www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 Empty place ; Black hole [Narcisse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

Invité


Message Sujet: Empty place ; Black hole [Narcisse]   Ven 9 Nov - 12:47




Empty place ; Black hole

«Cet endroit est... vide ?»

Perdue au milieu de nulle part, Makkura venait de découvrir un endroit magique de Nakunaru. C'était la première fois qu'elle le voyait et, étrangement, elle n'en avait jamais entendu parler. Elle respira un grand coup. Evidemment, elle n'arrivait pas à sentir la magie dans l'air mais, à coup sûr, cet endroit était magique. Comment un tel lieu pouvait-il exister naturellement ? Un lieu où rien ne pousse, à part de l'herbe ? Makkura ne pouvait même pas distinguer une tige de pissenlit ici où là, non, il y avait partout cette herbe uniformément verte. Le ciel était, à l'image du sol, d'une couleur unie : le gris. En effet, une couche de nuages obstruait le ciel pur, ce qui expliquait la sortie de l'albinos. C'était un temps idéal pour elle : pas de soleil et pas de pluie. Le seul lézard était la présence du vent qui soufflait par moments : dans un endroit dépourvu d'obstacles comme celui-ci, une simple brise devenait bien vite désagréable. Mais l'espèce de plaine qu'elle avait découverte ne comportait pas que des inconvénients : en plus d'être dépourvue de végétation luxuriante et de bâtiments gênants, elle était aussi dénuée d'humains... Finalement, Makkura risquait de bien l'aimer, cette petite place déserte.
Elle s'assit à même le sol, contente de sa trouvaille.

«Je n'aurai pas perdu ma journée...»

Ne pas perdre son temps, progresser et découvrir : voilà ce à quoi Makkura s'appliquait toujours. Elle ramena ses genoux sur sa poitrine et les entoura de ses bras. Elle s'était levée le matin de bonne heure et avait été ravie de constater la météo du jour. Sans dire un mot à ses colocataires, elle s'était empressée de se préparer pour sortir. C'était le début de l'automne et la première "vraie" journée de mauvais temps. Cela faisait plusieurs mois que Makkura n'avait pas fait de vraie promenade - la sortie désastreuse de l'été mise à part - et même elle avait besoin de prendre l'air de temps en temps. Elle était donc sortie ainsi, sans petit-déjeuner et avec une robe noire et blanche et quelques rubans verts pour donner une petite touche de couleur. Une couleur sombre, certes, mais une couleur quand même.
Si elle en croyait le gousset qui pendait à son poignet, il était aux alentours de midi. Après avoir vérifié l'heure, elle laissa son regard se perdre sur le cadran de l'horloge, ses yeux suivant l'aiguille des secondes au fil de sa progression.
Ce gousset était son bien le plus précieux. C'était tout ce qu'il lui restait de l'autre monde. Son père, de son vivant, collectionnait les anciennes montres et il lui avait offert ce gousset à l'un de ses anniversaires. Cet anniversaire était l'un des rares souvenirs de l'autre monde restés intacts dans sa mémoire. Les autres souvenirs qu'elle arrivait encore à se remémorer parfaitement étaient l'annonce de la mort de son meilleur ami et, bien évidemment, le meurtre de ses parents.

«Ah, quelle vie gaie...»

Il n'empêche que cette vie, elle ne la changerait pour rien au monde. Toutes ces épreuves l'avaient forgée, avaient fait d'elle une fille intelligente et mature. Des paroles prononcées par son père défunt lui revinrent soudain en mémoire...

You did good, girl, you did good. I'm proud of you.

«Merci, papa. Ne t'en fais pas, je ferai toujours tout pour que tu continues à être fier de moi.»

Elle sourit doucement et laissa retomber la montre. Au début, la chaîne enroulée autour de son bras la faisait souffrir mais maintenant, elle ne ressentait plus rien.

«La souffrance est salutaire.»

Ses pensées s'interrompirent soudainement quand elle sentit quelque chose de dérangeant, comme une présence... Elle ferma les yeux et tâcha de se calmer avant de tourner la tête en direction de l'inconnue. Les lèvres pincées, les pupilles rivées sur cette fille, elle ne pipa mot. Jamais Makkura ne parlerait à quelqu'un ouvertement. Jamais elle n'aborderait quelqu'un. Jamais.


Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Empty place ; Black hole [Narcisse]   Sam 24 Nov - 10:52








Cette journée avait commencé d'une façon si banale. Elle s'était levée sans avoir le moindre projet, si ce n'était d'aller faire quelques courses. Et voilà qu'elle se retrouvait ici. On en entendait parfois parler, de cet endroit chimérique que seul le souffle du vent venait perturber, là où la seule chose qu'on pouvait distinguer était le vert de l'herbe heurtant le bleu du ciel à l'horizon. Personne ne savait réellement comment se rendre jusqu'à l'Endroit Vide. C'était des pas hasardeux qui y menaient, les mentons pointés vers le ciel des passants rêveurs, les yeux où se reflétaient les étoiles. Comme quelques autres lieux à l'académie, la porte d'entrée avait pour nom Hasard.

Elle, pourtant, n'était pas arrivée ici totalement par hasard. Le terme exact était qu'elle était en pleine filature. Voilà qui n'était pas des plus respectables, mais on pouvait dire qu'elle avait l'habitude. En sortant de la supérette, dans la rue déserte, elle l'avait vue. Makkura Kurenai. Cette demoiselle faisait partie de ces mystères insondables que Narcisse comptait bien résoudre, mais elle avait dû se rendre à l'évidence : ses miroirs lui seraient bien inutiles cette fois-ci. Ça n'était pas faute d'avoir essayé, pourtant, et ce à plusieurs reprises. Mais elle n'avait rien vu. Rien appris.

Elle n'avait jamais vu ça. La jeune fille semblait comme vide. Et Narcisse, malgré tous ses efforts, ne savait rien d'elle. Son pouvoir lui était inconnu, et personne n'avait su la renseigner à ce sujet. Elle n'avait rien remarqué : pas d'habitudes étranges, pas de petits secrets compromettants à signaler. Cette fille semblait trop normale, à une exception près : jamais elle n'avait vu quelqu'un qui avait l'air aussi triste. C'était ce qui l'avait frustrée, intriguée. Et c'était pour cette raison qu'elle s'était empressée de la suivre ce matin là, sans même prendre la peine de se séparer de son caddie. Il était grand temps de résoudre le mystère Makkura.

Elle l'avait suivie plusieurs minutes durant, et à aucun moment elle ne s'était faite remarquer, malgré le bruit dérangeant des roues crissant sur le bitume. Puis Makkura s'était arrêtée, et Narcisse en avait fait de même, à une dizaine de mètres de l'autre. C'était à ce moment là qu'elle avait remarqué en quel lieu elles se trouvaient. À aucun moment elle n'avait remarqué qu'elles avaient quitté le trottoir, la route, la ville. Et voilà qu'elles étaient sur cette étendue uniformément plate, verte et... vide. Vide comme Makkura.

Elle s'assit bientôt, sans savoir comment aborder la jeune fille. Ça n'était pas le genre de questions qu'elle se posait d'habitude, ayant plutôt pour coutume de foncer dans le tas sans aucune gène. Mais il fallait bien se rendre à l'évidence : cette fille, cet environnement, ces circonstances... Tout ceci la mettait mal à l'aise. Elle fut perturbée par la voix de Makkura, et se figea instantanément, craignant d'avoir été repérée. Elle s'aperçut vite que la jeune fille parlait... toute seule ? Bah, ce n'était pas comme si la plupart des gens ici étaient à moitié dingues, et puis elle ne pouvait pas dire qu'il ne lui arrivait jamais de faire la même chose.

Elle remarqua que tout doucement, une coccinelle entreprenait d'escalader sa main. Elle fut, pendant quelques secondes, captivée par le cheminement de l'insecte qui traversait péniblement la frontière entre l'index et le majeur, se hissant sur sa peau comme un alpiniste tenterait d'atteindre le sommet de l'Everest. Elle décida finalement d'observer ce que faisait Makkura, pour s'apercevoir que celle-ci la regardait. Apparemment, elle n'avait plus le choix : il fallait se jeter à l'eau. Elle se leva et s'avança lentement vers la jeune fille, avant de lui sourire et de lui montrer son poignet que la coccinelle avait enfin atteint.

« Regarde, cet endroit n'est pas complètement vide... »

Elle se stoppa. Qu'est-ce qu'elle devait avoir l'air bête ! De toute manière, elle avait l'habitude, et ne se sentais pas particulièrement gênée.

« Souffle dessus, pour voir. Si elle s'envole, elle te portera chance... »

C'était là une vieille croyance que lui avait donné son grand-père quand elle était petite, et elle n'avait rien trouvé d'autre à dire. Elle devait être comme tout le monde, ici. Folle.


lightcoral

Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Empty place ; Black hole [Narcisse]   Sam 22 Déc - 16:24





Empty place ; Black hole

Makkura se mit à détailler la fille inconnue qui semblait s’être retrouvée ici par hasard, elle aussi. Quelque chose au fond de l’albinos lui disait qu’il ne fallait surtout pas l’oublier. Son apparence, ses manies, son nom aussi… Oublier, c’était risquer de passer à côté de la chose la plus importante. Voilà pourquoi elle accordait tant d’importance au savoir. Le savoir, c’était tout simplement la vie, et pas d’un point de vue sentimental…
L’adolescente se ratatina un peu sur elle-même quand l’autre se leva. Elle n’aimait pas ça, cette imprévisibilité des gens. Mais surtout, ce qu’elle détestait, c’était la façon dont laquelle deux personnes isolées quelque part et qui ne se connaissent pas le moins du monde se sentaient obligées de se parler. C’était stupide ! Pourquoi cette fille n’était-elle pas restée tranquille ? Pourquoi s’était-elle levée et pourquoi se rapprochait-elle de plus en plus ? Le rythme du cœur de Makkura s’accéléra. Elle avait peur, oui. Peur des gens, peur de ce qu’elle ne connaissait pas. La chaleur humaine, ça ne s’apprend pas dans les livres…

« Regarde, cet endroit n'est pas complètement vide... »

Makkura leva la tête vers elle, intriguée. Pourquoi lui tendait-elle son bras, que voulait-elle ? C’est alors qu’elle remarqua un petit point rouge bouger sur le poignet de l’inconnue. Ah, une coccinelle… Pauvre petite bestiole, la vie ici devait être bien monotone pour elle. Les vents l’empêchaient sûrement de changer d’endroit et l’herbe devait la lasser, à la longue…

« Souffle dessus, pour voir. Si elle s'envole, elle te portera chance... »

Elle la regarda avec des yeux incrédules. Souffler dessus ? Pour la chance ? Vraiment débile… En quoi une telle action pouvait apporter le bonheur à quelqu’un ? C’était une coutume dont Makkura n’avait jamais entendu parler. Eh bien, soit. Cette fille aux drôles de cheveux roses n’allait sûrement pas la lâcher si elle le lui demandait, alors autant jouer le jeu… Sans prévenir, l’albinos souffla un grand coup sur la coccinelle qui se retrouva projetée dans les airs.

« Elle a volé. »

En vérité, Makkura n’avait pas pensé à mal en faisant cela. Et même malgré toute son intelligence, elle n’avait pas saisi le véritable sens de la tradition. Si le but était de faire s’envoler la coccinelle, autant le faire sans risque d’échec, non ? C’était une chose qui semblait plus logique à ses yeux. Et elle n’imaginait même pas une seconde avoir tort.
Elle se leva et fit tomber les quelques brins d’herbe accrochés à sa robe d’un geste de la main.

« Qui es-tu ? » lui demanda-t-elle sans détour.

Sa voix ne comportait pas d’animosité mais une énorme dose de méfiance. Au moins, ça prouvait que Makkura n’était pas vraiment méchante… Non, en fait, ça ne prouvait rien du tout. En effet, elle n’avait pas du tout l’intention de décliner son identité la première.
C’est en ruminant toutes ses questions qu’elle remarqua le caddie. Elle ne l’avait pas remarqué en arrivant, et que diable ferait un caddie ici ? Comment n’avait-elle pas pu le voir, elle l’aurait tout de suite aperçu dans un tel endroit désolé… A moins que ce soit cette fille qui l’air apporté ? Non, impossible, que ferait-elle avec un caddie ? Makkura décida de ne pas poser de question. Elle préférait faire une chose à la fois, et l’identité de l’inconnue était la chose la plus importante pour l’instant…


Spoiler:
 


Amarante


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: Empty place ; Black hole [Narcisse]   




Revenir en haut Aller en bas
 

Empty place ; Black hole [Narcisse]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye... :: RPs
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com