www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 Once upon a time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Coeur

■ Fiche : Bonjour,
Vous êtes bien sur le répondeur de : Harumi. Saito.
Je ne suis pas disponible pour le moment, mais laissez-moi un message vocal, un sms, ou un email tant qu'à faire.
À bientôt !

FichePortableMailJournal intime
■ Statut : Elève
■ Messages : 43
■ MPV : 82
■ Age : 22
■ Type : Coeur
■ Pouvoir : Vision féline
■ Avatar : Natsume Asako (Tonari no Kaibutsu-kun)

Message Sujet: Once upon a time   Mer 12 Mar - 19:19





● ● ● ● ●
Qu'est-ce qu'il m'arrive ?... Je suis arrivée dans le pavillon sans trop savoir comment. Je ne sais déjà pas comment je suis arrivée devant cette académie, de toute façon.
Le taxi m'a déposée là, alors que je venais de me réveiller, je suis sortie du véhicule, et il est reparti aussi vite que j'ai ouvert les yeux. En gros, écrit 'Nakunaru Academy' sur la façade. Je n'ai jamais entendu parler de cette académie. Pourtant, elle a l'air gigantesque. C'est vert, aussi, c'est joli. Et puis ça a l'air calme, il n'y a personne dans la cour.
Qu'est-ce que je pouvais faire d'autre que d'avancer jusque dans le hall, dites ? Je ne sais même pas où je suis, comment ça s'appelle ; c'est un rêve, une plaisanterie ou une surprise, c'est ça ? Qu'est-ce que je fais là ?
Quand je suis entrée dans le hall, il y avait quelqu'un qui m'attendait. Il s'est avancé vers moi et m'a souhaité la bienvenue dans l'académie.

« Bienvenue à Nakunaru Academy. Tu peux désormais laisser paraître ta vraie nature, Harumi. »

Il m'a ensuite montré le chemin des dortoirs, en m'annonçant simplement un numéro, le 1. Et puis il s'est tourné pour partir à l'opposé de moi.


« Attendez ! S'il vous... »


Trop tard. Pour la seconde fois, je venais de perdre une opportunité de comprendre ne serait-ce qu'un tout petit peu ce qu'il m'arrive. Le temps d'un battement de cil, et tout disparaît.
Je voulais savoir comment il connaissait mon prénom ; qu'est-ce que voulait dire ma 'vraie nature' ; pourquoi est-ce que j'étais attendue ; quel était le but de l'académie... Je voudrais savoir tellement de choses.
Et puis j'ai commencé à avoir peur. Pourquoi m'étais-je aventurée là-dedans, alors que j'aurais pu tout simplement suivre le trottoir, à l'extérieur, dans l'espoir de rencontrer quelqu'un, ou même de trouver un plan, une indication ? J'ai l'impression d'être arrivée là par pure magie. Les gens disparaissent en un clin d’œil, et je suis incapable de réagir. On dirait qu'il n'y a personne, là-dedans, mais, en même temps, j'ai l'impression qu'on me regarde, qu'on me surveille.
Mes sacs entassés sur mes épaules, et deux valises au bout des bras, j'ai relevé la tête, les yeux tout embués. Une issue de secours. Serrant les mains sur les poignées des valises, je me suis alors précipitée vers cette sortie. C'était lourd, plus je courrais, plus elles me semblaient lourdes, en plus du poids grandissant des sacs ; mais je ne pouvais pas les lâcher, aucun. Tous transportent une partie de ma vie, des restes de ma famille. Si je dois rester ici à jamais, pour je ne sais quelle raison, je ne pouvais pas me permettre de tout lâcher comme ça.
Des maux de ventre. La tête qui tourne, et une vision de plus en plus floue. Non, je ne peux pas faiblir ici, non, j'y suis presque. Je vais bien, je vais sortir de là et tout sera fini, je...
● ● ● ● ●

J'ai ouvert une nouvelle fois les yeux dans un autre couloir. Un couloir coloré et parsemé de portes dont certaines affichent des décorations. Des dessins scotchés, des lettres fixées, des photos et des images... On dirait des portes de chambre... J'ai regardé autour de moi : mes sacs et mes valises étaient tous là, à côté de moi, posés droit et tous bien fermés. Comme si quelqu'un m'avait portée jusqu'ici, en prenant soin de chacun de mes bagages.
Je n'ai donc pas le droit de sortir de cette académie.
J'ai essayé de me relever du plus doucement que j'ai pu, de façon à ne pas tomber une nouvelle fois dans les pommes. Qui sait, si ça devait arriver, peut-être que je me réveillerais dans un nouvel endroit de l'académie. En redressant la tête dans le même mouvement, j'ai immédiatement compris pourquoi j'avais atterri dans ce couloir.

La chambre numéro 1 se trouve là, juste en face de moi. C'est le numéro que m'a donnée la personne du hall, et j'ose croire que si je suis ici, devant cette porte, c'est que c'est à cet élément-là que correspond ce fameux numéro. Mais, qu'est-ce qui m'attend derrière cette porte ? Si ce sont vraiment des portes de chambre, alors ça veut dire que mon futur se trouve dans cette académie, c'est ça ? On dirait que j'ai fait quelque chose de mal, mais ce n'est pas ma 'vraie nature', semble-t-il. Ou alors je ne m'en rend pas compte ?
Malgré moi, j'avance d'un pas, et je frappe à la porte, mais c'est vrai que, s'il s'agit d'une chambre individuelle, je vais attendre longtemps que quelqu'un m'ouvre. Ou alors une nouvelle bizarrerie m'attend et va m'ouvrir dans l'instant qui va suivre. En plus, j'ai de nouveau mal à la tête, d'où le fait que je ne vais sûrement pas me risquer à courir vers la sortie la plus proche. Et j'ai l'impression que ça fait déjà une éternité que j'attends que l'on m'ouvre. Réessayons une seconde fois...
Oh, et puis, non. Je pousse la poignée.


« Euhm... Il y a quelqu'un par ici ?... »


● ● ● ● ●



Au fait, mon code couleur, peut-être. ;;    #9B5F77

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Coeur

■ Statut : Elève
■ Messages : 13
■ MPV : 31
■ Type : Coeur
■ Pouvoir : Transformation en chat.
■ Avatar : IA-Vocaloid

Message Sujet: Re: Once upon a time   Sam 5 Avr - 3:35


Comme chaque jour, je me réveille de moi-même, mon instinct de chat prenant le dessus lorsque les oiseaux commencent à chanter à l’aube. C’est parfois embêtant, dans un sens, d’être réveillé si tôt tous les matins, cependant, cela me permet un contact avec la Nature plus…intime. Durant la journée, lorsque l’académie est grouillante, que tout le monde est là, c’est mon côté humain qui ressort. Et lorsqu’on est humain, on n’est pas tellement proche de la nature. Je ne blâme pas les humains, loin de moi cette idée, c’est la société qui nous conditionne ainsi, tout comme la société conditionne à rejeter la différence. C’est pour ça au fond, que je me sens si bien ici… On est tous des personnes différentes, a tel point qu’on se ressemble, au final. Tous des rejetés… Je le lève sur ces pensées et me prépare. A entendre les oiseaux, aujourd’hui sera une belle journée. Ils ne chantent pas pareil quand il pleut.. Tant mieux. Après avoir fait un brin de toilette, je me transforme en chat et saute par la fenêtre –eh eh oui, ça a des avantages d’être un chat~ - afin d’aller chasser quelque chose, pour mon petit déjeuné. Un autre avantage d’être chat je suppose. Tout en me mettant à courir, je ressens l’euphorie d’être proche de la nature, de faire partie de ce Tout, et je rigole intérieurement.

♦♦♦♦

Lorsque je rentre de ma chasse, bien plus tard, je sens qu’il y a quelque chose d’anormal. Une nouvelle odeur. Alors que je me rapproche de ma chambre, l’odeur se fait de plus en plus forte… Que se passe-t-il ? Pourquoi ? Je laisse cette histoire de côté pour sauter sur le rebord de la fenêtre, afin de rentrer… Et je vois une fille. Dans ma chambre. Elle a l’air plutôt perdue et… c’est elle, la nouvelle odeur. Que fait cette inconnue dans MA chambre ? On ne m’a pas prévenu que j’allais avoir une coloc’…
Je me glisse à l’intérieur et m’assied, la regardant avec mes grands yeux en amende. C’est pas comme si je pouvais faire autrement… Après tout, si je me transforme maintenant, elle pourrait prendre peur et qui sait de quel pouvoir elle est dotée… J’attends donc juste.
« Euhm... Il y a quelqu'un par ici ?... »  Je l’entends dire..
Elle a une voix plutôt douce, elle n’a pas lair méchante. Je décide donc de manifester ma présence.
« Meow~~~ »

Voila voila..désolée pour le temps T_________T
btw mon code couleur si tu veux #014DFE

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Coeur

■ Fiche : Bonjour,
Vous êtes bien sur le répondeur de : Harumi. Saito.
Je ne suis pas disponible pour le moment, mais laissez-moi un message vocal, un sms, ou un email tant qu'à faire.
À bientôt !

FichePortableMailJournal intime
■ Statut : Elève
■ Messages : 43
■ MPV : 82
■ Age : 22
■ Type : Coeur
■ Pouvoir : Vision féline
■ Avatar : Natsume Asako (Tonari no Kaibutsu-kun)

Message Sujet: Re: Once upon a time   Dim 6 Avr - 11:29





● ● ● ● ●
Je suis entrée doucement doucement dans la chambre. Apparemment, il n'y a personne.
C'est une assez grande chambre, avec deux lits. L'un est entouré de sacs et d'affaires, tandis que l'autre est intact. J'imagine que c'est là que je dormirais. Deux grandes armoires, deux rangements. Tout est en double, et heureusement. Il y a également une porte qui donne sans aucun doute vers la salle de bain. Ça m'arrange, si je suis condamnée ici, j'aurais détesté que tout soit en commun. Des couleurs pastels très claires et sobres sur les murs, rose et beige, des draps blancs et des meubles en bois ; c'est joli. Puis j'ai tourné la tête vers la fenêtre. Une petite silhouette était tranquillement assise au bord, et me regardait.

« Meow ~ »
J'ai cligné des yeux. L'autre fille logeant dans cette chambre doit donc bien avoir un chat. En détaillant la chambre, j'avais en effet vu, sans y prêter réellement attention, des jouets pour un chat. Moi qui adore les chats, je me suis étonnée moi-même de ne pas y avoir pensé plus tôt. J'ai regardé à nouveau le chat puis me suis approchée de mon lit pour y déposer mes affaires et m'asseoir. Je l'ai fixé un moment, il était vraiment très beau, ce petit chat. Tout gris avec une petite tâche blanche et des yeux tous bleus.
Tout de même toujours troublée par mon arrivée, je me suis mise assise plus loin sur mon lit, de façon à m'adosser contre le mur. J'ai fermé les yeux et soupiré.


« Dis, elle est où ta maîtresse ? Si elle me trouve là, elle va sans doute se demander ce qu'il se passe, mais moi-même je ne le sais pas. »

Je passe mes mains dans mes cheveux, et soupire à nouveau. Je me mets à parler aux chats comme s'ils étaient capables de me répondre, maintenant. Généralement, je ne parle pas aux animaux ; c'est inutile, ils ne répondront jamais. Peut-être qu'ils comprennent, mais comment on peut en être sûrs ?
Commençant à m'assoupir, je me bouge pour m'en empêcher, et vais fouiller dans mon sac à main pour y trouver mon portable. 11 : 08. Réseau momentanément indisponible. Désormais couchée sur le ventre, dans le sens de la largeur du lit, la tête en dehors du matelas, je me laisse surpasser par le poids de ma tête, et soupire pour la troisième fois. Je marmonne contre la couette, de toute façon, pour l'instant, il n'y a personne pour m'entendre, et encore moins me comprendre.

« Je veux sortir de là, aidez-moi... Je suis coincée ici je ne sais même pas pourquoi, ils se sont trompés de personne, c'est pas possible. Et puis je veux contacter mes parents, qu'on me sorte de là. QU'ON ME SORTE DE LÀ. »


● ● ● ● ●





Dernière édition par Harumi Saito le Jeu 10 Avr - 15:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Coeur

■ Statut : Elève
■ Messages : 13
■ MPV : 31
■ Type : Coeur
■ Pouvoir : Transformation en chat.
■ Avatar : IA-Vocaloid

Message Sujet: Re: Once upon a time   Dim 6 Avr - 12:19


« Dis, elle est où ta maîtresse ? Si elle me trouve là, elle va sans doute se demander ce qu'il se passe, mais moi-même je ne le sais pas. »

Oh mon Dieu. Alerte situation délicate... Comment lui dire que c'est moi, la maîtresse, ici ?
Non évidemment, je ne peux pas, puisque sous cette forme je ne peux que miauler... En même temps, un chat ne parle pas, ça paraît évident. En tout cas, je ne sais toujours pas qui c'est..elle pourrait se présenter, quand même, avant de parler a quelqu'un ! On aura tout vu... Je soupire avant de l'observer a nouveau. Je me lèche la patte en la fixant, ne sachant toujours pas quoi faire... La porte de la salle de bain est fermée, je suis coincée...

« Je veux sortir de là, aidez-moi... Je suis coincée ici je ne sais même pas pourquoi, ils se sont trompés de personne, c'est pas possible. Et puis je veux contacter mes parents, qu'on me sorte. QU'ON ME SORTE DE LÀ. »

Oh, elle n'a pas l'air heureuse d'être là... Elle ne comprend donc pas que c'est mieux pour elle et pour le monde ? Je vais devoir lui expliquer... Aish... Je profite d'un instant ou elle à la tête baissée pour me transformer, et je me dirige vers mon placard afin de m'habiller. C'est surement pas la peine de la choquer plus qu'elle ne l'est déjà, la pauvre.

« Oublies tout de suite l'idée de contacter tes parents, une fois que tu es ici, tu appartiens à un mode différent. Dès ta naissance, d'ailleurs, sauf que tu ne t'en ai pas encore rendu compte. Quant à partir, tu peux aussi oublier.. Crois moi, tu es mieux ici.. Tu es libre, tu peux laisser ton vrai Toi s'exprimer sans avoir peur que l'on te juge, parce qu'ici, on est tous différent, au point que la différence c'est la normalité. »

Tout en disant ça, je termine de m'habiller. Au vu du temps, j'ai opté pour une petite robe m'arrivant mi-cuisse, ça suffira largement.. Je m'approche ensuite de cette fille sans politesse aucune et me met à genou devant elle, afin d'être à son niveau, de façon a ce que, si elle lève la tête, je puisse la regarder dans les yeux.

« Je suppose que tu es ma nouvelle coloc' ?» Je demande d'un ton un peu froid avant soupirer. Elle soit surement se sentir assez mal comme ça, si en plus je ne suis pas accueillante... « Bienvenue à l'académie, et bienvenue dans ma chambre, je m'appelle Aki Izumi. » Je continue en tendant la main. Ce n'est pas parce qu'ELLE n'a pas de manières que je dois m'abaisser à son niveau, uh !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Coeur

■ Fiche : Bonjour,
Vous êtes bien sur le répondeur de : Harumi. Saito.
Je ne suis pas disponible pour le moment, mais laissez-moi un message vocal, un sms, ou un email tant qu'à faire.
À bientôt !

FichePortableMailJournal intime
■ Statut : Elève
■ Messages : 43
■ MPV : 82
■ Age : 22
■ Type : Coeur
■ Pouvoir : Vision féline
■ Avatar : Natsume Asako (Tonari no Kaibutsu-kun)

Message Sujet: Re: Once upon a time   Jeu 10 Avr - 16:56





● ● ● ● ●
J'avais entendu le chat sauter sur le parquet de la chambre, et marcher doucement, un peu. J'ai tendu l'oreille pour essayer de distinguer sa direction, histoire de ne pas me fatiguer à lever la tête. Lorsqu'il s'est arrêté, il m'a semblé un peu plus loin. Et puis plus un bruit, pendant quelques secondes. J'ai simplement entendu bouger, d'une façon plus que discrète. Pour autant, je n'ai pas levé la tête pour observer le petit animal ; inutile, je sais juste qu'il est resté dans la chambre, le reste ne m'intéresse pas.
Je me sens tout de même fatiguée, car beaucoup de choses, en peu de temps, me sont arrivées depuis mon réveil devant l'académie. Mes nerfs vont sans doute lâcher si jamais je ne reste pas posée ainsi sur mon lit. Je n'y suis pas chez moi, mais pour le coup, ce lit est bien plus reposant que le sol du couloir. Et puis les draps sentent bon, presque autant qu'à la maison. En même temps, quand on a la tête contre les draps, on ne peut pas sentir grand chose d'autre.

J'ai tendu une nouvelle fois l'oreille. J'entendais encore bouger, mais cela semblait différent par rapport aux mouvements du chat, précédemment. J'ai froncé les sourcils et suis restée silencieuse, tendant l'oreille.
« Oublies tout de suite l'idée de contacter tes parents, une fois que tu es ici, tu appartiens à un mode différent. Dès ta naissance, d'ailleurs, sauf que tu ne t'en ai pas encore rendu compte. Quant à partir, tu peux aussi oublier.. Crois moi, tu es mieux ici.. Tu es libre, tu peux laisser ton vrai Toi s'exprimer sans avoir peur que l'on te juge, parce qu'ici, on est tous différent, au point que la différence c'est la normalité. »
Je me suis crispée au moment où elle a prononcé son premier mot. Pourtant, je n'ai pas décollé la tête de la couette. Qui est-ce ? Une nouvelle personne qui vient me chercher ? Et encore une personne qui me parle d'une personnalité à dévoiler... Non, mon interlocuteur a une voix de jeune fille. Certes, son ton est froid, mais je ne peux pas affirmer que c'est une femme faisant partie du personnel de l'établissement. Prenant, malgré ma peur, mon courage à deux mains, je relevais la tête en fronçant à nouveau mes sourcils, cette fois-ci par gêne, le temps que mon sang redescende de ma tête.

Effectivement. Une jeune fille se trouve devant moi, m'observant. Habillée d'une simple robe courte, elle semble comme embêtée de ma présence. Mais comment se faisait-il que je ne l'ai pas entendue rentrer ? Et le chat, où est-il passé ?
Elle est jolie. Petite, fine, blonde aux yeux bleus et de jolies formes, bien qu'elle me semble tout de même assez jeune. Alors c'est elle, ma future colocataire ?
Elle s'est rapidement approchée de moi, pour s'agenouiller devant le lit que j'occupe et me regarder. Toujours gênée et le ventre crispé, j'ai rabaissé la tête, un peu rougissante. Je la sentais m'observer et, à nouveau, je ressentais comme un malaise du fait de ma présence.


« Je suppose que tu es ma nouvelle coloc' ... Bienvenue à l'académie, et bienvenue dans ma chambre, je m'appelle Aki Izumi.? »

Soupirant malgré moi, non pas par exaspération, mais pour essayer de me calmer, je me pousse en même temps vers le côté opposé du lit pour pouvoir appuyer mes coudes sur le matelas et lui faire face convenablement. Elle me tend la main, pour se présenter et me saluer. C'est agréable, malgré son amertume visible. Je lui souris et serre doucement sa main en réponse. Je me demande si je peux me permettre de lui poser directement un certain nombre de questions qui me torturent l'esprit. On ne se connaît même pas, je viens d'arriver ici et d'entrer dans sa chambre sans qu'elle n'y soit elle-même, je me suis installée sur le lit et ai fui son regard quand elle est arrivée vers moi... Ça n'est, au fond, pas vraiment poli.
Mais je crois que c'est plus fort que moi. Je garde ma main légèrement serrée dans la sienne et la fixe afin de bien montrer que je suis prête à faire de plus amples connaissances, mais surtout que j'ai pas mal de choses à lui demander.
« Je crois bien que je vais rester ici pour un moment, oui, si tu me dis ça... Pourtant, ça ne serait quand même pas si mal de prévenir un minimum mes parents, non ? Il y a bien un moyen de les contacter...? En réalité, je ne sais pas ce que je fais là. C'est quoi mon "vrai moi", déjà ? Je suis toujours restée moi-même, et je ne suis pas si différente des autres. Je suis tout à fait normale. »

J'ai quand même réussi à me retenir dans mes questions. Je me pince les lèvres et lâche doucement sa main, sans la quitter des yeux. Mais il me semble que j'ai oublié l'essentiel.
« Oh, et excuse-moi, je ne me suis pas présentée... Je suis Harumi Saito. »

● ● ● ● ●



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: Once upon a time   Aujourd'hui à 1:28




Revenir en haut Aller en bas
 

Once upon a time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Nakunaru Academy
Académie
 ::  Dortoirs ::  Pavillon de la Lune :: Chambre 1 { Aki Izumi & Harumi Saito }
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit