www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 Koizuma Yume ๑Don't trust the world.... He lie๑

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Koizuma Yume ๑Don't trust the world.... He lie๑   Sam 10 Mar - 6:22


DOSSIER DE Koizuma Yume



Feat;Inazuma eleven- Afuro Terumi
« Surnom(s) :Yume-chuu (Trouvez-en d’autres ~)
« Age :Treize printemps, ses années à elles, elle les compte avec les printemps, justement, le jour de son anniversaire n’avait aucune signification pour elle.
« Métier : Elève
« Type :♠Pique ♠
« Pouvoir{s} :EC (Electric control) ,c'est-à-dire qu’elle peut générer des éclairs et faire tomber la foudre là où elle veut, en d’autre mots, la foudre est à sa merci.
Elle a également le pouvoir de faire apparaître des ailes comme elle le veut, malheureusement, cela ne durai pas longtemps, elle ne les maîtrise pas encore très bien,ses pouvoirs.
« Adjectifs :Modeste – Très Polie/ Réservée mais il suffit de lui lancer une toute petite insulte pour qu’elle s’emballe .
« Secret:

Spoiler:
 




&.Caractère

« Pourquoi est-ce-que ce monde…Est si cruel ? »


Cette question est celle qui se cache derrière l’air innocent et le sourire figé de cette charmante demoiselle qu’on avait prénommé Yume.

Yume était prématurée. Oui, à treize ans, elle faisait preuve d’une compréhension très élevée des faits et des choses.

Une manie qu’elle a : s’isoler.

Elle reste seule, ne parle à personne, rêve dans son coin, pour elle, personne n’est digne de confiance, tout le monde mens, l’humanité est un monde de mensonges…

…Et pour éviter l’imperfection trop explicite de ce monde sans cœur, mieux vaut rester l’ami de soi-même.

Cependant, il y a quelque chose qui la rattache toujours aux humains…

Elle ne supporte pas…De voir quelqu’un pleurer.

Et si c’est le cas, elle cherchera les causes et essaiera de vous réconforter sans se transformer pour autant en pot de colle.

Son visage -malgré toutes ces pensées et ces mœurs- ne perd jamais le sourire…

…Sauf si…

Elle peut des fois perdre la raison et devenir incontrôlable à cause de ses nerfs, et si c’est le cas, mieux vaut ne pas rester dans le secteur, je vous le recommande.

« Déjà, il faudrait que tu accumule assez de quotient intellectuel, quadruple Baka. »
Serait la première phrase qu’elle vous sortira si vous commencez à l’énerver.

Et des fois… Elle peut sortir des « phrases codés » qui représentent son désespoir et aussitôt vous re-sourire à sa façon.

Parlons de ses goûts…

Yume avait une préférence pour les endroits vastes au ciel bleu,par contre, si elle ne se sent pas bien,elle préférera regarder un ciel étoilé ou se glisser sous un arbre quand il pleut.

Elle aimait étudier, Yume était une brillante élève, une élève qui prends ses études très au sérieux.

Ne lui parlez jamais, JAMAIS de perversité, c’est ce qu’elle détestait le plus au monde, d’ailleurs, elle est très pour ne pas dire trop pudique.

Des buts ? Elle n’en a aucun de bien particulier, peut-être vivre dans une autre dimension où il n' y a personne? Loin de ce monde...

On pourrait plus dire que c'est un rêve, pas un but.

Pour tout résumer : Yume rimait avec le petit être qui s’isole et qui n’arrête pas de sourire, et l’être qui aime les endroits vastes et les étoiles, mélangé à une petite rêveuse trop pudique et réservée.

&.Physique

Yume était tout particulièrement belle, ses cheveux portaient un splendide doré et pendaient le long de son dos.
Sous sa frange rangée sur la droite se découvraient deux yeux vermeils, qui étaient d’une grosseur considérable.
On pourrait dire que son contrôle de l'électricité avait eu un effet secondaire sur son corps, ses yeux étaient passés d'un simple noisette à un rouge vif, luisant lors de ses colères les plus noires.
Concernant la silhouette de la jeune fille, il est possible de dire qu’elle était bien proportionnée : Silhouette svelte et élancée.

Quand il fait froid, Yume opte pour un pantalon, un pull, une veste et une sacoche, et peut-être décorera-t-elle son accoutrement avec des jambières de couleurs ou un chapeau, après tout, quoi de mieux quand il neige ?
Par contre, quand il fait plus chaud, elle s’habille plutôt en robe à manche courtes ou longues…Blanche généralement, sinon, d’une couleur claire, met un sert-tête noire ou blanc et des souliers plats. Et qui sait ? Peut-être des bandes blanches qu’elle mettra sur ses mains .

Ses tenues sont très diversifiées, elle n'a pas un style de vêtement bien précis.

Pour tout résumer, elle s’habillait normalement, comme tout le monde, ce n’était pas une fille pointilleuse à qui il fallait que chaque ensemble soit parfait…. Ce qui peut se transformer en défaut par moment.

Ah oui, une dernière chose, elle n'aimait pas du tout les choses qui collaient au corps, les slims un peu larges, ça passe, mais les tenues provocantes, très peu pour elle, merci, et par ailleurs, elle aimait les tenues larges, les tenues décontractées.

La chose qui l’accompagnait partout, qu’il pleuve ou que le soleil tape, c’est un pendentif en or, quand on l’ouvrait, on pouvaient voir une photo en noir et en blanc, une photo du premier anniversaire de Yume, sa maman était près d’elle et souriait à l’appareil photo.

Ce pendentif…Et bien il représentait beaucoup de choses pour Yume…
&.Histoire

Un tonnerre incandescent, une pluie diluvienne, des éclairs déchirants, une nuit noire et sans lumière…
Tout ce qu’il faut pour qualifier un paysage chaotique.
Cette nuit-là, elle n’était pas normale. Oh que non ! Cette nuit, c’était la plus heureuse du vaste château des Koizuma, une liesse générale y régnait, troublée par une légère inquiétude pour la maîtresse.
Cette nuit-là, Mme Koizuma allait avoir un bébé.
Rien, elle n’espérait rien de plus que d’avoir un enfant, et même cette tempête-ci, ce paysage désastreux, ne pouvait anéantir sa joie intérieur, cette joie si attendue, la seule chose qui lui restait de son mari, mort quelques mois avant cet instant.

Quelques heures après, et dans un dernier effort, elle mit au monde…Un enfant, une fille, son rêve si attendu.

Son prénom ? Il devait être plein de signification, un prénom qui soit doux et soyeux, un prénom qui pouvait qualifier ce rêve devenu réel.
« Rêve » oui, « Rêve » ! Yume, elle s’appellera Yume, ce don du ciel, ce petit ange !
« Koizuma Yume… , c’est si délicat… »

Yume grandit, jour après jour, elle prononça ses premiers mots et appris à marcher….Tout cela pendant une seule petite année.
Le jour de son premier anniversaire arrivait, et tout le monde dans la propriété des Koizuma se préparaient à cela, du cuisinier à la gouvernante.

Ce jour vint donc,et toute la famille fut invitée.
Il faisait un temps splendide, pas un seul nuage dans l’immensité du ciel bleu que le petite Yume avait fixé toute la matinée.
L’après-midi vient, et ce fut le moment de souffler les premières bougies de la fillette.
On y prit plusieurs photos, mais la plus réussie restait celle du moment où Yume allait souffler ses bougies pour la première fois, les couettes pleines de gâteaux, sa maman près d’elle.

Elle grandit, encore et encore, dans la joie et la bonne humeur, elle eu la même enfance que tout les enfants du monde.

Ayant trop peur pour sa petite protégée, sa mère ne l’envoya pas à la maternelle, mais elle eu une préceptrice.

Et ce n’est qu’à l’âge de 6 ans qu’elle entra à l’école pour la première fois.

"Au revoir maman, déclara Yume à sa Maman peu avant d'ouvrir la porte.
-Attends un peu, je t'accompagne, c'est quand même ton premier jour à l'école !, répliqua-t-elle.
-Bon... D'aaacord.", fit-elle un peu déçue.

Et elles se mirent en route.

Dans le parc de l’école, avant la cérémonie, Yume joua avec une fillette de son âge qui lui paraissait très sympathique.

« Dis…Comment tu t’appelle ? ,lui déclara-t-elle peut avant qu’elles ne se quittent.
-Moi ?Euh… Umikaze Niji, tout le monde m’appelle Niji, et toi ?
-Koizuma Yume … Ah et tu peux m’appeler Yume tout court.
-Amies ?
-Amies.

Les fillettes se firent un sourire mutuel avant que la sonnerie ne retentisse.

Yume et Niji constatèrent peu de temps après qu’elles étaient dans la même classe, aucun adjectif ne pouvait qualifier leurs joies .

Les premières semaines se déroulèrent particulièrement bien, Niji était devenue la meilleure amie de Yume, elles étaient inséparables.

Ça, s’était avant les résultats de la première interrogation.

Après cela, tout le monde attribua à Yume le nom de « la surdouée » .
Après cela, tous les professeurs lui faisaient des compliments .
Après cela elle devient l’élève modèle.
Après cela... Tout changea.

Ainsi, comme à son habitude, pendant la récréation, elle alla rejoindre Niji pour jouer à leurs jeux préférés.
« Regarde ce que j’ai trouvé Niji-chan ! Regarde ! Une corde à sauter ! elle était au fond de mon coffre à jouet et je l’avais complètement oublié, lui déclara-t-elle en lui tendant la corde qu’elle tenait entre les mains »

Elle l’ignora.

Yume ne comprenait plus rien, peut-être que son amie ne se sentait pas bien ? elle lui reparlera le lendemain.

C’est ce qu’elle fit.

Et bien, cette fois, elle ne l’ignora pas, elle… fit pire, elle la dévisagea avant de s’en aller et lui jeta des mots tranchants, des mots qui anéantissent le cœur, qui tranchent comme des lames.
« A partir de maintenant, tu ne me parle plus, je te déteste de toute façon »
Dire ça, ça à un être si fragile, Yume, elle, elle avait cru en elle, croyant que Niji serait toujours près d’elle, serait sa meilleure amie, celle qui la guiderait, qui guérirait ses blessures.

Elle s’était bien trompée.

C’est à partir de cet incident que Yume commença à se renfermer sur elle-même.

Sa maman, remarquant que sa fille avait soudainement changée pour une fille silencieuse, essaya de découvrir la raison…
Elle n’y arriva pas.

Avec le temps, la blessure de Yume guérit quelque peu, mais pas totalement, elle arrivait à sourire et à rire au moins.

L’attitude Niji ne changea pas d’un poil, et le niveau scolaire de Yume non plus.
Et les élèves non plus, d’ailleurs.

Jusqu’ici, Yume croyait qu’on l’aimait, qu’elle avait toute une bande d’amis, et que tout le monde –comme ses professeurs- était autour d’elle.

Elle se trompait, et avec le temps, le monde commença a ôter son masque.

Et il fit place à sa véritable forme... Le monde de mensonges.

« Yume est ridicule »
« Non mais tu l’a vu cette Yume avec cette manie de toujours vouloir être la première ?, elle me fait rire, honnêtement »
« C’est la pire personne que j’ai connu »
« C’est l’imbécilité réincarnée, c’est évident »


Des mots prononcés par des "Amis"...

..."Uso no sekai"


Ainsi, un jour, sur le chemin du retour, Yume -devenue une charmante adolescente de treize ans- décida de demander conseil à sa mère... Mais de façon indirecte, elle n'allait tout de même pas tout lui raconter.

"-Dis moi maman, si on te détestais, tu ferai quoi?"
Sa mère, ne comprenant pas vraiment le sens des paroles de sa fille,se contenta de répondre:
"Si on me détestait? Euh... Et bien... C'est un peu compliqué la question que tu viens de me poser, là... Pourquoi,quelque chose ne va pas bien?"
Yume lui sourit tout bêtement, et lui déclara.
"Non non Maman, tout va bien, je t'assure."

Mme Koizuma ne comprenait plus, à l'instant même, sa fille avait une mine toute tristounette, et là, elle souriait et riait.

"Au fait,Yume-chan; regarde ce que j'ai fait faire pour toi"

Elles s'arrêtèrent de marcher, et la mère mis sa main dans le sac puis fini par en tirer un pendentif en or.

Yume sourit péniblement, elle n'aimait pas trop ce type de pendentif, mais vu que cela venait se sa mère elle ne tenait pas à la vexer.

Elle le mit et se contenta de remercier sa maman.
Elle sourit aussi.

Et à ce moment quelqu'un surgit de nulle part. Il essaya d'ôter le sac des mains de la mère de Yume, il finit par réussir...

Mais ce n'est pas tout, il s'enfuit et poussa accidentellement Mme Koizuma sur... La route.
Une voiture la percuta, Et son sang jaillit de sa poitrine comme le ferais une fontaine.

Yume était restée sur le trottoir, simple spectatrice de ce désastre.

Elle s'écroula, mais ne pleura pas, elle n'y arrivais pas, elle ne savait pas pourquoi, elle essaya mais non, elle ne pouvait pas, pourquoi? Pourquoi? Pourquoi elle ne pleurais pas, pourquoi? Elle voulait courir pour aller voir sa mère... Elle n'y arrivait pas... Pourquoi? Qu'est-ce-qu'il lui arrivait? Pourquoi cet air figé et sans expression? Et tout cela le jour... De son treizième anniversaire.

Une foule immense se rassembla près des lieux de l'accident, et une ambulance ne tarda pas à rejoindre les lieux.
La mère fut ainsi transportée à l'hôpital.

Ce que fit Yume? Elle se releva et marcha d'un pas lourd pour finalement arriver le haut de la grande tour de la ville, l'endroit le plus élevé d'Hokkaido.

Elle eut soudainement une envie terrible, celle de mettre fin à ses jours, et puis c'était le jour idéal, comme ça, on dirait que Mlle Koizuma Yume état morte à l'âge de treize ans, pas un jour de plus, ni un jour de moins, et tout le monde serait content de la sorte, la surdouée disparaîtrait, on sera tranquilles.

Elle s'apprêtait à exécuter son idée... Quand elle fut freinée par quelque chose.
Sa mère à l'hôpital.

Elle soupira et rentra chez elle.

A peine fit-elle un pas dans sa maison qu'elle entendit par hasard ces mots prononcés par l'un des domestiques au téléphone:

"Bien...Nous organiserons les funérailles de Mme Koizuma demain dans l'après-midi."

Elle courra et finit par arriver sur la terrasse, la quasi-totalité des domestiques étaient à ses trousses, mais rien ne pouvait la ralentir, même ce qu'elle avait de plus précieux au monde lui avait été enlevé.

Cette fois, elle n'avait plus aucune raison de vivre.

Elle pris son élan et se jeta, A dieu monde sans coeur, A dieu moeurs et trahisons.
C'était la fin.

Il ne restait plus que quelques mètres avant d'atteindre la mort, quand soudain une chatte surgit.
Pas n'importe la quelle, c'était une maman chat qui venait d'accoucher, Yume lui apportait à manger avant ce jour-ci.

Si Yume continuait sa descente, elle l'écraserait, elle écraserait une mère, elle laissera des orphelins, qui les nourrira? Qui prendra soin d'eux?....
...Personne

Et elle était la mieux placée pour connaître la douleur que l'ont ressent à la perte d'un être cher.

Non, elle ne devait pas l'écraser, non, elle ne voulait pas, pas ce chat là, pas cette mère, Non,NON!

Et soudainement, elle s'arrêta... Dans les airs.

Yume volait. Elle avait des ailes, elle était peut-être morte?...
Non, le chat était toujours en vie, il s'enfuit.
Elle se posa délicatement sur le sol, saine et sauve.
...Mais ce n'était pas ce qu'elle voulait.

"Mlle Koizuma, est-ce-que vous allez bien?",hurlèrent les domestiques du toit de la maison.

Yume ne répondit pas, elle n'entendait pas, elle était trop perdue pour percevoir les voix qui lui parvenait, quand soudain, son oeuil se posa sur son pendentif.
C'était le dernier présent que sa mère lui avait offert.

Elle l'ouvrit, elle voulait savoir ce qu'il y avait à l'intérieur...
...Une Photo d'elle et de sa Maman lors de son premier anniversaire, la plus réussie.

Ça y est, elle n'en pouvait plus, c'était trop.... Trop pour un seul jour... Elle n'en pouvait plus.
... Et elle s'évanouit.

Yume ne se rappela de rien après cet évènement, elle se réveilla juste dans son lit.
"Faites que ce ne soit qu'un affreux cauchemar",se disait-elle.
Ces paroles sortaient du plus profond de son coeur, elle voulait, non, elle donnerait tout pour que cette journée ne soit qu'un horrible cauchemar, pas plus.

Elle regarda à travers la fenêtre: D'épais nuages couvraient un ciel triste et sans couleurs.

Yume était perdue dans ses pensées, quand un domestique annonça derrière la porte:
"Yume-sama, veuillez vous habillez s'il-vous-plaît, on ira bientôt assister aux funérailles de votre Mère"

Elle le savait, ça n'avait rien d'un cauchemar...
Elle se contenta d'obéir.

Tout le monde pleurait à chaudes larmes pendant les funérailles, était vêtu de noir et caché par un parapluie qui contraient les gouttes tombées du ciel gris d'Hokkaido.... Tout le monde sauf Yume.

On finit par partir, un à un, et Yume resta seule près de la tombe de sa mère, sous un ciel noircit par la nuit, toute frissonnante de froid, serrant son pendentif dans les mains, le regard vague,perdu, le visage sombre, la pluie venait tracer des larmes sur son visage de temps à autres...
Mais elle ne pleurait toujours pas.

Le seul serviteur qui restait s'approcha et lui dit: "Rentrons, il se fait tard"

Elle resta figée, elle ne bougea pas, on aurait dit qu'elle ne l'avait pas entendu.

Le serviteur recula donc, et lui dit: "Puis-je disposer?".

Et lui répondit avec la même attitude.
" Bon, quand vous voudrez rentrer, appelez, et on viendra vous chercher"
Sur ces mots, le domestique s'en alla.

Yume était bel et bien seule désormais.

Elle resta plusieurs minutes figée ainsi, quand elle revit la chatte qu'elle alait écraser la veille.

Elle pivota lentement son regard vers elle, sans bouger, elle la vit en train de cacher ses petits de la pluie sous un carton, les serrant, et les léchant pour les réchauffer.

C'était trop douloureux pour l'orpheline.

Elle tomba sur les genoux et pleura toutes les larmes de son corps.

Ce n'est pas tout, elle criait, s'époumonait, extériorisait sa rage.

Ses mains brillaient maintenant, elle se remplissaient de pouvoir... Un champ électrique rempli son corps,ses yeux étaient devenues rouges, ils luisaient, elle pointa ses deux mains vers le ciel... Et elle... fit tomber la foudre sur un arbre.

Le champ commençait à perdre de son ampleur, ses mains retrouvaient leurs teinte peu à peu, ses yeux luisaient de moins en moins, et sa longue chevelure se remettait en place.

... Et Yume perdit conscience.

Elle se reveilla... Au milieu d'une ville inconnue.

"Nakunru Academy"

Elle appris quelques minutes après que cette endroit était l'endroit où en emmenait toutes les personnes ayant un don particulier.

Alors... Elle l'avait vraiment faite tombée, cette foudre.

Bref, maintenant, cet endroit était devenu sa maison.

En tout cas, quelque soit l'endroit où elle avait atterrit, elle haïssait le monde de toutes ses forces, plus que n'importe quoi; mais elle ne laisserait pas cela se voir, si on l'apprenait, tans pis, mais elle préférait garder cela secret et sourire...

"Sweet world, are you perfect?
No you're not, you're just a nightmare of lies"
&.Celui qui se cache derrière l'écran

« Age :Douze macarons et des pépites de chocolat .w. (J'en ajouterai bientôt un autre ~)
« Surnom : Euh… moi?J’en ai plein 8D ,mais mon préféré c’est Divi-chan (ou Divix ,mais ça...)
« Comment as-tu découvert le forum? J’ai commencé à chercher un Forum RPG humanoïde style mangas et fantastique (Vous voyez le tralala U_U) sans rien trouver…
Et un jour,en cherchant sur Google un truc qui n’a rien à voir avec ça, je tombe sur vous o/ .
« As-tu tout lu? Ah euh…Mes respects Ogawa-san /sors/ .
« Comment trouves-tu le forum?Il est tout simplement magnifique, le design est WaW,les rubriques son WaW, le contexte est WaW (Oui, oui, j’ai du vocabulaire u.u), le staff est gentil (Tuez-moi vite *pan*)
« Un dernier mot?Je suis débutante en RP,’faut être gentil avec moi .w. /sors/ .




Dernière édition par Koizuma Yume le Sam 21 Avr - 11:13, édité 24 fois
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Koizuma Yume ๑Don't trust the world.... He lie๑   Sam 10 Mar - 13:28


Bienvenur dur le forum ! Bonne chance pour la fin de ta fiche. :)

Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Koizuma Yume ๑Don't trust the world.... He lie๑   Jeu 19 Avr - 10:46


*Carrément un an plus tard*

Merci Beaucoup.

-*-*-*-*-*-*--*-*-*-*-*-*-*--*-*-*-

Je l'ai fini?

De vrai? Je l'ai fini?

\o/ YOUHOU \o/ .

P.S: J’espère que ça ne dérange pas si j'ai pris l'image du règlement pour faire ma dernière icone /se cache pour ne pas se faire tapée/

Revenir en haut Aller en bas

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: Koizuma Yume ๑Don't trust the world.... He lie๑   Jeu 19 Avr - 15:24


Bienvenue une seconde fois. ♥
Alors, il y a deux petits détails -sans grande importance - qui me gênent dans ta fiche. Tout d'abord, il y a cet adjectif " d'une beauté incomparable ", je ne suis pas vraiment d'accord avec, je trouve que c'est tout de même un peu exagéré. Pour finir, je ne suis pas d'accord avec le fait qu'un personnage ait les yeux rouges - sauf exception, expliquée - donc, soit elle se met des lentilles, soit... Bah, il y a une explication logique pour.
Voilà, après ça, je te valide. ♥



Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Koizuma Yume ๑Don't trust the world.... He lie๑   Jeu 19 Avr - 15:34


Ah zut, mon âme de fangirl a déteint sur moi D8 ...

...Valà, corrigé \o .

Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Koizuma Yume ๑Don't trust the world.... He lie๑   Jeu 19 Avr - 16:53


Excusez moi pour le DP.

Suite au commentaire de Shin sur la Chat Box, j'ai re-modifié, espérons que c'est bon,là :< .

Revenir en haut Aller en bas

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: Koizuma Yume ๑Don't trust the world.... He lie๑   Ven 20 Avr - 13:41


Huh, j'y ai réfléchi, puis bon, je suis plus ou moins d'accord pour cette excuse là.
Sur ce, ttu es validée.
Bon Rp&amuse toi bien ici. o/




Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: Koizuma Yume ๑Don't trust the world.... He lie๑   




Revenir en haut Aller en bas
 

Koizuma Yume ๑Don't trust the world.... He lie๑

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye...
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit