www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 Supermassive Black Hole [Monologue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

I'm your PSYCHOPATH ~ Did you miss me ?


avatar

I'm your PSYCHOPATH ~ Did you miss me ?

■ Poche à chats : 5 doses de poudre de fées.
■ Fiche : http://nakunaru-academy.chocoforum.net/t768-hidari-karakuri
■ Statut : Médecin de l'académie
■ Messages : 76
■ MPV : 166
■ Age : 26
■ Type : Carreau ♦
■ Pouvoir : Télékinésie
■ Avatar : Rin Kagamine

&.More
■ Age du personnage: 22 ans ~
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Supermassive Black Hole [Monologue]   Ven 28 Mar - 16:22


La salle d’entraînement des carreaux était une salle vide, dont les murs étaient recouverts de tapis, ce qui la faisait ressembler à un dojo. Non pas que Hidari se doit jamais risquée dans un dojo pour pratiquer les arts martiaux, non ; elle avait un jour été obligée de prêter main forte à une équipe de secourisme sous la demande d’un client qui la payait grassement, et elle avait dû prodiguer les premiers soins dans l’infirmerie d’un dojo.

Elle était revenue plus tard, et avait observé les kendokas se battre, avait savouré les expressions tordues sous l’effort et la sueur, dans un silence profond, pourtant ; avec le seul bruit des shinais se frappant retentissant dans la salle. Quand était sortie, elle était allée tuer, son esprit soudainement devenu froid, calme, comme anesthésié, ne laissant passer que la cruauté et le plaisir –c’avait sûrement été une des journées les plus plaisantes de sa vie.

Alors quand elle entra dans la salle d’entraînement, le visage d’Hidari se figea en un rictus satisfait, et elle verrouilla la porte derrière elle. Désormais plus personne ne pouvait la déranger ; elle était seule avec elle-même.

Elle avisa la porte au fond de la salle dissimulée par les tapis, et l’ouvrit, se retrouvant sur une autre salle, qui semblait contenir des objets en tous genres, sûrement destiné à aider les Nakunariens à développer leurs dons. Hidari avisa un paquet de ballons de baudruche, et s’en empara.

S’il fallait qu’elle s’exerce à la télékinésie, elle avait besoin de quelque chose de léger, d’une forme simple, et un ballon était l’idéal pour cela.

Elle s’assit au milieu de la pièce, le ballon gonflé en face d’elle, et le fixa. Un instant, elle le regarda sans rien faire, comme elle le faisait souvent avec les gens, pour les jauger, trouver ce qu’elle pourrait utiliser comme point de pression afin de les entraîner à part et lâcher la bête meurtrière qui grognait au fond de son esprit. Mais ce ballon n’était pas une personne. Elle aurait pu l’égorger qu’elle n’y aurait pas pris de plaisir.

Un grand vide l’envahit et elle fut soudain en colère ; elle donna un coup au ballon, qui roula à sa gauche. D’un geste rageur, elle gratta les bandes qui couvraient son œil crevé brûlant, et tourna la tête pour apercevoir correctement l’accessoire.

Elle concentra son irritation sur la seule personne du ballon et essaya de le soulever. Une faction de secondes, elle crut y arriver, mais le ballon s’immobilisa et les petits sauts qu’il faisait en rebondissant s’arrêtèrent avec lui. D’un grand geste haineux, elle écrasa son poing contre le tapis, le faisant résonner dans le silence de la pièce.

Elle détestait ne pas y arriver. Elle détestait ça, car elle savait qu’elle était la meilleure, elle savait qu’elle était la plus puissante, et brusquement on balançait devant elle quelque chose qu’elle avait un jour atteint, et qui était maintenant trop loin pour qu’elle l’attrape. Elle détestait ne pas pouvoir utiliser son don, alors que des gamins y arrivaient constamment, sous son nez, et se pavanaient devant elle en affichant leurs pouvoirs.

Comment faisaient-ils ? Pourquoi ne pouvait-elle pas y arriver ? En quoi était-elle si différente d’eux ? En quoi valaient-ils mieux qu’elle ?

Hidari se mordit violemment la langue et sentit le goût métallique du sang courir sur ses papilles. Elle attrapa le ballon et l’éclata en le serrant brutalement, puis s’allongea de tout son long. Elle contempla le plafond, sa blouse blanche remontée inégalement lui rentrant dans les mollets, et sa robe découvrant le haut de ses cuisses.

Elle refusait de s’avouer vaincue. Un vulgaire ballon ne pouvait pas la battre, pas maintenant, pas comme ça. Elle gonfla un autre ballon et ferma l’œil, tentant d’entendre le sang qui coulait dans ses veines. Elle fixa le ballon, et s’imagina le voir voler en face d’elle.

Car il fallait qu’elle y arrive ; elle voyait déjà tout ce qu’elle pourrait faire si elle arrivait à maîtriser ses pouvoirs. Plus jamais elle ne serait inquiétée.
Plus jamais on ne l’arrêterait. Plus jamais quelqu’un d’autre qu’elle ne tuerait. Elle aurait le monopole; chaque enterrement lui serait réservé. A cette idée, un frisson lui parcourut le dos. Elle voulait être crainte, elle voulait être haïe, elle voulait trôner, elle voulait régner.

Elle éclata encore une fois le ballon et se releva. Cela ne servait à rien de s’obstiner, elle y arriverait un jour. Mais elle n’avait pas perdu pour autant, ce n’était que partie remise. Match nul, 0-0.
Elle aurait sa revanche.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Supermassive Black Hole [Monologue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Nakunaru Academy
Académie
 ::  Salles d'entraînement
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit