www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 ■■ Fish, catch them all.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Coeur

■ Fiche : Fille ou garçon? Devine.
■ Statut : Elève
■ Messages : 28
■ MPV : 73
■ Type :
■ Pouvoir : Changement de sexe
■ Avatar : Prussia Girl&Boy, Axis Power Hetalia.

Message Sujet: ■■ Fish, catch them all.    Jeu 12 Juil - 6:32


Fish, catch them all

« Fish, fish, fish. Catch them all.





Evelyne's Speech

Ah, ces placards remplis de vêtements. Ah, ce bordel. Ah...
La jeune femme soupira en regardant son placard, rempli de vêtements féminins comme masculins. Cette tonne de vêtements la déprimait. Ca devait faire déjà une bonne demi-année qu'elle n'avait pas rangé son placard, qui devait largement être rangé depuis le temps. Si quelqu'un aurait vu son placard, il se serait demandé comment elle pouvait encore s'y retrouver. A vrai dire, elle ne s'y retrouvait pas, mais pas du tout. Comme toujours, sa tonne de vêtements se retrouvait par terre, car elle n'arrivait pas à trouver son collant. Et lorsqu'elle ne retrouve pas quelque chose, elle se voit obligée de tout mettre par terre, et bien sûr, une fois sa tenue trouvée, elle met le tas de vêtements dans le placard en boule, sans se soucier de quoi que ce soit. Aujourd'hui, c'était pareil.

Une fois le collant grisâtre, la jupe en boule noire, et le tee-shirt mis, la jeune femme s'observait dans le miroir. Elle fixait ses longs cheveux en , ses formes. Aujourd'hui, c'était une femme. Et contrairement aux autres jours, où elle voulait être une femme, aujourd'hui elle était obligé de l'être. Pourquoi ? Et bien, son pouvoir semblait vouloir qu'elle le soit. C'était dans ces moments là qu'elle se demandait si elle ne pouvait pas avoir un pouvoir un peu plus utile, ou drôle. Voler par exemple... Ou faire des bubules. C'est marrant ça, de faire des bulles.

En pensant à la création de bulle, la jeune Dandelion se rappela qu'elle avait justement rendez-vous avec sa très chère amie créatrice de bulles. Et qu'elle était en retard. Très en retard même. Elle partit donc en courant pour essayer de rattraper ne serait-ce qu'un peu son retard. Mais elle finit sa trajectoire en marchant. Après tout, courir en talons, ce n'est pas la chose la plus conseillée. Oh, et puis, quelle idée de donner rendez-vous dans un aquarium, qui se trouve à l'autre bout de la ville ? Voir des poissons... Regarder des oiseaux, c'est plus captivant. Surtout quand on les adore. Et dieu sait à quel point la petite Evelyne les aime. Certes, les poisons sont tous différents les uns des autres, certes ils peuvent nager sous l'eau, certes, il y en a de beaux, mais... Un poisson reste un poisson. En plus, un poisson, ça ne sait pas voler.

En fait, la seule chose qui nage sous l'eau et qui impressionne la gamine n'était même pas un poisson mais un mammifère, une baleine. Elle rêvait d'en voir une un jour, car après tout, elle adore tout ce qui est grand, et d'après les rumeurs, le baleines sont immenses. Bon, ce n'est peut-être pas la seule chose, il y a certains poissons qu'elle trouve affreux, ou encore marrants, qu'elle aime beaucoup voir. Elle aime bien les méduses aussi. C'est beau les méduses. Par contre, vaut mieux pas en croiser en mer...

La voilà sur place. Elle reprend rapidement son souffle, et essaye de paraître la plus naturelle possible. Non, elle n'a pas couru, non. Elle cherche des yeux son amie, qu'elle voit au bout de quelques minutes seulement. Voyant que celle-ci ne l'a pas remarquée, elle décide de lui faire une blague. Dommage qu'elle avait son collant grisâtre, sans, ça aurait encore mieux marché. Elle s'approche doucement par derrière de celle-ci, et lui chuchote à l'oreille.

    « - Je suis toute nue sous mon manteau, tu veux voir ? 
Personne ne peut dire quelque chose de plus stupide que ça. Mais ça l'amusait. Après tout, c'est plutôt drôle comme blague. Moins lorsque ce n'est pas la bonne personne par contre. Mais elle avait bien vérifie que ce soit Leila avant de le faire, au cas où. Elle ricane doucement, tout en vérifiant si elle a bien la monnaie nécessaire dans sa poche pour le ticket.


I speak in darkturquoise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité


Message Sujet: Re: ■■ Fish, catch them all.    Sam 14 Juil - 15:35


Un noeud autour de sa natte et hop ! elle avait fini. Orange pour excitée ! Leila jeta un coup d'oeil au miroir histoire de juger l'apparence et sourit, satisfaite... Sans prêter la moindre attention à l'accord pas très harmonieux de son ruban avec le rose de sa tunique... Elle descendit les escalier en sautant les quatre dernières marches, fit un bisou à Maman, enfila ses ballerines en criant un "J'y vaaaais !" et sortit en courant. Leila adorait les aquariums ! Ces poissons tout colorés venant d'un monde inconnu la fascinaient au point qu'elle restait souvent collée à la vitre, des étoiles dans les yeux et un air béat peint sur le visage. Ouais, on lui avait fait remarquer plusieurs fois qu'elle avait l'air ridicule dans ces moments-là et elle avait fini par retenir ses grimaces pour éviter de gêner ses amis...

Mais Leila n'en était pas moins enthousiaste ! En effet, elle avait rendez-vous avec une amie qu'elle avait rencontrée cinq années auparavant et depuis, à chaque fois qu'elle devait la voir, une curiosité amusée la prenait. En fait, si la brunette pensait souvent à son amie au féminin, c'était uniquement par commodité, afin d'éviter de s'embrouiller mentalement. En réalité, Leila se demandait toujours si elle allait voir Evelyne ou Vincent au point de rencontre et ce mystère la faisait sourire.

Se rendant compte que le royaume des poissons était en vue, la jeune McCry jeta un coup d'oeil à sa montre. Ah ! pour une fois, elle ne serait pas en retard, constata-t-elle avec soulagement. Seulement, une fois au hall d'entrée, elle avait beau regarder partout, ni Vincent ni Evelyne n'étaient en vue, bizarre...

« - Je suis toute nue sous mon manteau, tu veux voir ?

Leila eut un sursaut monstre et sentit le rouge lui monter aux joues d'une manière peu raisonnable. Il lui fallut quelques secondes pour reprendre contenance et se retourner, pour se retrouver devant une Evelyne ricanant en comptant calmement son budget. Les pommettes encore un peu rouge de gêne, Leila eut une moue mi-boudeuse mi-soulagée :

« - Et c'est comme ça que tu salues les gens, normalement ? T'aurais fait quoi, si tu t'étais trompée de personne ? pouffa-t-elle finalement.

Sans plus attendre, la petite brune entraîna son amie par le bras jusqu'aux guichets.

« - Tu sais, la première fois que je suis venue ici, on m'avait dit qu'il y aurait des poissons-lune. J'avais imaginé de gros trucs ronds, blancs - de grosses bulles brillantes, quoi - et j'avais passé une heure à en chercher. Seulement après, Papa m'a montré un grand poisson gris, plat et moche. C'est nul d'enthousiasmer les gens pour rien en donnant des nom qui n'ont rien à voir avec les nommés, tu ne trouves pas ?

Cessant son monologue inutile qui avait malgré tout servi à la faire patienter le temps d'une file, elle paya son ticket en gratifiant le guichetier d'un grand sourire et attendit qu'Evelyne fasse de même pour la tirer encore une fois vers la première zone du parcours. Les parois donnaient l'impression de pénétrer dans une grotte et le plafond bas accentuait l'effet. Derrière une grande vitre, un banc de poissons bleu et rouge nageaient lentement sous le regard d'enfants excités. Ne jetant pas un seul regard à la fiche d'information, la petite brunette se précipita vers les hippocampes paresseusement immobiles au fond d'un grand bocal.

« - Ils sont miiignoooons ! Regarde-moi cette petite bouche, et ces petites nageoires, et cette petite queue en spirale ! admira Leila, les yeux en coeur.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

Coeur

■ Fiche : Fille ou garçon? Devine.
■ Statut : Elève
■ Messages : 28
■ MPV : 73
■ Type :
■ Pouvoir : Changement de sexe
■ Avatar : Prussia Girl&Boy, Axis Power Hetalia.

Message Sujet: Re: ■■ Fish, catch them all.    Sam 21 Juil - 12:45


Fish, catch them all

« Le noms qu'on donne aux poissons ne leur vont vraiment pas.





Evelyne's Speech

Lorsque la jeune Dandelion aperçut la réaction de sa jeune amie, elle ricana. Elle ne put s’empêcher de trouver mignonne, cette petite qui rougissait à côté d’elle, de sa plaisanterie de mauvais goût. Evylyne, elle, n’aurait pas eu le temps de rougir, la personne qui lui aurait dit ça se serait déjà prise un bon coup de sac. Que ce soit une amie ou non, elle n’aurait pas pris le temps de regarder l’idiot. Autant ne pas perdre de temps, hm ?

Si elle s’était trompée de personne ? Bonne question. Après tout, cette personne aurait bien vu qu’elle n’était pas nue sous son manteau, et quelques excuses auraient suffi. Du moins, normalement. Après tout, vu qu’elle était non seulement habillée, mais aussi assez polie pour s’excuser, pourquoi continuer de lui crier dessus ? Ca aurait été cette personne-là qui aurait été en tort dans ce cas-là, et non elle.

« - Eh bien, je me serais excusée, lui répondit-elle en haussant les épaules avec un petit air innocent.

La jeune blonde se laissa entraîner par la jeune brune jusqu’aux guichets, tout en l’écoutant lui raconter la découverte des poissons lune, et sa déception lorsqu’elle a vu à ce à quoi il ressemblait vraiment. C’est qu’en plus, elle n’avait pas tort. Pourquoi donner des noms aux poissons qui n’ont rien à voir avec leur forme ? C’est vrai que la lune est grise, mais ce poisson, il n’est même pas rond. Il n’a pas de trous non plus. Et puis, il ressemble plus à une moitié d’obus avec un bout de dérive de planche à voile en haut et un autre en bas, qu’à une lune. Puis, pour autre, on aussi le poisson chat par exemple. Pourquoi on l’appelle comme ça, hein ? Il a beau avoir une moustache, il n’a rien à voir avec un chat. On a qu’à l’appeler poisson-moustache, ça serait plus cohérant. De même pour le poisson volant. Il fait peut-être de jolis sauts, mais le dauphin en fait aussi. Et ce n’est pas parce qu’il a des nageoires en forme d’ailes, qu’il peut, tel un oiseau, s’envoler dans le ciel.

« - C’est sûr, répondit Evelyne, en souriant. A vrai dire, je me souviens vaguement de ma première fois où j’étais allée à l’aquarium. Mais je me souviens bien de ma déception lorsque j’ai vu à quoi ressemblait le vrai poisson clown. Moi, je m’attendais à un truc super drôle…

Puis, j’aimais déjà les oiseaux à l’époque moi, je trouvais déjà les autres animaux moins impressionnants. Ah, ça lui a rappelait pas mal de souvenir, le mot « papa ». Lui, ça faisait déjà longtemps que ses parents étaient pour lui plus que des inconnus. Longtemps qu’il ne les a plus vus, et bien sûr, à cause des dures lois de Nakunaru, ça faisait longtemps qu’il n’avait même pas eu un signe de vie de ses parents, et eux de sa part. C’est vrai que lorsqu’on a des parents qui ont un pouvoir, on a une de ces chances… Evelyne soupira en repensant à tout ça, mais ne perdit pas son sourire habituel pour autant.

Arrivée au guichet, elle acheta rapidement son ticket, l’argent étant préparé en avance, ça prit encore moins de temps que ça ne devait en prendre. Puis, sans perdre une seconde de plus, elle suivit la jeune McCry qui l’entraîna tout de suite dans la première zone de la visite. Il faisait plutôt sombre à l’intérieur, il avait juste assez de lumière pour lire les pancartes d’information sans trop se faire mal aux yeux, puis le plafond était assez bas aussi. Les principales sources de lumières restaient les endroits où nageaient les petits poissons. La jeune fille regardait tranquillement les poissons rouges et bleus, avant de se retourner vers les hippocampes qui venaient d’attirer l’attention de son amie. Celle-ci semblait totalement en admiration devant leur apparence « trop mignonne ». Evelyne trouvait qu’ils ressemblaient plutôt à… A quoi d’ailleurs ? En fait, elle n’arrivait pas à leur trouver de comparant. Du moins, pas encore.

D’ailleurs, les hippocampes étaient l’une de ces choses qui vit sous l’eau qu’elle aimait bien. Bah oui, déjà, ce n’est pas la femelle qui porte les enfants, mais le mâle. Ils se distinguaient un peu des autres, quoi, et la petite Evelyne aime bien ce qui se distingue des autres.

« - Boh, on dirait un cheval croisé avec un cintre. La jeune fille ricana.

Elle ne le pensait pas réellement, mais elle avait une bêtise à dire, c’est tout. Sa bêtise ne semblait d’ailleurs guère plaire au monsieur à côté d’elles, vu que celui-ci lui lança un regard noir. Sûrement un fan des hippocampes, qui n’aime pas qu’on insulte ses petits bouts d’chou. Mais, comme s’il ne pouvait pas s’arrêter à là, le vieux s’est levé, - il était assis sur un banc pas loin, en train d’observer la poiscaille rouge et bleu, qui nageait bêtement à gauche et à droite sans savoir où elle allait-, pour leur faire la reproche comme quoi, ils parlaient trop fort. Cette remarque déplut à la jeune blonde, car c’était faux. Peut-être qu’elle avait un peu élevé le ton, et peut-être qu’il en était de même pour son amie, mais il faut bien le faire dans cet aquarium, vu le bruit qu’il y a.

« - Et tous ces gosses qui crient, qui pleurent, qui chahutent, et se battent pour avoir la première place devant la grande vitre pour observer tous ces poissons, on en fait quoi, hein ?

La jeune fille grogna. Elle essaya malgré elle rester ne serait-ce qu’un peu polie, et paraître calme. Le strict minimum, quoi. Le vieux lui retourna son grognement, et se rassit, mais garda tout de même un œil sur les deux jeunes filles. Evelyne, quant à elle, retrouva son petit sourire calme et habituel, et essaya de dire discrètement, en rigolant à son amie :

« - C’est qu’il a une bonne oreille, ce vieux, j’l’aurais juré sourd.

Puis, elle jeta un rapide coup d’œil sur le monsieur, qui semblait concentré sur les poissons bleus et rouges, qui, sans changer de trajectoire, continuaient de nager bêtement. Mais il semblait tout de même les garder à l’œil. Mais, Evelyne s’en lavait les mains du fait qu’il les observait. Après tout, si elles baissaient d’un ton, elles ne s’entendraient plus. Elle a beau être polie, et gentille, il y a des moments où il ne faut pas chercher la petite bête non plus. Surtout qu’il y a des gens qui parlent bien plus fort qu’elles.

« - Continuons de parler comme ça nous plait. On s’entendra plus sinon.



I speak in darkturquoise.[/quote]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité


Message Sujet: Re: ■■ Fish, catch them all.    Lun 23 Juil - 13:00


Occupée à s'extasier devant les petits hippocampes, Leila ne put cependant pas s'empêcher d'éclater de rire devant la comparaison de son amie. Elle se calma rapidement, cependant, lorsqu'un vieux monsieur s'approcha d'elles d'un air menaçant. Qu'est ce qui l'avait énervé ? La remarque d'Evelyne sur les hippocampes ou son rire un peu fort ? Elle en eut rapidement la réponse et se fit toute petite lorsqu'il leur fit son reproche. Oups ! Cependant, son amie blonde ne semblait pas l'entendre de cette façon...

« - Et tous ces gosses qui crient, qui pleurent, qui chahutent, et se battent pour avoir la première place devant la grande vitre pour observer tous ces poissons, on en fait quoi, hein ?

Et voilà, elle était énervée. La jeune Dandelion grogna, manifestant son mécontentement, et cela sembla clouer le dentier au vieux qui se rassit. Sauf qu'il retourna son grognement à la blonde et fit une telle grimace que Leila dut faire un effort gigantesque pour s'empêcher d'éclater de rire. C'est que ce n'était pas vraiment le moment idéal pour s'attirer les foudres d'un monsieur à l'oreille trop fine. C'est d'ailleurs la remarque que fit Evelyne une fois le vieux retourné à ses poissons.

« - C’est qu’il a une bonne oreille, ce vieux, j’l’aurais juré sourd.

Leila, retenant toujours son rire qui s'était intensifié à la dernière réplique de son amie, ne fit que hocher la tête en s'obligeant à garder les lèvres fermées. C'est qu'en le voyant, avec ses rides, ses habits de la vielle époque, et son regard fixant la vitrine d'un oeil concentré, elle se l'était également imaginé sourd, histoire de compléter le tableau. Seulement là, la brunette voyait bien qu'il louchait encore dans leur direction. Et son fou rire qui ne partait pas !

« - Continuons de parler comme ça nous plait. On s’entendra plus sinon, dit Evelyne qui avait aussi remarqué les coups d'oeil du monsieur.

Leila hocha une nouvelle fois la tête sans pouvoir entrouvrir les lèvres. Elle jeta un coup d'oeil au vieux qui semblait la menacer du regard, ayant l'air de dire "Tu fais encore du bruit et je t'envoie faire des bubulles avec les poissons-clowns !". Et le fait de penser aux poissons-clowns lui rappela l'histoire d'Evelyne, et le fait qu'au moment où elle avait dit "super drôle" Leila avait imaginé un poisson avec un gros nez rouge et... Oh non... La réaction en chaîne eut un effet éclair sur la résistance de la brune qui, n'en pouvant plus, explosa de rire. Elle était littéralement pliée, se tenant le ventre qui commençait à lui faire mal.

Les larmes l'empêchaient de voir clairement l'expression de son amie blonde mais elle se doutait qu'elle se demandait ce qui la mettait dans cet état. Elle ne s'arrêta que lorsqu'elle distingua le manteau marron du vieux à une distance plus courte qu'auparavant. Reprenant son souffle et essuyant ses larmes d'un revers de la main, Leila se rendit compte qu'elle allait avoir des ennuis...

« - Oh oh... Tu crois qu'il va vraiment m'envoyer faire des bulles avec les poissons clown ?

Anticipant le savon, la petite McCry eut le réflexe de se cacher lâchement derrière Evelyne.

« - Eh bien ! Je ne vous félicite pas mesdemoiselles ! Vous parliez de gamins bruyants, eh bien vous battez les records ! Non seulement vous vous moquez des plus sages créatures que l'Univers a pu connaître mais en plus vous déranger tout le monde avec le boucan que vous faîtes ! Eh bien quelle belle éducation ! Si vous ne comprenez pas les merveilles que vous avez la chance de voir devant vous, eh bien ne venez pas ici !


Revenir en haut Aller en bas

Coeur

■ Fiche : Fille ou garçon? Devine.
■ Statut : Elève
■ Messages : 28
■ MPV : 73
■ Type :
■ Pouvoir : Changement de sexe
■ Avatar : Prussia Girl&Boy, Axis Power Hetalia.

Message Sujet: Re: ■■ Fish, catch them all.    Lun 30 Juil - 11:30


Fish, catch them all

« Fish, fish, fish. Catch them all.





Evelyne's Speech

A sa proposition de parler comme ils voulaient, Leila hocha la tête. Dans les minutes qui suivirent, après que la blonde l’ait vu jeter un coup d’œil au vieux, elle vit son amie pliée en deux, rigolant à en pleurer. La jeune Klaiver ne comprit pas réellement ce qui était en train de se passer, mais voir son amie ainsi la fit sourire. La tête penchée sur le côté, comme les chats, elle se demandait ce qui à quoi d’aussi drôle pouvait penser son amie. Les rires de celle-ci cessèrent vite lorsque le vieux revint à la charge, et s’approcha vers les deux jeunes filles à nouveau. La jeune blonde entendit Leila prononcer quelque chose comme quoi, le vieux l’enverrait faire des bubulles avec les poissons, avant de la voir se cacher derrière elle. Elle sourit. Comment ça, l’envoyer faire des bubulles avec les poissons clowns ? Avant régler son compte au vieux, elle chuchota à Leila :

« - S’il ose, moi je l’enverrais servir de repas aux requins. &hearts ;

Du moins, l’envoyez servir de repas aux requins n’était sûrement pas une bonne idée, vu que le monsieur était vieux, alors, les requins ne risquaient pas de réellement apprécier sa chair. Mais bon. Elle écouta d’une oreille attentive ce que le vieux avait à lui dire. Qu’ils battent tous les records niveau bruit ? Mais c’est absolument absurde ! Elles ont peut-être fait un peu de bruit, mais, ce n’est pas pour autant qu’elles en font plus que les gamins. Qu’il s’approche un peu d’eux, pour voir qui fait le plus de bruit !

« - Approchez-vous des enfants, et vous verrez qui fait le plus de bruit, monsieur.

Les hippocampes ? Les créatures les plus sages de l’univers ? Et puis quoi encore ! Les dauphins sont de loin plus intelligents qu’eux. Et puis… Elles ne semblent déranger personnes. Le seul qu’elles dérangent, et bien, c’est ce vieux. Finalement, peut-être que si il est aussi révolté, c’est parce qu’Evelyne a osé insulter ses hippocampes d’amour. La jeune fille fixait le vieil homme qui continuait de se plaindre, tout en leur disant qu’elles n’avaient qu’à partir si elles ne pouvaient pas profiter des merveilles qu’elles avaient la chance de voir. Des merveilles qui ne coûtaient pas plus de 6euros. Evelyne ne put s’empêcher de marmonner :

« - Des merveilles que je vois tous les jours dans mon assiette…

C’est vrai quoi, du poisson, elle en mange, et souvent. Du poisson, elle en voit au marché. Et un poisson reste un poisson. Ce vieux monsieur révoltait un peu Evelyne, celle-ci, qui le fixait, sans bouger, une main sous la poitrine, passa cette même main dans ses cheveux, et le fixa droit dans les yeux.

« - Monsieur, citez-moi au moins une personne ici présente qui ne nous aurait fait, ne serait-ce qu’un geste, un signe ou une remarque, comme quoi on les dérangeait. Je crois que personne ici présent ne nous remarque même. Sauf vous. Je suppose que j’ai du insulter vous, et votre amour pour vos chers petits hippocampes, mais je m’en excuse. Maintenant que je me suis excusée, peut-être que vous pourriez nous laisser tranquilles ?

Mais, le vieux revint à la charge, en disant que ses excuses n’étaient pas sincères, sur quoi, la jeune fille répondit que si. Il finit par reprendre sa place devant les petits poisons, en grognant. La jeune fille regarda ensuite son amie, et lui dit :

« - Je suis sûre qu’il est en train de se dire que s’il le pouvait, il nos jetterait faire des bulles avec les poissons clowns.

Elle rigola. Puis, elle entraîna son amie pour voir la suite, mais aussi pour s’éloigner du vieux. Sinon, elles allaient réellement finir avec les poissons clowns, peut-être même les requins à ce rythme-là. Elle s’arrêta ensuite bouche bée devant les anguilles.

« - MAIS ELLES SONT AFFREUSES !



I speak in darkturquoise.
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité


Message Sujet: Re: ■■ Fish, catch them all.    Ven 17 Aoû - 23:43


Leila resta discrètement en arrière tandis que son amie remettait le vieux à sa place. Elle admirait sincèrement Evelyne pour son courage, elle n'aurait jamais pu faire cela si elle avait été seule... Elle sourit en regardant la blonde, des étoiles dans les yeux. Dans ces moments où elle paraissait forte, la petite McCry se disait qu'elle ferait un bon grand frère, et cette pensée fit apparaître des étoiles dans les prunelles noisette. Leila rêvait d’avoir un frère. Un petit ferait aussi l’affaire mais c’était surtout cette sensation d’être protégée qu’elle appréciait tant. Oh ! Pas qu’elle ne se sente pas en sécurité à Nakunaru, loin de là, mais l’idée d’un ange gardien pour veiller sur elle était alléchante !

Toujours était-il qu’elle faillit pousser un cri de victoire lorsque le le vieux grincheux, battu à plate couture par les répliques bien placées de son amie blonde, battit en retraite devant ses poissons bien-aimés, non sans leur jeter un long regard noir.

« - Je suis sûre qu’il est en train de se dire que s’il le pouvait, il nous jetterait faire des bulles avec les poissons clowns, dit Evelyne en riant.
-Non, là, je crois que les requins lui ont sérieusement traversé l’esprit, pouffa la brunette.

Puis elle suivit en sautillant légèrement la jeune Dandelion qui s’arrêta devant les anguilles avant de s’exclamer :

« - MAIS ELLES SONT AFFREUSES !
- YURK !
s’écria la brune avec une grimace de dégoût. C’est quoi ce truc ?! Pourquoi ils mettent CA dans un aquarium ?! Aucune considération pour les enfants et les âmes sensibles !

Bon, elle exagérait peut-être, mais alors à peine… Ces choses longues, tristement grises, à l’expression quasiment diabolique n’inspiraient décidément aucune sympathie à la lycéenne qui ne prit pas la peine de les détailler, de peur de se voir leur tirer puérilement la langue. Eh bien quoi ? Même leur nom était peu avenant ! Anguille… Beurk…

Bon, elle exagérait peut-être, mais alors à peine… Ces choses longues, tristement grises, à l’expression quasiment diabolique n’inspiraient décidément aucune sympathie à la lycéenne qui ne prit pas la peine de les détailler, de peur de se voir leur tirer puérilement la langue. Eh bien quoi ? Même leur nom était peu avenant ! Anguille… Beurk… Minute ! Ne venaient-elles pas de parler un peu trop fort ? Non, elles avaient littéralement crié !

« Oh non… »

Inquiète, elle jeta un cuop d’œil appréhensif au vieux monsieur qui n’appréciait ni leurs voix ni leurs commentaires négatifs, et elles venaient d’en faire un bon paquet ! Elle soupira cependant de soulagement en constatant qu’il n’avait pas bougé de sa place, et qu’il ne les regardait même plus. Ouf ! Il était peut-être vraiment un peu sourd, finalement…

Sans s’attarder plus longtemps devant ces créatures à l’apparence antipathique, Leila poursuivit son parcours en repérant le passage qu’elle préférait : Le tunnel. Elle s’engouffra à l’intérieur sans attendre plus longtemps, ses lèvres fendues en un énorme sourire béat. Non seulement, elle aimait cette sensation de plonger littéralement dans un monde différent, mais en plus, il y avait dans ce bassin-là ses mammifères marins préférés : Les dauphins ! Elle adorait les voir passer au-dessus d’elle, plus encore que de les voir sauter à travers un cerceau pour recevoir une sardine en récompense. Elle avait l’illusion qu’ils étaient plus libres en dessous de l’eau qu’à la surface, même si pour que Mademoiselle ait le plaisir de les comtempler, on les avait forcément mis en captivité…

Elle s'arrêta net, les yeux écarquillés de stupeur. Elle venait de réaliser qu’elle avait gaiement payé un ticket pour voir des prisonniers, et cela, brusquement, la démoralisa ! Elle tourna vers Evelyne un regard mouillé en affichant son expression chagrinée habituelle, avançant la lèvre inférieure et en baissant légèrement la tête, à l’image d’un enfant.

« -Evelyne… gémit-elle, les dauphins doivent nous haïr…





Dernière édition par Leila McCry le Mer 12 Sep - 10:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Coeur

■ Fiche : Fille ou garçon? Devine.
■ Statut : Elève
■ Messages : 28
■ MPV : 73
■ Type :
■ Pouvoir : Changement de sexe
■ Avatar : Prussia Girl&Boy, Axis Power Hetalia.

Message Sujet: Re: ■■ Fish, catch them all.    Jeu 30 Aoû - 13:35


FISH, CATCH THEM ALL
PV LEILA
En lui rétorquant que les requins avaient sûrement traversé l’esprit du vieux, la petite brune donna l’impression d’avoir lu dans les pensées à Evelyne. Cette impression avait arraché un petit sourire à la blonde, qui trouvait cela amusant. Ca lui fit penser qu’elle la considérait presque comme sa famille maintenant, la famille qu’elle ne pouvait pas avoir à Nakunaru, et donc devait se construire de toutes pièces. Elle ne pourrait d’ailleurs pas le cacher, il lui arrivait parfois d’envier la jeune fille qui vivait encore avec ses parents. [ tue moi si je me trompe. ;_ ;]

Après avoir crié, sans même réfléchir, son avis sur l’apparence des anguilles, la jeune blonde se sentait un peu honteuse, et avait compris la seconde qui suivit son cri que sa réaction était légèrement déplacée. Mais elle se sentit moins seule sur le coup lorsque Leila eut presque le même réflexe, et cria à la vue des horribles vers de mer. Car oui, ils ressemblaient vraiment à des vers, du coup, on peut les appeler comme ça. Ils ont peut-être plus une taille de serpent, mais ça, c’est une autre histoire. Les serpents ont une certaine classe, les anguilles… Non. Enfin, il y avait peut-être des gens qui aiment ça les anguilles, et qui les trouvent peut-être même belles, il y en a bien qui aiment se faire taper. Allez savoir ce qui se passe dans la tête des gens, parfois…

A la vue de la grimace de la jeune fille, mais aussi en entendant ce qu’elle lui disait, Evelyne rit. Il était vrai que les anguilles étaient affreuses, et que beaucoup pourraient en rêver – enfin, le terme qui conviendrait le mieux est cauchemarder - durant des semaines, et qu’il y a sûrement déjà eu pas mal de gosses qui avaient pleuré rien qu’en les voyant. Mais, les pauvres bêtes, elles n’y peuvent rien, elles sont nées comme ça. Et puis, il fallait bien qu’ils en mettent dans l’aquarium, vu que c’est des bêtes qui vivent dans l’océan… Enfin, les baleines elles aussi vivent dans l’océan, pourtant il y en a jamais dans les aquariums ! Enfin, ça, c’est une autre histoire…

« - Ouais, m’enfin les gosses doivent être habitués, dit la blonde, des anguilles, ils en voient dans les grands classiques. Genre, la petite sirène.

C’est vrai qu’il y avait des anguilles dans la petite sirène. Et même en dessin animé, elles restaient laides, mais en plus, elles devenaient bêtes. Du coup, peut-être qu’il y avait des gosses qui trouvaient ça trop cool de voir des anguilles en vrai. De vrais fans, quoi.

Le coup d’œil que venait de jeter Leila n’avait pas échappé à Evelyne. Elle se rendit comptes qu’elles avaient crié, du moins, elle y fit plus attention. Et que cette fois-ci, le vieux aurait eu une bonne raison de crier à son tour, vu qu’elles avaient tout de même réussi à attirer l’attention de un ou deux passants… Mais aussi poissons. Mais heureusement que le vieux ne semblait pas trop y faire attention…

La jeune Dandelion suivit ensuite son amie sans perdre de temps, qui se dirigea vers le tunnel. Tout comme son amie, elle observait toute cette poiscaille qui passait au-dessus d’elle, mais aussi à ses côtés. Les mains dans les poches, elle n’était pas plus impressionnée que ça. Après tout, ce dont elle rêvait elle, c’était de naviguer au-dessus de tout ça, tel un pirate digne de ce nom, et non nager avec tout ça. C’est vrai quoi, allez nager avec un requin… Son amie, quant à elle, semblait apprécier le spectacle.

Lorsqu’elle vit son amie afficher une expression chagrinée, la jeune fille ne comprit pas tout de suite. Et ce que celle-ci lui dit sur les dauphins non plus. Elle baissa alors la tête sur le côté, comme un chat. Pourquoi devraient – ils les haïr ? Après tout, ils ont tout ici, la gloire, à manger, et jamais ne sont dérangés… Elle fit alors le plus beau de ses sourires à son amie, un peu comme pour essayer de la réconforter.

« - Bah, pourquoi ils devraient nous haïr ? Au moins, ici, ils ne sont pas embêtés par les pêcheurs...

Puis elle se tourna vers la grande vitre.

« - C’est vrai quoi, ils n’ont pas l’air si malheureux que ça. Toujours à manger, aucun souci.

Elle savait bien qu’il y avait des soucis. Ces dauphins… Etaient un peu comme elle, et les gens dans son cas. On les capturait pour les mettre dans un grand bocal d’eau, et même s’ils avaient tout pour vivre, il leur manquait la libertée. Et l’espace. Un peu comme ceux qui sont à Nakunaru. Eux aussi tournent en rond dans la ville, et n’ont aucune liberté. C’est alors qu’Evelyne ne put s’empêcher de dire à haute voix sa pensée.

« - Ils sont un peu comme nous à Nakunaru…

Puis, elle eut une idée.

« - Nous, on vit pas si mal que ça, ici, non?

Pas si mal que ça, était le terme parfait. Ils n'y vivent pas bien, mais il y a pire comme endroit. Même si la blondinette aurait tout donné pour pouvoir partir d'ici, retrouver sa famille, et être libre.


Nakunaru n'est différent en rien d'un aquarium. On en est tous prisonniers, en quelque sorte.

© Evyplevy - 812 mots


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Invité

Invité


Message Sujet: Re: ■■ Fish, catch them all.    Mer 12 Sep - 10:59


Même le sourire réconfortant d’Evelyne ne parvint pas à chasser la tristesse de la révélation qui s’était imposée à l’esprit de Leila. Pauvres dauphins… Elle qui rêvait de liberté et de grand espace se réjouissait sans le savoir de les regarder prisonniers. C’était immonde, quoiqu’en dise son amie qui, essayant de la consoler, lui affirma qu’ils étaient hors de danger dans cet aquarium et qu’ils menaient au moins une vie tranquille. Mais elle-même finit par dire une phrase qui retint l’attention de la brunette :

« -Ils sont un peu comme nous à Nakunaru…

Leila écarquilla les yeux, perplexe. C’était exactement cela, oui. Evelyne et la plupart des autres étaient exactement comme ces mammifères que l’on capturait pour mettre en cage. Et elle-même ressemblait fort à ce petit être marin né dans la cage même, et n’a jamais connu le vaste territoire dont ses parents sont originaires, et n’aura probablement jamais l’occasion pour le faire.

« -Nous, on vit pas si mal que ça, ici, non ? ajouta la blonde.

Cela aussi, c’était vrai. Nakunaru était un univers magnifique, tout le monde était d’accord là-dessus. La brunette ne pouvait pas vraiment juger puisqu’elle n’avait pas de comparant mais elle avouait volontiers que son monde était joli. Seulement voilà, c’était bien là le problème. Ceux qui venaient de l’extérieur avaient tendance à s’émerveiller devant les splendeurs de la ville, parce qu’ils n’avaient jamais rien vu de pareil. Miss McCry, elle, n’avait jamais rien vu d’autre. En même temps, ce n’était pas seulement un mauvais point. Comme ça, au moins, elle se languissait moins que les autres pour un monde qui leur a été enlevé trop tôt. Elle n’avait pas le droit de se plaindre. C’est pour cette raison que, essuyant ses larmes, elle jeta un coup d’œil à ses amis marins et leur sourit.

« -Tu as raison, ils nous ressemblent beaucoup. Et les gens qui s’occupent d’eux doivent le savoir, et doivent faire en sorte qu’eux aussi, comme nous, ne manquent de rien !

A peine avait-elle fini cette phrase qu’une voix s’éleva à côté d’elle.

« -Ils le savent, jeune fille. Je le leur rappelle personnellement chaque matin.

Surprise, elle se retourna et se retrouva nez à nez avec le vieux monsieur aux hippocampes. La première chose qui lui vint à l’esprit est un bocal de poissons clown, puis une gueule parsemée de dents pointues qui ne demandaient qu’à goûter à un beau casse-croûte enrubanné… Leila poussa un petit cri aigu et se réfugia lâchement derrière Evelyne, une seconde fois. Puis elle se rendit compte que sa réaction était un peu exagérée, et, un peu rouge de honte, elle se détacha de son amie. De deux centimètres, certes, mais tout de même…

« -Q-qui êtes vous ? bredouilla-t-elle en jetant un rapide coup d’œil au bassin des requins, quelques mètres plus loin.
-Le directeur de cet aquarium, quelle question !

Sortant définitivement de derrière le dos de son amie, elle échangea un regard perplexe avec cette dernière. Le directeur ? Alors c’était cela la raison de son amour, hum, un peu trop poussé pour les créatures marines ? Si elle s’attendait à cela !

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

Coeur

■ Fiche : Fille ou garçon? Devine.
■ Statut : Elève
■ Messages : 28
■ MPV : 73
■ Type :
■ Pouvoir : Changement de sexe
■ Avatar : Prussia Girl&Boy, Axis Power Hetalia.

Message Sujet: Re: ■■ Fish, catch them all.    Mer 12 Déc - 14:40


FISH, CATCH THEM ALL
PV LEILA
Lorsque le sourire réapparut sur les lèvres de Leila, la jeune Dandelion se sentit soulagée. Elle avait dit ce qu'elle pensait. Ici, c'était peut-être le monde parfait pour n'importe quel humain, mais pas pour elle. Elle voyait bien tous ces gamins pleurnichards qui arrivaient à Nakunaru; ils pleuraient parce qu'ils n'avaient plus de famille, mais dès qu'ils voyaient toute la magique que la petite ville renfermait, ils ne pouvaient pas s'empêcher d'écarquiller grand les yeux, et dire en souriant " je n'ai jamais vu ça auparavant. C'est magique !", presque comme s'ils oubliaient qu'ils étaient désormais seuls. En même temps, il n'y avait rien d'aussi étonnant que ça, à n'avoir jamais vu ça avant, étant donné qu'on faisait de son mieux à Nakunaru pour le dissimuler. Mais bon, à tout ce qui est magique, on finit par s'y habituer, et la seule chose dont a envie c'est d'aller voir ce qui ne l'est pas. Être à Nakunaru était égal à être un poisson en aquarium, vraiment. On découvre un beau monde, un monde confortable, on est séparé de sa famille, mais on réussit à s'en créer une sur place, on est nourri, dorloté, on nous aide à grandir, mais... - On nous interdit de sortir de cette cage avant un certain âge. Du coup, on tourne on rond, comme un stupide poisson dans un bocal.

Si les gens s'occupaient bien de ces poissons? Ca en avait tout l'air. Les aquariums brillaient, et on aurait presque dit qu'ils étaient épanouis. Peut-être que voir tout ce monde les stressait un peu, mais au bout d'un moment, ils devaient bien s'y habituer. Après... Il faut avouer que les gens de Nakunaru sont les mieux placés pour s'occuper des poissons. La jeune Dandelion parierait tout l'or du monde, qu'il y a au moins un pauvre gosse sur cette Terre qui a le pouvoir de communiquer avec les poissons. Ou même, rendre heureux des poissons rien que par la pensée ! A vrai dire, des pouvoirs inutiles à Nakunaru, il y en avait des tonnes, il doit y en avoir bien un qui a un lien avec le confort de ces petits êtres marins. Et qu'est-ce qu'on fait lorsqu'on a un pouvoir de la sorte? On va travailler dans un aquarium !

Alors qu'elle voulait lui dire ce qu'elle avait en tête, elle ne put même pas ouvrir la bouche. Alors que son amie eut à peine terminé sa phrase, le vieux d'auparavant s'incrusta encore une fois dans leur discussion. Certes, cette fois ci il ne disait rien de mal, mais on ne s'incruste pas dans les discussions des gens de la sorte, voyons ! Evelyne grogna, tout en s’efforçant de sourire. Son amie quant à elle s'était cachée une seconde fois derrière elle. Cette petite réaction qu'elle trouvait mignonne lui redonna entièrement le sourire.

Il y avait aussi quelque chose qui avait intrigué la jeune blonde dans ce qu'avait dit ce monsieur. Rappeler tous les matins à ces petites bêtes marines qu'ils ne manquaient de rien? Il était donc l'élu de ce pouvoir parfaitement inutile qu'est de parler à ces petites choses qui finissent cuits, sans arrêtes, ni tête dans ton assiette? Du moins, c'est ce qu'elle dit, pour se faire rire toute seule, et se calmer par la même occasion. Enfin, elle en conclut que c'était lui qui s'occupait aussi bien de tous ces poissons. C'est qu'il faisait encore du bon boulot pour son âge, le vieux.

Evelyne ne put s'empêcher de remarquer le coup d'oeil rapide qu'avait jeté son amie vers le bassin avec les requins qui n'était pas très loin. Ah, elles avaient choisi un bon endroit pour s'arrêter et parler visiblement. La prochaine fois qu'elles penseront à s'arrêter, ça sera soit dehors, soit bien cachées dans les toilettes des femmes. Au moins, là bas, le vieux ne risque pas de les surprendre. Sauf si le vieux s'avère être une vieille. Mais il y a très peu de chances que ça n'arrive. Hum ? Enfin, ce petit geste la fit rire, même si ce n'était pas réellement le moment pour cela.

Alors que Leila arrêta de se cacher derrière elle, la jeune fille crut comprendre ce que celle ci pensait, rien qu'en échangeant un rapide regard avec elle. Elle sourit. A vrai dire, ça expliquait un peu tout. S'il était le directeur de cet aquarium, c'est qu'il aimait les poissons. Et c'est qu'il devait vraiment les aimer ses poissons, vu comment il s'en occupait ! Du coup, le monsieur attirait l'attention de la jeune fille. Certes, elle ne lui avait pas encore pardonné le fait qu'il les ait dérangé un grand nombre de fois, et également accusé de faire du bruit, alors qu'il était clair qu'elles n'étaient pas les plus bruyantes, mais il était aussi sûr qu'elle avait une tonne de questions stupides et sans sens à lui poser.

Elle croisa les mains, et semblait afficher un air pensif tout en regardant le sol. Ca dura seulement quelques secondes. Elle releva brusquement la tête, puis avec un grand sourire demanda :

« - Vous savez donc parler aux poissons ? Puis, entre nous, vous prenez vraiment bien soin d'eux, hein ?

Elle voulait d'un certain côté rassurer son amie qui avait semblé être très triste pour tous ces petits êtres marins arrachés à la mer. Elle voulait qu'il lui dise clairement, ou du moins qu'il lui répète qu'ils étaient heureux ici. Qu'il leur offrait la meilleure des vies. Et puis, au moins, les petits poissons évitaient de se faire manger par les plus gros, il y avait des avantages à être enfermé dans un bocal. A Nakunaru, t'as beau être enfermé dans un bocal, tu n'empêche pas le meurtre. En se repassant la dernière phrase du vieux, elle gonfla les joues.

« - "Quelle question", "quelle question" ! répéta-t-elle, ne nous dites pas ça comme si c'était aussi évident ! Habituellement les directeurs font de leur mieux pour que les clients aient envie de revenir, et qu'ils restent le plus longtemps possible !

Parce qu'il fallait l'avouer, elles ont voulu le fuir au tout début. Du coup, elles sont restées moins longtemps dans la première salle. Et s'il avait continué de les suivre, tout en restant aussi désagréable qu'au début, non seulement elles auraient eu peur de finir par nager avec les petits et adorables requins, mais en plus elles n'auraient pas profité de l'exposition pleinement.

« - Parce qu'on nous prenant en grippe, pour une raison que j'ignore, je vous assure que vous avez été d'un désagréable ! Nous avons même cru que si nous restions dans votre champ de vision, nous allions finir par servir de repas aux requins.

Et s'il vous plait, pas de mauvaises blagues comme "jamais je ne vous aurais balancé aux requins. Je ne voudrais pas mettre en péril leur santé", pensa-t-elle. Evelyne savait très bien que leur chaire de jeunes enfants devait sûrement être au goût des requins. Elle le savait. Et puis, elle n'avait ni honte, ni peur de lui dévoiler tout cela. Ca l'avait énervée, il fallait bien qu'elle lui dise ce qu'elle pensait.




Nakunaru n'est différent en rien d'un aquarium. On en est tous prisonniers, en quelque sorte.

© Evyplevy - 812 mots


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: ■■ Fish, catch them all.    Aujourd'hui à 1:25




Revenir en haut Aller en bas
 

■■ Fish, catch them all.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye... :: RPs
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit