www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 Elle a les yeux qui crient « braguette » ! Sylar Laël Kitaëv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Elle a les yeux qui crient « braguette » ! Sylar Laël Kitaëv.   Mer 8 Fév - 5:20


DOSSIER DE KITAËV SYLAR LAËL.





Feat;HTF ; Flaky.
« Surnom(s) : Sysy.
« Age : 18 ans.
« Métier : Etudiante.
« Type : Coeur.
« Pouvoir{s} : Métamorphose animal - type dragon – nightfury.
En quelques mots, Sylar est capable de se transformer partiellement ou complètement en un monstre des airs. Plus couramment appeler dragon. Ce dernier étant un : Nightfury. Dragon unicolore, effectivement ce dragon plutôt docile est noir. Avec de grandes billes vertes sur le visage. Sa transformation lui confrère plus d'agilité et de force. Ainsi qu'une vision améliorée
« Adjectifs : Bipolaire = attentionnée et joyeuse / impulsive et colérique.
« Secret:
Spoiler:
 






&.Caractère

Syler c'est le genre de fille trop gentille pour vous dire en face que vous êtes qu'un sale con ronger par l'orgueil et le narcissisme. Elle est trop gentille pour le vous le dire, elle ne voudrait pour rien au monde blesser votre égo sur-dimensionnée. Au contraire, Sylar préfèrerait se « faire du mal elle-même » que de vous blesser. Ce serait vraiment trop dommage de fâcher quelqu'un qu'elle aime, mais sans que ce sentiment soit réciproque. Bah voyons. Sylar elle vit aux pays des bisounours. Elle n'arrive pas à imaginer un monde ou le sang peut couler pour n'importe quelle raison. Un monde ou la trahison et l'hypocrisie sont roi. C'est impossible de se faire à l'idée que malheureusement, c'est dans ce même monde qu'elle vit. Qu'elle est née dans ce dernier, et qu'elle y finira sa vie. Seule, ou accompagnée. Vieille fripée ou mieux jeune grand-mère adorable attendant lentement que la mort vienne la chercher sur son lit. Au chaud.

Voir la vie en noir n'est pas pour elle, au contraire. Elle risquerait même de voir la vie trop rose. Trop remplis de papillon, de joie, de paix et de bonheur. En réalité, elle refuse de grandir. Et de faire face à la réalité. Sylar refuse d'ouvrir les yeux sur les atrocités qui se déroulent autour d'elle, du malheur des gens, de leurs peines et de leurs peurs. Trop de rose tue le rose.

Jusqu'au jour, ou ce grand-frère censé veiller sur elle, et la protéger fit tout le contraire de ses droits. En la violant sans qu'aucun de leurs parents ne se doutent de rien. La suite des évènements n'a fait qu'aggraver le traumatisme déjà présent. Et changea notre Sylar du tout au tout. A son retour, c'était une Sylar métamorphosé (à prendre dans les deux sens) que l'on retrouva.

Cette Sylar là ne voit pas tout en rose, mais le monde bien plus sombre que son ancienne elle. Ou son double enfouit au plus profond d'elle. Terminé l'époque où la demoiselle se laisser faire par tout le monde, se retrouvant à faire les devoirs de toutes la classe, et à porter leur cartables. Non. « STOP. » Maintenant c'est à eux de souffrir, de voir ce que toi tu ressentes durant toutes ses années. En silence. Finit la demoiselle qui garde ses pensées pour elle, et qui ne parle jamais de ses envies. Maintenant, ce sont les autres qui font ce qu'elle a envie et quand elle le désire. Elle ne cache plus aux autres sont ressenties vis-à-vis d'eux, et leur balance aux visages compliments ou défauts. Même les plus désagréables. Sans, aucun. Remords.

&.Physique

« Sous tes airs de sainte-nitouche, joue à cache-cache un noir dessin. » En effet, Sylar a beau donner physiquement l’impression d’être frêle et chétive. Elle ne l’est pas tant que ça. La demoiselle est bien plus forte qu’elle n’y parait. Depuis sa plus tendre enfance, elle a appris, ou du moins du jour au lendemain elle a appris à encaisser les coups. Ne vous fier pas aux apparences, sous cette longue chevelure pourpre et ses magnifiques billes, qu’elle met en valeur par une fine couche de maquillage tel que le crayon noir, d’une couleur similaire à cette dernière. Se cache une femme pleine de caractère et de mordant. Sylar n’est pas très grande, ce n’est pas avec ses un mètre cinquante-sept qu’elle peut arriver à tenir tête à Aleksandr. Physiquement parlant. Et pour couronner le tout, elle n’est pas très menue. Malgré une poitrine dès plus généreuse, ses formes se font rares. Ne prenant aucuns kilos, même en mangeant à n’importe quelle heure, et n’importe quoi. Aucune forme aux niveaux des hanches ne se forment. Ni autre-part par la même occasion. Ce n’est pas ses quarante-trois kilos qui feront d’elle une femme aux formes alléchantes. Loin de là. Certain la compare même à un sac d’os. Elle ressemble un peu à Aleksandr, c’est vrai. Ils sont quasiment la même musculature, tous deux maigres. Un petit détail, l’un est grand, tandis que l’autre est aussi petite qu’une gamine de quatorze ans. Même pas. Elle essaye malgré tout, de se grandir en portant la majorité du temps des talons. Mais, sans bien grand effets visibles. Les cheveux de Sylar sont toujours en pagaille. Rare sont les moments où vous les trouverez bien coiffés, sans aucun épits, coiffer n’est pas un mot connue de sa bouche. Demandez-lui de se coiffez. Et elle vous répondra certainement un de ses « c’est comestible ? Ça se mange ce truc ? » Un véritable ventre sur patte. Ce n’est pas avec elle, que vous irais gaspiller quoique ce soit. Le gaspillage, c’est loin d’être pour elle. Elle adore prendre soin d’elle. Ses fringues, il faut toujours se mettre en valeur. Il n’y a que ça pour faire réagir Aleksandr de toute façon. Cet idiot ne montre à Sylar qu’il l’aime, que quand elle se retrouve dans les bras d’un autre.. Elle-même se retrouvant dans ses bras de cet autre pour le rendre jaloux. Allez y comprendre quelque chose. Sylar adore les bijoux. Elle porte d’ailleurs un collier avec une place militaire venant d’Aleksandr, avec écrit Cawa dessus. Elle porte également une bonne dizaine de bracelets, répartie sur les deux poignets. Une vraie petite femme. Cette Sylar.

&.Histoire

Il y aura toujours des gens qui pense qu’ils sont les plus à plaindre. Que tout le malheur du monde repose sur leurs épaules. Qu’il ne peut pas arriver pire chose aux autres, qu’à eux-mêmes. Ils se croient le centre du monde avec leurs malheurs et se disent maudit. Alors que malheureusement, ces gens-là ont exactement tout ce qu’il leur faut. Une famille qui les aime tels qu’ils sont. De l’argent comme il faut. De l’intelligence avec un physique pas trop mal à la regarder. Pour ces gens-là, malheur signifie « j’ai cassé mon tout nouveau portable ! » ou bien-même « c’est trop injuste, il m’a quitté pour ma meilleure amie ! » Des « malheurs » comme ils disent, superficiels. Sylar est de ses gens-là. Qui pense qu’il ne peut pas arriver pire aux autres. Elle n’est peut-être pas arrivé au stade de pleurer pour un portable, mais. Sylar pense quand même qu’elle porte la poisse du monde entier, sur elle. Alors que, ses l’aime et la chérisse au côté de Seth, son grand-frère un peu trop protecteur et aimant. Elle a tout ce qu’elle veut, quand elle le désire. Ses parents font de leur mieux pour la combler par tous les moyens. Allant même jusqu’à trop la couvrir. Ce qui d’un sens est compréhensible, quand l’on sait qu’après la naissance de Seth, les parents de Sylar ont dû faire un nombre incalculable d’examen pour pouvoir la mettre au monde. Pour cela, qu’il y a un écart de huit ans entre Sylar et Seth.

Elle ne se lamente jamais au grand jour, mais écrit ses déceptions sur un journal intime. Qu’elle cache secrètement au fond du placard ou se trouve ses sous-vêtements. Mais un beau jour, alors que la demoiselle joué dehors, elle trouva en sang un jeune homme au visage ensanglanté. Elle n’eut pas peur, comme l’aurait fait la plupart des petites filles de son âge. Sylar est habitué au sang, c’est ainsi que son frère rentre la plupart du temps à la maison. En sang. Elle s’approche alors de ce jeune homme, et tout en souriant, lui demanda s’il voulait bien jouer avec elle. Oui, il avait l’air perdu, déstabilisé. Ce qui expliquerait certainement le fait qu’il s’évanouit devant-elle. Ne lui laissant pas d’autre choix que de demander à ses parents de l’emmener chez elle. Pour lui administrer les soins appropriés. Les parents de Sylar s’occupèrent de lui, comme s’il était l’un de leurs enfants, un membre de la famille. Cela faisait déjà plusieurs années que la famille Kitaëv avait l’envie d’accueillir un nouveau membre dans la famille. Et ce rêve aller enfin se réaliser. Avec ce petit homme, sans nom. Un nom que la jeune demoiselle se devait de trouver. Alors, un jour qu’un magnifique sportif passer à la télé. Elle eut une illumination. « Pourquoi ne pas lui donner ce nom et ce prénom ?! » Et puis, il faut dire qu’elle admirait cette personne. Puis, après tout il n’avait pas l’air de ne pas apprécié sa nouvelle identité alors à quoi bon en chercher une autre ! Il deviendrait alors, son nouveau grand-frère. Ses parents lui apprirent à lire ainsi qu’à écrire. Ils l’éduquèrent de A à Z. Puis il fallut lui trouver des affaires, et il est vrai que piquer celle de Seth pour Aleksandr, n’était pas le meilleur moyen. Alors, un jour en jouant dans le grenier, tous les deux trouvèrent des uniformes militaires américains qui plurent énormément à Aleksandr. Alors, gentiment. Le père des marmots les lui donnèrent. Pour son plus grand bonheur. Et si Aleksandr est heureux, Sylar l’est aussi à son tour. Une relation bien plus que fusionnel s’était créée entre les deux enfants.




Tout aller pour le mieux chez les Kitaëv. Les parents avaient enfin leurs troisièmes enfants qu’ils attendaient depuis si longtemps. Sylar et Aleksandr s’entendaient comme les cinq doigts de la main. Et il y avait Seth. Grand-frère jaloux et fou amoureux de sa petite sœur. N’acceptant en aucun cas la venue du petit nouveau. Qui semblait bien trop proche de sa petite sœur à son gout. Pour cela qu’il n’y faisait aucun cadeau, rien. Pas un mot gentil ni même une action sympathique. Que des mots murmurait entre ses dents, des craquements de phalanges plutôt signent de danger. Qu’autre chose. Il n’était pas vraiment jaloux que d’Aleksandr. Mais bien de toute la gente masculine qu’elle fréquentait. Même s’il allait plutôt ce chargé du cas des garçons qui se trouvait être les ennemies de Sylar. Il est vrai que durant toute la scolarité de la jeune demoiselle, aucun souci ne lui était arrivé. Sans doute parce que Seth s’occuper personnellement de ceux qui s’amusés à venir troubler sa tranquillité. Seth, c’est le genre de mec à venir frapper sur le premier mec venant saluer sa sœur devant lui. Par pure jalousie. Si ce n’est par amour.

Je ne vous parle pas d’un amour fraternel entre un frère et sa petite sœur. Je vous d’un véritable amour. Celui qui vous fait faire n’importe quoi pour l’être aimer. Celui qui vous force à vous l’accaparer. Par tous les moyens possibles. Tel que, le viol. En effet, un certain neuf juin. Sylar s’apprêtais à sortir en ville avec des amis pour fêter l’anniversaire d’un d’entre eux, et alors qu’elle ‘était dans sa chambre. Tranquillement en train de se préparer. Quand Seth ferma soigneusement la porte derrière lui, à clef. Regardant discrètement sa jeune sœur s’habiller sans qu’elle ne sache qu’il était là. Jusqu’au moment où il se blottit contre elle, alors qu’elle se trouvait en sous-vêtement, d’une manière violente. « Se... Seth ! » Il ne bougeait pas, mais rester là. Immobile. Sa sœur contre lui, un mince sourire aux lèvres. « Tu comptais partir ? Sans moi ? C’est vraiment égoïste petite-sœur… » Elle ne comprenait pas. Ce n’était pas vraiment comme s’il y avait quelque chose à comprendre, tout ce passa si rapidement. Elle n’eut pas le temps de répondre à ses paroles. Que Sylar se retrouva dos au lit. Son frère se tenant à califourchon sur elle. Certes, elle aurait certainement pu le faire passer par-dessus elle. Mais, avec sa force de mouche il n’en était pas question. « Tu … Tu fais quoi là … ? Ce n’est pas drôle Seth… » Il porta ses lèvres aux siennes, et malgré ses agitations elle ne put rien y faire. Elle essaya tant bien que mal de se débattre, mais rien n’y faisait. Alors, elle se mit à hurler. A crier autant qu’elle le pouvait. Mais le mal était fait. Et en rien de temps une mare de sang vient tâcher les draps du lit de la jeune femme. Elle le poussa en arrière, ce dernier particulièrement content de son travail, et ouvra la porte pour dévaler les escaliers. Une fois en bas de ces derniers, elle glissa un dernier regard furtif à Aleksandr, le visage rouge par les pleurs. Et s’en alla. Courant à toute vitesse en direction de la forêt. Sylar chuta à plusieurs reprises dans au sol, s’accrochant ainsi les genoux à sang. Aleksandr la poursuivre derrière elle, mais trop tard. Une paires d’ailes noirs se mirent à pousser sur ses omoplates, suivie de sa transformation complètement en NightFury. Et à peine une seconde après cette métamorphose, Sylar, ou plutôt ce monstre ce trouvé déjà dans les airs. Volant à toute hate en direction de la forêt. Ou elle perdit connaissance, avant de se transformer en sa forme humaine, pour chuter contre un abre. Inconsciente.



Il fallut à Sylar plusieurs jours pour se remettre de tout ce vacarme. Elle avait presque tout oublié. Mise à part la dispute dans sa chambre. Et ensuite, Aleksandr. A ses côtés alors qu’elle venait tout juste d’ouvrir les yeux. Pour la première fois après l’apparition de sa malédiction. Il était là. Aleksandr. Elle se souvient qu’il courrait derrière elle, juste après avoir voulue prendre la fuite… Il était toujours si gentil avec elle, il était même le seul à être aussi gentil avec elle. Ce qui commença à susciter en elle un tas de question. Tel que ; pourquoi j’ai autant de papillons qui se chamaille dans mon estomac quand je lui parle ? Pourquoi je bafouille à sa vue ? Pourquoi tellement de chose. Mais, il était son frère. Celui qu’elle-même a accueilli à bras ouvert. Et par-dessus tout, qu’elle aime. Malheureusement, leurs parents apprirent la nouvelle, par la bouche de Seth. Qui devait très certainement penser qu’une fois là-bas, ce qu’il avait fait à sa sœur ne sortirais jamais de sa chambre. Et que donc, il n’en saurait jamais rien. Quelques jours après la nouvelle, les parents de Sylar décidèrent de l’envoyé elle ainsi qu’Aleksandr chez leur tante. Au japon. Cette dernière ayant informé sa sœur qu’un établissement recueillez les jeunes atteints de « don ». Comme eux. Ils n’hésitèrent pas du tout à les envoyés là-bas. Après tout, c’était peut-être mieux. Ce n’est pas assez qu’ils auraient appris à mieux gérer cette malédiction. Et puis, ce serait l’occasion rêvé de leur faire connaître des gens comme eux. Malade. Sylar appris très vite à parler la langue du pays. Mais a toujours quelques petites lacunes en japonais. Elle n’a malheureusement pas le don d’apprendre en moins d’un mois une langue à la perfection. Ils n’apprirent qu’ils iraient tous les deux dans cette école pour « montres » tel qu’eux, que plus tard. Et, une fois les portes de ce monde fermés derrière eux, ils n’u plus aucune nouvelles de leur famille.

Les premières années à Nakunaru se sont plutôt bien passées aux côtés d’Aleksandr. Il se comporter vraiment comme le grand-frère protecteur que Sylar avait toujours rêvé. Il était toujours là pour elle, comme un ange gardien. Mais en mille fois mieux. C’est certainement à cause de lui, que Sylar n’u pas énormément de petit amis. Ils avaient beaucoup trop peur d’approcher la demoiselle, avec une grande perche telle qu’Aleksandr toujours à ses côtés. Et pourtant, la Sylar avait de quoi en faire baver plus d’un. Son corps, avec les années devenait de plus en plus féminin. Le bonnet de sa poitrine devait très certainement en attirés certains. Il était vrai que Sylar en pincer énormément pour Aleksandr, mais … Peut-être avait-elle trop peur de sa réaction pour lui avouer. Alors, elle sortait avec d’autre. En espérant qu’il réagisse. Peut-être serait-il jaloux, et donc voudrait te montrer que lui aussi t’aime. Mais, ce n’était pas vraiment ça. Au lieu de ça. Il préférait s’envoyez en l’air avec une autre. Ou plusieurs autres, mais elle n’en savait strictement rien. Elle aurait tant voulue être la place de sa petite amie du moment. Non pas forcément se retrouver nue contre lui, mais simplement « être avec lui ». Dans tous les sens du terme. Pas seulement en amis. Ou juste une relation fraternelle. Non c’était plus que ça que Sylar visait. Elle voulait la véritable relation amoureuse, une vraie. Alors, pour rendre jaloux à son tour Aleksandr. Elle sortit avec d’autres hommes, sans pour autant les aimés. Mais juste pour le faire réagir. Lui envoyez des signaux ; « hé ho, je t’aime regarde-moi ! » Mais malgré ça, Aleksandr faisait la plupart des nuits le mur pour venir la rejoindre dans sa chambre à elle. Pour son plus grand plaisir.



Caïn fut le premier homme à aimer Sylar, sans compter Aleksandr évidement. Ils étaient très heureux ensemble, du moins lui. Sylar ne l’aimait pas, elle n’avait d’yeux que pour son grand-frère. Pour son Aleksandr. Sa pomme verte. Et rien ne pouvait changer ça. Malheureusement, il l’avait bien compris. Il essaya à plusieurs reprises d’éloigner Sylar de son fraternel, mais en vain. Leur histoire se termina quand Sylar se décida en quelque sorte à avouer ses sentiments à Aleksandr. C’est ce qu’elle avait prétexté. Elle n’aurait jamais osée faire ça. Sylar n’était certainement pas assez courageuse pour faire ce genre de chose. Surtout ça. Il l’aime toujours, et il essaye toujours de faire revenir sa belle et tendre dans ses bras. Mais la demoiselle est bien trop obnubilée par Aleksandr, qu’elle ne voit aucun des signaux amoureux de Caïn. Pour son plus grand malheur.


&.Celui qui se cache derrière l'écran

« Age : Tu es de la police *_* ?
« Surnom : J'en ai pas ;___; ...
« Comment as-tu découvert le forum? Amoooour ♥♥.
« As-tu tout lu? NON. C'est mon amour, uh uh.
« Comment trouves-tu le forum? Il est très joli, et j'aime bien le contexte /o/ !
« Un dernier mot? Je t'aime, Aleksandr.




Dernière édition par Sylar L. Kitaëv le Sam 25 Fév - 16:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Elle a les yeux qui crient « braguette » ! Sylar Laël Kitaëv.   Mer 8 Fév - 5:29


Bienvenue et bonne chance pour la fin de ta fiche ! #pendaison.

♥.

Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Elle a les yeux qui crient « braguette » ! Sylar Laël Kitaëv.   Mer 8 Fév - 5:34


Uh uh, merci. Amour. ♥

Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Elle a les yeux qui crient « braguette » ! Sylar Laël Kitaëv.   Mer 8 Fév - 5:58


Kew kew toi :3
Bienvenue ici, et puis bonne chance pour la fin de ta fiche ! ~ ♥.

Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: Elle a les yeux qui crient « braguette » ! Sylar Laël Kitaëv.   Mer 8 Fév - 6:20


Merci bien, Miko 8D

Revenir en haut Aller en bas

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: Elle a les yeux qui crient « braguette » ! Sylar Laël Kitaëv.   Sam 25 Fév - 18:46


Nyuh, bienvenue une seconde fois. ♥
Bon, et bien le tout me semble correct, dommage qu'il y a quelques fautes par-ci, par-là. Voilà, voilà. ♥
Je vais donc te valider de ce pas, et te mettre ta belle couleur rose bonbon. ~
Bon RP, et amuise toi bien sur Nakunaru'. ♥



Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: Elle a les yeux qui crient « braguette » ! Sylar Laël Kitaëv.   




Revenir en haut Aller en bas
 

Elle a les yeux qui crient « braguette » ! Sylar Laël Kitaëv.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye...
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit