www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 The adventure begins ! [Yoite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

Invité


Message Sujet: The adventure begins ! [Yoite]   Jeu 1 Nov - 11:59



........
Yoite ....& ....Narcisse........

Quand on te l'avait annoncé, au début, tu n'y avais pas cru. C'était trop beau. Sortir de votre cage. Votre cage dorée, certes, un lieu où vous ne manquiez de rien, mais une cage tout de même. Non, impossible d'y croire. Et pourtant, ça semblait vrai. Alors tu t'étais inscrite, ravie, transportée de joie. Partir ? À la mer, de surcroît ! Le rêve.

Tu avais compté les jours, les heures, les minutes. Et puis la veille, impossible de trouver le sommeil : tu étais tellement excitée ! Tu avais fini par t'endormir, bien sûr, après t'être tournée, retournée dans tous les sens ; pour rêver du moment où tu la verrais enfin devant toi : la plage, le sable doré et sublime, l'eau turquoise et les vagues tièdes. Une vraie gamine. T'allais avoir l'air maligne, à faire des châteaux de sable et à te jeter dans l'océan ! Pourtant, ça n'étais pas ça qui t'arrêterais.

Le matin, tu émergeas en même temps que la sonnerie de ton réveil, harassée par ta nuit de deux heures à peine. Et bien évidemment, tu te rendormis aussi sec. Au bout d'un moment, tu ressortis des accueillants bras de Morphée, par la faute d'un oiseau qui était venu chanter devant ta fenêtre. Grognement et jurons inarticulés. Regard paresseux vers le réveil. Le train partait dans... Une demi heure ?

« Oh non... »

Et en plus, tu n'avais pas fait ta valise.

« Oh merde ! »

Voilà qui résumais bien la situation. Ta mission, si tu l'acceptais (et tu n'avais pas vraiment le choix), était de battre le record mondial de vitesse dans les catégories s'habiller, préparer ses affaires et courir jusqu'à la gare. Trois, deux, un... Eh, non, tu n'avais même pas le temps pour un compte à rebours !

C'était un miracle inespéré, une prouesse digne des plus grands recordmen de la planète, un exploit qu'il aurait fallu faire figurer à la première page du livre des records en énormes caractères, une course contre la montre à en perdre haleine... Bref, tu arrivas à la gare, et avec une minute d'avance, s'il vous plaît. Bon, il fallait aussi noter que tu étais échevelée, essoufflée et toute rouge, et que le 800 mètres espadrilles avait sévèrement détérioré tes chaussures (pas grave, il y en avait six autres paires qui t'attendaient au chaud dans ta valise), mais c'est avec fierté que tu poussas la porte de ton compartiment –le numéro six– pour y trouver quelqu'un que tu semblais connaître. Vous savez, ce garçon, avec les cheveux rouges ? Celui qui, tu l'avais vu une fois alors que tu faisais ta petite tournée d'espionnage du soir à travers les miroirs de l'académie, dormais avec une peluche. Son nom, déjà ?

« Oh, salut... Yoite, c'est ça ? »

Tu lui offris ton plus beau sourire et vint t'asseoir à côté de lui.


Spoiler:
 




Dernière édition par Narcisse A. Murphy le Lun 5 Nov - 3:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: The adventure begins ! [Yoite]   Dim 4 Nov - 14:55


Pfff... c'était pour moi, une semaine pourrie. Vous voulez savoir pourquoi ?! Et bien j'ai plusieurs bonnes raisons. En tout cas aujourd'hui je suis de très mauvais poil. Et pas qu'un peu. Pour commencer, hier mon réveil à sonné à quatre heures !!!! Mais 4H00 du mat' pas de l'après-midi. Après je suis allé en cours comme d’habitude quoi. A midi, deux grosses brutes sans cervelles s'en sont pris à une gamine de dix ans. Je leur ai foutu un punch qui les a projetés à six mètres chacun (avec la télékinésie). La môme a eu peur de moi et s'est enfuie, je me suis fait ensuite fait convoqué par le principal à cause de ce petit 'incident' pour me faire faire expulsé de l'école pendant dix jours !!!

Quand j'ai entendu parler de l'annonce du maire à propos des vacances à l'extérieur, à mer j'ai d'abord hésité. Ça ne faisait que quelques semaines que j'avais rejoins l'académie. Je ne connaissait pas grand monde, mais au bout d'un moment, je me suis dit que comme j'étais expulsé pendant dix jours, autant en profiter. Alors je me suis inscrit.

Je me suis levé plus tôt ce matin, pour me préparer. Bagages, lit fait, brossage de dents, préparation, exercices du matin (que j'avais commencé depuis quelques jours dans ma chambre) : Flexions, abdominaux, pompes. Puis je pris mon MP4 et sortit dehors, écouteurs dans les oreilles, en faisant mon petit jogging pour me réveiller. Je rentre.
Je retourne me doucher, et j'inspire un grand coup. Expire, inspire, expire. Ça faisait longtemps que je n'étais pas parti à la plage. Peut être quatre ou cinq ans. J'avais vraiment hâte d'y aller. Une fois toutes mes affaires préparés et mes exercices pour la forme fait, je pris ma valise, mon sac à dos et sorti en direction du train qui allait partir dans un peu moins d'une heure.

J'étais largement en avance. Une dizaine de personnes seulement étaient présent dans les wagons en comptant bien entendu, le conducteur, quelques passagers. Je cherchais à présent mon compartiment. Ah voilà. Le numéro six. C'était un petit compartiment qui pouvait comporter quatre ou cinq personnes tout au plus. Je ne savais pas qui était avec moi, car j'étais le premier à arriver. Je m'assis donc sur un des sièges en velours après avoir posé ma valise sur le porte-bagages, et sortit mon MP4 pour écouter du bon "Linkin Parc" qui me remonta le moral. Une heure plus tard, au moment où le train allait partir, il y avait déjà plus de monde qui circulait dans les allées, des femmes, de hommes, des enfants de tout âge mais surtout des jeune gens qui venaient surement de l'académie. Mon compartiment avait cependant été vide pendant tout ce temps où j'étais installé. Seul moi et mon fameux MP4 étaient présents. Peut être que j'allais être seul ici. Tant mieux. Je n'étais pas vraiment d'humeur à causer aujourd'hui. Une minute avant le départ, la porte du compartiment numéro six s'ouvra. Une jeune fille d'à peu près mon âge, maigre aux grands yeux bleus et aux longs cheveux roses me sourit et me salua. Narcisse Murphy. Oh non, je ne pouvait pas tomber sur quelqu'un de plus... comment dire de plus... de moins.


« Oh, salut... Yoite, c'est ça ? »
- Euh... oui c'est ça, salut, et toi tu es Narcisse n'est ce pas ?

Je faillis rajouter "La fille non intime qui espionne tout le monde avec des miroirs" mais ce n'étais pas très sympa. En effet. Narcisse était connue à l'académie, et tout le monde savait qui elle était. Une jeune fille qui paraissait gentille et innocente mais qui espionnait tout le monde à Nakunaru avec sa faculté de voir à travers les miroirs sans être vue. Car c'était elle qui était au courant de Tout. Elle avait toujours des informations et des ragots en premier car c'était elle qui agrémentait et qui provoquait, créait les rumeurs. Tout le monde se méfiait d'elle et évitaient de croiser son regard pour ne pas qu'elle s'intéresse à nous et fouille dans notre vie personnelle en nous espionnant à travers ses miroirs.

Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: The adventure begins ! [Yoite]   Lun 5 Nov - 8:13







« Euh... oui c'est ça, salut, et toi tu es Narcisse n'est ce pas ? »

Tu n'eus aucun mal à remarquer la gêne dans ses paroles. Pourtant, tu n'avais pas l'impression que ce garçon était à l'académie depuis très longtemps. À croire que ta réputation te précédait. Peut-être que c'était évident, joli slogan écrit sur ton front : avec la tristement célèbre Narcisse Murphy, votre vie privée ne sera plus qu'un vague souvenir ! Le pire, c'est que ça ne te dérangeait pas. Absolument pas. C'était quoi, cette réputation ? Un léger handicap social, certes, mais si c'était le prix à payer pour exploiter ton don d'une matière intéressante, tu n'allais pas t'en priver. Ça te faisait sourire, de surprendre des conversations sur toi au détour d'un couloir. Tu étais une légende urbaine à toi toute seule. Et puis, s'il y en avait qui te détestaient, d'autres adoraient se mettre quelque chose de croustillant sous la dent. Et ça, c'était ton job. Sans cette réputation, tu n'aurais été qu'une élève comme une autre, et tu ne pouvais pas l'accepter. Il fallait qu'on te remarque, d'une manière ou d'une autre, et c'était là le meilleur moyen que tu avais trouvé.

C'est clair que dans certaines situations, te savoir détestée de la plupart des élèves t'attristais un peu. Dans ce cas-ci par exemple. Yoite avait l'air très sympathique, mais il était évident qu'il n'avait pas très envie de faire ami-ami avec la peste de service. Et pourtant, vous alliez devoir passer tout le trajet ensemble, et celui-ci promettait d'être long. Vous pouviez très bien le passer à vous occuper chacun dans votre coin, mais à coup sûr tu allais t'ennuyer, et tu ne supportais définitivement pas l'ennui. Peut-être avais-tu une chance de sympathiser ? Le bruit du train se mettant en marche te sortit de tes pensées : voilà que tu avais créé un gros blanc dans la conversation qui n'avait même pas eu le temps de naître... Ça commençait bien.

« Ah, excuse moi, j'étais dans les nuages... Donc oui, c'est ça, je suis Narcisse, ou Cissy, comme tu veux ! »

Tu lui souris encore une fois, dans l'espoir de le mettre en confiance. Certes, tu n'avais pas des pratiques très réglementaires vis-à-vis des membres de l'académie et de ses environs, mais ça ne faisait pas pour autant de toi quelqu'un de méchant...

Le train prenait de la vitesse, et les paysages défilaient de plus en plus vite : très vite, vous aviez quitté le terrain "connu" que représentait la ville de l'académie. Devant tes yeux ébahis défilaient des champs d'un vert éclatant : rien de bien passionnant là dedans, mais rien que le fait de te dire que tu étais sortie de ce lieu que tu n'avais plus quitté depuis cinq ans à présent t'émerveillais. Comme une enfant, tu avais collé tes deux mains à la vitre, et approché ton visage si près que ton souffle dessinait de petits cercles de buée dessus. Tu contemplas encore le paysage quelques instant, fascinée par l'ébauche d'un petit hameau qui se dessinait au loin, avant de te rappeler la présence de Yoite à côté de toi. Tu te retournas, et surprenant son regard sur toi, rougis légèrement. En plus d'être une vraie pimbêche, voilà que tu devais passer pour une demeurée.

« Hum... Je suis super contente de partir, pas toi ? À la mer, en plus, ça va être gé-nial ! »

Encore un petit sourire, plutôt gêné cette fois : ce que tu avais dit était vraiment futile... Mais c'était là le fond de ta pensée. Et puis, il fallait bien faire la conversation, non ? Par réflexe, tu sortis un petit miroir de ta poche. Ce qui, chez n'importe quelle autre demoiselle, était un acte naturel –quoiqu'un peu superficiel–, prenait chez toi des allures de complot et de violation de la vie privée... Prenant conscience de ce que tu faisais, tu le rangeas en vitesse, espérant que Yoite ne l'avait pas vu. À quoi bon faire tant d'efforts, si c'était pour les ruiner à cause d'un bête réflexe ?





Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: The adventure begins ! [Yoite]   Mar 6 Nov - 6:38


Il y eu un blanc pendant lequel le train commençait à démarrer. Narcisse semblait plongée dans ses pensées. A quoi réfléchissait-elle ? Est ce qu'elle se demandait si elle allait fouiller dans ma vie personnelle, ou bien rêvait-elle d'un quelconque chose, tout simplement. Je me demandais si je devais passer tout le trajet avec elle. On aurait pu rester assis, chacun de notre côté, moi à écouter de la musique, et elle sortant son miroir et regardant ce que faisait les autres. Mais finalement, peut être que ça aurait été trop ennuyant.

« Ah, excuse moi, j'étais dans les nuages... Donc oui, c'est ça, je suis Narcisse, ou Cissy, comme tu veux ! »

Elle me décrocha un sourire charmant. En principe, quand quelqu'un me souriait, je lui répondait en faisant la même chose, mais quelque chose me bloquait. Je n'arrivais même pas à faire une grimace.

Il y eu un autre instant de blanc, plus long que le précédent. Le train prenait de la vitesse, et quitta la ville au bout de quelques minutes. Je jeta un œil au dehors. Les arbres devenaient des formes floues qui passaient et défilaient rapidement. Tout n'était qu'un mélange de couleurs verts, et le soleil brillait tellement fort, qu'on avait l'impression que c'était les arbres qui fondaient sous la chaleur pesante des rayons d'été. Un peu plus tard, c'était des champs qui s’étendaient à perte de vue. Les agriculteurs devaient se dépasser pour tout récolter. Il faisait trop chaud. Je me demandais comment est ce qu'ils arrivaient à travailler avec un temps pareil.
Une nouvelle musique résonna à mes oreilles, ce n'était plus de linkin parc mais la chanson "Banana Split" en version Kick-ass, lorsque Hit Girl affronte les brigands. Je posa mon regard sur Narcisse. Elle était en train de souffler sur la vitre, en créant un cercle de buée comme ce que je faisait lorsque j'étais petit. Je retint un fou rire soudain. La chanson allait tellement bien avec ce qu'elle faisait. Et quand elle leva les yeux vers moi elle avait dut remarquer que je me retenais de rire, car son visage devint aussi rouge qu'une tomate.


« Hum... Je suis super contente de partir, pas toi ? À la mer, en plus, ça va être gé-nial ! »

Je resta silencieux pendant une ou deux minutes, puis au moment ou j'allais ouvrir la bouche, Narcisse fouilla dans son sac. Je ne savait pas ce qu'elle trafiquait mais tout ce que je pensais, c'était qu'elle n'avait pas sorti un miroir. Puis, elle rangea le petit objet et me regarda en levant les sourcils. Alors, je me rendit compte que je n'avait toujours pas répondu. J'étais assis, avec un sourcil levé, je me ressaisit et prit enfin la parole depuis les quinze minutes où je n'avait pas ouvert la bouche. Enfin si, techniquement j'avais ouvert la bouche. Pour respirer et pour tenter de parler. Pourquoi je vous dis ça moi ? Bref...

- C'est vrai que partir à la mer fera surement beaucoup de bien à tout le monde. Je faillit dire surtout pour moi, mais me ravisa au dernier moment. Moi j'y suis déjà allé deux fois, mais c'était à une plage pas très jolie, j'espère que celle ou on ira sera plus belle, et surtout que nous y serons en sécurité. Tu imagines un peu si les gens nous voyaient jouer au volley sans toucher le ballon, ou encore, qu'un des membres de l'académie se change en dauphin devant leurs yeux ? Ils auraient une crise cardiaque à coup sûr. Je commença à rire un peu en imaginant la tête qu'ils feraient. Ah c'est trop drôle, je vois déjà leurs tête.

Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: The adventure begins ! [Yoite]   Jeu 8 Nov - 14:54







Tu ris toi aussi, en imaginant la drôle de troupe que formeraient les gens de l'académie en débarquant sur la plage. Entre les télékinésistes, les télépathes, ceux qui se transformaient et tous les autres types de dons, il y avait de quoi rendre dingues pas mal de gens "normaux".

« C'est vrai qu'ils ont plutôt intérêt à nous emmener sur une plage déserte, parce que dans le cas contraire je ne garantis pas la santé mentale des habitants du coin ! »

Ça t'avait fait plaisir qu'il prenne un peu part à la conversation, à croire que lui non plus n'avait pas envie de passer le trajet seul dans son coin. Peut-être que ça allait être chouette, ce voyage en train, finalement. Tu décidas de continuer à alimenter le dialogue, pour éviter de créer un autre de ces blancs gênants.

« Moi, je n'ai jamais été à la plage, et je n'ai vu la mer que depuis le hublot d'un avion, alors j'ai vraiment hâte de poser les pieds sur le sable pour me faire une idée. »

Tu allais continuer dans ta lancée et lui dire ce que tu espérais, c'est à dire que le sable soit fin et clair et l'eau tiède et cristalline, mais une réflexion inattendue te coupa dans ton élan.

« Au fait Yoite, excuse moi si je me trompe, mais tu es télékinésiste, non ? »

Tu savais déjà que tu ne te trompais pas : tu avais excellente mémoire et te rappelais très bien avoir entendu son nom associé à ce pouvoir quelque-part. Le fait qu'il ait le don de télékinésie t'étais soudain revenu en tête, sans même prévenir, et avait pris une importance considérable pour toi. Tu n'avais connu qu'un seul élève de l'académie possédant ce don, et il en était parti maintenant, mais il t'en restait un souvenir impérissable : un soir, alors que comme à ton habitude tu te servais de tes miroirs à des fins peu appréciées, tu étais tombée sur le reflet de ce garçon, en train de faire danser autour de lui une quantité innombrable de feuilles. Ses feuilles de cours. Il avait l'air serein et concentré, les yeux clos et le corps dans une immobilité parfaite, et tout autour de lui voletait une myriade de feuilles de notes, comme si la pièce avait été balayée par le vent. L'image c'était gravée dans ton esprit, et quand parfois tu y repensais, elle te rassérénait.

« ...Est-ce que ça te dérangerait de me faire une démonstration de ton don ? »

La demande était spéciale, et tu n'avais peur qu'il n'accepte pas : il avait de bonnes raisons de te montrer soupçonneux à ton égard, non ? Mais tu avais vraiment envie de revoir quelqu'un utiliser ce pouvoir, à cet instant, sans trop savoir pourquoi. Et tu n'étais pas du genre à refouler tes impulsions.




Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: The adventure begins ! [Yoite]   Aujourd'hui à 2:00




Revenir en haut Aller en bas
 

The adventure begins ! [Yoite]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye... :: RPs
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit