www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 Calme, sérénité et anges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

Invité


Message Sujet: Calme, sérénité et anges   Dim 30 Déc - 17:48





« Un grand livre commence longtemps avant le livre »

En temps normal, la ville ne m’intéresse pas. D’ailleurs, elle ne m’intéresse toujours pas. A vrai dire, le seul endroit digne d’intérêt est pour moi la bibliothèque. Elle est immense et je peux presque toujours y trouver l’ouvrage que je recherche. De plus, il y fait si calme, c’est le paradis… C’est pourquoi je m’y suis rendue en cette journée d’été. C’est le week-end donc je suis partie directement après le petit-déjeuner. Evidemment, l’horrible soleil qui me déteste m’obligea à emmener avec moi une ombrelle. Bah, tant mieux, ça ne faisait que compléter ma tenue si traditionnelle. Une maid, voilà ce que j’étais. Une véritable maid avec sa robe noire et son tablier blanc. Ce n’était pas fait exprès mais, d’aussi loin que je me souvienne, j’étais toujours habillée ainsi… Et l’ombrelle noire et blanche complétait parfaitement bien ma tenue.
Je n’ai pas traîné en chemin et ai parcouru les rues que j’avais déjà prises mille fois en vitesse. Cet itinéraire, je le connaissais par cœur, à force de l’emprunter. Arrivée à la bibliothèque, je me suis directement dirigée vers le rayon qui m’intéressait, au premier étage. Je voulais relire un livre bien spécifique… Je l’avais déjà relu maintes et maintes fois, mais ce n’était jamais assez. Ce livre faisait partie de mes préférés et j’aspirais à le connaître par cœur, un jour. Un rêve comme un autre… J’aurais pu lire le bouquin en question dans ma chambre, au pensionnat. J’en ai un exemplaire, mais je risquais d’être dérangée à tout moment par ces imbéciles qui me servaient de camarades de classe. A la bibliothèque, je ne risquais rien. Mais y emmener mon livre ? Pas question, qui sait ce qui pourrait lui arriver si je le sortais de la chambre ! Non, la meilleure solution était encore d’utiliser celui de la bibliothèque et de le lire sur place.
C’est pourquoi je suis ici, hors de ma tanière. Il fallait bien vous l’expliquer, non ? Installée à une table prévue à cet effet, le précieux livre posé sur mes genoux et maintenu par mes mains pâles, je lis à cœur perdu. Oui, j’aime me perdre dans cet univers merveilleux où j’estime avoir ma place. Tout en lisant, une autre partie de mon cerveau m’imagine là-bas, rencontrant les protagonistes, vivant avec eux leurs aventures et me mêlant tout simplement à leur histoire. Comme si j’en faisais partie depuis le début, comme si c’était mon droit… Et qui oserait me l’enlever ?
Je ne m’en rends pas compte mais un léger sourire se dessine sur mon visage au fil de ma lecture. Un sourire plus ému que joyeux, car il n’y a rien d’amusant dans ce que je lis. Emu, parce que je connais déjà la suite, ému, parce que je suis avec eux, ému, parce que j’aimerais tellement partager leurs aventures… Avec ma passion, on pourrait croire que je souhaite devenir écrivain. C’est faux. Ce que je veux, c’est découvrir de belles histoires, pas les créer. Les créer enlèverait toute la magie du monde littéraire et je vivrais pour que les autres soient heureux en lisant mes romans, sans l’être moi-même. Ce serait horrible…
Je secoue légèrement la tête pour revenir sur terre et lève les yeux de mon bouquin. Une autre fille est assise à la même table que moi – heureusement, elle a laissé une petite distance entre nous. Vive la bibliothèque et ses tables immenses ! Mon regard se faufile sur la couverture de son livre qu’elle tient légèrement relevé et je peux déchiffrer, malgré l’angle de vue peu avantageux que je possède : Chroniques d’un Ange, Aller et Retour du Paradis. Tiens, je connais ce livre…

« Aphrodi devrait être le personnage principal… »

Je parle sans même m’en rendre compte. Le récit que je lis m’a trop détendue, voilà que je me relâche ! Bah, tant pis… Je connais cette fille : elle est un peu plus jeune que moi et je sais qu’elle est aussi au pensionnat. Cependant, j’ignore tout de son nom et de son pouvoir… Tout ce que je sais d’elle, c’est qu’elle n’est pas comme les autres. Elle, elle est intelligente. Tant qu’à faire, je continue sur ma lancée :

« Je ne vois vraiment pas pourquoi le héros de l’histoire est cet ange amateur de Mikage… Il n’a rien de spécial alors qu’Aphrodi est un véritable dieu en herbe… »

L’histoire raconte les aventures d’un jeune ange nommé Mikage qui fait son apprentissage à l’Olympe. Il s’y fait des amis – notamment Aphrodi, un autre ange du même âge. Tout cela bercé dans une bonne dose de mythologie grecque…

Amarante


Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Calme, sérénité et anges   Mar 1 Jan - 9:50





CALME, SÉRÉNITÉ ET ANGES
PV: Makkura Kurenai & Satomi Oushi
Never Utopia

Le calme. C’était ce que recherchait sans cesse Satomi afin de pouvoir se focaliser sur sa lecture et ne point être dérangée, mais l’académie n’était certainement pas ce que l’on pourrait appeler le royaume du silence. Là où elle allait, c’était cris confus ou discussions flamboyantes, et elle ne trouvait que très difficilement le moyen de se concentrer. Heureusement pour elle, la bibliothèque avait échappé à la règle qui régissait les lieux, et demeurait un havre de silence et de sérénité, un véritable paradis pour les amateurs de livres tel qu’elle l’était.
Et puisqu’on parle de paradis, autant mentionner que le livre préféré de Satomi appartenait à cet univers céleste, un livre qu’elle ne pouvait lire qu’à la bibliothèque de Nakunaru. La manière dont l’ouvrage était écrit représentait un haut niveau littéraire en restant extrêmement fluide. Les seules choses qu’elle avait toujours réussi à apprécier étaient les livres, ils étaient presque sa source de vie, elle y plongeait sans pouvoir en sortir, un véritable plaisir qu’elle avait la chance d’éprouver et que l’ouvrage qu’elle cherchait ne faisait qu’accroître.

Chroniques d’un Ange, Aller et Retour du Paradis était juché sur une étagère en hauteur du coin le plus reculé de la bibliothèque, elle ne pouvait atteindre sa cible qu’en utilisant une petite échelle à proximité. Pourtant, elle manqua de se retrouver face contre terre pendant l’opération, la longueur de son accoutrement était handicapante : une longue et légère robe de princesse qui ne rata pas de se faufiler sous ses chaussures d’été afin de la faire perdre l’équilibre qu’elle retrouva de justesse. Et ayant finalement aboutit à son but, elle alla s’asseoir à la longue table de derrière et commença sa lecture. Un passant aurait du mal à deviner qu’elle aimait ce livre, ses yeux affichait son expression habituelle si singulière : le vide. Satomi dévorait son livre, se déconnectant de plus en plus du monde qui l’entourait jusqu’à se retrouver tout à fait absorbée par l’univers qui se présentait sous ses yeux. Elle entrait désormais dans le chapitre où ce personnage dont elle serait tombée amoureuse s’il existait se dévoilait dans toute sa splendeur et sa magnificence. Oui, Aphrodi avait toute l’étoffe d’un dieu et était réduit à suivre le minable Mikage. C’était ce qu’elle reprochait le plus à son livre, le héros n’était qu’un idiot.

« Aphrodi devrait être le personnage principal… »

Cette voix, elle la connaissait. Mais comme de coutume, il fallait d’abord qu’elle finisse la phrase qu’elle était en train de parcourir avant de songer à répondre ou de s’assurer de la source de ces paroles qu’elle jugeait fort réfléchies. Et à sa grande surprise, la voix ajouta un autre commentaire des plus judicieux.

« Je ne vois vraiment pas pourquoi le héros de l’histoire est cet ange amateur de Mikage… Il n’a rien de spécial alors qu’Aphrodi est un véritable dieu en herbe… »

Elle se décida finalement à détacher les yeux de son livre, la silhouette aux cheveux blanc et à la mine blanchâtre était assise à l’autre côté de la table et tenait elle aussi un livre en main. Quand était-elle arrivée ? Satomi l’ignorait. Elle était bien trop occupée à lire pour s’enquérir de l’environnement qui l’entourait. De cette fille, Satomi ignorait tout. Tout ce qu’elle avait pu réunir comme information autour d’elle était sa maladie, et encore, elle ne l’aurait jamais su si elle n’avait pas été sa camarade de chambre.

« Tu as raison, il y’a trop de lumière sur Mikage »

C’est tout ce qu’elle prononça, d’un ton monocorde, la même expression sur le visage, avant de reposer ses yeux sur son livre, recommençant à parcourir les pages descriptives d’Aphrodi, cet ange qu'elle jugeait éblouissant.

Revenir en haut Aller en bas
 

Calme, sérénité et anges

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye... :: RPs
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com