www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 ■■ A la découverte du parc d'attraction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: ■■ A la découverte du parc d'attraction.    Jeu 1 Nov - 13:44


A la découverte du parc d'attraction
PV NARCISSE A. MURPHY
Des parcs d'attractions hors du monde Nakunarien, le gamin en avait un bon souvenir. Il adorait y aller, et même s'il était encore trop petit pour certaines attractions, il était tout de même fasciné par cet endroit. Toutes ces personnes qu'il pouvait y voir, toutes ces personnes qui faisaient des heures de queue juste pour trois petites minutes d'attraction, toutes ces attractions qu'il ferait un jour lorsqu'il sera plus grand, tout, absolument tout le fascinait. C'était même sûrement l'un de ses endroits préférés. Mais-. Bizarrement, depuis qu'il est arrivé à Nakunaru, il n'y a plus jamais remis les pieds dedans. Enfin, "bizarrement" est un mot inapproprié, parce qu'il y a bien une raison logique à ça. Le parc d'attraction était magique, jusqu'au moment où il a découvert Nakunaru. C'est comme lorsqu'on tend un bracelet qui brille à un gosse, avec de faux diamants en plastique, ça sera son plus grand trésor, mais une fois qu'il aura touché au bracelet aux vrais diamants, l'ancien ne l'intéressera plus. Et dieu sait qu'après avoir vécu à Nakunaru, et avoir rencontré sa petite populasse - c'est vrai quoi, entre les gens qui crachent du feu, lisent dans tes pensées, animent leurs gâteaux, font danser la macarena aux animaux de compagnie, et on en passe -, on ne s'émerveille même plus devant un pantoufliornitorinque à deux cornes ( oui, oui, un malheureux mélange entre une pantoufle, un ornithorynque et un lion ), même que voir une licorne traverser la rue debout sur ses deux pattes en mangeant une glace n'étonnerait personne. C'était une ville où on pouvait s'attendre à tout et n'importe quoi.
Mais "bizarrement" pouvait finalement tout de même être un mot approprié. Parce qu'avec toute cette magie qu'il y avait à Nakunaru, le parc d'attraction devait être encore plus magique, plus fascinant et surprenant que la ville en elle même. Parce qu'il faut tout de même l'avouer, après y avoir vécu un certain nombre d'années, on finit tout de même s'habituer à toute cette merveilleuse magie, et même trouver ça normal. Du moins, après tout dépend des gens...

Donc aujourd'hui allait être la première fois qu'il allait mettre les pieds dans le parc d'attractions de Nakunaru. Il n'était à vrai dire pas plus motivé que ça, il n'avait aucune envie de faire les queues interminables, mais bon, il n'avait rien à faire de sa journée, alors il n'avait aucune bonne raison pour refuser cette invitation. En plus, ce n'est pas lui qui payait le billet, alors autant ne pas laisser passer une telle proposition - du moins, à la base il devait le faire, mais après une longue discussion, il avait réussi à les avoir gratos', visiblement il avait trouvé les mots justes -.

Le jeune Ogawa et son ami s'amusèrent un peu, mais le parc finit par se remplir assez rapidement, du coup le plaisir en prit un coup. Un gros coup même. Du coup, lassé d'attendre dans les longues files d'attentes, Shin laissa tomber son ami et décida d'aller prendre l'air en se baladant dans le parc. Faut dire que le parc était immense, et on aurait presque dit que tous les habitants de Nakunaru avaient décidé d'y aller le même jour qu'eux. Mais se promener était bien beau, entendre le cri des idiots qui gueulaient du haut de leur attraction était amusant, mais... On finissait par rapidement s'en lasser quoi. Après tout, un parc d'attraction est surtout fait pour qu'on profite de ses attractions, et si on ne peut pas le faire, après une bonne demi-heure de marche - bon ok, cinq petites minutes dans le cas de Shin -, on commence à vraiment s'ennuyer.

Du coup, il finit par se trouver un banc, s'asseoir, et chercher quelqu'un à emmerder. Car oui, emmerder les gens c'était drôle. Et ce n'était pas les gens qui manquaient ici. Par contre, des idées il en avait pas beaucoup. Il fallait dénicher la bonne personne à embêter, ça n'allait pas être drôle sinon. Puis, s'il ne trouvait personne à emmerder, autant trouver quelqu'un à draguer pour de faux. C'est marrant ça aussi. Après cinq petites minutes assis, sans avoir déniché quelqu'un, il décida de passer au plan b. Il chercha la première chose dans la foule qui aura les cheveux longs - car oui, une fille doit forcément avoir des cheveux longs -, et décida d'aller s'amuser avec elle. Il en trouva une. Doucement, il se leva, et il s'approcha d'elle d'un pas nonchalant. Arrivant par derrière, il lui tapota l'épaule pour l’interpeller, tout en disant :

« - Eh ma jolie, tu...

Il ne finit pas sa phrase.

En effet, il avait décidé de choisir la drague à la manière "gros lourd", parce qu'il savait que ça allait sûrement plus faire chier la personne que la charmer. S'il ne fini pas sa phrase, c'était uniquement parce qu'il s'était rendu compte que la chose devant lui était plate. Oui, une vraie planche à pain. En bref, ce n'était pas une fille quoi. Parce qu'en plus des cheveux longs, une fille doit avoir aussi un minimum de poitrine - minimum bonnet b-c, en fait -. Enfin, il existait bien sûr des exceptions. Mais bon, elles étaient réellement rares.

Une fille ça a obligatoirement des cheveux longs et pas d'moustache. ~

© Evyplevy




Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: ■■ A la découverte du parc d'attraction.    Dim 4 Nov - 14:09







« Oh, allez, s'il-te-plaît, je ne veux pas y aller toute seule, s'il-te-plaîîît... »
« Oh, s'te-plaît Cissy, y a que toi et les enfants de moins de cinq ans que ça pourrait amuser ; y a pas plus has-been et ennuyeux que ce foutu parc d'attractions... »
« ... Tu vas venir avec moi, ou je te promets que je dis à tout le monde que tu regardes les filles se changer avant les représentations. »
« Mais tu l'as déjà dit à tout le monde... Laisse tomber, j'irais pas. »


Voilà donc qu'elle allait seule au parc d'attractions. Elle avait supplié un par un tous les membres de sa troupe de théâtre, mais tous avaient refusé pour le même motif : le parc d'attractions, c'était un truc de gamins. Apparemment, Narcisse était la seule à trouver encore un charme à la grande roue, aux manèges, aux friandises et aux autres attractions. Oh, ils avaient tort de renier cet endroit, car, elle en était convaincue, c'était un des lieux les plus magiques de Nakunaru. Pourtant, il n'y avait aucun artifice, aucune magie extraordinaire là dedans. Juste une ambiance particulière, un climat d'amusement général qui régnait en ces lieux. Et même s'il n'y avait personne pour l'accompagner, elle était bien déterminée à passer une bonne soirée.

Depuis son arrivée, elle était déjà allée au parc d'attractions à plusieurs reprises, et elle suivait toujours le même programme : elle commençait par le grand huit et les autres manèges à sensations fortes, puis faisait une "pause" pour s'acheter des friandises et éventuellement tenter sa chance à un quelconque jeu de tir pour gagner une peluche (mais il fallait avouer qu'elle n'avait gagné qu'une fois dans sa vie à ce genre de jeux, et qu'en plus la peluche était plutôt laide). Et pour finir, elle faisait un tour de grande roue. Elle adorait ce moment où elle pouvait observer d'en haut la ville et ses lumières, s'émerveiller de voir les gens s'agiter en bas, réduits à la taille de petites fourmis colorées. Oui, peut-être qu'elle était vraiment gamine, au fond. Ce soir là ne fit pas exception à son tour habituel : elle commença par le grand huit, qui lui faisait toujours aussi peur. Narcisse, c'était bien le genre de fille qui levait les bras en hurlant à chaque descente, et qui se cramponnait à la barre de sûreté en attendant avec appréhension la prochaine.

Elle s'attaqua ensuite à toutes les attractions capables de lui faire peur qu'elle voyait : il suffisait que ça descende, que ça monte, que ça secoue ou que ça tourne très vite, et la voilà qui hurlait tout en gardant un grand sourire au lèvre. Mais ce qui devait arriver arriva : au bout d'un moment, elle eut un peu mal au coeur. Beaucoup, même. Peut-être qu'elle avait passé l'âge : c'est bien connu, les vieux ont le coeur fragile... Et puis, à dix-sept ans, on est vieux, un point c'est tout. Elle se logea dans la file d'attente du premier vendeur de sucreries qu'elle vit, et acheta une barbe-à-papa. Hum, peut-être allait-elle attendre un peu avant de l'attaquer, tout de même. Elle continua donc sa promenade dans le parc, qui était de plus en plus rempli et présentait des files d'attentes de plus en plus longues. Elle venait de repérer un banc sur lequel elle aurait pu s'asseoir pour se remettre de ses émotions et savourer sa barbe-à-papa en paix, mais elle fut dérangée par un tapotement sur son épaule. Elle se retourna vivement pour tomber sur un garçon brun qu'elle ne connaissait absolument pas.

« Eh ma jolie, tu... »

À peine avait-il commencé sa phrase qu'elle lâcha un gros soupir. Elle croyait que ce genre de gros lourd ne se voyait que dans les films, mais apparemment, ça existait aussi en vrai. Étrangement, le garçon s'arrêta au beau milieu de sa phrase, les yeux rivés sur son décolleté. Décolleté qu'elle n'avait pas : Narcisse faisait partie de l'espèce fort peu recherchée des limandes, des planches à pain, des... Bref, des filles plates. Ah bon, c'était donc ça, le problème ? Eh bien, tant mieux, elle allait lui rendre la monnaie de sa pièce.

« Salut, beau brun ! »

Le ton était volontairement ironique, et suivait une philosophie très simple : à phrase lourde, réponse lourde. Décidément, elle détestait ce type, et c'était pourtant la première fois qu'elle le voyait. Elle affichait pourtant un grand sourire : plein de cynisme, il est vrai, mais un sourire quand même. Parce que quelque-part, la situation était drôle, c'était rarissime qu'on tentât de la draguer, et le fait que ce garçon se soit immédiatement découragé la vexait certainement un peu, mais l'amusait aussi au plus haut point.

Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
 

■■ A la découverte du parc d'attraction.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye... :: RPs
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit