www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Trèfle

■ Statut : Elève, travailleuse à mi temps au Drink Time
■ Messages : 82
■ MPV : 145
■ Type : Trèfle
■ Pouvoir : Science infuse de la boisson

&.More
■ Age du personnage: 17 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]   Dim 21 Oct - 13:39


PV ANASTASIA SILVER
[justify]Alors qu'elle allait à toute allure sur la glace, sa poche vibra. Elle s’apprêtait à faire un saut, et puis elle dût s'y abstenir. Elle glissa jusqu'à un coin tranquille, et sortit la chose qui la dérangea quelques secondes plus tôt. Ce fut son téléphone. Sur l'écran de celui-ci, elle aperçu " un message non lu". Ah- C'était encore un message de la sois disant jeune fille avec laquelle elle s'est mise à échanger des messages suite à une erreur de numéro. Elle ne faisait pas encore réellement confiance à la jeune fille, - oh, et puis après tout, citez au moins le nom d'une personne à qui elle pourait faire confiance sur cette terre -, elle lui faisait même légèrement peur, avec son air de 'je sais tout sur toi', mais elle l'intriguait énormément aussi.

A vrai dire, le message qu'elle venait de recevoir lui semblait parfaitement absurde. Elles avaient entamé une discussion sur les gens louches, etc. Et d'après elle, il était totalement impossible de juger quelqu'un par son pouvoir, et donc, il était impossible d'écarter tous les malfaiteurs de Nakunaru. Les tueurs en série, non, les tueurs tout court, elle en connaissait tout un rayon dessus. Les relations humaines ne l'intéressaient pas plus que ça, mais la psychologie, et les humains en eux même, elle trouvait ça passionnant. Et ce n'est pas parce qu'une jeune fille nait avec le pouvoir de tuer quelqu'un rien que par sa volonté, que ça fera forcément d'elle une tueuse. Elle sera même sûrement gardée à Nakunaru à vie, pour qu'elle puisse contrôler son pouvoir, et par la même occasion ne jamais s'en servir. Elle aussi a, après tout, un pouvoir grâce auquel elle peut tuer si elle veut. Avec la science infuse de la boisson, même plus besoin d'internet ou de livres pour créer un poison. Oh, en fait, elle peut même transformer un simple verre d'eau en un dangereux poison si elle le souhaite - mais aussi si elle y arrive.

Bref, c'est sur ce type de pensées, qu'elle se prépara à répondre au message. Mais un peu plus tard, des figures, et un saut l'attendait. Mais avant, un peu de repos. Dans ce même coin, adossée à la barre qui séparait la glace des coulisses, elle observait les autres patiner. Entre ceux qui savait à peine tenir debout, et les autres qui au contraire, enchaînaient figures sur figures, elle ne savait pas qui était ceux qui l'intriguaient le plus. Et puis, une pensée lui vint à l'esprit : l'une de ses personnes pourrait bien être la jeune fille avec qui elle discute. Ca pourrait être celle du mileu qui vient de terminer son saut, tout comme ça pourrait être le vieux monsieur assis, qui observe les autres patiner. Après tout, elle ne savait absolument rien sur cette personne, sauf peut-être son nom, qu'elle avait déjà oublié. Elle ne pouvait même pas être sûre que c'était réellement son nom, après tout, le mensonge est omniprésent dans notre pauvre monde. Sur ces pensées, elle finit par retourner sur la glace. Il fallait qu'elle améliore sa technique, après tout, elle était née pour le patin.

Du patin, elle en faisait déjà depuis longtemps, depuis qu'elle pouvait en faire, en fait. C'était presque comme une source d'évasion pour elle, et puis, elle adorait réellement ça. Aller vite, glisser, se sentir légère... C'était juste magique. Elle peut même faire partie des meilleurs patineurs de son âge, voir tout court de Nakunaru. Sans se vanter. Ou alors juste un peu.
#6F7557
Tu sais de moi ce que j'ignore de toi

Excuse moi, c'super court. J'ai pas trop eu le temps, puis, je n'ai jamais aimé les débuts ! Mais j'espère que tu aime quand même. Et, je ne me suis pas relue, pas cette fois.Il y a peut être quelques fautes. J'ai tapé dans le noir. Honte à moi !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Silver Twins A



Silver Twins A

■ Poche à chats : Bulles de savon
■ Statut : Elève
■ Messages : 132
■ MPV : 281
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Cartomancie et régénération instantanée
■ Avatar : Protagoniste, personna 3

Message Sujet: Re: Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]   Jeu 25 Oct - 11:49


Je sais sur toi ce que tu ignores de moi


Les rues étaient éclairées par un soleil froid typique de cette période de l'année. Les gens avaient profité de cette éclaircie pour mettre le nez dehors. Enfermée depuis son arrivée, Anastasia profita de ce beau temps pour sortir un peu. Elle portait des habits chauds, autant pour se protéger du froid mordant autant que du regard des autres. Elle sentit malgré tout une vibration dans la poche droite de son épais manteau. Elle remonta son écharpe de laine devant sa bouche, et sortit de sa poche son téléphone portable. Elle venait de recevoir un message de cette fille, celle qui l'avait insultée par message en se trompant. Elles s'étaient mises à parler des problème à Nakunaru. Elle se doutait bien qu'il y en avait, encore plus qu'ailleurs, mais grâce à son pouvoir, ici elle pouvait éviter les problèmes. Elle errait sans but dans les rues, en écrivant son message. Après l'avoir envoyé, elle flâna dans les rues, sans vraiment regarder où elle allait.

Après un long moment, elle commença à avoir mal aux pieds, et chercha une terrasse ou un banc ou elle pourrait se poser. Ni banc ni parc à l'horizon. Il lui restait un peu d'argent elle s'assit donc pour boire un verre. Le bar le plus près était celui que contenait la patinoire de la ville. Elle s'assit le long de la vitre qui donnait sur la glace. Dessus, elle voyait s'agiter un tas de gens. Ana aimait bien observer les gens et leurs comportements. Elle rigolaient devant les débutants en patinage, les chutes, et ouvrait de grands yeux devant ceux qui sautaient avec grâce et exécutaient des figures plus belles les une que les autres. Elle avait déjà fait un peu de patinage, assez pour ne pas tomber, mais pas assez pour exécuter de telles prouesses. Son portable vibra. Elle venait de recevoir l'accusé de réception. Elle remarqua alors quelque chose d'étrange. A cet instant précis, une jeune fille s’arrêta un instant, sortit son portable. C'était peut être une simple coïncidence, mais ça valait le coup de vérifier. Sous le regard étonné du serveur qui venait prendre sa commande, elle sortit sans un mot son jeu de cartes et l'étala sur la table. Une main sur son épaules du pauvre bougre affolé par son comportement étrange la ramena un court instant à la réalité. Après avoir dit sans y accorder une grande importance le nom d'une boisson, elle plaça ses cartes, et commença sa divination.

Quelques minutes plus tard, pas de doute possible, c'était sa correspondante mystérieuse cette fille. Elle était stressée par cette découverte. Correspondre avec quelqu'un par message était une chose, voir cette personne, et pire, lui parler en était une autre, elle ne pouvait s'y résoudre. Malgré tout, elle ne pouvait ignorer cette drôle de rencontre. Un verre se posa devant elle, et elle prit distraitement la paille entre ses dents. Elle aspira et revint vite à la réalité. Il fallait mieux regarder les ingrédient avant de commencer un cocktail. Elle le finit, plonger dans ses pensées, paya et sortit, sans y faire vraiment attention. Toute à ses pensées, elle ne se rendit pas compte que ses jambes la menait vers la patinoire. Quand elle reprit ses esprits, elle déclina l'offre de chausser des patins et alla s'installer dans les gradins, en regardant sa correspondante glisser avec grâce sur la glace. Elle questionna de nouveau ses cartes. Elle leur demanda toute sorte de choses, et elle répondirent avec leur franchise habituelle. Autant qu'elle fasse de même... Elle ne put s’empêcher de lui envoyer un nouveau sms, en descendant des gradins.

« Tu patines bien, tu en fais depuis longtemps ? »

Elle jeta un coup d’œil sur la glace et sortit sans un bruit, retourna au bar, sans quitter cette fille des yeux. Elle patinait tellement bien. Mais sa timidité l’empêchait d'aller vers cette étrange fille. Il n'y avait plus qu'à attendre sa réaction. Elle s'installa donc à la sortie de la patinoire, en attendant.


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Trèfle

■ Statut : Elève, travailleuse à mi temps au Drink Time
■ Messages : 82
■ MPV : 145
■ Type : Trèfle
■ Pouvoir : Science infuse de la boisson

&.More
■ Age du personnage: 17 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]   Dim 4 Nov - 4:48


PV ANASTASIA SILVER
Sa poche vibra une seconde fois; elle poussa un long soupire. Elle essaya au début d'ignorer son téléphone, mais la curiosité finit par le dessus. Alors une seconde fois, elle chercha rapidement un coin vide, où il n'y avait pas trop de monde pour éviter de se faire bousculer, puis sortit son téléphone. Comme la fois d'avant, il y avait marqué sur l'écran " 1 message non lu", et comme la fois précédente où elle dût s'arrêter, c'était de la part de l'inconnue avec laquelle elle avait commencé une discussion. L'inconnue dont elle avait oublié le nom, d'ailleurs. Le message qu'elle reçut l'intrigua;

Tu patines bien, tu en fais depuis longtemps ?

Mais comment pouvait-elle savoir qu'elle était à la patinoire, ou même qu'elle patinait bien? C'est alors qu'elle se souvint que le pouvoir de sa correspondante était quelque chose comme tout savoir sur les gens. Un pouvoir assez flippant d'ailleurs; elle n'aimais pas réellement qu'on sache tout d'elle. En attendant, l'inconnue était peut-être dans la salle, peut-être même qu'elle était juste la personne qui venait de passer devant elle. Elle n'en savait rien. Et ne rien savoir ça la gênait beaucoup. Alors elle dût laisser tomber son idée d'ignorer son téléphone jusqu'à ce qu'elle ait fini de patiner, et décida de répondre au sms.

Toi qui sait tout, tu dois sûrement avoir ta petite idée là dessus, non? Mais dis moi, tu es à la patinoire?

Elle trouvait que la question de sa correspondante était inutile, puisque celle-ci devait sûrement déjà connaître la réponse. Et elle n'a jamais su parler avec tact, du coup elle pouvait paraître arrogante, voire blessante; mais à vrai dire, elle s'en fichait totalement. Savoir que l'inconnue était ici, sûrement dans la même pièce qu'elle, lui stoppa l'envie de patiner. La seule chose qu'elle avait maintenant envie de faire, c'était de savoir où l'inconnue se trouvait, voir à quoi elle ressemblait. Elle s'imaginait quelqu'un d'assez flippant, avec un petit air vicieux dans le regard qui disait : " je sais tout de toi...". Parce qu'elle, elle avait juste le pouvoir de faire mumuse avec les boissons, et non tout savoir sur les gens.

En attendant d'avoir une réponse, elle resta dans son coin, et observait les gens. Elle les trouvait marrants. Elle ne pu s'empêcher de remarquer toutes ces personnes qui se prenaient pour ce qu'elles n'étaient pas. Ces personnes fières de savoir faire un saut, et pourtant qui faisaient des erreurs techniques que seul un patineur avec un minimum d'expérience pourrait remarquer, et des erreurs dont ils ne devraient pas tellement être fiers. Dans sa petite tête, elle critiquait la technique de tout le monde, remarquant des erreurs ici et là. Ca lui faisait passer le temps. Mais ce n'était pas parce qu'elle critiquait la technique des autres qu'elle se croyait parfaite. Elle aussi peut faire des erreurs, mais au moins, elle ne se vante pas inutilement de ses figures, elle. En même temps, associable comme elle était, elle n'avait pas beaucoup de monde au près de qui elle aurait pu se vanter. Du moins, elle ne se donnait pas de faux airs de professionnels, juste parce qu'elle savait faire un saut de base. Parce que de toutes manières, elle savait en faire beaucoup plus.

#6F7557
Tu sais de moi ce que j'ignore de toi

Tu me diras, moi j'ai demandé à Shinou de me coder une petite présentation de RP. Parce que niveau codage, je ne suis pas très douée non plus... Et non, aucun problème à l'horizon !
Pardon, c'est court. S'il y a un problème, tu me le dis !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Silver Twins A



Silver Twins A

■ Poche à chats : Bulles de savon
■ Statut : Elève
■ Messages : 132
■ MPV : 281
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Cartomancie et régénération instantanée
■ Avatar : Protagoniste, personna 3

Message Sujet: Re: Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]   Jeu 8 Nov - 13:44


Je sais sur toi ce que tu ignores de moi



Adossée au mur extérieur de la patinoire, Anastasia attendait près de la sortie que sa correspondante sorte, ou lui réponde. Sa timidité maladive la mettait de nouveau mal à l'aise, et elle sentait que ses jambes voulaient fuir. Mais il fallait rester. Il fallait qu'elle ose montrer son visage à cette fille. Elle savait tellement de chose, d'une fille qui ne connaissait que son nom, ça devait lui sembler inquiétant. D'ailleurs, même chez elle, l'angoisse lui serrait le ventre. Elle faisait rarement bonne impression, et c'était la première fois qu'elle parlait à quelqu'un de l'académie. Il ne fallait pas qu'elle fuit. Plus maintenant. C'est pour ça que la cartomancienne était venue ici après tout. C'est pour ça qu'elle avait quitter sa famille, son seul rayon de Soleil de toute l'enfance. Pour rencontrer des gens peut être différent eux aussi, qui ne jugerait pas sur les apparences, et ne chercheraient pas à l'utiliser.

Elle regardait à peine les gens sortir, sachant que la trèfle ne sortait pas pour l'instant. Anastasia tenait inconsciemment son portable dans sa poche, attendant une réponse à son sms. Elle se demandait si elle avait bien fait de commencer par éviter le contact. Mais il n'était plus question de revenir en arrière de toute manière. Elle allait devoir assumer. La vibration au creux de sa poche la rassura quelque peu. Elle ouvrit sans hésitation son portable, et regarda son nouveau message. Il venait bien de sa correspondante inconnue. Elle hésita quelques instants avant de l'ouvrir, et de le lire plusieurs fois, pour le fixer dans son esprit, avant de fermer de nouveau son portable.

“ Toi qui sait tout, tu dois sûrement avoir ta petite idée là dessus, non? Mais dis moi, tu es à la patinoire? „

Bon, sa correspondante avait mal pris le fait qu'Ana ne vienne pas la voir. Sa réponse sèche ne laissait place à aucun doute, elle semblait énervée. Cette attitude angoissa la médium, qui avait encore plus peur de la réaction de l'inconnue. Malgré tout, elle devait aller voir cette dernière qui avait aussi l'air de ne pas apprécier son pouvoir. Pour ça par contre, rien à faire. La nouvelle arrivante ne tenait pas à renier son pouvoir maintenant qu'elle était ici. En fait, elle comptait même commencer à en profiter véritablement, maintenant, qu'elle n'avais plus à restreindre son usage. Après tout, chaque pouvoir a son avantage, et elle avait l'intention d'en tirer un du siens aussi. Elle ne pensait que rarement à son deuxième pouvoir, puisqu'elle ne le maîtrisait pas du tout. Ses cartes étaient pour elle son seul coté extraordinaire, et ici, elle comptait les laisser s'exprimer, et elle voulait plus qu'avant les comprendre, maintenant que rien ne la restreignait plus. Bon, elle ne voulait pas rentrer une nouvelle fois dans la patinoire, et se faire remarquer par les employés. La dame de la caisse la regardait déjà avec un air étonné, et plusieurs clients l'observaient en silence. Elle remonta son écharpe, en se demandant si ce n'était pas ses yeux qui leur posait problème. Elle les ferma donc, et se laissa plongé dans ses pensées. Cette fois, elle allait réfléchir avant de répondre ce sms. Elle voulait limiter les gaffes, mais comment savoir quoi répondre, quand vous n'avez eu presque aucuns contacts avec des gens extérieur à votre famille ? Elle devait improviser. Mais même en improvisation, elle n'était pas forte du tout, comme elle venait de le prouver.

Elle recommençait à avoir mal aux jambes, mais elle ne voulait pas retourner au bar. Tant pis, elle allait rentrer dans l'accueil de la patinoire. Elle s’assit sur un fauteuil, son portable ans la main droite. Malgré le chauffage, elle ne retira ni son manteau épais, ni son écharpe, si bien que tout le monde la regardait, étonné. Elle ne savait pas très bien quoi répondre. Elle finit par prendre son courage à deux mains, et écrivit son message d'une traite, puis l'envoya sans le relire.

« Je ne suis pas omnisciente, tu sais. Et oui, je t'y ais vu, tu es très douée en patinage. Je t'attends à l’accueil, si tu veux me voir. Pour me reconnaître, j'ai une écharpe rouge. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Trèfle

■ Statut : Elève, travailleuse à mi temps au Drink Time
■ Messages : 82
■ MPV : 145
■ Type : Trèfle
■ Pouvoir : Science infuse de la boisson

&.More
■ Age du personnage: 17 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]   Sam 8 Déc - 11:43


PV ANASTASIA SILVER
Le téléphone vibra a nouveau. Sans perdre ne serait-ce qu'une seule seconde, elle le sortit de sa poche pour lire le message qu'elle venait de recevoir. Le message venait de sa correspondante. Qui d'autre après tout. Malgré ses airs de gamine qui n'a honte ni peur de rien, elle était finalement stressée de rencontrer cette fameuse correspondante. Parler à travers des messages était différent que de se parler face à face. Sachant qu'en plus, elle n'avait pas l'air si méchante que ça, sa correspondante. Et qu'elle risquait de la faire fuir dès les premières secondes, malheureusement.

Je ne suis pas omnisciente, tu sais.

Elle ne le savait pas. Mais maintenant, elle le sait. Après tout, la jeune fille n'avait évoque son pouvoir que très rapidement, alors elle ne pouvait pas savoir exactement en quoi son pouvoir consistait.

Et oui, je t'y ais vu, tu es très douée en patinage. Je t'attends à l’accueil, si tu veux me voir. Pour me reconnaître, j'ai une écharpe rouge.

Elle sourit. On lui faisait un compliment. Elle aimait bien ça, les compliments. Surtout qu'elle en recevait rarement. Enfin "rarement", il n'était pas rare qu'on la complimente sur ses boissons, mais c'était rare qu'on le fasse en s'adressant directement à elle. De plus, elle ne considérait pas ces compliments comme de réels compliments, vu que ce n'était pas réellement elle qui les faisait ces boissons. C'était son pouvoir.

Curieuse comme personne, elle n'allait pas rater son unique occasion de voir l'inconnue. Alors elle prit son courage à deux mains, et décida de traverser la patinoire en direction de l'accueil. Elle faillit se prendre un ou de gamins, faillit tomber une ou deux fois, et avait les jambes qui tremblaient à cause du stress, mais finit par traverser la patinoire indemne, sans chuter, et sans aucun problème. Et ce fut avec une légère difficulté qu'elle s'avança vers l'accueil en gardant ses patins aux pieds. Les patins plus la glace, il n'y avait aucun problème, mais patins plus sol, c'était différent. Ca glissait moins bien, et il fallait adopter une marche étrange pour pouvoir avancer.

Une fois à l'accueil - où il faisait beaucoup plus chaud que sur la glace, à cause d'une utilisation du chauffage qu'elle trouvait assez abusive -, elle n'eut pas de mal à trouver une personne avec une écharpe rouge. A vrai dire, il y en avait trois, mais qu'une seule était une fille. A moins que sa correspondante ne lui ait mentie sur son identité, ça ne pouvait être qu'elle. Du coup, elle s'avança vers elle, pour la saluer. Sauf qu'avant qu'un seul mot de salutation ne sortit de sa bouche, elle se mit à rire. Rire gentiment, bien évidemment, pas pour se moquer.

Tu n'as pas peur d'avoir chaud, toi !

#6F7557
Tu sais de moi ce que j'ignore de toi


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Silver Twins A



Silver Twins A

■ Poche à chats : Bulles de savon
■ Statut : Elève
■ Messages : 132
■ MPV : 281
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Cartomancie et régénération instantanée
■ Avatar : Protagoniste, personna 3

Message Sujet: Re: Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]   Mar 18 Déc - 10:52


Je sais sur toi ce que tu ignores de moi




Les regards des gens gênaient Anastasia, qui, pour les éviter, avait encore remonter son écharpe. Seuls ses yeux dépassaient maintenant. En la remontant, elle remarqua que ses doigts tremblaient, de peur plus que d'excitation. Elle essaya de les stopper, mais elle avait un peu de mal, et l'idée que cette fille pouvait arriver à n'importe quel moment renforçait sa peur. Elle s’aperçut alors avec angoisse que deux personnes avaient la même couleur d'écharpe. Prise de peur, elle n'arrivait plus vraiment à réfléchir, et ne remarqua pas que les deux autres étaient des garçons. Elle envisagea de se lever, mais ses jambes ne la portaient déjà plus. Elle sentit qu'elle tremblait de tout son corps. Elle mit ses mains dans ses poches, et ferma les yeux, pour éviter les regards étonnés et curieux des passants. Des enfants la montraient même du doigt, sous les regards courroucés de leurs parents.

La gêne combiné à la chaleur excessive du hall lui fit monter le rouge aux joues. Elle allait finir par transpirer avec toutes ces couches de vêtements. Elle était tentée de rejoindre la glace et sa fraîcheur apaisante. Mais elle ne tenait pas sur des patins, elle aurait l'air ridicule à coté de sa correspondante. Celle-ci ne connaissait pas son visage, mais dans son état, elle n'y avait même pas penser. Un bruit étrange s'éleva du vestiaire, et Ana leva la tête, curieuse du motif de cette agitation. Elle vit alors sortir une jeune fille, les patins encore aux pieds, alors son écharpe retombait sur ses épaules, révélant sa bouche entrouverte dans un air étonné. La nouvelle arrivée regarda tout le hall, puis fixa son regard sur Anastasia, qui baissa tout de suite le sien, et remonta son écharpe par réflexe. Elle regardait malgré tout du coin de l’œil sa correspondante. A cause de l'étrange couleur des siens, la cartomancienne faisait une fixation sur les yeux et ceux de cette fille étaient captivant par leur couleur étrange, mais agréable. Cela formait un ensemble harmonieux avec ses cheveux noirs et bouclés, mais ses taches de rousseurs tranchaient sur cet ensemble. Pleine de curiosité, Ana se laissa tomber dans ses pensées, se demandant si à la base, la jeune fille était rousse ou brune. Elle regardait le sol, plongée dans ses pensées, sans plus faire attention à son environnement. Elle sursauta donc quand une voix au dessus d'elle lui demanda en riant :

“ Tu n'as pas peur d'avoir chaud, toi ! „

Elle leva de petits yeux étonnés, avec des joues rouges comme des tomates. Elle resserra son étreinte sur son écharpe, et ses yeux papillonnèrent un instant avant qu'elle ne comprenne que cette fille était bien sa correspondante qu'elle venait de voir glisser comme un ange sur la glace. Il lui fallut encore un instant pour penser, et réussir à formuler une réponse, d'une petite voix enfantine qui ne lui ressemblait pas tellement.

« Je... »

Elle réussie a reprendre ses esprits puis une voix normale, qui lui permit de formuler une réponse cohérente.

« Pas trop, et de toute façon, la glace est juste à coté. Musoka Dream, n'est ce pas... ?(elle avait consulté ses cartes pour connaître son nom). Je suis Anastasia Silver, je pense que tu t'en doutais. »

Elle lui tendit une main, encore incapable de se lever sur ses jambes tremblantes, et un sourire franc, bien qu'elle ait un nœud à l'estomac, et une boule lui bloquant la respiration dans la gorge. Elle limitait ses tremblements, mais était plus qu'anxieuse, ce qu'elle cachait de son regard.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Trèfle

■ Statut : Elève, travailleuse à mi temps au Drink Time
■ Messages : 82
■ MPV : 145
■ Type : Trèfle
■ Pouvoir : Science infuse de la boisson

&.More
■ Age du personnage: 17 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]   Dim 17 Fév - 13:03


PV ANASTASIA SILVER
Elle regardait la gamine assise en face d'elle d'un oeil méfiant. Celle-ci avait beau avoir l'air fragile, douce, mignonne, comparable à un pauvre lapin perdu à ses yeux, elle se méfiait tout de même d'elle. Le chaton a des griffes, le lion a des crocs, qui sait ce que elle peut cacher. Elle ne décollait pas son regard, elle était presque comme un chasseur qui fixait son gibier. Elle l'examinait de part en part, elle ne laissait pas un seul petit détail échapper à ses yeux, elle essayait d'en apprendre le plus sur elle avec seulement son apparence. Mais son apparence ne disait malheureusement rien sur elle. La seule chose qu'elle put conclure, c'est que sa correspondante était timide. Ou peut-être mal à l'aise. Elle était une grande observatrice, et analysait les gens sans aucun soucis. Qui sait, peut-être qu'elle pourrait faire carrière dans la psychanalyse plus tard.

Je...


Elle relève la tête, et plonge ses yeux dans ceux de son interlocutrice.

Mh?

C'est tout ce qu'elle trouve à dire. Un Mh qu'elle a l'habitude de prononcer, et qu'elle prononce comme pour la pousser à parler. Un mh discret que l'inconnue n'avait peut-être même pas entendu. Un mh arrogant.

Pas trop, et de toute façon, la glace est juste à coté. Musoka Dream, n'est ce pas... ?(elle avait consulté ses cartes pour connaître son nom). Je suis Anastasia Silver, je pense que tu t'en doutais.

Elle ne comprenait pas réellement. Elle ne portait qu'une jupe, et ça faisait longtemps qu'elle avait jeté son manteau dans un coin, et avait ouvert grand son pull pour avoir moins chaud, et mieux respirer. Même si la glace n'était pas trop loin, elle trouvait qu'il faisait horriblement chaud.
Et oui, Musõka Dream, c'était son nom. C'est qu'elle avait une bonne mémoire la gamine, ou alors, un bon pouvoir.

Oui et non. Je ne me souvenais plus de ton nom.

Elle n'allait surtout pas s'excuser. Surtout pas devant une inconnue. Elle trouvait cela presque normal d'en oublier le nom. Après tout, c'est difficile de mémoriser un nom seulement après l'avoir entendu, lu, ou même vu une ou deux fois seulement. Alors que Anastasia lui tend la main, celle-ci la regarde, avec une lueur d'incompréhension dans les yeux. Trois secondes plus tard, elle émet des hypothèses. Il faut peut-être qu'elle lui aide à se lever? Elle attrape sa main, et la tire vers elle, de sorte à ce qu'elle puisse se mettre debout.

Allons patiner?

#6F7557
Tu sais de moi ce que j'ignore de toi

[ Ca devient de plus en plus court, et j'ai mis plus de deux mois à répondre. J'en suis sincèrement désolée ! ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Silver Twins A



Silver Twins A

■ Poche à chats : Bulles de savon
■ Statut : Elève
■ Messages : 132
■ MPV : 281
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Cartomancie et régénération instantanée
■ Avatar : Protagoniste, personna 3

Message Sujet: Re: Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]   Dim 10 Mar - 11:36


Je sais sur toi ce que tu ignores de moi


Anastasia décida d'ignorer le « Mhh » de sa correspondante. Déjà parce qu'il était assez bas pour que la majorité des gens ne l'entende, et aussi parce qu'elle n'avait pas l'intention de juger directement cette Musoka a cause d'un son qui avait put lui échapper.

“ Oui et non. Je ne me souvenais plus de ton nom. Allons patiner? „

La jeune voyante ne tint pas non plus compte du fait que la jeune fille ne se souvenait aps de son nom. Des mémoires courtes, c'est fréquent, surtout quand il s'agit du nom d'une inconnue. La trèfle tira sur la main qu'Anastasia lui avait tendu, la remettant sur pieds, bien que cette dernière mis quelques instants à se stabiliser. Elle était toujours aussi gêner, même si l’assurance de sa correspondante l'avait finalement rassurée. Malgré tout, elle n'avait pas souvent patiner, et à coté des figures de tout à l'heure elle aurait l'air ridicule. Elle ne savait pas donc pas vraiment quoi répondre. Sa timidité reprit le dessus, et elle remonta son écharpe sur son nez, un nouveau tic de nervosité. Ses pensées s'embrouillaient, elle n'arrivait pus à réfléchir. Son calme habituel s'effaçait, devant sa timidité et laissait place à un cafouillis de sentiments et idées qu'elle n'arrivait plus à démêler. Elle ferma les yeux, et se réconforta et calma en posant sa main sur son paquet de cartes. Dans une patinoire, de toute manière, elle n'avait plus tellement de choix lui soufflait sa raison. Elle n'avait pas fait tout ça pour partir en courant comme une faible fille. Non, elle n'était plus la faible fille d'avant. Plus celle qui laissait les autres la frapper et frapper son frère. Plus jamais. Si la timidité est une faiblesse, alors il fallait qu'elle la dépasse. Elle leva donc le regard vers Musoka, sans peur, juste une note d’appréhension, parce qu'elle n'était vraiment pas au niveau sur des patins. Elle baissa son écharpe, dévoilant un visage sans sourire, ni grimace, son masque habituel. Insondable, et inexpressif.

« Ça ne me dérange pas, mais je ne patines pas aussi bien que toi, tu es prévenue. »

Elle n'avait rien d'autre à répondre a cette affirmation. Ou plutôt, ; elle ne savait pas quoi répondre d'autre à cette affirmation. Sa timidité revint en force, l'arrêtant dans sa volonté d'aller vers les vestiaires. Elle s'arrêta un instant, puis reprit le contrôle et avança un peu, sans faire attention à sa correspondante. Après avoir traversé une partie du hall d'entrée, elle se retourna malgré tout, de peur de se retrouver seule et ridicule au milieu de cette patinoire remplit d’inconnus.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Trèfle

■ Statut : Elève, travailleuse à mi temps au Drink Time
■ Messages : 82
■ MPV : 145
■ Type : Trèfle
■ Pouvoir : Science infuse de la boisson

&.More
■ Age du personnage: 17 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]   Mer 3 Avr - 13:00


PV ANASTASIA SILVER
Elle observait la jeune femme, chacune de ses réactions, de ses actes, tout. D'un coup celle-ci semblait s'enterrer dans son écharpe, de l'autre, elle s'en déterrait, et laissait paraître un visage qui ne laissait voir aucune émotion, rien. Elle était au début un peu gênée par ce visage qui ne laissait rien paraître, ne pouvant pas savoir ce que la jeune fille pensait, mais s'y habitua rapidement - quelques secondes lui suffirent. Lorsque Anastasia lui dit qu'elle ne patinait pas aussi bien qu'elle, elle soupira, et monta les yeux au ciel. Elle n'avait rien contre elle, elle trouvait ce genre de phrase normal. Le patinage et elle, ça ne fait qu'un, elle le pratique depuis tellement longtemps, elle le perfectionne depuis tellement longtemps... Mais pour elle, le patinage n'était pas une question de volonté, mais une question de passion. C'était aussi l'une des raisons pour lesquelles elle ne supportait pas ces idiots qui se croient être les meilleurs parce qu'ils savent trois petits tours. Pour une fois, elle ne voulut pas paraître trop désagréable, surtout envers cette fillette qu'elle ne détestait pas autant que le reste du monde.

Je prends ça pour un compliment. Merci.

Alors que de voir une enfant avec ses parents la plongea dans ses pensées, elle perdit de vue Anastasia. Se doutant que celle-ci s'était dirigée vers la patinoire, elle se dépêcha, et marcha vite jusqu'à celle-ci, où elle la retrouva, lui fit un signe discret, et se mit à marcher normalement vers elle. Une partie de sa fierté personnelle l'empêchait d'avoir l'air concernée par quoi que ce soit qui touche l'être humain; et elle ne voulait pas avoir l'air d'avoir été préoccupée par la perte de sa camarade. Tout comme elle ne voulait pas afficher d'autres expressions que celles qui ne montrent pas ses faiblesses. Elle n'arrive pas à s'ouvrir au monde. Elle n'arrivera sûrement jamais à s'ouvrir à quelqu'un, parce qu'elle ne supportera pas de faire l'effort d'essayer. Une fois à côté d'Anastasia, elle soupira, et lui dit :

Allons-y sans se perdre et sans arrêter.

Elle se demandait de temps en temps ce qu'elle faisait là. Après tout, il n'y avait que la curiosité qui l'avait attirée ici, et qui lui avait donné envie de savoir quel visage se cachait derrière les messages qu'elle recevait. Alors pourquoi restait-elle là, à la rattraper, à lui parler, ou même à prévoir de patiner avec elle? Elle ne le savait pas elle même. Peut-être qu'elle voulait avoir un minimum de respect pour la jeune fille, et ne pas la laisser plantée là. Peut-être qu'elle cherchait une camarade de jeu. Peut-être qu'elle voulait juste s'amuser. Qui sait. Une fois près de la glace, elle entra dessus en premier, puis regarda sa correspondante :

Tu sais...

Elle soupira, ne croyant pas à ce qu'elle allait faire. Elle allait s'ouvrir, elle allait parler. Cette jeune fille, avait une emprise étrange sur elle. Ou alors, peut-être que c'est simplement le fait qu'elle l'ait prévenu qu'elle patinait moins bien qu'elle qui lui avait donné envie de lui donner une sorte de leçon, et de lui donner son point de vue à elle. C'était étrange. C'est étrange. Elle même n'y comprenait rien.

Le patinage, c'pas une question d'qualité. Mais d'plaisir.

Elle se tourna vers la patinoire, et chercha quelque chose des yeux, avant de montrer du doigt un gars difficile à voir tellement qu'il était entouré de monde, exécutant des figures spectaculaires aux
yeux des gens, et banales et laides à ses yeux.

Lui, là-bas ce qu'il fait c'est..

Elle laissa un court temps de pause, durant lequel elle soupira.

Laid. Il est là seulement pour se donner en spectacle. Aucun plaisir. Aucune grâce. Rien. Juste les bases mal aqcuises desquelles il se contente.

Elle disait peut-être ça parce qu'elle n'aimait pas ce genre de personne. Ou alors, c'était parce que c'était vrai. Ou même les deux. Mais ce qu'elle voulait dire par là, et ce qui n'était pas réellement claire, c'était que si ces bases dont elle parlait, étaient mal acquises, c'était parce que il ne les perfectionnait pas - le patinage pour lui n'étant pas un plaisir, mais une obligation pour se donner en spectacle.

Peu importe le niveau. L'important, c'est le plaisir...

Elle regarda la jeune fille, et se rendit compte qu'elle s'était ouverte un peu trop. Elle en eut honte, baisse la tête, et soupira de nouveau. Elle n'aimait pas ça.


#6F7557
Tu sais de moi ce que j'ignore de toi

[J'ai encore mis du temps à répondre, désolé. Et je crois, je sens que j'ai un peu fait n'importe quoi. XD ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Silver Twins A



Silver Twins A

■ Poche à chats : Bulles de savon
■ Statut : Elève
■ Messages : 132
■ MPV : 281
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Cartomancie et régénération instantanée
■ Avatar : Protagoniste, personna 3

Message Sujet: Re: Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]   Ven 26 Avr - 14:03


Je sais sur toi ce que tu ignores de moi



Musoka soupira et leva les yeux au ciel. Ana se demandait pourquoi, qu'est ce qu'elle avait encore dit ?

“ Je prends ça pour un compliment. Merci. „

Elle dit ça gentiment, et Anastasia le remarqua immédiatement, sans pour autant y prêter une grande importance. Les gens les plus fourbes vous parle toujours gentiment. C'est pourquoi elle garda son masque, comme toujours. Une fois que sa correspondante arriva à sa hauteur, elle soupira (encore?), apparemment de résignation. Puis :

“ Allons-y sans se perdre et sans arrêter. „

Elle avait un air très légèrement résigné, renfermé. Ana la suivait de près, se demandant ce qu'elle pouvait bien penser, alors qu'elle avançait seule vers la glace. Elle semblait plongée dans ses pensées, et Ana ne voulait pas l’interrompre. Après tout, si elle ne voulait pas en parler, la cartomancienne était bien placée pour savoir que c'était son droit, et qu'elle n'avait pas à l'interrompre. Finalement, elles arrivèrent devant la glace, et la correspondante passa en première, Anna à sa suite. Elle se retourna alors.

“ Tu sais... „

Un soupir... Elle semblait très légèrement troublée, gênée. Sa compagne s'en demanda la raison, sûrement ce qu'elle s’apprêtait à dire. Cette fille semblait changer, peu à peu, et ça les troublaient toutes les deux apparemment.

“ Le patinage, c'pas une question d'qualité. Mais d'plaisir. „

Ah, c'était ça alors. Ça semblait être sa passion. Ça expliquait qu'elle patinait si bien. Elle avait dut passer du temps ici, ou peut être dans la patinoire de sa ville natale. Elle venait peut être d'un pays nordique, ou avait peut être des parents qui travaillaient dans cette discipline. Ou peut être pas. Tout ça n'était que des spéculations, mais Anna se taisait depuis un moment, et son imagination se mit en route toute seule. Et elle eu toutes les peines du monde à revenir à la réalité. Quand elle y arriva enfin, elle remarqua que Musoka s'était tourner vers la patinoire, et plus particulièrement, une masse de personne. Elle les pointa du doigt, alors qu'un garçon semblait s'y détacher grâce aux magnifiques figures qu'il exécutait sans peine sur la surface glacée. Mais sur le visage de la patineuse, il semblait faire quelque chose de ridicule, pathétique.

“ Lui, là-bas ce qu'il fait c'est.. „

Anna ne disait toujours rien, lisant sur les faibles mouvements de ses traits ce quy'elle pensait de ce patineur, et de ses prestations. Elle ne s'y connaissait pas assez pour donner son propre avis, et préféra attendre que sa compagne arrive à formuler ce qu'elle pensait, après qu'elle ait de nouveau soupirer.

“ Laid. Il est là seulement pour se donner en spectacle. Aucun plaisir. Aucune grâce. Rien. Juste les bases mal acquises desquelles il se contente. Peu importe le niveau. L'important, c'est le plaisir...  „

Ah, voilà donc son avis sur la question. Enfin, Anna la comprenait assez, elle n'aimait pas spécialement les gens qui se donnait autant en spectacle. Ils étaient ridicule, et finissaient par ne vivre que par les autres. C’étaient les gens les moins honnêtes, et les plus ridicules pour elle, et apparemment, elle n'était pas la seule à partager cet avis. Musoka baissa alors la tête, comme si elle était honteuse d'avoir parler autant, et soupira. Anastasia se sentait un peu mal à l'aise, devant ces confidences. Ça tranchait tellement avec le caractère qu'elle présentait avant, que ça les perturbait autant l'une que l'autre. Mais il fallait pourtant qu'elle casse cette atmosphère de gêne ambiante. Elle ne pouvait pas laisser sa correspondante dans cet état. Mais qu'est ce qu'elle pouvait dire ? Qu'est ce qu'il fallait qu'elle dise ? Il n'y avait pas de manuel qui expliquait ce qu'il fallait dire dans ce genre de situation ! Et la cartomancienne le regrettait. Bien, elle allait donc devoir improviser, non sans avoir fait une petite prière à Dieu pour qu'il l'empêche de dire n'importe quoi.

« Je pense que c'est souvent le cas. Rien ne sert de faire quelque chose juste pour se donner en spectacle. La personne a plus doué dans une discipline est celle qui la maîtrise sans que cela se voit, sans qu'elle se donne en spectacle. Et c'est aussi pour ça que j'ai dit que tu étais douée. Tu ne ressemble pas du tout à ce type ridicule, sans te connaître vraiment, je sais déjà que tu vaux mieux que lui. »

En disant ça, elle en profita pour récupérer ses patins, lui permettant de quitter les yeux de la patineuse. Elle ne leva pas les yeux quand elle s'assit sur le banc, et attacha ses chaussures.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]   




Revenir en haut Aller en bas
 

Tu sais de moi ce que j'ignore de toi. [Pv Anastasia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Nakunaru City
La ville
 ::  Patinoire
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit