www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 Un film et du pop corn. { PV - Shawn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

Invité


Message Sujet: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Sam 3 Déc - 14:14


    Wilhelmina se laissait guider sans vraiment savoir où ils allaient. Le vent se faisait de plus en plus froid, et elle ne pouvait retenir de plus en plus de frissons et de claquements de dents. Heureusement, Shawn semblait plutôt obnubilé par l'endroit où ils allaient pour se rendre compte de quoique ce soit. Ou bien, s'il le remarquait, il s'abstenait de tous commentaires, et c'était très gentil de sa part. La rouquine n'appréciait pas de se retrouver face à ses faiblesses. Peut être que face à ses amis, cela ne la gênerait pas tellement, mais actuellement personne n'avait le luxe de prétendre à ce « statut ». Se laissant totalement guider, suivant les pas de Shawn, elle ne se posait pas vraiment question. Enfouissant sa tête dans son gilet, et enfonçant son bonnet sur sa tête, elle avait surement l'air ridicule. A vrai dire, elle s'en foutait royalement. Le seul truc qui l'importait, c'était de savoir quand sa robe allait enfin sécher. Et quand est-ce qu'ils seront enfin à l'abri.

    Au bout d'un moment, la rouquine senti comme une vague de chaleur l'envahir. Sur le coup, elle arrêta de respirer tout en continuant de marcher. Elle n'avait pas tout de suite remarquer que Shawn venait de s'arrêter. Elle lui fonça carrément dedans au moment même où elle pris une profonde inspiration. C'est qu'il sentait bon, ce petit. Reculant d'un pas, la jeune femme faillit bien de nouveau tomber en rentrant dans quelqu'un qui marmonna un juron en traçant. Se décidant enfin à se demander ou elle était, Wilhelmina leva la tête pour … croiser le regard tétanisé d'une femme courant dans une forêt. Enfin, une affiche de film quoi. Sur le coup, la rouquine fut assez septique, se demandant où elle était. Le cinéma. Évidemment. Il ne faut pas dire qu'elle n'avait pas eu beaucoup l'occasion d'y aller souvent. Elle mis bien deux secondes avant de tilter que c'était payant en prime. Se mettant à la hauteur de Shawn, elle afficha un demi sourire amusé.

    « Euh j'ai pas de sous moi. »

    Puis elle réalisa qu'il ne voulait peut être pas voir un film, mais juste se réchauffer. Malgré tout, elle enchaina avec une phrase digne … d'un grand philosophe, d'un grand instant de réflexion intense … Bref à la Wilhelmina.

    « Au pire, y'a toujours un moyen de ne pas payer.. »

    Bon, c'était une réflexion débile. Mais la rouquine semblait s'en ficher totalement. Elle posa son regard tout autour d'elle. Il y avait pas beaucoup de personnes, mais réparti en groupe ou duo. Cela donnait l'impression d'une chevelure mal coupée. C'était assez étrange comme comparaison, mais faut croire que le froid était monté au cerveau de Wilhelmina.


Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Mar 6 Déc - 12:40


A vrai dire, il pensait trouver assez facilement un endroit ou aller, une chose à faire. A part quelques boutiques de fringues ou il ne voulait absolument pas aller -c'est bien connu qu'il est suicidaire de faire rentrer une fille dans ce genre d'endroit, sauf si vous êtes un peu fou...Oubliez. Restaurants ? Il n'avait pas vraiment faim, et c'est pas son genre d'emmener une fille qu'il vient de rencontrer dans ce genre d'endroit. Il marchait dans le froid, son jean toujours à moitié mouillé par ce qu'il venait de se passer. Alors, il fallait un endroit au sec, pas cher -au cas ou, voire même gratuit dans la mesure du possible, bien que ce genre d'endroit reste rare, même si on entre dans une boutique ''juste pour voir'', sans savoir pourquoi, nous ressortons avec un sac rempli. Bon, n’exagérons pas, le sac n'est peu être pas plein. Mais on ne ressort pas les mains vides. Boutiques à exclure, ainsi que tout endroit ou on peut manger -pour cher, en tout cas...Il était assez mal parti, à ce rythme la, le temps finirait par passer, il n'aurait rien trouvé, il se sentirait plus con que d'habitude, bafouillerais de plates excuses inaudibles avant de partir comme un lâche, sans doutes en courant, levant les bras et hurlant, car il aurait craqué entre temps. Ce serait juste bien que ça arrive pas. Il n'espérait plus trop, il marchait lentement dans la rue, la scrutant du regard. Bon, au bout de la rue, il savait qu'il s'approchait d'un lieu qui pouvait combler toutes ses attentes...Mais que ce soit dans les séries, les films, et même dans la vraie vie, quand tu vas avec une fille dans ce genre de lieux, souvent, ça fait rencard. Et puis, après tout, elle devrait être assez intelligente pour savoir qu'il n'en s'agit pas d'un. En plus, ça faisait longtemps qu'il n'y était pas allé...Il se mit à accélérer, déjà un peu plus sur de lui. Il regarda rapidement en arrière ; elle suivait le rythme.

Il arriva enfin devant le bâtiment, plutôt imposant. Il y a plutôt intérêt. Avec le nombre de salles et de gens qu'il y a le plus souvent, c'est rassurant de savoir qu'ils font en sorte de tous les accueillir ; si on peut dire ça. Il fit demi tour de façon à être face à sa suiveuse, mais il se la prit de plein fouet -si on peut dire, attentive comme elle est, elle lui rentra juste dedans. Il n'y fit pas plus attention que ça, des tonnes de gens se rentrent dedans tous les jours -en toute amitié bien sur. Enfin, elle semblait plus vouloir jouer au flipper, puisqu'elle recula pour se remanger quelqu'un. Pourquoi pas, si ça l'amuse. Elle revint à son niveau, pour lui dire qu'elle n'avait pas d'argent, mais qu'au pire, ils pourraient frauder -bon, elle l'a juste fortement insinué, et le tout dans un sourire à moitié caché. A ça, Shawn avait envie de rire et de lui tapoter légèrement la tête, comme quand une petite fille vient de dire une grosse connerie. Mais il préférait se retenir, on ne sait jamais, elle pourrait peut être le mordre ? Il se contenta de lui sourire, de mettre la main sur l'épaule de la jeune fille et de la pousser vers l'entrée du cinéma.


'' Voyons, depuis quand les demoiselles doivent-elles payer ? il plongea sa main libre dans la poche intérieure de son manteau, sortit un portefeuille plutôt bien remplit '' C'est moi qui invite, t'as juste à choisir le film. ''

A vrai dire, il n'est pas très difficile niveau film, tant que c'est ni niais et que ça parle pas que d'histoire d'amour entre vampires qui brillent au soleil et filles complètement inutile qui préfèrent les chiens -quoi ?, il se contente de tout. Il rentra dans le cinéma. Il y avait pas mal de monde. Il enleva sa main de son épaule et se mit sur la pointe des pieds pour trouver la file d'attente, si on peut dire. Il redescendit, la regarda et lui désigna rapidement la ou ils devaient se rendre d'un mouvement de tête. Il commença à avancer à travers les gens cons qui restaient à l'entrée pour choisir leur film, et arriva enfin au bout de la queue -si vous voyez un double sens, vous êtes, croyez moi, de gros vicieux. Il se tourna, inquiet, mais elle l'avait bien suivit. Il la scruta encore, elle séchait un peu, toujours ça de gagné.

'' Par contre, j'te conseille de choisir vite. On a pas énormément de temps non plus. Dis moi si tu veux un truc à bouffer, tant qu'on y est.

Pendant qu'il parlait, son regard s'était détaché d'elle et il regardait un peu partout. Il y avait surtout des jeunes, comme eux, sans doutes de l'académie eux aussi. A cette heure la, c'est vraiment la seule chose qu'ils peuvent faire. Finalement, Shawn s'est pas trop planté pour une fois, c'est cool. La fin de journée s’annonçait ptet mieux que ce qu'il pensait.

Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Ven 9 Déc - 13:53


    Shawn lui tapota sur la tête gentiment. C'était la deuxième fois qu'il faisait ça, et la rouquine avait l'impression d'être un chien. Et c'était fortement désagréable, si vous voulez son avis. Et si vous le voulez pas, ça revient au même. Sans avoir le temps de réagir, Wilhelmina se retrouva à se faire pousser vers l'entrée du cinéma. A ce même moment, Shawn sorti un porte feuille d'on ne sait où, qui semblait plutôt bien garni. La rouquine se surpris à loucher dessus pendant une petite seconde avant de lever la tête pour croiser le regard du jeune homme. Elle ne l'aurait pas pensé comme ça. A vrai dire, elle avait toujours cru que ça ne se passait comme ça que dans les films. Le sourire amusé qui avait élu domicile sur ses lèvres s'élargit à cette pensée.

    Se laissant totalement guider par Shawn, la rouquine laissa son regard se balader sur la foule. Et dire qu'il y en avait ! A croire que tout Nakunaru s'était donné rendez vous ici parce qu'il faisait trop froid pour faire autre chose. Ou peut être était-ce tout simplement le monde habituel qui hantait ce lieu. Il faut dire que ce n'était pas l'endroit préféré de Wilhelmina. Enfin, elle aimait bien, mais elle n'avait pas l'occasion d'y aller souvent. Mais elle le vivait bien. « Par contre, j'te conseille de choisir vite. On a pas énormément de temps non plus. Dis moi si tu veux un truc à bouffer, tant qu'on y est. » Euh ouais. Manger ? Rien qu'à cette penser, son estomac gronda pour lui signifier positivement la réponse qu'elle devait dire.

    Parcourant du regard les affiches de film, son regard s'arrêta sur une avec des explosions en arrière plan, et un beau jeune homme devant. Oh, et il y avait même une femme toute aussi photoshopée derrière. Sympatoche, songea la rouquine. Mais elle n'eu guère le temps de répondre au jeune homme qu'un groupe se détacha de la masse uniforme que formait la population nakunarienne pour se rapprocher de « couple d'ami » qu'étaient Wilh et Shawn. A la tête du groupe, Nickolaï quelque chose. Un connard de première. Se mordant la lèvre, la jeune fille hésita à reculer et prendre la fuite pour éviter tout conflit. Habituellement, elle aurait sauté sur l'occasion pour lui foutre la honte … Mais là elle ne voulait pas. Et l'unique raison se nommait Shawn.

    « Oh Seiko ! Ca faisait bien longtemps dis donc ! »


    Oh et puis merde, elle n'allait pas se laisser faire ! Mais il y avait Shawn … Pourquoi n'avait elle pas envie d'exploser la gueule de ce russekof uniquement à cause de la présence du jeune homme ?!

    « Tu as perdu ta langue ? Non pas que ta tignasse rousse m'aie manqué mais … »


    Il posa son regard sur Shawn, et Wilhelmina se sentis soudainement honteuse. Pourquoi ? Tout simplement parce que l'image qu'elle a toujours renvoyé d'elle était celle d'une femme froide, pseudo intellote, incapable de ressentir un autre sentiment que le sadisme avec lequel elle faisait souffrir les autres. Et puis la réplique cynique de Nickolaï la fit exploser.

    « T'as trouvé de la compagnie !, il se tourna vers ses potes Elle a trouvé un mec ! »


    Puis, se mettant à ricaner bruyamment, il entraina avec lui sa bande de mongoles arriérés dans son fou rire. Rouge de honte et de rage, la rouquine essayait tant bien que mal de retrouver la face impassible qu'elle avait l'habitude d'avoir. Pendant ce temps, la bande d'ado impuissants se mis à rire plus fort. Jusqu'à qu'à que le russkof enchaine avec un :

    « Putain les mecs … C'est Shawn ! Entre tarés, ils doivent se comprendre ! Mon dieu, j'en peux plus ! »


    Et il se remis à rire avec plus d'enthousiasme, jusqu'à en pleurer carrément. A ce moment, la rouquine explosa littéralement, et posa sa main sur le front du jeune homme. Juste à ce contact il arrêta carrément de rire. Puis la jeune fille délivra tout son pouvoir sur lui. Elle lui broya le moindre souvenir, le rendant complètement soumis à sa volonté. Elle sentait la souffrance qui se baladait dans le crâne de ce connard. Et un sourire à la limite du sadisme se dessina sur ses lèvres. Elle se perdis à creuser dans sa tête vide de quoique ce soit. Elle le voyait trembler sous la douleur, et sentait la terreur qui palpait chez « sa bande » qui reculait lentement d'un pas. Puis, la voix de Nickolaï, tel un zombi, résonna dans le petit groupe :

    « J'implore vos excuses. »


    Puis, il se mis à genoux, avec la même peur dans son regard vitreux. Petit à petit, la rouquine se sentis vider de ses forces. A son tour, elle ressentis un mal de crâne assez intense. Elle enleva sa main de sur la tête de sa victime, et il s'effondra à ses pieds. A cet instant, l'immobilité qui habitait la bande disparut. Et un espèce de :

    « Putain salope, t'as fait quoi ?! »


    Se fit entendre. Wilhelmina porta une main sur sur ses tempes en fermant les yeux. Une horrible douleur faisait boomerang dans sa tête. Elle y était peut être aller trop fort. Nickolaï était toujours inerte, mais il n'était pas mort. Juste … évanoui. Qu'ils s'en prennent à elle, ce n'était pas un problème. Mais il n'avait pas le droit de s'en prendre à Shawn. Il n'avait rien fait pour mériter des insultes et tout ce qui s'ensuit. C'est sur cette pensée que la jeune fille tomba à genoux, les larmes aux yeux. La douleur était horrible. Et elle avait envie de gerber. Mais c'était quoi le putain de pouvoir de ce russe ?!

    « Je vais te buter conasse. »


    Marmonna la même voix, avec une rage non dissimulée. Ouvrant un œil, elle pu le voir, fulminant, s'approchant d'elle. Son pouvoir était activé … Un pouvoir offensif. Mais quel genre ? La rouquine referma les yeux et essaya de se relever. Déjà autour d'eux, les gens avaient pris du recul pour admirer la scène qui se passait. Quelle bande de cons eux aussi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Lun 26 Déc - 11:11


De nos jours, les gens ne savent pas se tenir correctement. La jeunesse d'aujourd'hui? Ne lui en parlez pas...Il la trouve méprisable, indigne de respect. Cette jeunesse n'en a pour personne, pourquoi devraient-ils l'être? Prenons l'exemple de cette bande de perroquets qui venaient de les approcher. Enfin, plus précisément d'approcher son accompagnatrice de fortune. Ils avaient plus ou moins son âge, celui de Wilh s'entend. Le plus vieux devait avoir quoi...Un an de moins que lui. C'est suffisant pour les traiter de gosses, morveux et leur taper la tête avant de leur demander d'aller se faire foutre. A vrai dire, il ne voulait pas trop s'en mêler. Ils étaient sans doutes de l'académie, savaient probablement qui il est. Pour dire, il a cru qu'ils venaient d'abord pour lui. Et ensuite accessoirement se foutre de la gueule de la fille qui traîne avec lui. Mais c'était tout l'inverse. Elle en prenait pour son grade si on peut dire. Insultée, limite snobée -oui, j'ai une version de snober différente de la votre, et à vrai dire, il n'aimait pas trop la voir se faire traîner dans la boue comme ça. Même si ça peut paraître salaud, après tout, ce n'est ni son problème ni son combat, on a la réputation qu'on mérite. C'est à elle de se sortir de la comme une grande, il ne peut pas à chaque fois se battre pour elle après tout. Il n'y avait rien de personnel.

'' Putain les mecs … C'est Shawn ! Entre tarés, ils doivent se comprendre ! Mon dieu, j'en peux plus !  ''

Ok, c'est personnel. Ce l'est devenu plus rapidement que ce qu'il croyait. Il passe quand même pour un putain d'égoïste, non ? On s'attaque à son amie, pas de problème. On s'attaque à lui ? Ahah, tu vas prendre petit. Mais il ne veut pas de scène, il n'utilisera pas son pouvoir. Surtout pas à ce potentiel, et pas devant elle. Il peut être vraiment flippant dans ces moments la. Non, non, il va se contenter de les faire fuir gentiment. Quand il se tourna face à eux, il eut droit à un spectacle...Fascinant. Toute rouge -sans doutes de rage, Wilh avait déjà mis à moitié HS un des gamins. Même si comparés à elle, ils le font pas trop. Elle devait utiliser son pouvoir, celui qu'elle avait utilisé sur lui. Visiblement, il était beaucoup plus efficace sur l'autre gogole que sur Shawn...Elle l'avait peut-être ménagé ? Il n'appréciait pas cette pensée, mais en voyant ce qu'elle lui avait fait faire -car c'est toujours distryant de voir un zombie s'excuser, il se dit que finalement, c'est une bonne chose. Il pensait que ça suffirait à faire fuir tous les autres...Mais voir leur ''chef'' se faire descendre ne les avait pas particulièrement atteint, enfin, beaucoup moins que Wilh...Elle semblait épuisée, à genoux, au sol. Ahlala, ces gonzesses...Faut toujours qu'elles en fasse des tonnes. Et c'est la qu'on voit également la lâcheté des gens. Déjà, les gens autour d'eux formaient un cercle, comme si ils se contentaient de regarder un spectacle. Un film avant le film, c'est toujours bien une petite mise en bouche. Les ignorer semblait une bonne idées, surtout que la pauvre Wilh, encore au sol, recevait des menaces de mort. Ouais les gars, la faut pas déconner, qu'on la bouscule et qu'on la provoque, ok, mais la tuer, sérieusement ? Alors qu'il est la ? Il espère pour l'humanité qu'autour de lui, d'autres personnes seraient intervenues s'il n'était pas la. Il avança lentement vers les trois pauvres gars qui restait, en faisant bien attention de se mettre devant Wilh, afin d'éviter tout malheureux incident.Il tourna légèrement sa tête vers son amie de fortune et voyant qu'elle essayait de se relever, il lui sourit légèrement.

'' Repose toi...J'm'occupe du reste. ''

Il retourna sa tête vers l'autre gars qui avançait vers lui. Sauf que cette fois, le visage de Shawn était flippant. Sourire sadique en coin avec des yeux inexpressifs, il commença à enlever son manteau. Un manteau long comme ça, c'est pas vraiment pratique pour leur foutre la rouste qu'il mérite. Et bizarrement, ils commencèrent à rigoler, alors qu'il se retourna vers Wilh, lui balançant son manteau à la gueule, lui demandant rapidement de lui tenir ça. Oui, même dans ces situations, il va se permettre de se foutre de sa gueule. Quand il les regarda, il rigolaient encore à moitié.

'' Alors, Shawn, tu nous fait un ptit strip ? ''

'' Ah, je savais pas que t'était de ce bord la...Écoute, perso j'suis pas intéressé, mais tu sais, y'as plein de gens comme toi dehors, j'te juge pas... ''

A ces mots, les gens autour d'eux commencèrent à rigoler dans leurs barbes -oui, même les femmes. Il n'a visiblement pas le sens de l'humour, puisqu'il se jeta sur lui et tenta de le frapper au visage. Il se contenta de faire un pas de côté et d'attraper son bras. Lent...Trop lent. Il va pas se vanter et dire qu'il sait se battre, mais il a sans doutes reçus plus de coups que ce petit insolent en a jamais donné. A force, ça entraine. Il commença juste serrer et à tourner son bras. Enfin, cela dura pas longtemps, puisque en bons lâches, ses deux potes sont aussi venus l'aider. Evideeeeeeement...Il a pas trop le choix, va falloir faire tout ce qu'il peut. De force, ils le firent lâcher prise. Il recula, mais se remit à sa position initiale, toujours devant Wilh. Un à droite, l'autre à gauche, et celui qui avait déjà essayé de le frapper en face de lui. Shawn soupira.

'' Écoute, j'aime pas vraiment me battre non plus...M'oblige pas à te faire du mal. Ramasse ton pote et cassez vous. ''

Ils se marraient beaucoup plus, et d'un coup, celui en face de Shawn arrêta de rire et s'approcha de lui. Il posa sa main sur son torse et ferma les yeux. Il essayait de faire un truc ? En tout cas, cela ne semblait pas efficace. Pour preuve ? Il a rapidement rouvert les yeux et l'a regardé d'un air étonné, ses potes se regardaient, d'un air béat.

'' Putain, mais...T'as pas de nerfs ? ''

C'était donc ça...Il essayait un truc genre '' Je vais dans ta tête '' ou '' je te pète les nerfs et tu bouge plus '', voir même '' je te fait faire ce que je veux ''. Seulement...Ça marche pas avec Shawn tout ça. Malheureusement pour lui. Shawn se marra un coup, avant de reprendre un air sérieux.

'' Allons, gamin...Tu parles de ça ? '' Il leva légèrement sa main, elle tremblait toute seule. De sa main gauche, il attrapa le bras de son opposant encore une fois, de sorte à ce qu'il ne puisse plus partir. Bon, et bien, tant pis. Il a cherché. '' Je vais te montrer comment on fait, gamin. ''

A son tour, Shawn posa la main sur le torse de la racaille, et d'un coup, ce dernier eut les yeux révulsés, trembla légèrement et les cheveux se dressaient lentement sur sa tête. Après quelques secondes, il enleva sa main, le lâcha. Il tomba comme une souche en tremblant légèrement, comme de faibles convulsions. Deux sur quatre au sol. Il n'aime pas se battre, bordel, et ça se voit sans doutes...Il regarda les deux autres et pouffa de rire.

'' Alors...Je sais pas. Vous êtes deux. Y'en a deux au sol. Je pourrais très bien vous laisser les ramener, vous en portez un chacun. ''

Il baissa un peu la tête, faisant mine de réfléchir. Il s'approcha d'un des deux gars, en garde, si on peut dire. On pourrait presque croire que Shawn est surpuissant, à leur faire peur comme ça et à les tabasser. C'est seulement grâce à son pouvoir, mais aussi car ils sont TRES TRES faibles. Limite pitoyables. Il avait donc sa réponse. Il releva la tête, en faisant mine de se recoiffer avec sa main.

'' Ouais...Cassez vous. ''

Il s’exécutèrent rapidement, ramassèrent leurs potes et partirent bien vite, la queue entre les jambes. Il allait avoir des problèmes, sérieux problèmes. Il prendrait tout sur lui. Même si c'est plutôt à elle de payer...Si elle n'avait pas été avec lui, elle n'aurait peut-être pas réagit comme ça. Lentement, la foule repris sa position initiale, dans un énorme brouhaha. En plus d'être connu à l'académie pour sa folie, il sera ptet connu ici pour sa folie ET une certaine violence. Cool...Pour lui, ça a plus été du n'importe quoi et un bordel sans nom qu'autre chose. Il soupira et se retourna vers Wilh. Il lui enleva son manteau des main et le mit sur son bras. Il la regarda dans les yeux avec un faible sourire.

'' Ca va, t'as rien ? Aller, relève toi...T'as toujours un film à choisir. ''

Il se releva et, pour la deuxième fois de la journée, il lui tendit une main amicale pour l'aider à se relever.

Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Ven 10 Fév - 14:31


    Le reste, concernant la rouquine, fut assez flou dans les entrailles de sa mémoire. Elle se rappelle vaguement s'être prise une veste noire dans la tronche … Quant à la suite des évènements … Disons que vu qu'elle n'avait pas réellement enlever le manteau de sur sa tête, et qu'elle avait fermé les yeux, elle n'eus pas vraiment le luxe de voir ce qu'il se passait. Il y avait tellement de gens autour que la rouquine s'était carrément appuyé sur les jambes d'un d'eux et avait commencé à comater sans se soucier de ce qui passait. A part le fait que tout était trop bruyant, ça allait bien. Soudainement, elle sentait comme de l'électricité dans l'air. Faisant un effort surhumain pour lever sa main et soulever la veste qui n'avait pas bougé, elle pu remarquer quelques étincelles au bout des doigts de Shawn … Avant de de nouveau sombrer de nouveau dans le semi inconscient. Elle resta encore comme ça pendant que quelques secondes avant de faire un effort pour poser la veste de Shawn sur son bras et tenter de se relever. C'est à ce moment là que la bande de gigolos prirent leurs jambes à leur cou pour s'enfuir en toute hâte, oubliant leur fierté avec l'envie de tabasser tout ce qui bougeait. Quelle classe, quelle virilité, quelle puissance ! Un demi sourire se dessina sur les lèvres de Wilhelmina, trahissant son amusement face à cette scène.

    La foule repris lentement son rythme normal et celui qui lui servi d'appui se retira avec. Ce qui lui valu bien une chute en arrière. Elle du faire quasiment un effort surhumain pour retenir son corps de suite le mouvement que la gravité voulait lui faire prendre. Shawn semblait se souvenir de la présence de la rouquine et se retourna pour lui prendre la veste de ses mains. Merde. Il fallait qu'elle se relève, qu'elle fasse la forte, qu'elle ne montre pas ses faiblesses … Mais elle n'en avait juste pas le courage. Avec un faible sourire aux lèvres, il lui rappela qu'elle avait un film à choisir et lui tendit une main pour qu'elle se relève. Oubliant totalement le masque qu'elle se mettait d'habitude, la rouquine lui pris la main et le laissa l'aider à se relever, sans broncher. Ce qui était presque une première en soi. Risquant de nouveau de tomber, elle ne lui lâcha la main qu'au bout de quelques secondes, le temps de retrouver un centre de gravité stable. Quand elle le lâcha, elle eu comme l'impression qu'il tremblait... Ce qui était … Sur le coup, elle resta figé en fixant ses mains. Il avait trop utilisé son pouvoir, semble t-il. Tous les deux s'étaient foutus dans deux beaux draps. Tout ça pour une bande de péquenauds dont un coup de couteau dans les côtes auraient calmé. La prochaine fois, Wilhelmina investira dans une dague, écoutez. Ça l'épuisera moins.

    Posant son regard sur la liste de film qui s'offraient à elle, elle voyait des affiches défilées sans grande ambition. Toute cette histoire l'avait réchauffée mais elle recommençait soudainement à avoir froid. Serrant les dents, elle croisa les bras sur sa poitrine et ses yeux se posèrent naturellement sur une affiche « Limitless ». Elle parcourut très vite le résumé, avant de se retourner de nouveau vers Shawn, qui était un peu plus éloigné d'elle qu'elle ne pensait. Bizarrement, elle avait totalement peur qu'il se barre en courant, terrifié par cette petite rouquine qu'elle était. Levant les yeux au ciel, en se trouvant stupide, elle pris la manche de Shawn pour l'attirer face à l'affiche de film qui la tentait le plus. A ce moment même, son regard se posa sur une autre affiche « A bout portant » dont le résumé semblait tout aussi attrayant. Elle pointa du doigt les deux affiches, laissant à Shawn le luxe de choisir.

    « C'est pas moi qui paye. Choisi donc ce qui te convient. »

    La rouquine avait utilisé une voix plus « gentille » que d'habitude, oubliant totalement son masque de d'habitude. De toute façon, à quoi bon le garder ? Il l'avait vu être entrain de limite convulser par terre, utiliser son pouvoir de manière abusive, tomber en arrière dans l'eau glacée du lac … Franchement, question fierté personnelle, il y avait mieux je suppose. Après, c'est vrai qu'elle aurait pu remercier Shawn de l'avoir aidé et tout le tralala … Mais elle n'y éprouvait pas vraiment le besoin. Elle se contenta donc de rester silencieuse, fixer sur les affiches de films, alors que son esprit divaguait ailleurs, bercé par l'effluve de ce lieu, mélangeant l'odeur corporel qui émanait de Shawn et le pop corn grillé que grignotait un peu tout le monde. Ce qui n'était pas un désagréable mélange, en soi.


Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Ven 17 Fév - 11:55


La fierté. Au risque de me répéter, Shawn n'y a jamais trouvé une quelconque utilité. Mais évitons le sujet, il n'est pas en âge de radoter, surtout seul dans sa tête. Les problèmes mentaux sont peu courants chez les gens de son âge, habituellement...Shawn sort, encore une fois, du lot. Le plus drôle fut sans doutes le fait que, malgré tout ce remue ménage, les choses étaient revenues à la normale d'une manière si brutale que le jeune garçon en était étonné. On ne les regardait plus, les murmures sur les actions passées étaient maintenant inexistants. Alors que tout le monde reprenait sa soirée la ou ils l'avaient laissée pour admirer le spectacle, l'atmosphère se faisait pesant pour Shawn. Il avait un mauvais pressentiment, et dans ces cas la, il lui arrive souvent des trucs sur le coin du nez, si vous voyez ce que je veux dire. La dernière fois qu'il a eut un mauvais pressentiment, il a été convoqué à ce qui ressemblait au secrétariat de l'académie, et reçu de nombreux sermons pour diverses raisons obscures. Il ne sait toujours pas ce qu'ils lui voulait, en fait. Mais ce soir, valait mieux se sortir l'académie de la tête. Il était avec, euh...En fait, on peut même pas dire une ''amie'', ni même une ''connaissance''...Il était donc avec une inconnue aux allures fort sympathiques, au cinéma. Dit comme ça, ça sonnerait presque bizarre.
Elle avait mit un certain temps à lui prendre la main, un autre pour se relever, et plus bizarrement, un autre de nouveau avant de lui lâcher les mains, bien qu'elle semblait avoir du mal à tenir debout...Il en aurait limite pitié, si il commençait pas à la craindre à moitié. Elle s'éloigna de lui, lui donnant le temps de respirer et penser. Après tout, ce ''don'', il l'avait pas demandé. Il y repensa en voyant ses mains, trembler légèrement.

Plongé dans ses pensées profondément philosophiques -n'est ce pas?-, il fut surpris par Wilh, le tirant par la manche, l'attirant -non, pas comme CA- devant les affiches des films. Elle lui pointa rapidement du doigt les affiches des films qui l’intéressaient. ''Limitless'' et ''A bout portant''. C'est à ce moment que Shawn réalisa qu'il n'y connaissait rien au cinéma, sa culture niveau films était plus que limitée. Ups ?


« C'est pas moi qui paye. Choisi donc ce qui te convient. »

Super, génial, tu m'arranges trop la...Bon, on va regarder vite fait les synopsis. Celui de Limitless semblait pas mal intéressant, le gars semble avoir des pouvoirs ''surnaturels'', un peu comme toute la population de cet endroit. Ici, plus personne n'est surpris d'apprendre qu'un membre de sa famille peut jeter des éclairs, cracher des serpents ou faire des bonds lunaires...Au moins, dans ce film, certains gens seront enfin surpris de voir quelqu'un avec des pouvoirs, qui sait ? Il se retourna vers elle.

'' Bon, j'imagine que du coup, Limitless te convient ? Bien, on y va alors~. ''

Oui, il semblait limite assez enjoué. Il n'est quasiment jamais allé au ciné, car y aller seul n'est pas vraiment super joyeux, et pis ça fait con, surtout, comme si il n'avait pas d'amis, de famille, -sortez les violons-. Le film en tête, il se mirent bien dans la file d'attente. Il y en avait pour pas mal de temps. Il en profitait pour parfois jeter des petits coups d’œils discrets sur Wilh. Elle semblait exténuée, elle s'endormirait sans doutes dans la salle. Espérons qu'elle ronfle pas...Dans ces cas, il se lèverait discrètement et irait s'asseoir plus loin. Ouais, s'pas très glamour, je sais...Mais il est comme il est, n'est ce pas ? Arrivé devant le guichet. De l'autre côté du bureau, la bonne femme semblait pas très aimable...Et un peu sourde aussi. Ou l'art de gueuler ''DEUX PLACES POUR LIMITLESS BORDEL'' dans sa gueule pour qu'elle comprenne enfin, et s'attirer toute l'attention du cinéma pour une deuxième fois. Il en avait rien à faire, à vrai dire, il espère juste que ça ne gênait pas son accompagnatrice. Une fois les billets en main -et la thunes dépensée, accessoirement-, il se dirigea vers les salles, mais il pensait à quelque chose ; il se demandait si il lui avait proposé de prendre un truc à boire, bouffer, ou truc du genre. Il s'arrêta d'un coup, regarda Wilh jusqu'à ce qu'elle le regarde à son tour, puis il fit un mouvement de tête vers le centre du cinéma, ou divers pop corns et sodas étaient vendus.

'' Tu veux un truc ? ''

Le truc le plus paradoxal, c'est que si elle ne prenait rien, il ferait de même. Mais si elle prenait quelque chose, il sait très bien qu'il ne résisterait pas.

Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Sam 25 Fév - 19:11


Limitless fut donc le film gagnant. La rouquine n'avait aucune idée quant à savoir si Shawn avait vraiment voulu voir ce film ou s'il avait fait du pile – ou – face mental. Mais ça l'indifférait assez, tant qu'au dernier moment il ne partait pas en gueulant quelque chose comme « AHAHAHA OWNED ». Parce que dans ce moment là, il aurait surement payé cher cet affront. Bon, les idées de Wilhelmina était plutôt embrumées, elle était fatiguée, ce qui expliquait surement cette méfiance soudaine qu'elle avait envers ce beau brun. Elle n'appréciait pas se sentir faible, et elle était terrorisée à l'idée même de se faire attaquer par lui. Elle aurait surement été tétanisée par l'attaque de n'importe qui, mais si celle là venait de Shawn … Wilhelmina était incapable d'expliquer ce qu'elle ressentirait, mais ce serait surement un mélange entre la trahison, la surprise, la colère … Enfin, ce genre de truc plutôt négatif que la rouquine avait pris pour habitude de ne plus ressentir en empêchant quiconque de se lier avec elle. Et pourtant, elle ne pouvait pas nier qu'elle commençait justement à apprécier ce Shawn. On ne va pas dire « aimer » ce serait trop radical pour elle, qui a tendance à refouler tout, tout le temps.

Le jeune homme semblait plutôt enjoué d'aller au cinéma. Comparé à la rouquine, qui était plutôt renfrognée à cause de la rixe de tout à l'heure. L'enjouement de Shawn devait être plutôt contaminant vu le demi sourire qui s'évertuait à rester coincé aux coins des lèvres de Wilhelmina. Malgré tout, une certaine lourdeur sur ses paupières se faisaient ressentir. Elle avait un goût âcre dans la bouche et une furieuse envie de s'allonger par terre. Vous savez, quand vous êtes très fatigué, vous pourriez vous endormir à même le sol que ça vous semblerait comme le plus confortable des lits. Eh ben là tout de suite, le carrelage crasseux et boueux du cinéma rappelait à la rouquine le doux lit à plume qu'on pouvait voir dans certains films pour enfant. LE truc qui vous donne juste envie de vous jeter dedans pour vous enfoncer dans ses douces couvertures pour finalement vous laisser bercer dans les bras de Morphée. Bon, malgré tout, Wilhelmina n'allait pas se balancer par terre. Un peu de tenu tout de même. Après tout, elle était invitée au cinéma.

Se mordant la lèvre, la rouquine tilta seulement maintenant le côté assez « rencard » de cette soirée. C'était plutôt gênant, d'autant plus que ce jeune homme ne la laissait pas tellement indifférente. C'était tellement bizarre comme sensation. Fronçant les sourcils un instant, elle se perdit dans ses pensées, sans le réaliser de suite. C'est quand elle leva son regard émeraude du par terre pour croiser celui de Shawn qu'elle assimila le fait qu'il venait de lui poser une question. Quant à savoir ce que c'était … Un bref coup d'œil autour d'elle pour voir une disposition importante de … bouffe. Son ventre cria de gourmandise quand l'odeur caramélisée du popcorn lui parvint aux narines. Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de la petite rouquine. Elle se rapprocha de Shawn et lui pris le bras, comme … comme quelqu'un de tout à fait normal sortant avec un am... ami. Enfin, quelque chose dans ce goût là, je suppose.


« Je vais pas te ruiner quand même ! »

Et puis, elle l'entraina près de la file d'attente pour entrer dans la salle. Elle n'avait pas remarqué que Shawn avait payé les places. Elle avait vraiment été dans la lune. Le vague souvenir d'une femme bouchée et d'un Shawn énervé a du lui esquisser un bref sourire mais elle ne s'en souvenait guère, comme si c'était une autre elle à ce moment là. Elle avait déjà lu une étude là dessus mais son esprit trop embrumé ne lui laissa pas le luxe de s'en souvenir clairement. Et puis, si vous voulez une secret : Elle s'en foutait comme de la couleur des chaussettes de Shawn. Quoique ce dernier détail était surement plus intéressant. A mesure que la file avançait, Wilhelmina risquait de tomber de sommeil. C'est surement le fait qu'elle tienne le bras de Shawn lui l'empêcha de tomber par terre. Une fois passée la barrière de billets, elle se laissa entrainer par le jeune homme, en total confiance. En temps normal, elle n'aurait pas supporté. Mais là … Croisant son regard, elle le lâcha et eu un mouvement de recul.

« Euh t'inquiète pas, je … les films me réveillent. »

Enfin, généralement. Mais ça elle le gardait pour elle. En attendant, elle se contentait de faire une sorte de « big smile », comme elle n'avait aucunement l'habitude de faire mais qui venait, bizarrement, tout seul. Décidément, quand elle est fatiguée celle là … Cherchant une place dans la salle, elle pris les devants pour leur choisir des places quasi au centre de la salle. A peine assise, elle se ressenti une légère énergie habiter son corps. Vous voyez, les films la réveillent !


Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Dim 26 Fév - 7:11


De toutes façons, il ne connaissait pas vraiment cette fille. Elle doit quand même fonctionner un peu comme lui. Il ne sait pas comment elle est d'habitude ; juste des ''rumeurs'' et les dires des gars juste avant. Elle semble avoir une réputation de fille froide, distante. Un peu comme lui, la folie en moins quand même. Cependant...Il se demandait quand même pourquoi elle avait toujours un sourire lui barrant le visage. Tantôt discret, tantôt appuyé. Une expression parfois neutre aussi. Dans sa tête, il était genre ''Mais tu vas te décider bordel ?''. Ce n'était pas le moment de plonger dans ses pensées -ça fait beaucoup de fois que c'est pas le moment tout de même, il faillit oublier qu'il lui avait posé une question. Toutefois, elle ne semblait même pas réagir. Il ne détourna pas le regard quand celui de la jeune fille se planta dedans. Il ne changea pas d'expression, non plus. Son visage n'était pas totalement neutre. Il était...Normal ? Ouais, chez moi, y'as une grande différence entre la neutralité et la normalité.
Elle n'avait même pas besoin de lui répondre, de toutes façons. Son ventre venait de le faire pour elle. A vrai dire, il se doutait fortement que cette situation arriverait ; enfin, il y avait de grandes chances quoi. Au moment ou il allait l'entraîner vers le stand, elle lui prit le le bras. Honnêtement, il savait pas comment le prendre, alors qu'elle annonça qu'elle ne voulait pas le ruiner. Boh, l'argent vous savez, ce n'est pas sa première préoccupation. Il en a pas énormément, certes, mais ce n'est pas quelqu'un d'extrêmement radin. Mais il se demandait toujours pourquoi elle s'accrochait comme ça à lui. Il montrait pas sa gêne, il ne l'était pas vraiment en même temps, il trouvait juste ça bizarre...Ce n'est pas la personne la plus tactile du monde, loin de la. Juste pour l'éloigner du stand, l'empêcher de dépenser, et le traîner jusqu'à la file ? L'aider à se tenir debout ? Depuis cet incident, elle semblait plus que fatiguée. Il fit une moue bizarre. Faut jamais chercher à comprendre les filles. Ça lui rappelle ce moment, ou il traînait à la librairie, ou il avait vu un bouquin qui s'appelle ''Ce que les hommes savent des femmes'', et ce livre se trouvait être vide, juste des pages blanches. Sur le coup, il avait pas compris. Il est plus lent que les autres, donc forcément. Maintenant, il capte peu à peu.
Comme toujours, il y avait cette sorte de ''videur'', ''surveillant''...Ouais, bon, il sait pas comment appeler ce gars qui est devant les salles, qui prends vos billets, en déchire une partie en vous indiquant quelle salle prendre. Et c'était parti pour un long dédale de couloirs divers et variés. Et, comme d'habitude, il s'était paumé à moitié. Il se souvenait plus ou moins de l'heure à laquelle le film commençait. Il avait encore 5 minutes pour y arriver, plus les bandes annonces. Tranquille. Ah, pourquoi seulement ''il'' ? Car il se traînait un boulet à moitié endormi à son bras. Enfin, il dit ça affectueusement, hein. C'est pas un boulet. Un boulet, c'est légèrement moins beau, quand même. Elle se contentait donc de se laisser traîner, Shawn était toujours un peu devant. Après quelques minutes de perdition intense, il arriva finalement devant la porte de la salle de cinéma.
Pas qu'il serait gêné, mais ce serait bien qu'elle le lâche, genre, maintenant, juste avant de rentrer, non ? Il s'arrêta devant la porte, la fixa, et secoua son bras pour la sortir de sa torpeur. C'est alors que pour la deuxième fois en quelques minutes de temps, leurs regards se croisèrent de nouveau. Elle lâcha immédiatement son bras et recula. Sa première pensée ? Bouger son bras, en criant ''FREEEEEEEEEEEDOM !''. Mais il a assez gueulé pour aujourd'hui à son humble avis.



« Euh t'inquiète pas, je … les films me réveillent. »

''Meh. Après tout, tu fais ce que tu veux. Si t'es fatiguée, bah...Dors.''

Il trouvait ça assez bizarre venant d'elle, comme quoi. Lui, les films ont plus tendance à l'endormir quand il est fatigué. Sauf si le son est trop fort. C'est toujours le cas, au cinéma. Il existe des moments ou il aimerait avoir une télécommande, lui permettant de baisser le son du film au ciné.
Pour la première fois depuis le début de la soirée, elle est celle qui prit les devants, et le conduisit jusqu'à leurs places. Vers le milieu ? Ouais, ça va...Derrière, t'entends pas très bien et voit mal. Devant, bonjour le torticolis que tu te payes à la fin de la séance. M'enfin. Il enleva son manteau, le posa en boule sur le siège à côté de lui. Avoir un inconnu à côté de lui au cinéma qui lui pique tout l'accoudoir, c'est pas vraiment son grand trip. Il s'assit, mais quelques secondes après, se releva. Il regarda la salle, il y avait un peu de monde quand même. On était très loin de la salle comble hein, faut pas déconner non plus. Dans l'audience, principalement des couples, des familles, des groupes de potes. Je vous avais pas dit qu'aller au cinéma seul, c'était la lose ? Vous en avez la preuve. Il se rassit. Quelques minutes plus tard, comme il s'en doutait, un groupe de relous s’installèrent derrière eux. Ils étaient bruyant pour l'instant, on s'en fou. Il y avait encore toutes les lumières, de la musique pourrie, toussa toussa.
Très bientôt, la salle commença à sombrer dans le noir, et les bandes annonces apparurent. Visiblement, ils étaient moins chiant de prévu, ils parlaient plus -ou pas très fort, et semblaient bien se tenir. Shawn tourna la tête, il n'y avait aucun signe de vie chez Wilh. Et dans le noir, il ne pouvait voir si elle dormait ou pas. Il rapprocha sa tête de la sienne, en plissant les yeux, comme pour mieux voir. Alors qu'il était assez près, elle tourna la tête. Cette fois, c'est Shawn qui planta son regard, étonné, dans celui de Wilh, et pas l'inverse. Il se recula et se remit bien sur son siège.


''Désolé, j'croyais juste que tu t'étais endormie.''

Il sourit légèrement et s'installa confortablement. De toutes façons, ces bandes annonces ont toujours eut un volume plus qu'indécent, bien trop fort. Impossible de dormir avec tout ce bazar...

Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Dim 11 Mar - 6:12


A peine installée que Wilhelmina se senti comme revigorée par une soudaine énergie. C'était à la fois agréable et surprenant. Une sorte de courant électrique lui parcouru le corps a tel point qu'elle en eu presque froid. Ses yeux s'accoutumant très peu à la pénombre de la salle, la rouquine se retrouva à les fermer quelques instants, comme si ça allait s'améliorer quand elle les ouvrira de nouveau. Se concentrant sur l'espace dans lequel elle venait d'arriver, la rouquine se fit une liste mentale des genres de personnes présentes. Elle entendait quelques messes basses et autres mots doux écœurants provenant surement de deux ou trois couples présents, se soufflant diverses âneries sans nom. Elle entendait aussi des hommes à la voix forte tenter de calmer des enfants en bas âge, et la voix douce d'une femme essayant d'apaiser son mari. Se mordant la lèvre, Wilhelmina fut soudainement projetée dans son propre passé, revivant la situation de cette famille qui aurait pu être la sienne si tout n'avait pas été aussi étrange et anormal. Elle aurait pu rester des heures comme cela, à se demander ce qu'il serait advenu de sa vie si sa sœur n'avait jamais existé. Mais depuis la dernière fois qu'elle s'était mise à faire ça, elle s'était jurée de ne pas recommencer. Vous morfondre sur votre passé et ruminant des « Si seulement » ça n'apporte rien que de la faiblesse et des larmes. Et ce sont des choses inutiles et pathétiques que Wilhelmina refusaient tout simplement de ressentir.

Des bruissements très discrets de frottements de vêtements et des murmures à peine audibles arrachèrent doucement Wilhelmina de ses pensées. A vrai dire, c'était plutôt violemment qu'elle se fit remettre dans la réalité à cause d'une bande d'adolescents bruyants et malodorants. Mais elle ne leur en voulait pas tellement d'être comme ça. Après tout, ce n'était pas de leur faute si leur Qi n'excédait pas celui d'un enfant de quatre ans et qu'ils se sentaient surpuissants parce qu'ils avaient trois poils qui leur poussaient sur le corps. Ouvrant à demi les yeux pile au moment où la salle en elle même s'assombrissait, la rouquine fut presque aveuglée par la première bande annonce. Hunger Games, prochainement dans votre cinéma, disait la grosse voix de l'écran. Le pire ? C'est que Wilhelmina en aurait presque envie de le voir celui là. Il avait l'air pas mal. Bande annonce suivant, Snow White and the huntsman. Il avait lui même l'air intéressant par son espèce de délire psychédélique, glauque et compagnie. Fixant l'écran, elle ne laissait apparaître aucun signe de vie alors que l'écran de toile se couvrait d'un fond aussi noir que le tartare. Soudain, quelque chose bougea à sa droite, se rapprochant dangereusement d'elle. Ne réagissant pas tout de suite, elle laissa ce truc se rapprocher d'elle. Au dernier moment, elle tourna la tête et tomba nez à nez avec … avec qui ? Des yeux petits yeux noirs se plantèrent dans les siens, trahissant un étonnement particulier. Ah oui, Shawn. C'était celui qui l'avait invité au cinéma. Elle l'avait oublié celui là.

Se remettant bien gentiment sur son siège, il semblait assez gêné. Plissant les yeux, la rouquine tenta de voir son visage pile au moment où la bande annonce changeait pour donner couvrir la salle dans un douceur blanchâtre, limite aveuglante. Une espèce de musique épique se fit entendre, avec un volume un tantinet trop important pour les oreilles de quelqu'un de normalement constitué, mais Wilhelmina ne le remarqua pas tout de suite. Un demi sourire se dessina sur les lèvres de Shawn après qu'il explique quelque chose qu'elle ne compris pas à cause du son. Une histoire comme quoi il croyait qu'elle dormait. C'est sur que de s'approcher d'elle comme il l'avait fait juste pour vérifier si elle dort était une chose très commune ! Un sourire moqueur se dessina sur les lèvres de la jeune fille qui ne pu s'empêcher de remarquer que, malgré tout, ce mec était vachement beau ! Peut être un peu trop âgé, mais mignon quand même. Enfin, mignon, beau, c'est du pareil au même n'est ce pas ? En plus, il n'était pas comme la plupart des personnes normales de ce foutu pensionnat et de cette foutue ville. Pour finir, il l'avait invité au cinéma et l'avait plus ou moins sauvé d'une baston contre des mâles complètement con. J'ajouterai même que le fait qu'il soit tombé dans l'eau avec elle en tentant de l'empêcher de tomber lui rajouter des points. Des points à quoi ? Aucune idée, mais ça lui en rajoutait pas mal du tout même !

Remarquant qu'elle le fixait depuis une bonne minute, Wilhelmina décida de planter son regard sur l'écran, sans bouger. Ramenant ses genoux contre sa poitrine – non, c'est pas bien, et alors ? -, elle posa son menton dessus en fixant l'écran. Mais vu que c'était pas très confortable, elle remis sa tête contre l'appuie tête et posa sa main sur l'accoudoir, sans pour autant remettre ses pieds par terre. A ce moment, elle senti que la main de Shawn était surement à ce même accoudoir. De ce fait, elles se frôlèrent. Mais la rouquine s'en foutait. Au pire, si ça le gênait, il changerait d'accoudoir, et puis merde. Alors que le film sembla ENFIN commencer, une espèce de drôle d'énergumène s'assit à côté d'elle. Vous savez, ce genre de mec que PERSONNE voudrait avoir à côté de soi. Celui qui semble avoir de drôle de toc, des fantasmes chelou, avec qui parler méritait d'avoir un parapluie et qui sentait l'alcool et le sirop pour la toux à des kilomètres à la ronde. Il s'excusa pour le remue ménage, et se mis à fixer la rouquine à ses côtés. Puis Shawn. Puis Wilhelmina. Puis Shawn. Puis il planta ses yeux d'un noisette étrange dans ceux de la jeune femme. Il avait un drôle de pouvoir … vous savez, comme si lui mentir était impossible. C'était ça son don ? Vous empêchez de mentir ? Son regard était hypnotisant et son haleine avait une odeur étrange qui vous envoutait et vous disait « Lutter est impossible jeune fille, tu es en mon pouvoir. ».

« C'est votre petit ami ? »

La question est soi était vraiment conne. En temps normal, la rouquine aurait surement rigolé ou l'aurait ignoré. Sauf qu'il la fixait toujours. Pendant un instant, la jeune fille se senti comme dans un autre monde. Puis, revenant à la réalité, la seule chose qu'elle trouva à dire, assez fort pile au moment où le volume sonore était bas, fut LE truc que même sous la torture elle n'aurait pas avoué en temps normal :

« Non, mais si je devais choisir, je prendrai lui sans réfléchir. »

Une espèce de demi sourire se dessina sur les lèvres de l'étrange homme. Puis il relâcha le regard de Wilhelmina pour regarder l'écran. Le pouvoir qu'il exerçait sur elle parti par la même occasion. Reportant son attention sur l'écran … Elle ne savait pas vraiment si elle devait se pendre ou si elle devait frapper ce mec. C'est quoi ce pouvoir bizarre d'extraire la vérité des gens comme ça, sans qu'ils aient rien demandé ?! Se mordant la lèvre, elle s'enfonça dans son siège pour se rendre toute petite et enleva sa main de l'accoudoir. Finalement, le fait que leurs mains se touchent, elle s'en foutait plus tant que ça. C'était vraiment TROP gênant.


Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Lun 16 Avr - 9:36


A côté de lui, Wilh arrêtait de pas de bouger, dans tous les gens. Position normale, ensuite elle ramenait ses genoux contre sa poitrine, elle se remet normale, dans une position chelou, et de nouveau une position normale. Peut-être pour ça qu'elle connaît peu, et n'aime peut-être pas le cinéma. Elle doit tout le temps avoir besoin de bouger, une sorte d'hyperactive. Ouais, non. Elle est tombée dans le lac comme une débile à moitié bourrée. Non, elle doit juste être lunatique, truc du genre. Des moments ou elle est super calme, pourrait rester sans bouger pendant des heures. Des moments ou elle a envie de courir un 500 mètres d'un coup, avant de s'arrêter pile et se reposer. Pas qu'il l'ait déjà fait, non. Mais il est vrai qu'il en a déjà eut l'envie. Un peu comme Forrest Gump, vous voyez. Juste courir. Bref, oublions ça. Le film commençait. Il ne prêtait plus trop attention à ce qu'il se passait à côté de lui. Enfin, il ne la regardait plus, mais il entendait toujours ce qu'elle pouvait dire. Ce qu'ils pouvaient dire. Un gars bizarre, comme on en croise souvent dans les rues, tard, dans les grandes villes, venait de s'asseoir à côté d'elle. Sur le coup, il pensait ''mieux vaut elle que moi, ahah''. Mais au final, il sait pas si ça a été mieux. Il entendit quelques bribes des paroles de l'homme étrange. C' otr etit mi ? On dirait du morse. Mais c'était tout ce qu'il lui fallait pour comprendre le sens de sa phrase. Il s'attendait à une réaction plus que négative de Wilh ; tout comme l'aurait été la sienne. Cependant...

« Non, mais si je devais choisir, je prendrai lui sans réfléchir. »

...Elle ne l'était pas. Ce qui n'est pas normal. Il aurait préféré ne pas entendre sa réponse à vrai dire. Comme si il avait eut le choix...Le volume sonore était vraiment trop bas. Il aurait du se boucher les oreilles, si il avait su. Ce qui est entendu ne peut être oublié, enfin, sauf avec un produit miracle appelé ''alcool'', mais il est pas vraiment fan de ce truc. A côté de lui, Wilh s'enfonçait dans son siège, visiblement honteuse, gênée. Elle avait même enlevé ses bras des accoudoirs. Ah, oui, il avait cru sentir un contact, tout à l'heure. Bof, ça l'avait pas dérangé le plus au monde. Intentionnel ou pas. On aurait dit une sorte de chenille, elle essayait de se faire toute petite dans son siège. C'était limite mignon. Il releva les yeux et regarda l'homme étrange. Il se tourna pour le fixer aussi. Vu la réaction de Wilh, ce qu'elle voulait dire n'était pas volontaire...Et si ? Ah, merde, ils se regardent déjà...Fuck. Le mec souriait légèrement, content de la gêne qu'il a provoquée chez Wilh, et qu'il s'apprête à provoquer chez Shawn. Il a déjà connu un gars avec le même genre de pouvoir, capable de te faire dire la vérité. Cependant, à côté de lui, ce mec était un petit joueur...Avec l'autre, le son de la voix suffisait. La, il fallait visiblement un contact visuel. M'enfin, maintenant, il était niqué, il allait se barrer. Aller, balance mon pote.

'' Shawn White...C'est bien cela ? ''

'' Lui même. ''

'' Paraît que t'as un grain. Ici. Il se tapa légèrement la tête. Les rumeurs sont-elles vraies ? ''

'' En ce moment, ça va, merci de t’inquiéter. ''

Ce qui était magique, c'est qu'il avait toujours moyen de se foutre de sa gueule. Si il ne lutte pas, et accepte de dire la vérité sans broncher, il peut se payer le luxe de balancer des petites vannes de temps à autre. Après, il ne pourrait pas mentir. Ce genre de pouvoirs, c'était vraiment de la connerie.

'' Non, je dis ça, car t'as l'habitude d'être une sorte de connard un peu fou qui se fou de son prochain. T'avoir vu avec une fille, ça m'a intrigué. Et encore plus de te voir te battre pour l'aider. Aller, avoue, ce qu'elle a dit tout à l'heure te fait plaisir ! ''

'' Plaisir est peut-être un mot trop grand, ne crois tu pas ? Mais le contraire n'est pas essentiellement faux...Voire vrai. ''

Satisfait, il lâcha prise et continua à regarder le film. Il pense ne pas avoir dit trop de conneries. Enfin, moins qu'elle en tout cas. Il était plus clément avec lui, ça se voyait. Il aurait pu le faire chier beaucoup plus. Il se pencha légèrement sur le côté, Wilh était encore au fond de son fauteuil. Il lui parla à l'oreille, comme si elle était pas assez gênée...

'' T'occupes pas de lui...Je connais ce genre. Oublie. On va dire qu'il s'est rien passé. Ok ? Bien. ''

Il continuait de la considérer comme une sorte de gamine, il lui tapota légitiment la tête avant de reprendre son film ou il l'a laissé. Il en a raté une bonne scène. A côté d'eux, le mec était redevenu plus ou moins calme, bien qu'il sente toujours un mélange de médicaments et alcools, voir même de produits ménagers et d'essence. Shawn ne connaissait que trop bien cette odeur. Ça commençait également à s'agiter derrière eux. Si mêmes les chieurs s'y mettent...

Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Mar 17 Avr - 15:06


Le film commençait, mais Wilhelmina était perdue dans ses pensées. Elle n'arrivait déjà pas à suivre le début de l'intrigue, se sentant beaucoup trop humiliée. Elle voulait faire un retour en arrière, ou peut importe, quelque chose qui puisse que cet épisode ne se produise pas, ou du moins que personne ne s'en souvienne. La rouquine se mis à haïr tous les gens de Nakunaru, ce qui en soi n'était pas une nouveauté. Elle eu envie de sentir le sang de cet homme couler entre ses mains et voir sa peau se composer sous son regard, jour après jour. Seconde après seconde. Juste pour l'affront qu'il venait de lui faire subir. Le fait d'avouer devant Shawn qu'il lui plaisait bien était une chose. Une chose fort gênant, mais tout de même. Lui faire avouer ça dans une salle de cinéma, avec des parfaits inconnus capables d'écouter cette conversation, contre son gré, en usant de son pouvoir de façon désabusée sans lui laisser ne serait-ce qu'une chance de riposter … S'en était une autre bien plus grave. D'où la colère qui montait en elle, beaucoup trop absorbée par la confusion qui abritait son corps pour lui permettre de mettre une raclée à ce mec. Et puis, si elle se risquait à croiser son regard, qu'est ce qu'il lui ferait encore avouer ? Wilh avait des secrets beaucoup trop enfouis pour se permettre de fixer cet individu dans les yeux. Et des choses bien plus importantes que le coup du « Lolilol, lui j'me le taperais bien ! » … Non pas qu'elle eu envie de se taper quiconque ici mais voilà quoi. Passons.

La rouquine était tellement prise dans ses pensées, en fixant droit l'écran sur lequel se passaient diverses actions dont elle n'en gardera qu'un vague souvenir, qu'elle entendit à peine Shawn et l'individu se parler. Elle fut bien obligé de tendre l'oreille quand elle entendit la créature toxico droguée alcoolisée entamer une sorte de monologue qui glaça l'échine de la demoiselle. Rien que le son de sa voix avait pour effet de la rendre totalement terrifiée. Le regard droit devant elle, elle restait bien enfoncée dans son siège, refusant de regarder autre chose que la toile sur laquelle se passait se film dont elle ne pigeait absolument rien. Des effluves de pop corn arrivèrent à ses narines faisant grogner son ventre soudainement affamé. Se mordant la langue, elle se fit encore plus petite qu'avant, surtout quand entendis le monologue de Shawn. Elle n'avait pas compris grand chose et avait peur de comprendre, à vrai dire. Le silence retomba entre les deux hommes, et la rouquine commença à s'apaiser quelque peu. Elle se décrispa légèrement, permettant à ses jointures de retrouver une couleur normale, et à son pouls de ne plus frôler la tachycardie. Au moment où elle se disait qu'elle pouvait presque de détendre, Shawn se pencha très près d'elle pour lui chuchoter à l'oreille. Avez – vous la moindre idée l'effet que produire le murmure d'une voix rauque au creux de l'oreille ? Bien malgré elle, Wilh fut parcouru d'un frisson dans toute l'échine. Elle se demanda qui elle haïssait le plus. Shawn ou bien le type qui sentait le médicament. La mine boudeuse, la rouquine se remis bien au fond de son siège, ramenant ses jambes contre sa poitrine. Ils étaient tous contre elle aujourd'hui. Ils s'étaient ligués peut être.

Wilhelmina perdit tout espoir de suivre et comprendre ce film. Ce n'était pas si grave, au fond, la place coutait pas cher et elle ne l'avait même pas payé. Ses sens se baladèrent à travers la pièce. Son regard se posa sur ceux de devant, un trio d'amis binoclards qui semblaient en émoi devant la moindre femme qui passait dans une scène, prêt à hurler « TOUS A PWAL » à la première main baladeuse qui se ferait sentir. Un sourire amusé et un sourcil dubitatif se dessinèrent sur le visage de la rouquine qui sentir ses mains contre la matière sur laquelle elle était assise. C'était un mélange de moquette et de soie, le tout collé sur un vulgaire bout de bois qui rendait la moindre position la plus inconfortable du monde. En remarquant cela, la rouquine eu l'envie de se mettre à gigoter comme pas possible pour en trouver une acceptable. Elle s'y résigna au dernier moment, posant sa main sur l'accoudoir de Shawn. Elle ne tentera pas de mettre sa main sur l'autre, de peur que l'autre demeuré la touche. D'ailleurs, en pensant à cela, elle se décala légèrement pour se rapprocher de son ami et s'éloigner de l'autre malade. A ce moment même, ce fut au tour de son ouïr de se balader dans la pièce. Elle fut interpelée par des ricanements étouffés derrière eux et fronça les sourcils. Elle effleura la main de Shawn pour qu'il tourne la tête vers elle. D'un mouvement discret de la tête, elle désigna ceux qui étaient derrière eux. La même bande que tout à l'heure. Enfin trois des mecs de tout à l'heure accompagnés de donzelles qu'ils se taperont ce soir et oublierons demain matin. Wilhelmina entendait des bruits rauques et qui se voulaient sensuels, comme pour attirer les femelles dans leur piège. Ils se voulaient romantiques, gentils, aimables, et un énorme sourire narquois se dessina sur les lèvres de la jeune fille. Elle se retenait même de rire tellement c'était pathétique. Des « Oh, ton sourire est si beau » alors qu'on était dans le noir, des « Ton regard pétillant me fascine » alors qu'il devait surement regarder ce qu'il y avait plus bas. Des petits couinements à moitié gênés et amusés se distinguaient du reste des paroles graves, prouvant que quelques mains baladeuses testaient les limites de ce qu'elles avaient droit de toucher. Évidement, les filles faciles qu'elles étaient se contentaient de glousser comme des oies pour signifier des « Allez continue mon cochon ».

« Pathétique. »

Levant les yeux au ciel, elle n'avait même remarqué qu'elle s'était presque penchée vers Shawn, comme si ça allait l'aider à mieux écouter ce qu'ils se disaient. Quand elle releva légèrement la tête, elle remarqua qu'elle était à quelques millimètres seulement de lui. Leurs souffles pouvaient se mélanger, elle le sentait, et ça eu pour effet de la paralyser l'espace de quelques instants. Surement ce laps de temps là qui lui fut fatal. Elle senti une main glacée se poser sur son épaule derrière elle, et la voix grave d'une sorte de psychopathe névrosé au creux de son oreille. Comparé à Shawn, ce murmure là eu plutôt pour effet de complètement me geler sur place. Le seul frisson qui aurait pu se faire sentir aurait été celui de la peur. Mais … Qui était ce mec bordel de merde ? Qu'est ce qu'il lui voulait ?!
« Allez, embrasse le, tu en meurs d'envie. »

… Avez vous seulement idée de l'effort qui fallu à Wilhelmina pour ne pas obéir aveuglement à ce pauvre type ? Son simple contact la mettait sous son pouvoir. Elle devait prendre énormément sur elle pour ne pas bouger. Elle fixait Shawn dans les yeux, incapable de bouger un seul cil de peur de faire ce que ce barjot demandait. Et le pire dans tout ça ? C'est qu'elle avait justement terriblement envie d'embrasser ce jeune homme qui avait tenté de la sauver d'une chute dans l'eau. Avez – vous seulement idée d'avoir ce que vous voulez sous le nez et de tout faire pour vous empêcher de craquer ? En tout cas, ce fut ce que ressentait la rouquine actuellement.


Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Mer 18 Avr - 3:51


Elle n'avait pas l'air d'avoir apprécié son intervention. Après tout, ça se comprend. Cependant. Si cet homme continue à les harceler et les faire chier encore longtemps, ça allait mal se passer. C'est toujours à lui que ça arrive, ce genre de conneries. Tomber à l'eau en essayant d'aider une fille qui a finit par y finir aussi. Aller au ciné comme si rien s'était passé. Se faire à moitié agresser dans le dit cinéma. Se choisir un film, et se faire emmerder par un chieur avec un pouvoir plus qu'étrange. On se demande pourquoi il sort jamais de l'enceinte de l'académie. Ou pourquoi, parfois, il fait des choses ''bizarres'' si bien qu'on le traite de fou. Perdu dans ses pensées, il aurait presque pu passer pour un idiot finis. Il continuait à écouter et suivre le film, seulement, ses pensées l'empêchait de voir ou entendre une quelconque autre chose. Ce qui le fit sortir de son monde, c'est le contact de sa main avec celle d'une autre. Il sursauta légèrement, bougonnant, et se tourna vers Wilh. Elle lui avait limite fait peur, la conne, sachant qu'il avait fait abstraction de toute personne autour de lui. Elle lui fit un geste discret de la tête, qu'il mit un peu de temps à comprendre. Il se tourna ensuite pour voir ce qu'il se passait derrière eux. C'était encore les mêmes ados que tout à l'heure. Evidemment, le cinéma est un très bon endroit pour, comme on dit, draguer. Un endroit sombre, qui pourrait être romantique, alors que tout film correspond à une situation précise. C'est déjà ta copine ? Va voir un film romantique. Pas encore tout à fait ? Comédie romantique. Tu prévois de te la faire ? Film d'horreur. Qui n'a pas entendu le classique ''si t'as peur, hésite pas à te coller à moi ?'', même si souvent, c'est justement le mec qui flippe le plus. Ce qui rend la situation plutôt drôle...Tient, comédie, on y est. Cependant, avoir réussis à amener des gonzesses voir un pseudo film d'action, c'est qu'elles ont vraiment envie d'eux, si vous voyez ce que je veux dire.



Houla. Il vient s'apercevoir que d'après sa logique, il a quand même réussis à faire voir Limitless à Wilh...Ouais, non, de toutes façons, cette logique est à coucher dehors. Disons que tout ça n'est jamais arrivé, même si il n'a fait que le penser. Même si, tout le long du film, il jetait de temps en temps des coups d’œil rapides et discrets vers Wilh, de peur de croiser le regard de l'autre. Si il devait recommencer son petit manège...Ça allait mal aller. Vraiment. Il sentait que Wilh en avait plus ou moins peur, elle aussi. Pour qu'elle ose se rapprocher autant de lui alors qu'elle venait de dire une chose plutôt compromettante, il doit vraiment la faire chier. Il tourna la tête vers elle. Le mec était derrière elle, la main sur son épaule. Tous les deux, Shawn et Wilh, était très proches l'un de l'autre. A vrai dire, il n'a pas bien entendu ce que l'homme avait dit à Wilh. Après tout, il n'en avait pas vraiment envie, vu le regard confus qu'elle lui jetait. Ok, c'était la goutte d'eau. Le lac...Les gosses dans le cinéma...Les ados derrière, trop bruyants pour passer inaperçu -en tout cas maintenant, et maintenant, ce gars ? Aller, il est encore baraqué que Shawn, à moitié bourré et drogué aux médocs. Il en avait un peu marre. Dans sa tête, il avait déjà tout de prévu. Il s'approcha encore plus de Wilh -le visage, je veux dire. Que ça la gène ? Pour le coup, il en avait rien à faire. Il s'arrêta quand leur lèvres étaient à quelques millimètres. Il s'arrêta net et sourit. Il se mit à rire. Rapidement, avec son bras gauche, il attrapa le mec au niveau du col. Il fit attention de ne pas regarder dans ses yeux. Il se leva rapidement, se demandant si il n'avait pas accidentellement frappé la jeune fille. Il le souleva brutalement en l’entraîna vers le côté de la salle, et durant le trajet, le mec semblait à moitié paniqué, Shawn disant joyeusement ''Je le tiens, je le tiens, je le tiens~~''. Il le plaqua contre le mur, sous les regards étonnés et choqués des autres.


'' L'eau glacée...Les petits cons dans le ciné...Ces petits cons derrières qui se croient malins avec leurs pouffes...Et maintenant toi ? Je te conseille de dégager...Vite. ''

Il avait l'air plutôt énervé et avait parlé plutôt fort. Après tout, n'y a pas t'il pas de raison ? Il évitait quand même au maximum de le regarder dans les yeux.

'' Je...J'essayais juste d'aider, Shawn, je... ''

'' Aider ? Aider?! ''

Il ne comprend pas vraiment en quoi il pouvait ''l'aider'' en les harcelant. De toute façon, le mal était fait, il était énervé, donc ce qui devait arriver arriva forcément. Il le lâcha, inspira un grand coup, lui donna un droite, une balayette et des coups de pieds une fois qu'il était à terre. Violent ? Bof. Juste un accès de folie particulier, se manifestant cette fois par la violence. Parfois, il pourrait se contenter de courir partout et dire à quel point les Bisounours ont changé sa vie, se croire champion du 500m marche et finit par tomber d'épuisement après 300m de sprint, ou il aurait aussi pu finir par embrasser Wilh également. Même si c'est plus drôle de frapper un pauvre gars. Alors qu'il se faisait plaisir, il se fit à son tour plaquer au mur. Par qui ? Les ados en rut voulant impressionner leurs gonzesses. Et ils eurent le culot de demander si Shawn voulait juste impressionner la sienne. Il a moyennement apprécié et essayé de se dégager, mais à 3, c'étaient pas les gamins de juste avant. Il pourrait les électrocuter, mais il aurait des problèmes. Ceux d'avant ? C'est différent. C'est justement car il l'a déjà fait qu'il ne veut pas que ça se reproduise.

'' Ok, tu vas le laisser tranquille, la sécurité va arriver et vous dégager, toi et ta tarée de copine.''

Il aurait presque envie de répondre. Mais valait mieux pas. Ils étaient trois à le tenir, pendant que les pouffes s'extasiaient devant eux, genre, ''Ouahou quelle force, ils ont chopé un mec seul à trois !''. Pour un mec qui aime pas particulièrement se battre, il en avait fait des tonnes aujourd'hui. Il allait rester enfermé à l'académie bien longtemps. Pas forcément par obligation. Juste par choix. Il gigotait encore un peu, mais finit vite par se calmer, soupirer, et laisser sa tête reposer contre le mur. Il jetait des coups d’œil discrets un peu partout. Il avait au moins réussis à faire barrer l'autre chieur. Déjà ça. Après ça, il devrait arrêter de fréquenter Wilh...Après tout, il la connaît pas encore trop, ça manquerait pas. C'est ce qu'il y a de mieux pour eux deux. Depuis qu'il est avec elle, déjà, il a la poisse visiblement. En fait, c'est plus par intérêt personnel...Faudra qu'il lui dise, si elle se décide à se bouger. Si ça se trouve, elle va se casser. Ce serait encore mieux.

Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Mer 18 Avr - 14:41


Shawn rapprocha sa tête de celle de Wilhelmina. Si près qu'elle sentait presque ses lèvres contre les siennes, qu'elle sentait son souffle chaud sur sa peau et qu'elle avait les joues en feu. Pendant un instant, elle fut presque tentée de fermer les yeux et de savourer cet instant qu'elle attendait tant … Leurs bouches n'étaient qu'à quelques millimètres mais la rouquine n'osait pas bouger. Il ne lui aurait pourtant fallu que d'un léger mouvement de la tête pour avoir le goût ses lèvres, mais elle ne bougea pas, totalement pétrifiée. Puis Shawn se recula, sourit puis se mis à rire. Pendant cet instant, la rouquine se senti terriblement stupide. Idiote. Conne. Arriérée. Abrutie. Inutile. Et elle en eu presque les larmes aux yeux. Mais un goût amer lui restait en travers de la gorge. Avoir été si près d'obtenir ce qu'elle voulait pour se faire retirer le pain de la bouche aussi près du but était quelque chose de terrible. Une certaine rancœur la pris vis à vis de Shawn, mais changea vite de destinataire quand ce dernier pris par le col le psychopathe qui lui avait insufflé cette étrange envie. Pourquoi cet illustre inconnu avait fait ça ?! C'était quoi son problème ?! Une rage indescriptible commença à germer dans l'esprit de la jeune fille. Elle fit volte face pour voir où se trouvait ce demeuré mais mis du temps à cause des scènes sur la toile qui changeaient subitement, faisant baigner la salle dans une douce blancheur puis dans une obscurité totale à en faire frémir de peur les jeunes pucelles derrière elle. Bientôt, une voix grave se fit entendre vers leur droite, et des regards se braquèrent sur la scène qui se produisait – limite plus intéressante que le film en lui même. Wilhelmina reconnu bien vite Shawn avec l'autre attardé névrosé. Elle se redressa d'un bond, quand les gars derrière elle furent plus rapide. Elle perdit quelques secondes à se demander ce qui se passait avant de suivre les trois mijaurées qui escortaient ceux qui se prenaient pour des preux chevaliers. Tout ça ne sentait pas bon.

La rouquine tenta de se frayer un chemin entre les donzelles qui minaudaient, mais elle n'y parvint pas de suite. Elle eu à peine le temps de voir Shawn se mettre à tabasser l'autre drogué en se disant que ce n'était pas une si mauvaise chose. En temps normal, elle aurait juste trouver pathétique de s'attaquer à un faiblard comme était cet homme, mais après ce que ce dernier lui avait fait subir, elle trouva très honorable le fait que son ami balance sa rage de cette façon. Elle aurait surement fait pareil, même si elle préférait de loin utiliser son pouvoir pour blesser que ses poings. La force physique laisse des marques visibles. Pas le don qu'elle avait reçu. C'est à ce moment là que les trois costauds décidèrent d'intervenir. Les gamines – surement plus âgées que Wilh, certes, mais ce n'est qu'un détail – se mirent à piailler des éloges comme quoi leurs copains étaient réellement des adorables et merveilleux justiciers d'aujourd'hui. En d'autres circonstances, la rouquine se serait esclaffée en imitant un haut-le-cœur tellement cette scène faisait de la peine. Mais elle s'y résigna, et les poussa plutôt violemment pour passer juste au moment où elle vit Shawn totalement résigné. Il était seul face à trois mecs. Les trois niaises commencèrent à réagir, choquer par tant de violence dans « un si petit corps », surtout qu'en plus, ça venait d'une rouquine. Peut être qu'une fois encore, si son ami était pas sur le point de se faire soumettre par trois lâches, elle aurait lever un sourcil dubitatif et aurait ri au nez de ces simples d'esprit, mais il fallait agir. L'adrénaline commençait à monter dans ses veines et la rouquine ne se contrôlait plus vraiment, ni ce qu'elle pensait, ni celle qu'elle faisait, ni ce qu'elle pouvait bien dire.

Dans un mouvement très rapide, elle s'approcha d'un des trois mecs et se mis à moitié à terre pour lui foutre un énorme coup dans le genou. Ce bougre tomba à terre comme une merde, et Wilh se releva très vite pour écraser son pied sur ses doigts avec force, jusqu'à qu'elle entend un « crack » satisfaisant. Puis, elle se dépêcha de mettre un gros coup de talon dans l'un de ses genoux. Ne distinguant que très peu les cris du film avec ceux de la réalité, les deux autres zigotos restèrent planter devant Shawn en riant comme des animaux. Et des minettes commença à s'approcher dans l'optique fou de prendre la défense son amoureux du soir, mais la rouquine lui colla son poing dans la face, abîma son maquillage et le cartilage de son nez. C'était au moins de ça de fait. Une autre pouffe beugla un nom comme « Josh » ou « Chad » et un des macaques se retourna pour voir le carnage. Pendant un court instant, la jeune fille aux yeux émeraudes pris un air très enfantin, terriblement bête et innocent, comme pour prouver sa candeur. Le Josh tomba dans le piège. Pas très longtemps, mais assez pour que la rouquine lui saute dessus et colle sa main sur tête pour lui infiltrer la dose maximal de son pouvoir dans le crâne. Il tomba à terre en l'entrainant dans sa chute. Elle se retrouvait donc à califourchon sur lui, en lui soufflant des mots dans sa tête telle une affreuse mélodie qu'il aura le luxe de se souvenir à jamais. Elle s'infiltrait dans ses souvenirs et dans ses pensées juste pour lui faire connaître la souffrance. Je m'en foutais de savoir son passé ou son présent. Je voulais juste lui faire du mal. Je voulais le sentir trembler de frayeur. Je voulais lire la terreur dans son regard.

« Tu sens ma puissance ? Tu la sens ? La prochaine fois que tu touches ne serait-ce qu'à un cheveu de Shawn, je t'explose le crâne de l'intérieur. »

Wilhelmina ressemblait à une tarée, les mots qui sortaient de sa bouche ne semblaient même pas provenir de son propre corps. Elle serait entourée d'une aura verte et léviterai en prononçant des prophéties tordues que ça ne choquerait personne vu l'état dans lequel elle était. Le gars en dessous d'elle était incapable de prononcer un seul mot. Elle augmenta encore la force de son don pour pénétrer encore plus profondément dans sa tête creuse pour sentir qu'il était complètement en son pouvoir. Elle fut arrêtée brusquement dans sa folie par un homme qui la pris par la taille et la souleva comme un sac à patate. C'était un mec de la sécurité qui venait à la rescousse. Elle ne l'avait même pas vu arriver. Il avait une espèce de bouclier invisible qui empêchait à Wilh d'utiliser son pouvoir. De toute façon, l'arrêt brutal de sa fonction fit qu'elle se senti soudainement totalement vidée de son énergie. Malgré tout, elle se débattait avec acharnement pour qu'on la lâche. Quand ils sortirent de la salle, il daigna la reposer par terre et elle remarqua qu'un autre homme du même gabarit sorti avec Shawn à ses côtés. Elle n'osait pas le regarder alors fixa le bonhomme en face d'elle droit dans les yeux, juste pour le provoquer à ne serait-ce qu'ouvrir la bouche pour la mettre en tort. Qu'il essaie juste, et elle allait lui faire découvrir que d'écouter en biologie ça nous fait découvrir tous les points sensibles du corps humain.


Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Jeu 19 Avr - 11:14


La, il se passait totalement l'inverse de ce qu'il voulait. Au lieu de se barrer et l'oublier, Wilh a voulut, a son tour maintenant, jouer au héros. Enfin, si on peut dire que Shawn a agit en tant que tel. Ce qui n'est pas vraiment le cas selon lui. Il a agit selon une pulsion ; une envie égoïste de casser la gueule à autrui sans se soucier des conséquences. Et le voilà, maîtrisé contre le mur, alors que Wilh devenait comme une folle, tabassant un premier gars puis utilisant son pouvoir sur le deuxième...Heureusement que Shawn était encore retenu par le troisième mec. Sinon, il en aurait collé une à Wilh. Il sait que son pouvoir la fatigue, du moins en théorie. Elle lui avait dit, elle l'avait testé. Le premier est en vrai celui qui a eut le plus de chance. Mieux vaut se prendre des coups physiques que cette espèce de connerie de pouvoir. Ça pouvait te tourner la tête. Littéralement. Pour l'avoir essayé, il sait que.

Il ne pensait pas Wilh comme ça, de plus. Tout en surabusant de son pouvoir sur un des gars, elle disait des choses...Bizarres. Comme juste avant, ils étaient tous les deux l'attraction principale, malgré le fait que le film continuait toujours sur la toile de la salle. En tout cas, tant qu'il sera avec elle, il risquera rien. Visiblement, faut pas toucher Shawn devant elle. Il se sentirait presque con de pas avoir essayé de résister, mais il a passé sa journée à se battre et se faire emmerder, tout ce qu'il veut maintenant, c'est que cela se termine. Qu'il passe le reste de sa soirée tranquille, comme c'était, en vrai, prévu depuis le départ. Alors qu'il croyait bien qu'elle allait se mettre à tabasser le dernier qui le retenait -ce qu'il ne ferait pas, deux gardes de la sécurité arrivèrent. Le premier attrapa directement Wilh façon sac à patates, ce qui le fit rire intérieurement, alors que le deuxième observait le carnage de Wilh et commençait à se rapprocher des deux garçons encore debout. Il a bien du voir l'envie de Shawn d'arrêter de lutter. Alors qu'il les séparait, l'autre vigile sortait la jeune fille, qui se débattait énormément pour qu'on la lâche. A vrai dire, c'est plutôt à elle de l'éviter, et non le contraire. C'est surtout à lui que ce genre de conneries arrivent. On verra ça après. En tout cas, une fois séparés, le vigile les mit côte à côte. Il s'attendait peut-être que Shawn finisse le travail, ce pourquoi il le quittait pas du regard.


'' Toi, la. Bien qu'il fixait Shawn, il montrait l'autre ado du doigt. Je te conseille de ramasser tes potes, et de sortir. Je vous prie de ne plus vous repointer ici. ''

En faisant rapidement oui de la tête, il se mit à tenter vainement de réveiller ses amis, aidé par les autres pouffes. Ça lui rappelait une scène qui venait de se passer, le coup du ''ramasse tes potes''. Le vigile s'approcha de lui, l'empoigna par le col arrière de son t-shirt et le fit sortir, il tomba nez à nez avec Wilh et l'autre gorille. L'ambiance était plutôt tendue. Elle faisait presque semblant de regarder ailleurs. Ça se comprends. Enfin, ailleurs, elle le regardait pas dans ses yeux quoi. Elle regardait l'autre vigile de la sécurité, celui qui tenait Shawn fortement par le t-shirt, si bien que ce dernier était tellement relevé qu'on pouvait voir une partie de son dos et son ventre. On aurait dit un gosse qu'on venait de gronder. A vrai dire, il n'en avait rien à faire. Son regard fureta du côté du vigile à côté de lui. Il regardait Wilh et souriait légèrement. Il leva un sourcil perplexe, il n'y avait pas de raisons après tout. C'était plus ou moins elle la responsable...

'' Ne vous en faites pas, mademoiselle. Cet importun ne vous ennuiera plus. ''

Ah, oui, maintenant il comprenait...A la base, les vigiles étaient principalement venus pour Shawn, il n'avaient sans doutes pas vu ce que Wilh a fait, bien que ce soit plutôt flagrant, puisqu'ils l'avait emportée elle aussi. En même temps, il ne doivent pas être les gens les plus intelligents, sans pour autant être les plus cons. Non, non, eux étaient encore derrière, dans la salle obscure, ou un certain brouhaha se faisait encore entendre.

'' Ahah, vous mélangez tout. C'est d'un comique. ''

Il tira d'un coup sur son col, comme pour lui dire de sa la fermer, lui demandant de pas se foutre de lui. Il marmonna que c'était trop tentant. Shawn croise rapidement le regard de Wilh. Elle venait de faire un truc digne de la plus grande des folles. D'un signe rapide de tête, il lui fit comprendre que NON, cette fois, elle n'interviendrait pas. Et plus jamais d'ailleurs. L'homme le lâcha, et le poussa légèrement en avant, ce qui eut pour effet de le déstabiliser légèrement.

'' Inutile de te dire que tu n'es plus accepté ici. Ça coule de source. J'veux plus te voir. ''

'' Ce sera avec plaisir... ''

Il marcha en direction de Wilh et du vigile. Bien obligé, pour sortir. D'un pas lent, mais plutôt décidé. Il en avait plus que marre ; voulait juste se reposer, dormir. Il regarda l'heure, il n'était pas si tard. A peine 22H. Pour lui, c'était tout de même assez tôt. Le soirée vient juste de commencer. Dommage, elle allait se finir. Il passa à côté de Wilh sans rien dire, continuant lentement son chemin. Il entendait tout de même la voix perçante de Wilh, au loin. Elle devait encore s'engueuler avec quelqu'un. Tout ça serait bientôt finit. Il sortit du bâtiment, il faisait plutôt froid dehors à cette heure. Il ne savait pas ce qu'il attendait, planté dehors. Juste trouver un endroit ou aller, sans doutes. Il se doutait que de toutes façons, elle ne le laisserais pas partir, en tout cas, pas si facilement.

Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Jeu 19 Avr - 12:19


Wilhelmina était assez remontée. Elle avait travaillé si dur tout le long de sa vie à Nakunaru pour contrôler et dominer son don. Elle avait tout donné, elle avait tout fait pour arriver à ce résultat. Elle avait souvent adopté l'image de la parfaite petite élève modèle pour permettre une réussite optimale. Elle avait mis toutes les chances de son côté, se refermant à toute relation sociale ou autre. Sa vie ne se résumait plus qu'à étudier, observer, écouter. Elle avait tout mis en œuvre pour que tout soit sous contrôle. Et elle y était arrivée. Elle n'avait jamais défailli, elle a toujours su gérer les situations qui se présentaient à elle. Elle s'était créée une réputation qui faisait que personne ne s'approchait d'elle, personne ne tentait de la comprendre, de l'impressionner ou de l'effrayer. Elle était une brillante élève, une fine manipulatrice et une joueuse hors paire. Elle savait user de son hypocrisie permanente, elle savait dominer son instabilité, mettre de côté ses émotions et oublier son passé. Les rares fois où elle s'accordait une pensée sur sa vie d'avant, sur celle qui osait porter le statu de « sœur » ou son défunt frère, elle était seule chez elle, à l'abri de tous les regards. La discrétion était son arme. Elle agissait en silence, évitant au maximum de se faire remarquer. Elle avait exploité toutes les données et tous les événements qu'on lui proposait volontairement ou non pour permettre une emprise totale sur tout ce qui se passait de près ou de loin en rapport avec elle. Jusque là, elle avait parfaitement réussi. Elle avait eu quelques couac par ci ou par là, rencontrant quelques légères difficultés. Mais elle avait toujours réussi à remonter la pente et à faire abstractions de tout ça pour se concentrer sur son objectif : Sortir de cette foutue prison, retrouver son père et mener une vie normale. Elle avait récemment compris qu'il y avait quasiment aucune chance de sortir d'ici, car les hauts placés de ce lieu jugeaient que toutes les personnes présentes à Nakunaru étaient heureuses et ne voulaient pas en sortir. Mais la rouquine avait son mot à dire et avait décrété qu'elle redoublerait d'effort pour prouver à ces gens qu'elle n'avait aucunement le besoin de rester enfermer ici pour vivre. Qu'elle savait mener son existence d'une main de fer et qu'elle pouvait aisément retourner vivre parmi les normaux sans causer le moindre soucis.

Puis il y a eu Shawn. Il sortait de nulle part. Il avait une réputation particulière, oscillant entre le taré qui méritait d'aller en asile, et le mec trop dangereux à ne jamais approcher. Malgré tout Wilhelmina avait décidé qu'elle en avait que faire des notoriétés et des on-dits qui trainaient partout. Elle était assez grande pour se faire sa propre opinion toute seule. C'est peut être là que tout avait merdé au fond. Elle aurait du suivre la logique qu'elle avait l'habitude d'écouter, elle n'aurait pas du écouter son instinct. A chaque fois qu'elle l'écoutait, ça la foutait dans de beaux draps. Et aujourd'hui plus qu'un autre jour. Jamais de toute sa vie elle n'avait autant attiré les regards. Jamais de toute son existence elle ne s'était sentie plus vivante qu'aujourd'hui. Jamais de tout son dur labeur elle ne sera jamais autant enfoncé dans l'échec. Au début, utiliser son pouvoir l'avait atrocement épuisé, surement par manque d'utilisation. Généralement, elle refusait de l'utiliser, jugeant ce truc totalement inutile. De ce fait, l'utiliser en grande quantité d'un coup la vida Mais elle a toujours eu de la ressource et s'en était remise plutôt rapidement. Malheureusement, elle avait déjà signer son arrêt de mort à partir là. Elle avait gouté de trop près à l'adrénaline que procurait l'abus de son pouvoir, le plaisir malsain de sentir quelqu'un souffrir par notre faute. Elle avait revu la fois où elle avait fait subir ça à sa sœur, elle avait ressenti son sang battre de désir morbide dans ses veines. Tous les efforts pour se contrôler avaient été éliminer à partir de ce moment. Elle était redevenue l'enfant trop puissante qui jouait avec son pouvoir pour montrer qui était le plus fort. S'en était pathétique jusqu'au bout. Mais à cet instant, quand elle se sentait pénétrer dans l'esprit de cet illustre inconnu, elle éprouvait un délice exquis à lire en lui tout ce qu'il avait de plus enfoui. Dans sa quête de la puissance, Wilhelmina était allée au bout de ses espérances. Dans celui de la domination de soi, elle avait touché le fond à ce moment.

Wilhelmina n'écoutait plus ce qui se passait. Elle voyait les vigiles parler, elle voyait Shawn lui lancer quelques regards. Peut être était – ce du mépris, peut être était – ce autre chose, mais elle n'en avait que faire. Si elle ne l'avait pas rencontré, rien de tout cela ne serait arrivé. Si elle avait été plus forte et intelligente, elle l'aurait repoussé dès le début et serait retourné dans son anonymat totale. Au lieu de ça, elle allait surement finir interdit de séjour au cinéma – bon, elle s'en foutait un peu du fait qu'elle préférait de loin battre les records sur Mario Kart plutôt que d'aller voir le dernier film industriel pondu par Hollywood – et son dossier serait rempli d'une étrange note rouge la privant de la seule chose qu'elle voulait : Sa liberté. Au lieu de ça, elle avait gagné le droit de rester ici pour toujours. Elle n'avait plus eu aucune nouvelle de son père ni de personne du monde extérieur, et n'en aurait plus jamais. La rouquine venait seulement de comprendre qu'elle était condamnée. A partir du moment où elle a compris qu'elle avait un don, elle était devenue aliénée au yeux de la société. Elle ne pouvait plus faire marche arrière. C'était trop tard. Et ce pour toujours. Là tout de suite, elle aurait eu envie de chialer. Pas de tristesse. Ses larmes auraient plus eu un goût amer et haineux qu'autre chose. Elle ne bougea, s'empêchant de faire quoique ce soit. Shawn venait de passer à côté d'elle. Pas un seul mouvement de la tête, pas un seul regard. Il se contenta de traverser la pièce, sans rien faire. Il devait partir. Sa tâche pour pourrir la vie de la rouquine était terminée. Le jeu était fini. Elle avait perdu. Un des vigiles la fixait avec un air moquer. Lisait – il la rancœur dans son regard ? Que croyait – il ? Que la minette face à lui venait de perdre son amoureux ? Les adultes sont tellement plats. Elle n'avait pas perdu quelqu'un. Elle avait perdu la foi. Et c'était surement la pire chose qu'on pouvait ressentir. Le second homme lui demanda de partir et autre chose qu'elle n'entendit pas. Elle se contenta de lui aboyer au visage quelque chose dont elle se souvenait même pas.

Wilhelmina fit volte face s'apprêta à sortir du cinéma. Ce lieu serait à jamais représentatif de l'échec face auquel elle fut contrôlée. Elle n'était pas fatiguée d'avoir user de sa malédiction. Elle était usée d'avoir eu un jour la croyance d'être affranchie de ce lieu. Actuellement, elle se sentait comme esclave. On lui faisait faire ce qu'on voulait. Ce n'était qu'un pion parmi tant d'autre après tout. On ne l'aurait jamais laissé sortir. Plus elle marchait, plus elle voyait la silhouette de Shawn se dessiner en face d'elle. Il attendait. Quoi au juste ? La rouquine se serait bien arrêté pour lui demander, mais elle le jugeait coupable de tout ce qu'il lui arrivait. Si elle ne l'avait pas rencontré, elle aurait eu de l'espoir. Elle le frôla sans s'arrêter, comme s'il n'était qu'un obstacle à sa course. Elle n'accéléra ni ne diminua sa vitesse. Elle mis sa main dans sa poche, et elle le sentit. L'objet qu'elle avait emprunté à l'un des demeurés de tout à l'heure. Un porte feuille. Elle le sorti, s'arrêtant un instant, et remarquant la présence de plusieurs pièces et billets. Elle tourna les talons sans réfléchir, et s'approcha de Shawn. Elle lui balança l'objet sous les yeux. Elle l'avait surement mis dans de beaux draps aussi. Elle s'en foutait. Mais elle ne voulait pas garder ce truc non plus. Autant le refourguer à quelqu'un.

« Tiens. En compensation. »

A peine eu t-elle prononcé ses mots qu'elle remarqua que depuis qu'elle le connaissait, elle n'avait que très peu utiliser son masque d'hypocrisie. Encore une fois, elle avait laissé parler ses sentiments, ses yeux marquant très clairement le sarcasme avec lequel elle avait parlé. Petit à petit, son visage pris celui de l'enfant qu'elle feignait depuis le début d'être. Un sourire innocent se dessina sur ses lèvres, aussi faux que le regard infantile qu'elle avait.

« Merci pour cette soirée. C'était sympa ! »

Sa voix était enjouée, trahissant un amusement profondément factice. Elle maitrisait tout à fait ce rôle de gamine naïve. Mais elle savait que Shawn ne s'y méprendrait pas. Elle savait pertinemment qu'il ne tomberait pas dans le piège. Mais elle s'en foutait. Elle fit un demi tour sur elle même, tournant de nouveau le dos à Shawn, et repris sa route le plus naturellement du monde. Adieu Shawn White. Elle aurait aimé qu'il la retienne, mais c'était vain. Ils s'étaient surement portés la poisse mutuellement. Ils n'auraient surement pas du se rencontrer.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: Un film et du pop corn. { PV - Shawn   Aujourd'hui à 2:06




Revenir en haut Aller en bas
 

Un film et du pop corn. { PV - Shawn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye... :: RPs
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit