcher un petit animal apeuré. Tu t'assoies en tailleur, face à lui. On dirait qu'il n'a toujours pas remarqué ta présence preuve qu'il est réellement perturbé et ça te suffit à mettre ta curiosité au placard, tu n'as plus envie de savoir pourquoi il a fuit. Il te faisait vraiment de la peine cela dit même si tu l'avais suivi, la situation reste la même: tu ne sais pas quoi lui dire, pas de blagues, pas de mimique rien qui pourrait le faire rire. Rien qui puisse le faire réagir. Tu te tournes un peu les pouces, l'ambiance est vraiment trop morose et déprimante mais il n'y a pas à en faire toute une histoire puisque tu es toujours comme ça. Sauf qu'il ne s'agit pas de toi mais de lui aujourd'hui alors tu rassembles toutes ton ingéniosité du moment et tu lui dis en essayant de donner de la douceur et de la chaleur dans ta voix, qui certainement ne s'entendra pas avec un peu de chance:

« Si seulement on était des robots, tu aurais pu te réparer tout seul ! … Mais c'est ridicule n'est-ce pas ? Si on était réellement des robots on aurait pas de sentiments. Quoique pour mon cas, ça n'aurait pas été si mal … Écoute j'ai pas l'habitude de parler à des gens qui ont des tête de chien battu, à part à mon reflet le matin, alors excuse moi si je dis n'importe quoi. »

En espérant que tu ne l'aie pas effrayé, ni même mit mal à l'aise. Tu essaies de décrisper ton visage en faisant travailler tes trente-six muscles pour essayer de former un sourire, timide. Tant pis si tu n'arrives pas à lui remonter le moral, tant pis s'il te trouve ridicule, tant pis si tu paraît étrange à ses yeux, tant pis si tu l'emmerdes mais bon sang, qu'il vire cette expression triste à se pendre de sa tête sinon ça va te rendre dingue. Tu as peur que ton inquiétude se transforme en colère, que tu perdes patience et que tu le renvoie paître alors que ce n'étais pas ton but premier. Tu crains même que Tsubasa le remarque et qu'il se renferme davantage. Pour une fois, ce n'est pas un caractère de façade que tu veux lui montrer, c'est ton vrai toi. Pour lui prouver que tu n'es pas facile à vivre et s'il n'est pas capable de te supporter alors tant pis mais tu te gardes bien d'avouer que tu voudrais bien que vous soyez amis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thihoa.illustrateur.org/



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: »Je suis ton nouvel ami! ♥ [PV Noroi Tetsuya]   




Revenir en haut Aller en bas
 

»Je suis ton nouvel ami! ♥ [PV Noroi Tetsuya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye... :: RPs
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Autres Mangas (RPG)