www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 &.Equipe 2; Anastasia, Zaël, Hidari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

PNJ; Attention, les pommes mordent ! /ETPIF/


avatar

PNJ; Attention, les pommes mordent ! /ETPIF/

■ Messages : 177
■ MPV : 159

&.More
■ Age du personnage:
■ Rang :
■ Relations :

Message Sujet: &.Equipe 2; Anastasia, Zaël, Hidari   Dim 4 Mai - 7:24


&.Mini-évent; le jeu du miroir.

Pour une raison que vous ignorez, vous vous retrouvez dans la salle aux miroirs. Encore pire comme situation, ce n'est pas en face d'un miroir que vous êtes, mais dans un des miroirs. Vous observez vos alentours. Vous êtes dans une sorte de forêt toute bleue. Le sol est une fine couche d'eau qui renvoie votre reflet. Les arbres y sont très hauts. Ils n'ont pas de branches; les feuilles flottent au tour d'eux. Leurs troncs sont très glissants, et visqueux. Il y a des bulles qui flottent dans l'air; elles montrent votre passé, votre futur, et vos pensées présentes. Des pensées qu'on peut entendre lorsque les bulles éclatent. Au milieu de cette forêt : une table. Sur cette table, il y a trois enveloppes, et chacune a un nom d'écrit dessus. En face de chaque enveloppe, un objet. A côté de tout ça, une courte liste. Vous saisissez le tout, et le lisez attentivement.

Hidari;
"Attraper la feuille la plus haute de l'arbre. Ne pas se tromper d'arbre.
Pour sortir du miroir, il faut combler ses volontés".
Objet : une licorne en plastique qui chantent une chanson.


Anastasia;
"Glisser quelque chose de froid et visqueux de la personne qui a un a dans son prénom. Attention à ne pas se tromper de personne.
Pour sortir du miroir, il faut combler ses volontés".
Objet : une chaussette à rayures.

Zaël;
" Se travestir. Attention, mettre une jupe n'est pas suffisant.
Pour sortir du miroir, il faut combler ses volontés".
Objet : une jupe.


Vous lisez par la suite la liste.

    Respecter obligatoirement les trois conditions.
    - Il faut s'entraider.
    - Vous ne pouvez plus sauter.
    - Quelque part derrière les arbres, deux objets qui pourraient vous être utiles sont cachés.

Vous lisez un peu plus bas. En tout petit, il y a marqué :
Vous devez obligatoirement vous servir des objets qui vous sont donnés.
Vous n'avez pas le droit de dévoiler votre gage; vos actions doivent se rapprocher le plus que possible de la réalité.
Vous ne pouvez pas vous servir de vos pouvoirs.








.•• La pomme masquée
Akai akai akai akai ringo mitai na
Sono amai amai amai amai yuuwaku ni naki.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Silver Twins Z


avatar

Silver Twins Z

■ Fiche : http://nakunaru-academy.chocoforum.net/t625-zael-silver

■ Statut : Élève
■ Messages : 127
■ MPV : 356
■ Type : Trèfle
■ Pouvoir : tout ce qui est dessiné devient réel
■ Avatar : Kaito ~VOCALOID

Message Sujet: Re: &.Equipe 2; Anastasia, Zaël, Hidari   Dim 4 Mai - 16:22


Zaël se réveilla avec un énorme mal de crâne. Il se savait affalé par terre mais comme sa tête le lançait, il n’ouvrit pas tout de suite les yeux préférant essayer de se souvenir pourquoi il était par terre et d’où venait ce mal de tête. Finalement, ne trouvant pas de réponse à ses questions, il ouvrit les yeux.

En voyant le décors devant lui il se leva d’un bon. En face de lui un miroir…mais… pas n’importe quel miroir, un miroir de la Salle Aux Miroirs. En touchant sa surface et en regardant à travers Zaël eu un choc. Il était dans le miroir ! Comment était-il rentré ? Pourquoi était-il ici ? Est ce qu’il rêvait ?

Ce n’est pas en me posant des questions jusqu'à en devenir fou que je sortirait de là ! Je doit trouver une solution…une solution…Mais oui !



Voulant sortir au plus vite de ce lieu,  il chercha sa sacoche pour pouvoir utiliser son pouvoir et ainsi sortir du miroir mais il ne l’avait pas ! Elle n’était nulle part ! Sans elle impossible de sortir d’ici !

Zaël pris une grande inspiration, pour se calmer et avoir des idées claires, puis se retourna. Il put donc découvrir l’environnement où il était. L’endroit ressemblait à une foret, mais on avait du poser un film bleu devant les yeux du garçon car tout était bleus. Des troncs d’arbres aux feuilles qui… lévitaient ? En s’approchant d’un arbre Zaël eu confirmation de sa première pensée, les arbres n avaient pas de branches. Un mystère de la nature que ces feuilles qui lévitent...
Zaël préféra quand même éviter de s’éloigner de son lieu «  d’atterrissage » et se remit la où il avait été à son réveil. Il remarqua alors que le sol était comme imbibé d’eau, une fine couche de liquide le recouvrant. Il pouvait voir son reflet et l immensité des arbres derrière lui. Il vit des bulles comme des bulles de savon qui flottaient tout autour de lui. En regardant dedans il vit, des images comme dans un film, en se focalisant sur l’une il vit un garçon sur un lit d’hôpital en train de dormir.

Merde mais c’est moi !!
En voulant éclater la bulle il entendit comme un « bip-bip » tel que l’on peut en entendre sur les monitoring.
En voulant s’éloigner des bulles Zaël s’enfonça dans la foret, à la recherche d’une aide quelconque il tomba finalement sur une table. Bien étrange de trouver une table dans une foret. Mais bon une forêt bleue n’était déjà pas très courante…  En s’approchant de la table il entendit un bruit derrière lui et se retourna d’un bon. Il y avait quelqu’un qui le regardait.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Silver Twins A


avatar

Silver Twins A

■ Poche à chats : Bulles de savon
■ Statut : Elève
■ Messages : 132
■ MPV : 281
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Cartomancie et régénération instantanée
■ Avatar : Protagoniste, personna 3

Message Sujet: Re: &.Equipe 2; Anastasia, Zaël, Hidari   Dim 18 Mai - 14:41


Anastasia était d'un naturel calme, réservée, mais il fallait avouer que tout allait relativement de travers en ce moment ! Même si elle savait où elle se trouvait, elle n'arrivait pas à calmer ... La salle des miroirs, voilà où elle se trouvait, ça elle l'avait compris, pas de problème. Le seul petit, tout petit, problème, c'est qu'elle était DANS le miroir. Enfin, pour être plus exact, dans une forêt, au couleur des schtroumpfs... Sur de l'eau... Ok, ce lieu défait complètement la logique, ce qui quelque part déstabilisait la jeune fille. D'autant plus qu'elle avait beau vider ses poches, elle ne trouvait que quelques pièces, une papier de bonbon, et un ticket (ticket de quoi d'ailleurs ? Ah oui, cinéma!). En clair, aucune trace de ses cartes, et elle se sentait stupide, démunie sans elles. Elle ne comprenait pas, pour la première fois depuis longtemps comment elle était arrivée là, et ne savait pas du tout comment en sortir. Peut être qu'elle trouverait une réponse, ou une sortie dans cette drôle de forêt ? De tout façon, il n'y avait rien d'autre à faire. Et puis, peut être qu'elle trouverait quelqu'un pouvant la faire sortir. Pourquoi pensait-elle ça ? Ok, ça ressemblait quand même grandement à un début de RPG, le moment ou l'on démarre l’histoire, qu'un PNJ vous explique 30 secondes plus tard. L’inconvénient de l'académie Nakunaru, c'est qu'il y avait beaucoup d'explications possibles à l'extraordinaire. Et un jeu vidéo était la première idée qui lui était venue à l'esprit.

Plus elle avançait, plus elle trouvait cet endroit étrange. Le sol était une fine couche d'eau, reflétant la jeune fille par en dessous (il fallait que ça tombe le seul jour de l'année où elle avait décidé de mettre une jupe!). Les arbres sont immenses dans cette forêt ! Et...sans branches ? Les feuilles flottent... et les troncs sont visqueux, c'est très étrange... Mais le pire est encore à venir ! Des bulles volaient dans les airs, mais elle n'y prêtait pas tellement attention occupée à explorer ce drôle d'endroit, jusqu'à ce que l'une d'entre elle explose à son oreille. Elle entendit les pleurs d'une enfant, qu'une voix douce vint réconforter. Ce qui la surprit, c'est qu'elle connaissait cette voix. Ces paroles, elle s'en souvenait aussi ! C'était son frère ! Ce que son frère lui disait quand elle pleurait, plus petite, ces mots qu'il utilisait à chaque fois. Qu'est ce que c'est que ce bazar ? Pourquoi elle entendait des souvenirs ? En regardant plus attentivement, ces bulles, elle y vit son passé, proche ou éloigné, son arrivée à Nakunaru faisait des loopings au dessus de sa tête, alors que son enfance défilait devant ses yeux.

Soudain, elle tomba sur un dos, qui se terminait par des cheveux bleus courts . Zael ! Son pressentiment se confirma quand ce dernier se retourna. Il se tenait devant... Une table ? Encore une bizarrerie... Il y avait trois enveloppe sur la table, et des objets variés (Une licorne?). Elle n'eut pas le temps de réfléchir à l'utilité de cette table, et de ses objets, sentant un regard sur elle. Enfin, un regard particulier sur elle... Celui qu'elle ne voulait pas ressentir... Celui qui l'aurait fait trembler dans la réalité, celui qu'elle fuyait depuis un moment. Elle tourna doucement la tête en direction de la nouvelle venue, en essayant de ne rien laisser transparaître de son émotion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I'm your PSYCHOPATH ~ Did you miss me ?


avatar

I'm your PSYCHOPATH ~ Did you miss me ?

■ Poche à chats : 5 doses de poudre de fées.
■ Fiche : http://nakunaru-academy.chocoforum.net/t768-hidari-karakuri
■ Statut : Médecin de l'académie
■ Messages : 76
■ MPV : 166
■ Age : 26
■ Type : Carreau ♦
■ Pouvoir : Télékinésie
■ Avatar : Rin Kagamine

&.More
■ Age du personnage: 22 ans ~
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: &.Equipe 2; Anastasia, Zaël, Hidari   Lun 16 Juin - 12:21



   
   
   Event ~Dans le miroir...
   © Never-Utopia

Il y avait bien longtemps que Hidari n’avait pas rêvé aussi réellement que cette fois-ci. L’eau sur laquelle elle marchait semblait bien réelle, et elle résista à l’envie d’y tremper un doigt. La surface lisse ressemblait à un miroir –on pouvait voir son reflet dedans- mais à chaque pas que Hidari faisait, elle se troublait légèrement, sans pour autant faire de vaguelettes. Autour d’elle se tenait une forêt bleue, qui était sûrement la chose la plus étrange que le médecin ait pu voir de sa vie. Elle s’approcha d’un tronc et palpa du bout des doigts la substance visqueuse qui l’enrobait ; c’était peu ragoûtant, un peu comme de la sève de sapin gélifiée. Le plus étonnant étaient les feuilles qui flottaient autour des troncs, et qui ressemblaient à des électrons autour d’un noyau, mais immobilisés, et seulement secoués par une petite brise.

Etrangement, comme c’était pourtant le cas dans la plupart de ses rêves, Hidari se sentait calme. Le sommeil était souvent un moyen de contrecarrer le monde extérieur qui l’agaçait tant ; et généralement, dans ses rêves comme ici, elle était seule. La solitude la calmait. Elle avait l’impression de ne plus rien être, de ne devoir se mesurer à personne, et être seule au monde la mettait à la fois dans un état d’apathie et de tristesse, qui était presque impossible à trouver lorsqu’elle était éveillée. Lorsqu’elle était éveillée, elle contemplait le monde, qui avait l’air si joyeux, et elle le haïssait de tout son être.

Comment peuvent-ils être heureux, alors qu’ils sont si minables, si lâches, si égoïstes, si trompeurs, si menteurs, si hypocrites ?
Mais ici il n’y avait personne ; ici on était dans sa tête, ici elle était maîtresse, et elle avait le droit d’être ce qu’elle voulait, de faire ce qu’elle voulait, d’assouvir ses envies et de crier à l’envi. Voilà ce qu’elle pensait alors, et elle contemplait la forêt bleue avec un émerveillement quasi enfantin, en se demandant si elle pouvait rester ici, ne rien faire, se perdre et ne jamais revenir.

Mais soudain, un évènement la ramena à la dure réalité : elle se tordit la cheville. Sa sandale avait dérapé sur une unique feuille posée à terre, et la douleur qui l’envahit lui fit prendre conscience d’une chose : c’était la réalité. C’était de réels signaux nerveux que son pied envoyait à son cerveau pour lui avertir de la blessure, ce n’était pas un cœur imaginaire qui envoyait du sang pulser dans tout son corps, c’était un vrai souffle qui sortait de ses poumons, une véritable odeur d’humidité qui rentrait dans ses narines. Tout était vrai.

L’esprit de la criminelle s’emballa, et elle contempla soudain les alentours dans un œil nouveau, un œil affolé et surtout qui ne comprenait pas. Où était la logique ? Que faisait-elle ici ? Ou était-elle ?

Du coin de l’œil elle aperçut  la surface devant laquelle elle était apparue, et elle se figea. Cela ressemblait à un miroir. Pourquoi y avait-t-il un miroir ici ? Après une hésitation, elle s’approcha du miroir, regarda dedans. Il n’y avait pas de reflet, mais cela renvoyait uniquement l’image d’une salle qui lui semblait familière. Oui, elle l’avait déjà vue quelque part, elle- Cela lui revenait. C’était la salle des miroirs, qu’elle avait entr’aperçue lorsqu’elle avait rapidement visité d’elle-même Nakunaru. La salle lui avait parue mystérieuse, un peu oppressante, avec tous les miroirs qui reflétaient votre seule image. Elle l’avait rapidement quittée, presque de peur que quelque chose de terrible et étrange arrive.

Voilà, c’était arrivé. Si elle réfléchissait, elle était simplement coincée dans un miroir. Coincée dans un miroir ? Cela n’avait pas de sens pourtant. Des questions s’entrechoquèrent dans sa tête, et elle faillit s’assoir et se laisser aller à l’amertume.

Pourtant, après un moment de réflexion, elle finit par prendre la décision de s’éloigner du seul point de repère qu’elle avait. Il devait bien y avoir une sortie. Il fallait qu’il y ait une sortie.

A peine eut-elle fait une quinzaine de mètres, que quelque chose éclata derrière elle.

« C’est moi qui l’ai tué ! Moi, moi et seulement moi ! Il aurait dû mourir de ma main, pas se suicider ! »

Elle sursauta, et se retourna brusquement. Derrière elle, plus rien, juste l’écho de sa voix qui flottait dans l’air. Elle se souvenait de ce moment. C’était quand elle avait utilisé son pouvoir, la seule et unique fois qu’elle avait utilisé son pouvoir. Mais pourquoi l’entendait-elle ? Ce n’était pas comme si elle y pensait, sur le coup. Un mouvement attira son attention, et elle pivota.

C’était une bulle de belle taille, comme une bulle de savon, qui flottait dans les airs à côté d’elle. Seulement, si on regardait bien dedans, on pouvait voir une scène, familière à Hidari. Deux enfants presque identiques, d’une dizaine d’années, étaient assis sur un lit double. L’un d’eux tenait un peigne à la main, et brossait les cheveux de l’autre avec une gentillesse apparente et une douceur évidente. L’autre souriait, les yeux fermés, et semblait chanter.

A cette vue, le cœur d’Hidari se serra, et un grand vide l’envahit. Son frère. Son beau frère, son gentil frère, son frère à elle, qui n’appartenait qu’à elle, sa moitié. Elle esquissa un geste vers la bulle, qui se désagrégea aussitôt. Des rires en sortirent, et sa voix enfantine chantant une chanson populaire.

« Yuyake koyakeno akatonbo... »

Une vague de colère monta en Hidari. Qui osait lui montrer ces scènes de son enfance ? Pourquoi ce fichu miroir semblai-t-il se moquer d’elle ? Elle s’élança dans le sens contraire de la bulle, et marcha rageusement en direction de nulle part, ignorant les bulles qu’elle voyait plus facilement maintenant, et qui montraient tantôt la figure d’une élève qu’elle connaissait se retourner lentement, essayant de ne pas montrer d’émotions, tantôt lui renvoyaient sa propre image, tantôt lassaient apparaître des cheveux blonds, des flaques de sang, des hurlements.

Son pas se ralentit quand elle aperçut deux silhouettes au loin, mais sa rage s’amplifia presque. Si être confrontée à elle-même ne lui suffisait pas, voilà qu’apparaissaient des gens ! La journée lui sembla aussitôt complètement fichue, et son esprit se cala dans une attitude grincheuse de ras-le-bol.

Continuant néanmoins en direction des autres personnes, elle garda l’espoir d’avoir des renseignements sur leur situation actuelle. En s’approchant, elle se rendit compte qu’une d’entre elles lui semblait familière, et pour cause. La jeune fille qui lui tournait le dos était Silver Anastasia, la première élève qu’elle avait eu en consultation ; une histoire de fiche que Hidari avait tourné à son avantage. Elle retint un sourire carnassier, mais ne quitta pas sa mauvaise humeur.

S’arrêtant à un ou deux mètres des deux élèves, elle détailla le deuxième. Il avait les cheveux bleus, une écharpe autour du cou et une sacoche en bandoulière. Hidari essaya de se souvenir qui il pouvait bien être, mais sur le coup, aucun nom ne vint s’associer à son visage. A côté de lui était une table, sur laquelle Hidari observa des objets étranges.

Voyant qu’Anastasia s’était retournée, elle fit un geste vers ce qui les entourait, et leur demanda d’une voix sèche et accusatrice.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? Pourquoi sommes-nous dans un miroir ? Mademoiselle Silver, vous feriez bien de m’expliquer tout ça. Vous aussi, jeune homme. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Silver Twins Z


avatar

Silver Twins Z

■ Fiche : http://nakunaru-academy.chocoforum.net/t625-zael-silver

■ Statut : Élève
■ Messages : 127
■ MPV : 356
■ Type : Trèfle
■ Pouvoir : tout ce qui est dessiné devient réel
■ Avatar : Kaito ~VOCALOID

Message Sujet: Re: &.Equipe 2; Anastasia, Zaël, Hidari   Lun 23 Juin - 14:14


En s’approchant de la table Zaël entendit un bruit derrière lui et se retourna d’un bon. Il y avait quelqu’un qui le regardait.
Il ne reconnus d’abord pas la personne qui était devant lui, puis la lumière se fit dans sa tête.

An’ purée je l’avais pas reconnu !!

Le jeune garçon fut d’autant plus étonné de trouver sa sœur dans ce lieu étrange, que de la voir en jupe. Comment se faisait-il qu’elle soit ici ? Zaël était soulagé de voir quelqu’un d autre dans ce lieu ; mais voir sa sœur ici était quelque chose de vraiment inattendu ! et de pas très rassurant si on pensait qu’il n’était donc pas le seul ici et donc que d’autres pouvaient être là. Rien qu’en voyant les enveloppes sur la table on devinait bien sur qu’il y aurait d’autres personnes par ici mais tout de même…
En plus elle était suivie ! Par… par une femme des plus étranges. En effet, celle-ci avait un bandage sur un œil, avec des cicatrices passant par en dessous comme si elles voulaient s’échapper de sous ces bandes de tissus. Son regard, ou plutôt celui de son œil est froid, sadique, il lancerait presque des éclairs ! Elle avait tout de la personne qui nous fait changer de trottoir dans la rue quand on la croise. Elle avait une blouse blanche et de ce fait, Zaël avait l’impression de l’avoir déjà vu dans le lycée. De plus si elle se trouvait ici c’est qu’elle était « différente ».
Il la sentait le détailler et Zaël ne pus retenir un frisson de parcourir son dos. On aurait dit un lion ou un animal tout aussi dangereux ; regardant en se délectant de son impression sur la proie ou l’animal à sa merci.
Quand le regard de la femme bifurqua vers la table Zaël se senti soulagé. Il se rendit compte a cet instant que durant l’examen visuel de la vieille il avait retenu sa respiration.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? Pourquoi sommes-nous dans un miroir ? Mademoiselle Silver, vous feriez bien de m’expliquer tout ça. Vous aussi, jeune homme. »

En entendant ces propos Zaël ressenti de la colère. Pour qui elle se prenait cette vieille ?! D’abord elle arrive les fusille du regard et après les accuse de ce qu’il se passe ici ?! Si seulement il pouvait lui rabattre son caquet ! Mais sans sa sacoche et donc sans son « arme » il lui était impossible de se défendre. Mais la nouvelle venue, elle, ne le savait pas. Autant jouer là dessus.

Comme en acte protecteur Zaël se plaça devant sa soeur et déclara sur un ton calme et froid :

On en sait pas plus que vous sur cette situation. Le pourquoi et le comment nous échappe encore alors pas la peine de nous accuser de quoique ce soit. Seuls les objets sur la table peuvent nous aider. Et encore on ne sait pas de quoi ça retourne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Silver Twins A


avatar

Silver Twins A

■ Poche à chats : Bulles de savon
■ Statut : Elève
■ Messages : 132
■ MPV : 281
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Cartomancie et régénération instantanée
■ Avatar : Protagoniste, personna 3

Message Sujet: Re: &.Equipe 2; Anastasia, Zaël, Hidari   Mar 1 Juil - 14:34


L'infirmière ! Voilà quelqu'un qu'elle aurait préférer éviter ! Elle frissonna autant quand elle sentit son regard rubis se poser sur elle que quand ce dernier se posa sur son frère. Son instinct protecteur reprit le dessus, et elle voulut le protéger, mais elle ne réagit pas assez vite. La femme en blouse prit la parole, la figeant sur place. Sa voix était désagréable, sèche, et d'autant plus affolante pour la jeune fille, qui parvint pourtant à ne rien laisser paraître.

« Qu’est-ce que c’est que ça ? Pourquoi sommes-nous dans un miroir ? Mademoiselle Silver, vous feriez bien de m’expliquer tout ça. Vous aussi, jeune homme. »

Expliquer ? D'où elle voulait qu'elle explique ? Elle savait même pas ce qu'elle fichait là ! Et ce ton en s’adressant à son frère ! (note à elle-même : informer son frère des dangers de infirmerie, urgemment!). Elle sentait la tension de son frère dans son dos, même sans son pouvoir. Vu qu'il ne connaissait pas la blonde, ça ne l'étonna pas tant que ça. La voix était tellement désagréable, et tout le monde devait être un peu sur les nerfs vu la situation. Le jeune homme se plaça devant Ana.

On en sait pas plus que vous sur cette situation. Le pourquoi et le comment nous échappe encore alors pas la peine de nous accuser de quoique ce soit. Seuls les objets sur la table peuvent nous aider. Et encore on ne sait pas de quoi ça retourne.

La brune était partagée entre la reconnaissance envers son frère pour son attitude, et l'envie de la frapper pour lui rappeler qu'elle n'avait pas besoin d'être protégée. En regardant qui se tenait face à elle, elle opta pour la première option. Mais il lui fallait calmer un peu l'ambiance, histoire que son frère survive...

 C'est vrai, apparemment nous sommes tous dans le même panier... Je n'ai aucune idée de ce qu'on fait là, mais y a des enveloppes, on devrait peut être les ouvrir non ? »

En se tournant vers la table, Ana remarqua que leurs noms étaient inscrits sur les enveloppes, à coté des objets étranges. Avant que les autres n'aient put répondre, elle prit celle portant on nom, et l'ouvrit. Elle contenait des « règles », les instructions pour sortir d'ici. L'idée qu'elle ne pourrait peut  être jamais sortir lui fit peur. Coincée avec la folle pour le reste de sa vie, l’horreur ! Enfin, ils avaient une chance de s'en sortir, si ils... coopéraient ?! Tous les trois ? Oh non, et pourquoi il fallait que ça tombe sur eux... Quel est le sadique à l'origine de cette histoire ? Enfin, si c'était un humain, parce que dans cette académie, elle ne serait presque pas surprise que les miroirs prennent des initiatives... Presque...

Et elle devait « Glisser quelque chose de froid et visqueux de la personne qui a un a dans son prénom. Attention à ne pas se tromper de personne. ». Premier petit problème : elle ne connaissait pas le prénom de l'infirmière. Elle n'y avait jamais fait attention avant son rendez vous et après... Elle avait plus tellement envie de se renseigner sur la folle, il fallait l'avouer. Donc elle pouvait avoir un a dans son prénom, et Zael en avait déjà un. Ce qui pourrait expliquer le »ne vous trompez pas de personne ». Enfin, elle espérait que ce n'était pas le cas, car elle craignait un peu les représailles si c'était dans le dos de l'infirmière... Son frère lui pardonnerait sûrement après, mais la femme ne le ferait sûrement pas... Euh... D'ailleurs, quels étaient les gages des autres ? Bon, il était marqué qu'ils ne devaient pas en parler aux autres, mais si c'était du même genre que le sien, elle risquait de frapper son frère sans raison,... Dans le meilleur des cas, parce qu'elle n'osait même pas imaginer si l'autre avait un gage semblable (et une traumatisée à vie, une) !

Un regard vers les objets à coté des enveloppes ne la rassura pas. Une jupe ?! Quelle genre de gage ferait utiliser une jupe au jeune homme ?! Ça c'est une bonne question, mais une expression de totale surprise et incompréhension apparut sur son visage, quand elle vit l'autre objet. Une...licorne...en...plastique... C'est ce qui tourna en boucle dans sa tête pendant plusieurs secondes... Et quand cette phrase arrêta de tourner, c'était pour se demander quelle pouvait être la mission de la jeune femme... Afin d'oublier ces choses étranges (et d'ainsi éviter que des possibilités de missions ne tournent dans sa tête pour le reste de la journée (La nuit tombe dans ce monde?)), elle repensa à sa mission. Comment faire pour savoir qui en était la cible... ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

I'm your PSYCHOPATH ~ Did you miss me ?


avatar

I'm your PSYCHOPATH ~ Did you miss me ?

■ Poche à chats : 5 doses de poudre de fées.
■ Fiche : http://nakunaru-academy.chocoforum.net/t768-hidari-karakuri
■ Statut : Médecin de l'académie
■ Messages : 76
■ MPV : 166
■ Age : 26
■ Type : Carreau ♦
■ Pouvoir : Télékinésie
■ Avatar : Rin Kagamine

&.More
■ Age du personnage: 22 ans ~
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: &.Equipe 2; Anastasia, Zaël, Hidari   Sam 23 Aoû - 13:52



   
   
   Event ~Dans le miroir...
   © Never-Utopia

Le jeune homme s’était placé devant Anastasia, comme pour la protéger. D’un ton froid, il lui avait répliqué qu’ils n’y étaient pour rien. Allons bon, ils se connaissaient ? Peu importait. Il avait beau se pavaner, se présenter comme protecteur, Hidari ne pouvait en faire qu’une bouchée. Quand à la jeune Silver, cela ne l’étonnerait pas qu’elle soit trop effrayée pour faire quoi que ce soit.

Sa mauvaise humeur stagnait, et elle se contenta de regarder comment les choses évoluaient en grommelant mentalement, le visage cependant fermé et l’œil acéré. Le jeune homme aux cheveux bleus avait parlé des objets, et alors le regard de la psychopathe fut attiré par la table. Ces objets étaient donc pour eux ? A bien plus réfléchir, il était assez improbable que cela ne leur soit pas destiné.

Elle observa Anastasia l’emparer d’une enveloppe et la lire attentivement, si attentivement que Hidari devina que quelque chose de grande importance y figurait. Probablement leur chemin de sortie de ce fichu miroir.
Ignorant grandement le jeune homme, elle le contourna et s’empara de la lettre. En l’ouvrant, elle appréhenda ce qui pouvait bien y avoir dedans. Peut-être qu’ils étaient tout simplement pris en otage, et qu’on en avait pour leur argent. Ce serait problématique, surtout que les deux élèves ne devaient pas être riches. Peut-être lui demanderaient-ils de payer pour eux.
A cette pensée, les poils du dos de la psychopathe se hérissèrent. Non. Pas touche à son fric.

Elle déchiffra rapidement la missive, et le contenu de celle-ci lui fit plus froid dans le dos que l’idée qu’on lui extorque de l’argent.

Elle devait remplir les exigences du miroir. Se plier à un vulgaire objet pour avoir sa délivrance. Accepter l’humiliation de compléter un vulgaire gage, en respectant les règles qui lui étaient dictées.
"Vous ne pouvez plus sauter" disait le morceau de papier. Savoir que le miroir contrôlait ses actes était quelque chose de révoltant. Elle tenait à son libre arbitre, merci bien ! Tuer ou ne pas tuer, c’était elle qui décidait !
Dans un accès de révolte, elle essaya de sauter. Rien à faire, ses pieds restaient collés au sol. Intérieurement, elle jura et parcourut encore une fois du regard le bout de papier.

Son gage était, mot pour mot : "Attraper la feuille la plus haute de l'arbre. Ne pas se tromper d'arbre."
Hidari se demanda si en plus de l’humilier, ce miroir ne la tournait pas en ridicule. Ils étaient dans une foret, bon sang ! Et dans une foret, il y avait, par définition une multitude d’arbres ! Comment savoir lequel était le bon ?

Et puis son regard se bloqua sur son objet. Une licorne. En platisque. Rose. Qui, d’après le papier, était sensée chanter une chanson.

Quel était le malade qui se cachait derrière ce miroir, qu’elle l’étrangle ? Elle n’était plus une gamine ! Ce genre de jouet devrait être brûlé aulieu de se tenir fièrement sur une table en attendant qu'on l'utilise !

Une veine battit follement sur sa tempe, et la seule chose qui la réconforta était que les deux mioches devaient avoir des gages aussi tordus qu’elle, si gages ils avaient. Dans un accès de sang froid, elle se tourna vers les deux autres, et déclara, d’un ton si froid qu’il était presque agressif.

« Je suppose que vous avez des gages aussi. Et comme l’impose le miroir, nous allons devoir collaborer. »

Elle fit une pause, et les toisa, comme pour leur rappeler que c'était elle l'adulte ici, et que par conséquent ils devaient l'écouter, la respecter, et ne pas la faire chier.
Puis, après un discret soupir, elle considéra la situation. Ils avaient trois objets, étaient incapables d'utiliser leurs pouvoirs – ça ne changeait pas grand chose pour Hidari, mais la gamine Silver semblait les maîtriser à peu près- et ne devaient pas révéler leurs actions aux autres. Sa colère flottait dans les bas-fonds de son esprit, attendant n'importe quelle fluctuation dans son humeur pour remonter et tout détruire. Cependant elle savait qu’exploser ne lui servirait à rien, et que sortir de cette situation tenait simplement à son sang froid. Parfois il lui fallait retenir ses pulsions primaires pour se sortir d'une position difficile.

Elle se rattraperait plus tard en tuant un habitant, ou deux.

En attendant, il fallait trouver des indices sur ce que le miroir voulait dire. Attrappant avec un dégoût apparent la licorne, Hidari la secoua, et cele-ci se mit effectivement à chanter une chanson. Ecoutant avec attention les paroles, elle jeta un coup d'oeil à ses deux compagnons d'infortune et leur demanda :

« Vous n'avez rien qui puisse servir d'une quelconque manière ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: &.Equipe 2; Anastasia, Zaël, Hidari   




Revenir en haut Aller en bas
 

&.Equipe 2; Anastasia, Zaël, Hidari

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Nakunaru Academy
Académie
 ::  Mirror Place
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit