www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Mar 9 Aoû - 18:29


..




« Oh, mais moi je suis le centre du monde, puis j'adore embêter les gamins...
Les piques sont les meilleurs. O/
« Vrr Vrr » Ca, c’est le bruit d’un portable qui sonne mis en vibreur. Shin avait beau l’entendre, il faisait comme s’il n’entendait rien, il n’était pas d’humeur à répondre à l’appel, c’était bien trop tôt pour téléphoner… Dix heures, c’est vraiment trop tôt. « Blam » ou quelque chose de la sorte, c’est le bruit d’un portable qui tombe par terre, parce que son utilisateur trop inattentif l’avait mit sur le rebord de sa table, et était trop faignant pour répondre à l’appel ou du moins raccrocher pour qu’il arrête de vibrer. C’est donc avec un geste lent et sans trop regarder ce qu’il faisait, que l’jeune Ogawa ramassa son portable, les yeux encore fermés. Il marmonna quelque chose d’incompréhensible, et regarda si son portable n’a pas trop souffert de sa chute, avant de le jeter sur son lit, n’ayant rien à faire de l’appel qu’il venait de recevoir. Lui, tout ce qu’il voulait, c’était encore de dormir. On était Samedi quoi, il pouvait enfin faire la grasse matinée, pas de cours, pas de travail, rien, la belle vie. Mais non, comme par pur hasard, fallait que quelqu’un l’appelle, pour lui casser sa belle matinée… 10 heures du matin, c’était bien trop tôt…

C’est avec une lenteur comparable à celle d’une limace que Shin se leva, prit sa douche, et s’habilla à l’arrache avec les premiers vêtements qui lui tombèrent sous la main. Il ne fit pas très attention à sa tenue, puis il s’en souciait pas trop quoi. Les filles, elles, elles ont une tonne de vêtements dans leur placard, puis même si elles n’avaient que 3 bout d’chiffons, elles passeraient quand même trois heures devant. ‘‘Ce rose, il est bien trop rose pour aller avec ce Jean noir, et ce blanc… Bah il est bien trop blanc…’’ Enfin bref, de quoi passer 3 heures devant 3 bout d’chiffons quoi. Lui il s’en fichait. Il prit le premier Jean qui lui était tombé sous la main, puis un haut noir, accompagné d’une veste noire, puis c’est tout. Il était habillé de couleurs sombres, puis il était tout content, ce n’est pas d’être entièrement habillé de sombre qui allait ruiner sa journée, c’est plutôt cet appel à la con qui avait déjà commencé par la ruiner. M’enfin, bref, passons. ~

Sans même penser à prendre son petit déjeuner, Shin partit de l’académie, visiter un peu la ville. Où il allait ? Bah ça, il n’en savait rien, il n’était pas assez réveillé pour le savoir, de toutes manières, comme tous les samedis ou presque, il n’allait pas avoir grand-chose à faire à part glander surement. De plus, là, il n’avait pas réellement envie de faire grand-chose… Même s’arrêter dans une boulangerie pour manger, il en avait la flemme. C’est donc sans trop se soucier d’où il allait qu’il se dirigea vers l’endroit où ses pieds le menaient. Enfin si, il savait tout de même où il allait, il avait une toute petite idée en tête. Mais il savait aussi qu’aller là-bas allait l’obliger à passer par les rues marchandes, qui doivent être surement horriblement remplies, non pire. Le Samedi matin, c’est le marché, là-bas. Le Samedi matin, c’est l’enfer, là-bas.
« Pas cher, pas cher, chez moi c’est pas cher, venez acheter des fruits légumes, et toussa, car chez moi, c’est pas cher » doit surement être l’une des choses qu’on doit entendre là-bas, à travers le brouhaha de la foule de gens qui s’y promenaient. Tout n’était pas cher là-bas comme par hasard. Oui, oui tout était réellement moins cher là-bas, on économise un centime en tout, si on fait nos achats là-bas et non dans une boutique… Jore, comment c’est excitant, d’économiser un centime. M’enfin bref, c’est avec un peu de mal, que Shin traversa la foule de gens, mais il y parvint.

Une fois arrivé au parc, il ne savait pas trop quoi faire. Il était venu là, sur un simple coup de tête. « Si je vais au parc, je trouverais bien quoi faire, j’aurais deux solutions : embêter deux ou trois gamins, ou alors… Ou alors juste dormir dans un coin à l’ombre, sous un arbre, c’too. » Bon, parce qu’il ne faut pas oublier de préciser qu’il ne fait pas réellement froid dehors, plutôt chaud même… D’ailleurs, c’était l’une des raisons pour lesquelles, il y avait du monde, dans le parc, parce qu’il y faisait bon, parce qu’il y avait du soleil, et parce qu’il fallait en profiter. ~ Ah, mais quels idiots, comment peut on profiter du soleil… ? Shin, ne pourra jamais les comprendre. Pendant qu’il observait les gens présents dans le parc rapidement, une balle vint toucher son pied. Il regarda la balle, puis le gamin au regard mignon et plein d’espoir qui le regardait, pour qu’il lui renvoie sa baballe. Shin le regarda à son tour, puis la balle, puis encore une fois le gamin. Il avait deux possibilités, ou commencer son occupation maintenant, donc torturer ce pauvre gosse en envoyant la balle à perpette, ou la lui rendre avec un énorme sourire.

« Peux-tu me renvoyer ma balle ? » qu’il dit le gosse à Shin. Pas de s’il te plait, pas de vouvoiement de politesse, ce qui déplut à Shin, lui, voulait qu’on le respecte comme il se doit. Un énorme sourire se dessina sur ses lèvres, et après avoir regardé une dernière fois la balle, il shoota dedans, sans même faire attention à sa trajectoire. Ah, elle est partie loin… Ah, elle est partie dans les orties. Bah tant pis, au pire, ça gratte juste un peu, c’est tout. Au moins, ça lui apprendra à ne pas être poli avec les grands. Puis bon, en fait, il n’était pas d’humeur à torturer les gamins, celui là, l’a déjà lassé de cette occupation pour ce matin. Lorsqu’il se retourna, pour se diriger vers un arbre non loin, il percuta quelqu’un.
    « - AH, euh déso…
Non, mais là, il allait s’excuser. Mais avant qu’il ne finisse, il comprit qu’il allait faire une grave erreur. Après tout, ce n’était pas à lui de s’excuser, la personne n’avait qu’à pas être là, hein. Lui, centre du monde ? Oh, juste un peu. Alors comme un gosse, il gonfla les joues, et fit mine de s’enerver, ne serait-ce qu’un peu.
    « - Pis, quelle idée, hein, de se mettre ici, en plein passage, hein…
Et c’est lui qui disait ça… N’oublions pas, qu’au milieu du passage, comme il dit, il y est resté une bonne dizaine de minutes sans bouger. Puis, en même temps, c’est un peu normal, pour une personne d’être au milieu du passage, non ? Cette pauvre personne devait simplement marcher, ou un truc du genre. C’était un peu bêbête de lui crier dessus comme ça. Et Shin s’en rendit compte. C’est pour ça qu’il bredouilla quelques paroles incompréhensibles, juste après que l’information ait atteint sa pauvre petite cervelle.
    « - Euh, ouais, m’enfin euh…
Pardon, il ne savait pas trop comment prononcer ce mot, ça fait trop mal de le dire. Non, mais surtout qu’en fait, c’est l’autre qui devait faire un peu plus attention. Oh et puis merde hein, percuter quelqu’un ça, arrive, pourquoi chercher à qui la faute ? Ca ne sera surtout pas la sienne, de toutes manières. Oh non, ça jamais. »




Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net

Pique

■ Fiche : My Cutie ♥️
■ Statut : Habitant - Travaille à la salle de karaoke
■ Messages : 144
■ MPV : 232
■ Age : 26
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Mimétisme
■ Avatar : Blanche Neige - Dictatorial Grimmoire

&.More
■ Age du personnage: 23ans (né le 03/02/1988)
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Lun 15 Aoû - 7:16


Staying up at night, prowling around
When morning hits, you better run away
Just dont make a sound

■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
Shin • Atsuo


    Un zombi, voilà l'état dans lequel se trouve actuellement Atsuo. Remarquez, c'est normal quand on vient de passer trois nuits blanches, quand on a pas fermé l'oeil depuis quatre jours. Pourtant, jusqu'à ce matin, tout allait bien, il était dans une phase "je n'ai pas besoin de sommeil". Mais voilà que sans prévenir son corps réclame le repos, voilà que sans prévenir il entre dans une phase de fatigue, mais bon sang, il vient seulement de passer la nuit, et il n'a pas l'intention de dormir en journée. Il doit tenir au moins un jour de plus, pour ne pas totalement être décalé, pour ne pas se transformer en vampire et vivre la nuit... Bien que ça lui arrive, quand il n'a pas besoin de sommeil comme aujourd'hui.

    Il est encore dans son appartement, et se poste devant la glace, affligé par son reflet. Comment lui, un des êtres les plus parfaits au monde, et au centre de celui-ci, a pu finir dans cet état ? D'immenses cernes décorent ses yeux, ses longs cheveux sont maladroitement tressés, des mèches rebelles sortant de-ci de-là. Il ne ressemble à rien, même avec son T-shirt noir moulant, un T-shirt au col en V qui laisse apparaître une partie de son torse mordoré, un T-shirt à manches courtes qui souligne ses muscles, certes loin d'être imposant, mais bien dessinés. Un T-shirt qui laisse apparaître une partie de sa tâche de naissance. Non, il ne sait vraiment pas comment un être normalement aussi attirant que lui puisse avoir l'air aussi "repoussant". Il devrait peut-être refaire sa tresse ? Non, il est trop fatigué pour ça, le résultat serai pire. Maquiller ses cernes alors ? Pouah, comme s'il avait ce genre de produits, même Naoko ne se maquille pas, il est naturellement trop beau pour ça. Tant pis, il resterait comme ça aujourd'hui.

    Heureusement, c'est un de ses jours de congé, il n'aurait pas pu travailler dans cet état. Mais il ne pouvait pas non plus rester chez lui, même s'il n'avait pas envie que les autres puissent le voir dans cet état, lui qui a normalement la classe d'un top-model. Enfin, c'est ce qu'il pense, n'oublions pas qu'il est égocentrique. Bref, il finit par claquer la porte de son appartement, baillant un bon coup, puis les mains dans les poches de son bluejean, il se met à marcher, au hasard. Même s'il sait qu'aujourd'hui il évitera la ville. Une jour de marché, elle est trop bruyante...

    Instinctivement, ses pas le mènent jusqu'au parc, lentement, très lentement, sa fatigue le rendant aussi énergique qu'un paresseux. Il s'arrête à l'entrée et lève la tête. Finalement, il y a du monde au parc, aussi, ce n'était peut-être pas la plus brillante de ses idées... Tant pis, il avait la flemme de faire demi-tour, il se contenterai de ça. Il reprend sa marche, d'un pas un peu plus soutenu. Le soleil commence à le réveiller un peu. Même s'il sait qu'il aura du mal à passer la journée. Il finit par se stopper après quelques minutes, parce qu'un garçon se trouve à quelques pas devant lui, bloquant sa trajectoire. Non, il ne peut pas en changer, il est Atsuo, il est le centre du monde, c'est aux autres de lui faire de la place. Alors il regarde le jeune adolescent tout de sombre vêtu renvoyer sa balle à un gamin, dans les orties. Et il sourit, parce qu'il aurait sûrement fait la même chose avec un grand sourire. Mais pas le temps de réaliser qu'il se retourne qu'ils entrent en collision. Et Atsuo est fatigué, il a du mal à s'en rendre compte, les temps que tout monte à son cerveau, l'adolescent se met à parler. Tout est encore confus dans son esprit, mais il finit par tout assimiler, par comprendre. Il hausse les épaules.


« Ni toi ni moi ne voulons nous excuser, on en reste là et puis c'est tout... »

    Oui, il le tutoie, après tout il est plus vieux alors il a le droit. Puis il est Atsuo, il n'a pas à se justifier, un point c'est tout. Il fixe le garçon, examine son visage, et petit à petit, il fronce les sourcils, ses yeux sont fatigués, il a du mal à voir jusqu'à ce que son propre visage soit à un douzaine de centimètres du sien. Il pose son index sur son nez, s'éloigne et sourie.


« T'as le teint vraiment pâle, comme une jolie poupée~ »

    Non non, il n'a pas peur d'énerver ce garçon. De toute manière il est son jouet, alors Atsuo fait ce qu'il veut avec. Et puis, c'est affectif, il l'aime cet adolescent, comme la plupart des gens. Non, il joue juste un peu, puis il est surtout très fatigué, donc ses neurones fonctionnent au ralenti. Mais il reste lui même, la preuve c'est qu'il s'est tenu aussi prêt de lui, puisque n'oublions pas qu'Atsuo adore le contact physique...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Sam 3 Sep - 17:27


Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
..
« “Build it up with silver and gold, Silver and gold, silver and gold, Build it up with silver and gold, My fair lady…” Qu’en or et argent! Ah, non, les poupées c’est pour les filles, non merci pour le rôle de Ken…





Bwah.
Shin fixa la personne en face de lui, attendant une réponse. Il en profitait comme à son habitude d’examiner rapidement son interlocuteur. Ah euh, tiens, euh… Mais c’est quoi ça ? Une tenue très mal soignée, mais qui oserait sortir dans un état pareil… Shin, peut-être, car il s’en fou de l’avis des autres, et se trouverait même sexy avec des cernes. Puis, de toutes manières, les cheveux courts, c’est le bien, pas forcément besoin de les brosses tout le temps. Mais là, quoi… Il voit le monsieur devant lui, il le regarde. Il le voit, il voit qu’il a des cheveux de partout, et de longs cheveux… Nah mais, il essaye de jouer à quoi ? A Raiponce peut-être ? Bah c’est raté, les princesses charmantes ne sauvent pas les princes, elles n’existent pas, tout simplement. Alors pas la peine de jouer à Raiponce, sauf si bien sûr, on est en adoration devant elle, chacun ses goûts, hein. Puis Raiponce, elle est blonde, d’abord. Enfin, celle des contes qu’il connaît du moins. Puis elle brosse ses cheveux elle. Donc, il resta planté là, à l’observer sans dire un mot, attendant une remarque du fameux inconnu. Qui devrait n’empêche plaire aux filles, s’il était plus soigné, il faut tout de même le dire.
    « Ni toi ni moi ne voulons nous excuser, on en reste là et puis c'est tout... »
Ah, ça… C’est une bonne personne ! On ne reste pas trop longtemps sur le sujet, et on se sent compris. Avec ce genre de personnes, pas besoin d’essayer d’avoir le dernier mot, et de trouver toutes les raisons possibles pour prouver pourquoi ce n’est pas lui qui devrait dire ce pardon, dont il ne fait usage que très rarement. Par contre, ils ne se connaissent pas, alors la marque de politesse, Shin aurait bien voulut l’avoir, hein. Mais non, les adultes, pour la plus part tutoient les plus jeunes, parce qu’ils sont plus jeunes, et qu’ils ne doivent aucun respect aux jeunes, justement. Alors qu’avec les jeunes, c’est tout le contraire. Ils doivent le respect aux vieux, et se doivent respect entre eux aussi par fois, et blablabla. Mais Shin, c’est le centre du monde, tout le monde lui doit respect, chose qu’il voudrait bien faire remarquer à l’inconnu. Cet inconnu qui venait tout juste de s’approcher trop près de son visage, beaucoup trop près. Shin n’eut même pas eut le temps de dire ce qu’il pensait, tellement qu’il était concentré sur ses gestes, et qu’il pensa à déjà tout autre chose, lorsqu’il voulut dire la première. Maintenant, il avait oublié cette histoire de politesse, maintenant, c’était une histoire de s’approcher de trop près de lui. Les inconnus ne FONT PAS CA. Non mais oh, et puis quoi encore. Le gamin fronça les sourcils, et continua de l’observer, d’examiner un peu son visage son rien dire. Puis, le visage de l’autre s’éloigne, un sourire apparaît sur celui-ci, et l’index de l’inconnu se retrouve sur le nez de Shin, comme si de rien n’était. Bah, il n’avait rien à faire là.
    « T'as le teint vraiment pâle, comme une jolie poupée~ »
D-de quoi ? U-une poupée … ? Mais c’est des paroles dignes d’un pedobear prêt à kidnapper une jeune fille innocente, ça. Ou du moins, ce n’est pas des paroles qu’on dirait à un garçon. Ou du moins, pas à Shin. La seule chose qui peut être comparée à une poupée sur cette terre, c’est une fille pour lui. Et encore, peut-être un ou deux garçons, ça reste à voir. Car comparer un garçon à une poupée, c’est le comparer à Ken, et Ken, il est moche, alors que Shin, il est beau. C’est différent, vous comprenez ? Shin, c’est le centre du monde, Shin, c’est le meilleur, c’est le plus beau aussi, alors c’est inacceptable qu’on lui manque non seulement de respect mais aussi qu’on le traite de fillette, ou d’une espèce de poupée toute moche, bonne à jeter à la poubelle. C’est rapidement, d’un simple geste de la main que Shin se débarrassa de l’index posé sur son nez, et qu’il gonfla les joues comme un gamin. Non mais oh, il va falloir s’expliquer là.
    « - Non mais, d’abord, j’te connais pas, alors j’aimerais bien un minimum de politesse…
Oui, oui, dites ce que je fais, et ne faites pas ce que je fais. Shin, c’est le meilleur exemple pour ça, il n’y a pas mieux, je vous le jure. Surtout, lui, il peut manquer de respect, même aux plus grands, car il s’enfiche des vieux. Mais à lui, on doit le respect. Puis, jamais il ne changera, ni avec des serments à deux balles, ni même en l’enfermant dans la salle de bain dans le noir avec du dora l’exploratrice pendant des heures.
    « -… Puis, les poupées, c’est pour les filles. Tu m’as bien regardé ? J’ai pas de poitrine, moi. J’ai pas les cheveux longs, moi. Les compliments comme ça, il faut les adresser aux filles, si tu as envie de draguer. ~
En prononçant ça, il se montra de la tête aux pieds, et commença à montrer les parties du corps des quelles il parlait sur le sien. Shin peut être par moments assez démonstratif, il tient ça de son père il paraît, mais on s’en fiche un peu. Puis bon, on peut voir que le gamin oubliait parfois des choses, emporté par la colère, ou un autre sentiment assez fort. Lorsqu’il réfléchit trop vite avant de parler, il peut vraiment en sortir des bêtises. Mais bon, ce n’est pas à lui qu’on va demander de tourner la langue 7 fois dans sa bouche avant de parler. Il ne prendra jamais le temps de réfléchir avant de dire une connerie. Enfin si, ça lui arrive des fois. Enfin bref. Puis, les joues encore gonflées, il dit :
    « -Sauf si, bien sur, tu n’es pas encore réveillé, dans ce cas, je te comprendrais. Il est encore tôt, haha…
Il poussa son petit ricanement habituel. Oui, il était bientôt onze heures, mais pour un samedi matin, c’est tôt. Il resta tout de même les joues gonflées. Il finit par finir sa phrase :
    «- Enfin, ce n’est pas une excuse pour me comparer à des choses de filles, hein. Quoi que, je serais peut-être beau en tenu de fille… Ah, mais je suis toujours beau.
Toujours bavard aussi. Très bavard même, et en plus, pour ne pas dire grand-chose d’intelligent. Il soulait surement son interlocuteur, ou peut-être qu’il le faisait rire, chacun avait une réaction différente par rapport au comportement pas très sérieux de Shin. Mais bon, il peut tout de même être sérieux par moments, n’allez pas croire le contraire. En attendant sa petite réponse, il regardait le parc, ne dégonflait surtout pas ses joues, essayant de se donner l’air le plus boudeur au monde qu’il pouvait, -à la manière de gamin, bien sur –, tout en sortant une sucette à l’aveuglette de sa poche et en enlevant l’emballage, et en la foutant dans sa bouche.






Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net

Pique

■ Fiche : My Cutie ♥️
■ Statut : Habitant - Travaille à la salle de karaoke
■ Messages : 144
■ MPV : 232
■ Age : 26
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Mimétisme
■ Avatar : Blanche Neige - Dictatorial Grimmoire

&.More
■ Age du personnage: 23ans (né le 03/02/1988)
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Mar 13 Sep - 8:34


■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
Shin • Atsuo


    Ses yeux fixent son doigt, posé sur le nez de l'adolescent, et remontent doucement le long de son visage, pour s'arrêter sur ses yeux, qui semblent mécontents. Ce qui n'étonnera personne, en faite, qui aime être traité ainsi par un inconnu ? Mais ce n'est pas comme si Atsuo allait s'en rendre compte, puisqu'il ne voit que lui, son propre intérêt... C'est pour ça qu'il est surpris quand l'adolescent se débarrasse de son doigt, même s'il ne laisse pas sa surprise paraître. Comment ce garçon peut-il ainsi stopper un contact physique avec une personne aussi magnifique que lui ? Bon, d'accord, il a une apparence très débraillée, mais ça a un certains charme, ça peut faire sexy...

    Il le fixe sans un mot, alors qu'il se met à parler. Sauf qu'Atsuo est fatigué, il a du mal à entendre et assimiler ce qu'il dit, et donc même s'il n'est pas dénué d'intelligence et de bon sens, il a présentement un air qu'on ne voit pas souvent sur son visage si sûr de lui. Non, là il a complètement l'air dépassé par ce que lui dit le garçon. Ce qui en fait n'est pas si faux, mais pas dans ce sens... Il parle de politesse alors qu'il n'en fait pas preuve, et malheureusement sur ce point là les deux bruns sont identiques, et Atsuo ne fera preuve de cette politesse envers personne, encore moins quand on ne l'est pas avec lui... Mais bon, il l'aime quand même cet adolescent, tout comme il aime les autres... En plus l'a l'air intéressant, mais il est actuellement trop fatigué pour lui trouver une occupation de jouet, seulement il y a une chose qu'il n'a pas manqué, ce sont ses joues gonflées, qui déclenchent en lui une envie irrépressible, quoique tout le monde à ce genre d'envie quand il voit des joues gonflées... Avec un sourire, il pose les paumes de ses mains sur les joues du garçon et appuie pour faire sortir toute l'air. Il est peut-être encore plus gamin qu'un adolescent de 16ans...


«... Puis, les poupées, c’est pour les filles. Tu m’as bien regardé ? J’ai pas de poitrine, moi. J’ai pas les cheveux longs, moi. Les compliments comme ça, il faut les adresser aux filles, si tu as envie de draguer. ~

    Incompréhension totale, Atsuo pensait pourtant lui faire un compliment. Il suit ses mouvements des yeux, puis remonte sur son absence de poitrine. En quoi c'était une gène ? Même sans poitrine, il est une femme magnifique, et surtout, ce n'est pas une honte de pouvoir se faire passer pour une femme, au contraire, cela montre qu'on est d'une beauté extraordinaire. Au moins d'après les critères d'Atsuo, en tout cas...

    Puis il finit par se souvenir d'une chose que l'inconnu a dite, il se souvient qu'il a parler de draguer. Alors comme ça il avait l'air d'être en train de draguer ? Pourtant il n'en avait aucunement l'intention. Seulement, même avec l'esprit embrumé, même fatigué comme il l'est, cela fait naître une idée dans son esprit. Et ni une ni deux, il passe derrière l'adolescent et l'attrape par derrière, pour le prendre gentiment dans ses bras, posant sa tête à côté de la sienne.


« Mais c'est toi que je veut draguer, pas une fille~ »

    Rapidement, il lâche le garçon et fait un pas en arrière, avant de se placer, une fois de plus, face à lui. Son sourire est toujours là, il ne l'a pas lâché


« J'plaisante, bien sûr... Et vu que tu me tutoies, je te tutoies aussi~ De toute façon je fais ce que je veux... »

    Il regarde aux alentours et voit un arbre tout proche, entouré d'un parterre de pelouse. Et le sommeil se fait de nouveau sentir. Mais il ne veut pas laisser s'enfuir cet adolescent si intéressant, alors il attrape sa main et l'entraîne de force jusqu'à l'arbre, contre lequel il s'adosse, les yeux rivés sur l'adolescent.


« Et oui, je suis fatigué, j'ai pas dormi depuis trois jours... »

    Il avait dit ça sans aucune autre pensée, après tout il ne ressent aucunement le besoin de se justifier. Mais il l'avait dit quand même, parce que c'est la vérité, et qu'il ne voit pas pourquoi il cacherait ce genre de choses.Malheureusement, sa fatigue est localisée, donc même son propre "secret", il ne voit pas pourquoi il doit le cacher. Aussi quand l'adolescent parle d'avoir l'air beau en fille, il le fixe de haut en bas, scrute sa silhouette dans les moindres détails, sans se sentir gêné le moins du monde.


« T'as une silhouette encore plus fine que la mienne, tu dois passer facilement pour une fille avec une perruque... J'sais pas si tu seras beau, mais moi en tout cas j'suis magnifique, même quand je me fait passer pour une fille~ »

    Il se stoppe quelques secondes, enfin conscient de ce qu'il vient de dire. Il pousse un long soupir alors qu'il porte une de ses mains à son front.


« Et merde... Bon, j'compte sur toi pour pas parler de ça~ »

    Il s'affale contre le tronc, les yeux toujours rivés sur le garçon. Jusqu'à ce qu'il doive luter pour les empêcher de se fermer tout seul. Mais c'est en vain, il n'a pas dormi depuis trop longtemps, et la fatigue est là. S'il ne fait rien, il va vraiment finir par s'endormir...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Jeu 13 Oct - 16:51


Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
..
« Mouais, m'en fait, c'quoi ton nom ?





Bwah.
Shin, il était là, tout content, il mangeait sa sucette à la pomme, et ne s’attendait à absolument à rien d’anormal, ou d’inattendu. Bah, il faut croire qu’il aurait du. M’sieur l’inconnu passa derrière lui, l’attrapa et le prit dans ses bras, puis posa sa tête contre celle du petit Ogawa. SUPRISE ! Il ne s’y attendait vraiment pas, il faillit en faire tomber sa sucette. Puis, ce n’était pas tout, il fallut que l’inconnu y rajoute une petite phrase, comme quoi, ce n’était pas les filles, mais lui qu’il voulait draguer. Shin, n’eut le temps que de pousser un « hein ?! » d’incompréhension, mais l’inconnu le lâcha, et se remit devant lui, comme si de rien n’était.
    « J'plaisante, bien sûr... Et vu que tu me tutoies, je te tutoies aussi~ De toute façon je fais ce que je veux... »

Mais pour qui il se prenait, franchement ? On ne fait pas ça à une personne qu’on vient à peine de rencontrer, et encore, franchement ! Surtout, très drôle la blague, hein… Puis, si Shin le tutoyait, c’est bien parce qu’il l’avait tutoyé depuis le début, l’monsieur, sinon, il ne l’aurait jamais fait. Puis non, il ne fait pas ce qu’il veut si il s’agit de le faire avec ou devant Shin. Sa volonté à lui compte aussi. Il gonfla les joues comme un gamin une seconde fois, prêt à parler, à s’expliquer, à… à… Bah à rien faire en fait. L’inconnu, après avoir vite fait observé les alentours le prit par le bras et sans même demander son avis, l’emmena de force dans un petit coin à l’ombre sous un arbre. Ca ne gêna pas trop Shin, qui commençait à ressentir un peu le soleil, mais, d’un autre côté, ça lui déplut, parce que m’sieur, il faisait ce qu’il voulait, et qu’il n’avait même pas demandé son avis, alors que c’est important, très important… Il resta debout, à côté du jeune homme aux cheveux longs, puis tout en soupirant, croisa les bras, et resta silencieux, et continua de manger sa sucette.

L’inconnu lui avoua qu’il n’avait pas dormi depuis trois jours, qu’il était fatigué… Bah, rien de plus normal, lorsqu’on ne dort pas depuis 3 jours. Lorsque le jeune Ogawa entendit ça, il fut tout de suite très intéressé par l’inconnu. Dans sa petite tête, ne pas dormir 3 jours, c’était si classe… Enfin, un bête aussi… Mais passons. Tenir debout 3 jours… Il fallait trouver quelque chose à faire pendant toute cette longue durée aussi. Ca éveilla un peu la curiosité du jeune homme, qui se posait maintenant pleins de questions. Qu’a-t-il fait pendant trois jours ? Comment il a réussi à tenir ? Pourquoi il a tenu trois jours ?... Bon, il est vrai que dans la moitié des questions qu’il se posait, les ¾ réponses à celles-ci ne le regardaient pas. Il en fallait peu, pour éveiller la curiosité du gamin. Par contre, quant au nom ou l’âge de son interlocuteur, il n’avait même pas pensé au fait qu’il ne savait aucune des informations capitales. Puis pour l’instant, il s’en fichait royalement.
    « T'as une silhouette encore plus fine que la mienne, tu dois passer facilement pour une fille avec une perruque... J'sais pas si tu seras beau, mais moi en tout cas j'suis magnifique, même quand je me fait passer pour une fille~ »

C’est ce que l’inconnu lui dit, après qu’il ait parlé d’être beau ou non en fille. Puis, ‘j’sais pas si tu seras beau’… Bien sûr qu’il le sera, il s’appelle Shin quoi ! L’un des plus beaux, l’un des meilleurs, pour ne pas dire le plus beau et le meilleur… Même en fille, ça ne changera absolument rien à ça. Bon, ça, c’est la première information qui atteignit sa cervelle. La seconde, eut dut mal, il dut se la repasser plusieurs fois en boucle, croyant avoir mal entendu, mais eu juste après une confirmation de son interlocuteur qui venait de se rendre compte qu’il venait de dire un truc qu’il n’aurait visiblement pas du, en lui disant, « Et merde... Bon, j'compte sur toi pour pas parler de ça~ ». Donc en fait, cette personne en face de lui est un gars n’admirait pas Raiponce… C’était un homme qui aimait se… se… travestir ? Shin n’y croyait toujours pas. Ca change tellement des gens « ordinaires » - qui bien sûr, ne le sont pas autant que ça, à Nakunaru -, qu’il croise ou qu’il connaît. Ca éveille encore plus sa curiosité. Des questions comme « Mais comment il fait pour… Pour se faire passer pour une fille ? Supporter les robes… ? Enfin, s’il en met… » C’était peut-être pou ça, les cheveux longs ?

Maintenant, il avait beaucoup de trucs à demander, qu’il allait bien sûr demander sans aucune gêne. Mais, il remarqua que l’inconnu, il commençait à se faire emporter par M’sieur l’sommeil. Mais… Mais ! Il ne pouvait pas dormir en sa présence. SA présence quoi. Il gonfla les joues, une troisième fois. Il fallait croire que c’était une habitue. Il prit une voix boudeuse, et commença à parler, tout en se montrant du doigt, comme s’il était une personne horriblement importante :
    « - Eh ! Je t’interdis de t’endormir en MA présence ! Bien compris ? C’toi qui m’a retenu, donc !

Puis, il finit par s’asseoir par terre dans l’ombre, et dégonfler ses petites joues, tout en enlevant le bâton de sucette de sa bouche, qu’il avait terminé très rapidement. Puis, il réfléchit quelques secondes, ou plutôt fit mine de réfléchir, parce que comme à son habitude, il ne posa pas la question la plus intelligente. Et surtout pas la bonne, non, il ne pensa pas encore à demander le nom à l’inconnu. Il lui demanda sur un ton étonné :
    « - C’est sérieux ? Tu te déguises en femme ? Pourquoi ?

Puis, il réfléchit encore, et rapidement se reprit :
    « - Euh, ouais, ça m’regarde p’t’être pas. Mais c’tellement rare, je crois, de voir des gens qui font ça !

Puis, il se tut quelques minutes, ou secondes. Un temps très court, en fait. Il regarda rapidement au tour de lui, observa les gens, les gamins, ricana doucement car la première chose qu’il put voir, fut un gosse qui fut une chute qui l’amusa beaucoup. Puis, il regarda l’inconnu, dont il tira la manche, en baillant.
    « - Hé, t’seras p’t’être mieux assis ?

Puis, là, tout à coup, un p’tit truc lui vint en tête. Il ne connaissait pas l’identité du m’sieur… Il y pensa enfin. Il le regarda, puis se leva, en s’étirant, comme s’il s’était assit pendant des heures, alors que ça faisait à peine quelques minutes.
    « - Au fait, j’n’connais toujours pas ton nom. Moi, c’est Shin Ogawa, ça serait p’t’être mieux d’connaître l’nom à qui on parle non ?

Il ne s’assit pas une seconde fois, il préféra rester debout pour l’instant, et continua d’observer le monde au tour de lui dans le parc.






Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net

Pique

■ Fiche : My Cutie ♥️
■ Statut : Habitant - Travaille à la salle de karaoke
■ Messages : 144
■ MPV : 232
■ Age : 26
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Mimétisme
■ Avatar : Blanche Neige - Dictatorial Grimmoire

&.More
■ Age du personnage: 23ans (né le 03/02/1988)
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Mer 21 Déc - 10:27


■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
Shin • Atsuo


    Sans qu'il ne le veuille vraiment, ses yeux se ferment, incapables de lutter plus longtemps contre la fatigue et le manque d'activité. Il est sur le point de se laisser bercer par les bras de Morphée quand la voix de l’adolescent le tire de cet état de semi-inconscience. Ses yeux s'ouvrent de nouveau et avec un sourire en coin il pose ses iris ambrée sur le jeune homme. Autoritaire, et loin de se prendre pour n'importe quoi... Un peu comme Atsuo en faite, mais jamais il n'irait comparer une personne banal à sa personne, bien au dessus de tous les autres. Ou pas, en fait, mais laissons-le rêver un peu tout de même...

    Il ne le quitte pas des yeux lorsqu'il vient s'asseoir dans l'herbe, non loin de lui, et une fois de plus se met à le détailler avec un peu trop d'intensité dans le regard. C'est qu'il n'a honte de rien, Atsuo, et si vous ne l'aviez pas compris c'est que vous ne saisissez rien à l'étrange personnage qu'il est. Mais aujourd'hui, avouons qu'il a des circonstances atténuantes en plus. Oui, aujourd'hui il est vraiment crevé, sinon il l'aurait fait chier depuis longtemps, ce jeune homme qu'il aime comme la majorité de la population. Mais il ne faut pas croire qu'un Atsuo fatigué, c'est mieux, car ce qu'il perd en côté chieur, il le récupère sur son côté tactile.


« - C’est sérieux ? Tu te déguises en femme ? Pourquoi ?

    Sans aucune raison, il se traîne jusqu'à l'adolescent, et pose son menton sur son épaule, juste après que ce dernier n'essaie de se rattraper, pour justifier la question plus ou moins personnelle qui viens de sortir de ses lèvres. Et c'est la tête sur son épaule, la voix absente et à moitié endormie, qu'il lui répond l'air de rien.


« Pourquoi ? Mais parce que c'est marrant voyons... Si tu voyais la tête des mecs que je drague et qui découvrent qui je suis réellement~ »

    Il rigole légèrement, en repensant à ses victimes, en oubliant même que cette activité le lasse quand la réaction des pauvres hommes se fait trop récurrente. Beaucoup éprouvent du dégoût en l'apprenant, mais comment osent-ils ? Atsuo est magnifique, Atsuo est parfait, peu importe ses vêtements. Et ce petit, là, il le surprend, parce qu'il a l'air émerveillé par ses étranges activités. Et ce doit bien être la première fois... Bah oui, faut dire que dans la société actuelle, se travestir n'est pas un passe-temps vraiment approuvé... Il étouffe un bâillement puis se redresse, quittant l'épaule de l'adolescent qui n'avait rien demandé. Un adolescent dont il ne connait toujours pas le nom, mais faut avouer que ça lui sort complètement de l'esprit, surtout aussi fatigué... Et puis, il n'a pas à demander son nom, c'est à lui de lui donner de lui même, ce n'est pas à Atsuo de faire "le premier pas"...

    Il se frotte rapidement les yeux. Et si vous trouvez qu'il a du mal à tenir, bah relisez les posts d'avant, il a pas dormi depuis trois jours, alors tout s'explique... Il se cale contre l'arbre quand Shin lui parle de s'asseoir. Et là, son cerveau endormi a du mal. N'est-il pas déjà assis dans l'herbe ? Ses neurones mettent un certain temps à capter qu'assis dans l'herbe, les jambes allongées, il aura plus tendance à somnoler qu'assis sur un banc. Marrant ce petit, à chercher à le garder éveiller alors que quelques instants auparavant il se vexaient des commentaires de notre Atsuo national... Il lève les yeux, le suivant du regard alors qui se lève.


« Bah, je peux aller m'asseoir, si tu trouve un banc libre... C'est qu'il y a du monde »

    Il se relève sans aucun problème, ce qui est étonnant vu son état de fatigue. Puis il avance jusqu'à l'adolescent, presque sautillant, pour le prendre par le bras. Et ne voyez rien d'affectif dans ce geste, il est juste tactile, il aime le contact humain... Puis, enfin, le moment important arrive... Oui, le moment des présentations, qu'ils ont tout deux zappé alors qu'ils parlent depuis pas mal de minutes...


« Et moi c'est Atsuo... 'Fin, Maeda Atsuo si on veut être précis... »

    Il l'entraîne ensuite par le bras pour la seconde fois de la journée, toujours sans demander son avis, à la recherche d'un banc.


« N’empêche qu'il fait chaud aujourd'hui, j'enlèverai bien mon T-shirt... »

    Et pensez bien qu'il le pense, cet exhibitionniste. La pudeur japonaise, il connait pas, à croire qu'il n'a pas été élevé dans ce pays, alors que c'est le cas...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Dim 26 Fév - 9:38


Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
..
Whoua, et alors, c'est comment, la vie d'un gars qui se travestit?





Bwah.
L'incconu pose sa tête sur l'épaule de Shin. Mais, mais, mais, est-ce qu'au moins il lui a demandé s'il pouviat le faire avant? C'est pas comme s'ils étaient de grands amis qui se connaissaient depuis des années. Ou qu'ils étaient amis tout court en fait. Là, c'est à peine s'ils sont des connaissances, alors on demande ! Non mais. Mais pour une fois, Shin préféra ne rien dire, et être gentil, « Il est fatigué. », et Shin est gentil avec les gens fatigués. Enfin quand il le veut, bien sûr. Mais il allait l'être avec lui, car cet inconnu intéressait beaucoup le jeune homme, le fait qu'il se travestisse y était pour beaucoup. Shin trouvait ça marrant. En plus, ça doit être drôle de voir des gens te draguer, parce qu'ils croient que t'es une fille, et qu'en fait, tu es loin d'en être une. Shin s'imagina les têtes que les gens pourraient faire en apprenant qu'on leur a menti, que ce n'est pas une fille en face d'eux : bouche grande ouverte, honteux, ne sachant pas trop quoi dire.

    « Pourquoi? Mais parce que c'est marrant voyons... Si tu voyais la tête des mecs que je drague et qui découvrent qui je suis réellement ~»

Il ne pourra malheureusement pas voir leurs têtes, mais il était déjà entrain de les imaginer. Les derniers mots de l'inconnu ont réveillé la curiosité du jeune Ogawa. Mais... Comment le découvrent-ils? Il le leur dit? Ou, ils finissent par se rendre compte que leur compagne est une véritable planche à pain? Enfin, non, ce n'est pas un bon argument ça, les filles plats, ça existe. Et puis en plus, il doit sûrement mettre du rembourage, ou un truc comme ça. Enfin, comment il fait? A quoi il ressemble en fille? Parce qu'il semblait avoir de l'expérience, monsieur l'inconnu, dans ça n'emêche. Shin sent enfin sa tête quitter son épaule. Pas qu'elle était lourde sa tête hein, mais voilà.

    « Bah, je peux aller m'asseoir, si tu trouves un banc libre... C'est qu'il y a du monde. »

Bah oui, il y a rien d'étonnant au fait qu'il y ait du monde, avec ce blue blue sky, cette chaleur insuportable, et aussi à cause du fait qu'on soit en week-end. Tout le monde profite des joies du repos, de la nature et du beau temps de Nakunaru. D'un côté, on voit des gamins jouer à la baballe avec leurs amis, de l'autre des vieux nourrir des pigeons, mais aussi des gens qui promènent leurs animaux, et qui promènent leurs enfants aussi. D'ailleurs, Shin se demandait souvent si les enfants qui étaient dans le parc avec leurs parents, étaient ici avec leurs vrais parents, ou des parents qui les ont adoptés, parce qu'il seraient venus à Nakunaru très jeunes. Shin est vite tiré de ses pensées par monsieur L'inconnu qui le prend par le bras. Shin est surpris par le fait qu'il soit aussi tacticle avec des inconnus. Lui, il ne le sera jamais. Pas qu'il soit timide, hein, mais voilà

    « ER=t moi c'est Atsuo... 'Fin Maeda Atsuo si on veut être plus précis. »

Bon, et bien maintenant il allait pouvoir donner un nom à son interlocuteur. Et finir par lui trouver un surnom aussi. Ah, ça... Shin aimait les surnoms, enfin, ce qu'il aimait surtout c'est de donner des surnoms pourris aux gens, il trouvait ça amusant. Un passe temps comme un autre, et tout le monde y passe en plus. Mais pour l'instant, le surnom allait attendre, il fallait d'abord trouver un banc, et rapidement. Le plus tôt ils seront assis, mieux ça sera. Il lâchera enfin son bras. Shin cherchait un banc, mais c'était assez dur de se concentrer, avec toutes les conneries qu'il voyait qu'il aurait pu faire...

    « N'empêche qu'il fait chaud aujourd'hui, j'enlèverai bien mon T-Shirt... »
    « -Bah mets toi à l'aise, hein., il rit en lui disant ça.

Bah oui quoi, si il veut, hein. C'est vrai qu'il faisait chaud. Shin, lui crevait de chaud dans ses habits noirs. Car c'est bien connu, le noir attire le chaud. Un jour, sa flemmardise pour choisir ses vêtemens le tuera. Il commençait déjà à regretter de ne pas avoir pris un haut blanc, d'ailleurs. Il soupira en pensant à ça, et continua de tenter de trouver un banc. Par chance, il a réussi a aperçu deux filles qui partaient. Il tira sur le bras d'Atsuo, et l'emmena avec lui jusqu'au banc. Il allait pas lui demander son avis, vu que c'était le seul de libre de toutes manières. Puis en plus, il était bien, ce banc, il était à moitié dans l'ombre, parfait pour Shin qui avait horreur du soleil. Il se dégagea rapidemen du bras d'Atsuo, et perdit pas une seule seconde pour s'asseoir. A l'ombre, bien sûr. Puis tout fier de lui, il se touna vers Atsuo :

    « - Et ben voilà, je l'ai trouvé, ton banc libre.

Maintenant l'histoie du banc réglée, il repensa aux questions qu'il se posait sur l'étrange "secret" de Atsuo. Mais pas les mêmes qu'il se posait avant. Enfin, si, mais il y en avait une beaucoup plus importante que toutes les autres. Il demanda :
    « - Mais alors, tu travailles dans un bar pour travestis?

Bêtise, bonjour, intelligence, au revoir. Ca lui semblait tellement évident qu'il y travaille, pour lui, presque tous les travestis travaillaient dans des bars de travestis, que quelques exceptions n'y travillaient pas. Pour lui, c'était totuaussi logique que 2+2. Mia sil avait une autre question qui lui trottait en tête, parce qu'il n'arrivait pas y trouver de grande logique.

    « - Eh mais, ils font comment pour découvrir que t'es un homme, au fait?!







Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net

Pique

■ Fiche : My Cutie ♥️
■ Statut : Habitant - Travaille à la salle de karaoke
■ Messages : 144
■ MPV : 232
■ Age : 26
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Mimétisme
■ Avatar : Blanche Neige - Dictatorial Grimmoire

&.More
■ Age du personnage: 23ans (né le 03/02/1988)
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Dim 18 Mar - 10:35


■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
Shin • Atsuo


    Ils marchent bras dessus bras dessous, à la recherche d'un banc. Ce contact physique si naturel pour Atsuo reste quelque chose d'assez étrange, et il ne manque pas de remarquer les quelques regards qu'on leur jette de-ci de-là. Quoi, ils n'avaient jamais vu deux hommes ? Ou alors ils étaient stupéfait par son incommensurable beauté. Ou en réalité, ils se demandaient comment deux hommes pouvaient s'afficher comme ça en publique, mais ça, ça ne traverse pas son esprit. Atsuo fait ce qu'il veut, et ce qu'il fait est normal, ce sont les autres qui ne le sont pas s'ils ne comprennent pas. Il est la base de tout, le centre du monde, alors c'est normal... Ou pas, mais laissons-le rêver.

    Alors comme ça, ça ne le dérange pas qu'il enlève son T-shirt ? Il veut déclencher une émeute, c'est ça ? Que les gens s'agglutinent autour d'eux à la vue de son corps parfait ? Ou alors, il a tout simplement envie de profiter de la vue. Normal, après tout, c'est Atsuo, il est magnifique, son corps est magnifique, en faire profiter les autres est une preuve de bonté. Il enlèverai donc son haut une fois qu'ils seront posés. Parce qu'il ne va pas lâcher le brun, il ne le laissera pas s'enfuir, même si en fait, il n'a pas l'air de le vouloir. Encore une fois, Atsuo se dit que c'est normal, qui ne voudrait pas passer une journée avec lui ?

    Il est soudain pris de cours alors que Shin tire énergiquement sur son bras, pour l'entraîner à sa suite. Il était trop occupé à regardé devant lui, il n'avait pas vu le banc se libérer, donc n'avait pas tout de suite compris la raison de cet empressement. Il ne comprend qu'une fois devant le fait accompli. Pauvre Atsuo, le manque de sommeil ne lui réussit pas, il a du mal à faire fonctionner son cerveau. Shin lâche son bras pour s'assoir, et il en profite pour enlever son T-shirt, dévoilant son corps fin mais finement musclé. Heureusement qu'il est aussi fin, d'ailleurs, il ne pourrait pas se faire passer pour une fille sinon. Il pose son T'shirt sur le dossier du banc et s'assoit à côté de l'adolescent, basculant son corps en arrière et fermant les yeux pour les protéger du soleil. Ce serait un bon endroit pour faire une sieste, mais s'il s'endormait maintenant, il ne se réveillerait que ce soir...


« - Mais alors, tu travailles dans un bar pour travestis?

    Il ouvre de grands yeux surpris, se redresse d'un coup et fixe le jeune homme. Mais c'est qu'elle était sérieuse, sa question ! Atsuo ne peut s'empêcher d'éclater de rire, non pas pour se moquer, plutôt parce que Shin est plein de surprises. D'abord il n'est pas dégoûté par son passe temps, mais en plus il pense qu'il en a fait son métier... Il se stoppe rapidement et le regarde avec un sourire en coin.


« Bah non voyons, les gens sauraient que je suis un homme. Non, c'est juste un passe temps, pour tromper les gens... En vrai je travaille à la salle de karaoke, c'pas du tout la me^me chose ! »

    Il étouffe un autre rire. En fait, il n'allait pas pouvoir dormir en compagnie du garçon, celui-ci était trop intriguant et marrant pour qu'il réussisse à se laisser tenter par les bras de Morphée. Et puis, il ne le laisserait sûrement pas s'endormir, il n'y a pas longtemps il en avait empêché. Et c'était un bonne chose. Ce garçon allait l'aider à rester éveillé, il avait bien fait de venir ici.

    Le petit curieux lui pose une autre question, un peu plus sérieuse cette fois. Il réfléchit un instant, puis sourit. Il se rapproche du garçon, se colle à lui et tourne son buste pour le fixer dans les yeux. Puis il passe une main dans les cheveux de Shin, derrière son oreilles. Il voulait l'embarrasser, voir la tête qu'il ferait à le voir se comporter ainsi.


« Tu vois, quand je me comporte comme ça, les gens peuvent pas me résister. Et ensuite, ils me désirent. »

    Il sourit, taquin, et penche sa tête vers son visage, colle ses lèvre à quelques centimètre de son oreille, pour lui murmurer.


« Du coup, ça finit toujours dans un lit, si tu vois ce que je veux dire... »

    Il s'éloigne en souriant, fier de lui, puis étouffe un bâillement avant de le regarder dans les yeux.


« Mais en fait, tu me pose des questions depuis tout à l'heure. Parle-moi de toi... »

    Oui, ce n'est pas une demande, mais ça ressemble plus à un ordre, un ordre présenté gentiment alors qu'il le fixe dans les yeux, plein d'intérêt. Bah oui, il n'allait pas tout dire à cet adolescent si en retour il ne sait rien sur lui...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Jeu 26 Avr - 15:55


Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
..
« Lorsqu'on naît pas en tant que fille, il ne reste qu'une chose à faire...





Bwah.
Le monsieur aux cheveux longs semble au début surpris puis éclate de rire après que Shin ait posé sa question. Le jeune Ogawa fronce les sourcils, n'y voyant rien de drôle. Sa question était aussi bête que ça? Non, ce n'est pas possible, jamais un mot que Shin dira sera bête. Enfin, sauf quand il le voudra, bien sûr. Et lorsqu'on l'entend parler, on peut croire qu'il le veut tout le temps... Le pauvre gamin fait rarement marcher sa cervelle avant d'ouvrir la bouche, c'est tout. Il ne le vit pas plus mal au fond, il fait rire les autres, alors tout va bien. A sa grande surprise, il apprend que le monsieur ne travaille pas dans un bar de travestis mais dans un karaoké. Mais... Un karaoké pour travestis donc? Non, ce genre de choses ne doit pas exister. Fais travailler un peu ta cervelle, idiot. Puis, sinon, comme il le lui a si bien dit, s'il travaillait dans ce genre de lieu, les gens sauraient aussi que c'est un homme. Amusant comme passe-temps, qu'il a, le monsieur. Le gamin aimerait bien en avoir un qui lui ressemble.

D'ailleurs, Shin est allé plus d'une fois au karaoké et ne l'a jamais vu, du moins, il ne s'en souvient pas. Au fond, rien d'anormal, vu que Shin retient rarement le visage des gens, sauf bien sûr quand ça l'intéresse. Et pourtant, le jeune homme dit avoir une superbe mémoire visuelle... Juste sélective. Ca arrive non? De toutes manières, se souvenir des choses dont on n’a rien à faire ne sert absolument à rien. Et des visages les gens qui travaillent dans la boulangerie, ou dans le karaoké d'à côté, Shin s'en lave les mains, ce n'est pas ça qui va le divertir ou faire avancer dans la vie, donc.

Pour réponse à sa deuxième question, le petit curieux à le droit à une main derrière l'oreille et au monsieur Atsuo qui se rapproche un peu plus près. Un peu trop près. C'est là qu'il lui explique que c'est lorsqu'il se comporte de cette manière-là avec les hommes, qu'ils ne peuvent tout simplement pas lui résister. Shin en prend note dans sa tête. Future technique de drague, peut-être. Quoi que non, il n'a pas besoin de choses aussi stupides que les techniques de drague, ou la drague en elle- même. Le gamin dit savoir plaire aux gens naturellement sans avoir besoin de faire quoi que ce soit. Puis, pour finir sa phrase, Atsuo rapproche son visage de celui du gamin. Le souffle de celui-ci près de son oreille fait frissonner le jeune homme, ça le chatouille. Et Dieu sait que Shin est horriblement chatouilleux, de partout. Il finit donc par comprendre que la soirée se finit dans le lit, et que bien sûr, lorsqu'on est nu, il est dur de cacher qu'on n'est pas une femme... On a malheureusement des choses à certaines places qu'on ne devrait pas avoir. Au début, Shin était un peu surpris. Pour ne pas dire qu'il était très surpris. Puis, il s'est vite repris en main. Normalement, il aurait fait tout un spectacle, mais là, rien. Enfin, une phrase idiote lui vient à l'esprit. Il sourit. Puis, il ne peut pas se retenir de rire quelques secondes. Puis il s'arrête, mais garde son grand sourire, tout en disant :

    « - Donc, là, moi aussi je ne devrais pas savoir te résister?
S'il était en robe, sous-entendu. Oh, et puis, même dans cette tenue en fait. A lui tout court. Puis, on lui demande de lui parler un peu de lui. Shin soupire. Qu'est-ce qu'il pourrait bien dire sur lui? « Shin Ogawa, jeune garçon de 16 ans, grand et irrésistiblement craquant, sexy et parfait, aimant telles choses et n'aimant pas celles-ci. » Ca sonne un peu comme une présentation meetic, en fait. Mais, il n'avait rien à dire sur lui de plus, au fond. Lui, il n'avait pas de loisir comme le sien. Oh, jamais encore il n'avait mis de robe. Jamais encore il n'avait dragué un homme. Et jamais encore il n'avait fini dans le lit avec un homme. Enfin, si, son père, lorsqu'il avait trois ans. Mais... Pour des raisons totalement différentes, heureusement ! Il soupire une seconde fois, puis il regarde le jeune homme.

    « - Bah euh... J'ai rien à dire sur moi, moi. J'ai rien d'aussi intéressant que toi à raconter. J'suis qu'un simple étudiant, moi...

Enfin simple. Simple n'était pas un mot pour décrire Shin. Simple est un mot pour décrire les gens au tour, les autres, Shin il est trop parfait, trop on-ne-sait-quoi pout être appelé 'simple'. Mais, c'était le seul mot qui était venu à l'esprit du jeune homme. Il regrettait déjà de s'être appelé 'simple'. Mais, ce qui est dit est dit. Donc, tant pis. Il trouvait ça dommage de ne rien avoir à dire sur lui, une personne aussi parfaite et géniale que lui devrait avoir pourtant un tas de choses à raconter. Il réfléchit pendant quelques minutes. Il sent qu'il a une idée, mais il n'arrive pas à comprendre quelle est cette idée. Une drôle de sensation au fond. Puis, il comprend. Un drôle d'idée tout de même qu'il a. Il a tout d'un coup envie d'aller essayer une robe. Juste pour savoir quel effet ça fait d'être une fille. Bon, ok, pas si loin, juste savoir quel effet ça fait de porter une robe. Ca doit être marrant.

Il se voit déjà sortir d'une cabine d'essayage dans une robe noie courte. Il voit déjà les regards rivés sur lui et les bouches bée des vendeurs et des passants qui pour rien au monde n'ont mérité de voir un gamin se déguiser en femme. Mais, il est sûr qu'il serait beau en robe. Ou plutôt belle? Enfin, comme toujours, quoi. Peut-être qu'il aura l'air d'une femme? Non, il ne faut pas aller jusque-là. Jamais avec sa poitrine inexistante. Jamais avec ses formes inexistantes. Jamais avec ses cheveux longs inexistants. Mais... Jamais il n'aura envie de faire ça seul, c'est moins drôle. Et autant avoir l'avis d'un expert lorsqu'on en a un sous la main. D'ailleurs, en parlant de mains, le jeune homme attrape celles du monsieur, et le regarde droit dans les yeux. Il ne prononce par la suite que des mots, incapable de formuler une phrase correcte sous l'effet de l'excitation. Enfin, non, il le fait exprès.

    « - Toi! Accompagner! Moi! Boutique! Il s'arrête, et reprend son souffle, Euh, je voulais juste dire que je voulais que tu m'accompagnes essayer des robes. Ca doit être marrant!

Puis Shin sourit, puis lâche ses mains. Pour une fois qu'il y pense. La plus part du temps, il oublie de lâcher les mains des gens, et certains le prennent mal. D'ailleurs le gamin était impatient d'entendre la réponse et prêt à filler dans le magasin le plus proche si la réponse était positive. Tout ça était stupide, mais... On n'avait qu'à pas le réveiller si tôt, et il aurait peut-être maintenant tout sa tête. Voilà.







Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net

Pique

■ Fiche : My Cutie ♥️
■ Statut : Habitant - Travaille à la salle de karaoke
■ Messages : 144
■ MPV : 232
■ Age : 26
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Mimétisme
■ Avatar : Blanche Neige - Dictatorial Grimmoire

&.More
■ Age du personnage: 23ans (né le 03/02/1988)
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Sam 28 Avr - 13:54


■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
Shin • Atsuo


    Il ne le quitte pas du regard, ses iris ambrées plantées dans celle du jeune homme, dont il étudie les gestes, les réactions. Et quelles adorables réactions, elles arracheraient un sourire à Atsuo s'il n'en avait pas déjà un collé sur les lèvres, immuable. Il était clair que la proximité entre les deux ne plaisait pas à l'adolescent, même s'il ne disait rien. Une technique de drague efficace ? Non, Atsuo n'ira pas penser jusque là, il est tactile, c'est dans sa nature de se coller aux gens. Il est juste plus ou moins "provocateur" selon ses arrières-pensées. Peu de gens apprécient cette proximité, mais pour lui, s'il se colle ainsi pour draguer, tant que l'autre n'est que gêné, tant qu'il ne le repousse pas, c'est que ça marche... Alors technique de drague efficace ? Peut-être, si Atsuo le voyait comme tel...

    Atsuo ne manque aucune des réactions de Shin, la légère crispation lorsqu'il lui souffle ses quelques mots à l'oreille, ainsi que son air surpris, qui pourtant disparaît bien vite. Il ne sait pas trop comment il doit interpréter cette surprise, mais il s'en fiche, car s'il n'a pas encore pris ses jambes à son cou, c'est qu'il n'a pas "peur" de lui. Quoique ça aurait aussi été marrant de le voir fuir à toute vitesse, après tout Atsuo était en train de sous-entendre qu'il passait au lit sans problème, de quoi en dégoûter certains. Mais vu son sourire, vu son rire, ce n'était pas le cas. Ce gamin est décidément intéressant, c'est ce qu'il se dit, et il a bien l'intention de voir jusqu'à quel point il peut le divertir...

    D'ailleurs, il n'a pas à attendre bien longtemps, puisque sa question suivante est du même acabit que ses questions précédentes. Cette fois Atsuo se contente de sourire, évitant de rire, mais il n'en pense pas moins. Est-ce qu'il est censé lui résister ? Bien sûr que non ! Atsuo est magnifique, même avec les cernes qui se dessinent sous ses yeux, son teint hâlé est une contrepartie suffisante. Et puis, ne voit-il pas son torse, fin et légèrement musclé, n'est-il pas subjugué par cette peau mordorée ? Réflexion faite, il est facile de lui résister, il suffit de ne pas être attiré par les hommes. Et encore, il est sûr de pouvoir transformer une lesbienne en hétéro, mais il se surestime peut-être, et là n'est pas la question...

    Pour accompagner sa réponse, il pose sa tête sur l'épaule de Shin, la calant bien contre son cou, et alors que son sourire amusé et franc laisse place à un sourire taquin, il promène son index sur le cou du jeune homme, remontant jusqu'à sa mâchoire, dont il luit ensuite le contour.


« Ca dépend... Si tu es purement hétéro, tu me résistes, mais si tu es bi ou que tu penches, même juste un peu, vers les hommes, t'es pas censé pouvoir résister... Comment résister à un corps pareil en même temps ? Je suis magnifique, tout simplement~ »

    Il n'a aucune honte à prononcer ces quelques mots, aucune honte à afficher son égocentrisme, il est magnifique et il veut que les gens le sachent. Parce que certains sont assez idiot pour ne pas le remarquer -C'est lui qui le dit, pas moi-. En tout cas, la réponse du jeune homme à sa question n'est pas satisfaisante, elle est même loin de l'être. Comment ça il n'a rien à dire sur lui ? C'est impossible ça ! Il y a forcément un truc, ce qu'il fait, puisqu'il est étudiant, en quelle année il est, son âge, sa matière préférée, s'il a une copine, s'il collectionne les porte-clé... On trouve toujours quelque chose à dire ! Bien sûr, comme il l'a souligné, ce ne sera pas aussi intéressant que son passe-temps, mais en même temps, Atsuo est magnifique, même ses passe-temps sont géniaux, personne ne lui arrive à la cheville -qui est vachement enflée d'ailleurs-.

    Il soupir, déçu de ne pas avoir reçu d'informations de la part de l'adolescent, mais ce n'était que partie remise. Il trouverait bien un moyen de le forcer à se confier petit à petit, sans qu'il s'en rende compte. Il se redresse donc, quittant l'épaule qu'il squattait encore, et regarde en face de lui, observant l'agitation régnant dans le parc par ce bel après-midi ensoleillé... Heureusement pour lui, d'ailleurs, car la lumière l'aidait à se tenir éveillé. Si le temps avait été pluvieux, il aurait eu beaucoup plus de mal...

    Il regarde Shin du coin de l'oeil, qui lui semble bien excité, et il se demande ce qu'il lui passe par la tête. Il n'a pas à attendre longtemps pour savoir, l'adolescent lui prend les mains, le fixe dans les yeux, et Atsuo y lit une étrange lueur. La suite n'est qu'un assemblage peu cohérent de mots, jusqu'à ce qu'il se reprenne pour former une phrase correct, compréhensible. Et autant le dire, il ne s'y attendait pas. Il voulait se travestir, essayer son hobby ? Mais quel gamin intriguant ! Atsuo sourit de toute ses dents, avant de réfléchir à la proposition...

    Après tout, qui dit faire les boutiques dit dépenser de l'énergie, beaucoup d'énergie, et n'oublions pas qu'Atsuo est fatigué, trop fatigué. Mais en même temps... Voir ce gamin en robe ne devrait pas l'intéresser autant, et pourtant il trouvait cette idée merveilleuse, il voulait voir le résultat, l'améliorer même... Et finalement, c'est à son tour d'avoir une idée. Alors il pose son coude sur le dossier du banc, appuyant son visage contre sa main, et attrape son T-Shirt de la seconde.


« J'accepte à une condition... Tu dois acheter une robe à la suite des essayages, et après te promener à mon bras... Si t'as pas d'argent, je te l'achète, et si tu veux je me fais même un petit relooking pour être habillé à ton goût... Marché conclu ? »

    Oui, une drôle d'idée, il voulait forcer le jeune homme à sortir en robe, pas pour l'humilier ni rien, juste pour qu'il sache ce qu'il ressent quand les hommes le regarde avec intérêt, quand il est Naoko... Et puis, ça l'amuse aussi, faut l'avouer...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Mer 2 Mai - 14:42


Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
..
« You and I in a little dress shop,
Buy a bag of dresses with the money we've got.
99 red dresses,
99 choices to do.
Bwah.
A ses questions, pour réponses, le gamin n’a pas seulement le droit à des mots, mais aussi à des gestes. Qu’est-ce qu’il est chanceux, ce petit, dis donc. Une tête du monsieur sur son épaule, bien calée contre son cou, un doigt qui se balade sur son cou puis sa mâchoire, qui le chatouille en fait. Il avait envie de rire, mais il se retenait, ça ne serait pas marrant s’il riait. Il se laissait faire, peut-être pour se prêter plus ou moins au jeu, il aurait voulu imiter le ronron du chat, mais non. S’il le faisait, il allait rire. Et s’il riait, ça ne serait pas marrant, encore une fois. Puis des mots suivent tous ces gestes. On lui explique que tout dépend de son orientation sexuelle. Les hétéros lui résistent, mais ceux qui penchent ne serait-ce qu’un peu pour les hommes non. Puis, Atsuo se loue. Il se dit magnifique, il emploie même les mots « un corps pareille ». Shin finit par rigoler. Il faut dire, le gamin à le rire facile. Mais, il ne se moque aucunement des paroles du monsieur, mais il rigole à ses propres blagues, à ses propres pensées. Allez savoir ce qui se passe dans sa tête. De toutes manières Shin aurait dit la même chose que lui. Du moins, presque.

Enfin, dans l’état où Atsuo était, il était dur de le qualifier de magnifique. Il faudrait dire aux gens, que les cernes et les cheveux en bataille, c’est de loin d’être sexy et beau. Mais, il faut avouer que ça peut-être un style. Le style de la personne-trop-pas-réveiller-qu’il-ne-faut-pas-déranger-car-il-a-peu-dormi. Bref, le style de la personne dont la beauté est justement gâchée par ce style. Mais bon. On va dire qu’elle ne l’est qu’un tout petit peu, et que la personne reste magnifique et belle, sinon, on risque de vexer certains.

Ce qui différencie la réponse du jeune à celle d’Atsuo, c’est que lui aussi est magnifique, beau, et irrésistible, mais aussi mignon, et puis, même parfait. Mais, même les hétéros ne lui résistent pas. Du moins, c’est ce qu’il croit. Ce dont il est sûr. Après, si c’est vrai ou non, ça… Ca reste un mystère.
Certains demanderont, s’il est si mignon, génial, parfait et tout ce qui va avec, sa vie doit l’être aussi. Alors, pourquoi ne pas en parler ? Bah… C’est un secret ! Il pourrait très bien parler de ses collections de bouchons de champagnes, ou encore de cailloux, mais il faut l’avouer, on s’en lave les mains. Parce que bon, s’il devait parler de toutes ses collections à la con, Shin en aurait pour un mois. N’oublions pas que monsieur est un grand collectionneur. Et puis, s’il devait parler de sa vie de tous les jours, ça se résumerait à un truc tellement… Non, en fait, il vaut mieux ne pas en dire plus. Parce que, la vie de Shin ne peut pas être qualifiée de banale, ça c’est pour les autres, pas pour lui.

« - Eh bien moi, je suis sûr que mêmes les hétéros ne me résisteraient pas. Personne ne pourra. Comme personne ne pourra résister au mien. Il rigole. Mais, ne te montre pas avec tes cernes, les pandas, ce n’est pas ce qui plait le plus aux hommes.

Il rigole une seconde fois. Le jeune idiot n’hésite pas à faire partager ce qui circule parfois dans son crâne. Faire tourner la langue sept fois dans la bouche avant de parler, ce n’est pas pour lui. C’est bien trop fatiguant. Après, si c’est de filtrer ses paroles, ou de vraiment tourner sa langue sept fois dans sa bouche, allez savoir. Mais bon, ce n’est pas méchant, sinon, il ne rigolerait pas. Du moins, si, mais bon. Pas de cette manière-là, on va dire.

A sa demande un peu étonnante, le jeune homme reçoit une réponse qu’on ne peut pas vraiment considérer comme positive, sans tout autant être négative. C’était une réponse à conditions. Shin n’aime pas les conditions, même s’il faut avouer qu’il ne la trouvait pas si horrible que ça, celle-là. Enfin, en fait si. Mais il la trouvait drôle, alors il s’est dit que ça serait pas mal de tenter le coup. C’est vrai quoi, il allait l’essayer cette robe, alors se promener dans la rue avec… Bah, si le monsieur arrange un peu son look, ça devrait être marrant. Par contre, si c’est lui ou Atsuo qui allait payer la robe, ça… Bah, il verra en fonction de ce qu’il a. Même s’il a envie d’en profiter, ce n’est pas gentil de profiter de l’argent des gentils inconnus. Et Shin n’est pas un vilain garçon, n’est-ce pas ? Mais, il veut une perruque. Ca sera plus marrant avec. Du moins, pour Shin. Ah et puis… Pourquoi pas un soutien-gorge rembourré ? Mh, non, trop de choses à essayer et à acheter. Puis, faut pas en faire trop non plus. Il regarde Atsuo :

« - Bah… Si j’ai le droit à une perruque. Ouais !

Il s’imaginait déjà en robe. Peut-être une rouge ? Il adore cette couleur. Ou peut-être une bleue, pour faire ressortir la couleur de ses yeux ? Ou peut-être une noire, c’est plus élégant… Le voilà entrain de penser comme une fille. En fait, c’est marrant de penser comme une fille. Du moins, une ou deux fois, pas plus. Par contre, il se demandait où exactement ils pourraient aller, après tout, les boutiques doivent êtres bondées le samedi matin… Même si la moitié est au marché. Même si c’est tôt le matin. Même si c’est presque l’heure de préparer le déjeuner. Bah, peut-être qu’Atsuo connaissait une ou deux boutiques où aller, après tout, c’est lui qui a un passe-temps de fille, pas Shin.

Ah, le gamin voyait déjà les gens se retourner sur lui. Il était sûr, mais certain, qu’il serait à tomber par terre, comme il l’est d’habitude. Le gamin se croit beau et magnifique, enfin, ce n’est pas nouveau. Par contre, il devrait peut-être aussi laisser ses belles chaussures d’amour pour des chaussures de filles. Un relooking total en gros. Ca serait marrant s’il pouvait avoir des talons. Il était sûr qu’il les porterait à merveille. Mais, c’est sûr que doué comme il l’est, il tombera tous les deux mètres.







Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net

Pique

■ Fiche : My Cutie ♥️
■ Statut : Habitant - Travaille à la salle de karaoke
■ Messages : 144
■ MPV : 232
■ Age : 26
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Mimétisme
■ Avatar : Blanche Neige - Dictatorial Grimmoire

&.More
■ Age du personnage: 23ans (né le 03/02/1988)
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Mar 8 Mai - 12:32


■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
Shin • Atsuo


    Il fronce les sourcils, et la balade de son doigt sur la mâchoire de Shin se stop nette. Il venait bien de rire, juste après qu'il se soit qualifier de magnifique ? Qu'est-ce que c'est que cette réaction ? Bien sûr qu'Atsuo est magnifique, que son corps bien proportionné en fait rêver plus d'un, alors pourquoi rire quand on souligne l'évidence ? À moins que ce ne soit un rire gêné, comme ces filles qui gloussent lorsqu'on les complimente... Mais non, ce rire n'avait pas ce côté "gloussement". Se moque-t-il vraiment de lui, ou bien il y a quelque chose qu'Atsuo a manqué ? Mais s'il se moque, quel impertinent... Il est hors de question qu'il se traîne en ville pour quelqu'un qui ne comprend pas sa grandeur.

    Et puis, doit-on rappeler que le pauvre Atsuo a passé trois nuits blanches ? Qui peut se vanter d'être aussi beau après tant d'heure passées sans dormir ? Peu de personnes, alors comment peut-il oser penser qu'il est négligé, penser qu'il n'est ni beau ni sexy ? En même temps, Atsuo est la personne la plus belle au monde, si lui n'est pas sexy, qui peut bien l'être ? Enfin, c'est beau de rêver...

    Pourtant, Shin a bien l'air de penser qu'il est de son niveau, voir même qu'il lui est supérieur. Il pense faire craquer les hétéros ? Cela fait légèrement rire notre Atsuo national, qui a du mal à s'imaginer le jeune homme en train de charmer un homme, il est commun - Pour Atsuo - alors comment pourrait-il faire succomber un hétéro si même lui a du mal ?

    Il parle ensuite de ses cernes, qui ornent ses magnifiques yeux ambres, et le qualifie de panda à cause de leur présence. Alors il gonfle les joues, penche la tête sur le côté, et le regarde d'en bas, pour se donner un air mignon et boudeur.


« Ah bon, je te plais pas comme ça ? Il reprend son sourire en coin. Mais j'suis sûr que tu serai pire que moi si tu dormais aussi peu. »

    Une petite pique, pour se venger de son rire de tout à l'heure. Un partout la balle au centre, comme on dit. Après tout, il veut le voir en robe, le gamin, alors autant ne pas rester "vexé" par son rire qu'il a mal prit, autant lui faire comprendre que c'était lui, le plus important des deux. Parce qu'il est Atsuo, parce qu'il est le meilleur, et qu'il doit le faire savoir. Et parce que Shin est son jouet, et qu'il en fait donc ce qu'il veut.

    Finalement, l'adolescent acceptes sa condition en imposant la sienne. Il a du répondant, et ça fait sourire Atsuo, qui se relève donc, en enfilant son T-shirt. C'est vrai que ses cheveux sont un peu courts, s'ils avaient eu quelques centimètres en plus, quelques boucles auraient put le faire passer pour une fille, mais là ça ne va pas être possible.


« Je te promet pas de trouver une perruque, mais pour des postiches genre extension c'est possible. »

    Il s'étire, en bâillant, et il regarde en direction de Shin. Bon, trouver un magasin qui vende à la fois des robes, des chaussures et des accessoires pour les cheveux, il n'y en a pas beaucoup, mais heureusement, il en connait un. N'allez pas croire qu'il a écumé tous les magasins de la ville, il s'est juste renseigné, pour trouver celui-là. S'il aime se déguiser en fille, il préfère de loin faire tous les magasins de glace de la ville plutôt que faire une virée shopping. Il ne met le nez dans un magasin de vêtement que quand il doit mettre à jour sa garde-robe...

    Sans prévenir, il attrape la main de Shin, et le force à se lever pour l'entraîner à sa suite, en souriant. Il doit s'occuper pour oublier sa fatigue, espérons juste que ce n'ai pas l'effet inverse, et qu'il se s'endormira pas debout, pendu au cou de l'adolescent.


« Allez, on y va ! »

    Il ne lâche pas sa main et l'entraîne à sa suite, pour sortir de ce parc déjà trop bondé. Il l'entraîne dans les rues de la ville, et s'arrête devant une boutique assez grande, et pourtant à l'écart du centre ville. Il entre dans le bâtiment, et regarde autour de lui. Il y a pas mal de clients, mais vu la taille du magasin, cela restait tout à fait gérable. Puis autant que le plus de monde possible soit témoin de la transformation du garçon. Atsuo, sadique ? Non, juste joueur, c'est pas plus compliqué que ça...

    Il consent enfin à laisser Shin libre de ses mouvements, en récupérant sa main qu'il met dans sa poche en jetant un oeil au divers vêtements. Il y avait largement de quoi faire pour transformer le garçon en jeune fille, et même de quoi améliorer le look, déjà parfait bien que gâché par ses cernes, d'Atsuo.


« Tu veux choisir toi même ou c'est à moi de t'habiller, en fait ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Jeu 24 Mai - 13:50


Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
..
« Show it to the boys;
Show it to the girls;
And if you could, show it to the world.
Bwah.
Une question. S’il ne lui plaisait pas comme cela ? Mais, ça, c’est une question de fille ! Son passe-temps doit sûrement déteindre sur le pauvre Monsieur. Et puis, comment le jeune monsieur, pouvait-il assurer avec son sourire en coin, que le magnifique, pour ne pas de parfait Shin serait encore pire, que lui, le Panda, s’il dormait aussi peu ? Bah, déjà, c’était de sa faute s’il avait dormi aussi peu, d’abord, et puis… Même dans ces conditions, il resterait parfaitement parfait. Il serait toujours aussi magnifique que d’habitude, peut-être qu’il aurait des cernes, mais même avec un look de Panda , il restera beau, et désirable par n’importe qui, du moins, dans sa tête.

    « - Je ne te permets pas. Même en poulpe, je serai sexy. Il ricane.


Le jeune observe Atsuo. Il ne laisse passer aucun de ses gestes, et ne décolle pas son regard de lui, même pas quand il remet sans T-Shirt, - même s’il est vrai qu’on devrait plutôt dévier le regard lorsque les gens enlèvent leurs vêtements, pas le contraire, mais ce n’est qu’un détail. -. C’était tout de même une drôle de créature qu’il avait devant lui, et peut-être qu’en l’observant, bah… Bah rien pour l’instant en fait. C’est vrai que de l’observer, lorsqu’il n’est pas en pleine action, en train d’attirer l’un de ces pauvres hommes naïfs dans son lit, n’avait rien de très intéressant. Pas que le gamin avait envie d’avoir un homme dans son lit, et il avait encore moins envie d’apprendre l’une de ces techniques spéciales. Du moins, il croit surtout qu’il n’en a pas besoin. Mais, c’est juste que, et bien il reste une drôle de bête le monsieur, et que c’est marrant d’observer les gens. Et que Shin, et bien, il adore ça, observer les gens.

Le gamin apprend que, peut-être qu’il n’aura pas de perruques, mais dans tous les cas, ses cheveux seront déjà un peu plus longs que maintenant. Pas que les filles aux cheveux très courts n’existent pas, - même s’il faut avouer que c’est une espèce en voie d’extinction -, mais que le jeune homme aura sûrement plus de chance de ressembler à une fille avec une bonne vingtaine de centimètre en plus de chevelure. Peut-être même qu’il pourrait tenter une ou deux bouclettes par-ci, par-là, ça pourrait lui donner un certain côté mignon. Car oui, avec ou sans bouclettes, il reste le plus beau, et tout ce qui va avec, mais il n’est pas forcément mignon. Car être mignon, c’est un truc de filles, alors il vit très bien sa vie, sans l’être. Déjà qu’il est beau, parfait et sexy, il n’a pas besoin de ça en plus.

Alors qu’il venait tout juste de se plonger dans ses pensées, une main vient brusquement l’en sortir. Oui, oui, une main. Celle de l’Atsuo sauvage vient attraper celle du pauvre Shin, et l’oblige à se relever, sans même que celui-ci n’ait le temps de revenir dans le monde réel.
« Allez, on y va ! » Sur ces mots, la flemme envahit Shin. Des mots défilent dans sa tête. « Quitter, parc, boutique, rues, monde, samedi. » En traduction, il y a une tonne de monde qui fait les boutiques le samedi, surtout lorsqu’il fait beau, car, comme certains disent « c’est plus agréable d’observer les vitrines lorsqu’il fait beau ». Mais, pourquoi baver devant des choses qu’on ne peut pas acheter ? C’est tellement Stu-pide. Et donc, sauf si on emmène le pauvre gamin dans une boutique paumée, dans un coin où peu de gens vont, il y aura aussi une tonne de monde dans les boutiques. Même si l’idée parait au début un peu effrayant, Shin finit par la trouver marrante. Plus de monde qui auront tous une réaction différente. Mais c’juste trop bien.

Ce n’est qu’une fois que les deux jeunes hommes sont entrés dans la boutique, que la main du petit Shinou avait retrouvé sa liberté. Alors qu’en temps normal, il aurait réagi, car n’oublions pas que monsieur reste pour le moment qu’un simple inconnu, et qu’on ne tient pas la main au premier inconnu qui nous rentre dedans, mais juste qu’il avait tellement la tête ailleurs, qu’il n’avait ni remarqué le monde, ni avait pensé à sa pauvre petite main. Du monde, dans ce magasin, il y en avait. Des robes, il y en avait aussi. Il y avait de tout, en fait. Puis voilà, la question à laquelle Shin s’attendait fut posée : est-ce que monsieur-l’expert-en-travestis l’habillait, ou c’est lui-même qui s’en occupait ? Le jeune homme se gratte la tête, avant d’enfin prendre la parole.

    « - Bah, un peu des deux, en fait.


Car des idées d’habit, il en avait. Des robes noires, il y en avait. Des robes rouges, aussi. Et peut-être même qu’il y avait des robes bleues, « pour mettre ses yeux en valeur ». Ah, cet endroit pour filles. Ah, il commençait maintenant à se demander ce qu’il faisait là. Mais, il commençait juste, parce qu’il n’avait pas le temps de penser à ça. Ce qui allait se passer allait être très amusant, alors, pourquoi rester planté comme un clou au milieu du magasin, et regarder tous ces vêtements. Il choppe la main de l’inconnu, il l’oblige à le suivre. Il cherche un lieu près des robes où il y a beaucoup de monde. Il avait déjà une petite idée derrière la tête. Il fait mine d’en chercher une, mais en prend en fait une au hasard. Il se la superpose dessus, sourit, et demande, avec l’air le plus innocent au monde :

    « - Dis-moi, mon chou, que penses-tu de cette robe ?


Il sourit. Il tente tant bien que mal de cacher son sourire habituel de renard. Il essaye juste de sourire comme une de ces imbéciles heureuses qui font les boutiques avec leur petit ami, et qui demandent toutes les trois secondes si une robe leur va bien. Ah, et connaissant le jeune homme, il n’aura absolument aucun problème pour les imiter, c’est un acteur né. S’il le voulait, il pourrait même s’en faire un métier. Il serait alors tellement connu que les producteurs se battraient pour l’avoir. M’enfin, c’est normal, vu qu’il est parfait, après tout…

Il jette un coup d’œil discret au tour de lui, et est totalement satisfait. Il voit certains qui se sont arrêtés pendant quelques secondes en le regardant, comme s’ils avaient eu un bug, d’autres, qui le regardent encore, bouche bée, et d’autre encore, qui, s’en foutent totalement en fait. Il se demande alors, si c’est le fait qu’il se superposer la robe dessus, le mon chou, ou alors les deux qui ont provoqué une telle réaction. Il est prêt à continuer comme cela toute la journée. Il commence enfin à s’amuser. Il avait tellement envie de rire, aussi. S’il le pouvait, il se roulerait par terre, en pleurant de rire. Du moins, c’est une image. Jamais il ne ferait ça, il est bien trop parfait pour.






Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net

Pique

■ Fiche : My Cutie ♥️
■ Statut : Habitant - Travaille à la salle de karaoke
■ Messages : 144
■ MPV : 232
■ Age : 26
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Mimétisme
■ Avatar : Blanche Neige - Dictatorial Grimmoire

&.More
■ Age du personnage: 23ans (né le 03/02/1988)
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Mer 6 Juin - 7:47


■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
Shin • Atsuo


    Si Atsuo savait lire dans les pensées, ou au moins s'il avait copié ce don, il n'aurait pas put s'empêcher de réagir à celles que venait d'avoir l'adolescent. Si c'était sa faute s'il n'avait pas dormi ? Pas du tout, son horloge biologique n'avait pas besoin de sommeil, donc en toute logique il n'a pas dormi, mais elle lui a réclamé sa dose de repos en pleine journée, alors qu'Atsuo refuse de jouer les vampires. Non, mais ce qui l'aurait faire réagir, surtout, c'est la suite. Comme ça le petit Shin se trouverai irrésistible, même désirable, avec le même look de Panda ? Cette pensée aurait fait rire le jeune homme, car après tout, si Shin était désirable, mais que peut-on dire d'Atsuo, qui lui est supérieur en tout point, dont la beauté, le sex-appeal et tout ce que vous voulez élude celle des autres. Il aurait bien rit, en entendant tout ça...

    Le fait est que ce n'est pas son don, et que même s'il l'avait déjà copié une fois, il ne l'a plus en mémoire, alors les pensées de l'adolescent resterons privées. Seulement, il doit être d'une franchise à tout épreuve, au moins aussi grande que celle d'Atsuo, car il se vente de pouvoir être sexy, même déguisé en poulpe. Vraiment ? Atsuo ne demande qu'à voir, car après tout, il est l'être le plus délicieux au monde, le plus beau, il est le standard de la beauté, du sexy, et même du adorable quand il s'y met, alors voir autant d'assurance se dégagé d'un être qu'il ne voit que comme un gamin... Et bien, c'est comme un défi, il a envie de jouer, de le mettre à l'épreuve. Mais ils ont un autre jeu en cours, celui de travestir l'adolescent, alors il garde ses remarques pour lui. Il trouvera bien comment jouer avec Shin plus tard, il ne délaisse pas ses jouets si facilement...

    Interrompons le cours de ses pensées pour revenir au moment présent, pour voir les deux hommes côte à côte dans cette boutique. L'adolescent guette les vêtements, Atsuo le fixe en l'attente d'une réponse, car il n'a pas que ça à faire que d'attendre qu'il se décide. S'il reste immobile trop longtemps, il va s'endormir debout, et sûrement que Shin lui servira d'oreiller humain, ce qui ne lui fera sûrement pas plaisir. Finalement, la réponse vient, un peu mitigée, et Atsuo la voit comme "je choisi la base, tu arranges ça après pour réparer mes erreurs parce que mon sens de la beauté est inférieur au tiens". Bon, il n'a peut-être pas pensé à la seconde parti, il ne le sait déjà plus puisque l'adolescent l'a interrompu en le tirant par la main, mais il n'y a pas de doute qu'il a pensé à quelque chose du genre. C'est Atsuo, après tout...

    L'adolescent le tire prêt des robes, ce qui peut être un bon choix. Une petite robe légère par une chaude journée d'été, avec un petit gilet à froufrou pour donner l'illusion de volume, l'impression qu'il a une poitrine, c'est pas une mauvaise idée. Mais Shin a plus l'air de prendre les choses à la légère, attrapant une robe au hasard, pour ensuite se lancer dans une petite comédie. Le « Mon chou » est comme un déclic dans son cerveau, et il sait déjà comment il va jouer. Pour embarrasser le gamin, pour choquer les gens présents, déjà surpris par le comportement de Shin, il sait le comportement parfait pour obtenir tout ça. Calme, un sourire en coin, il met son idée en application. Il se penche vers l'adolescent, tendant sa main droite pour caresser sa joue, encadrer son visage et le forcer à le regarder, alors qu'il approche ses lèvres à une dizaine de centimètre de son oreille. Son regard est charmeur, tout est parfait, alors d'une voix claire et forte, il déclare aussi sensuellement que possible :


« Allons mon coeur, ta question est stupide. Tu sais très bien que ce que je préfère chez tes vêtements, c'est quand je te les enlève... »

    Satisfait, il se redresse avec un sourire qui traverse son visage, s'étendant d'une extrémité à l'autre. C'est qu'il était fier de lui, en plus... Les gens qui n'avaient pas été choqués par le manège de Shin l'étaient maintenant. Certains étaient indignés, d'autre embarrassé par tant de franchise, par l'étalage de leur vie privée qui n'existait pas. C'était parfait, mais et Shin, dans tout ça ? Il avait hâte de voir son visage noyé dans l'embarras.

    Pourtant, il ne prend pas le temps de l'observé en détail, car il veut garder un certain naturel dans ses actions. Alors ses doigts, toujours sur son visage, glissent le long de sa mâchoire, l'effleurant, attrapant au passage quelques mèches de cheveux noir. Et il sourit de plus belle.


« Je te laisse faire ton choix, je reviens... »

    Car il devait aussi s'occuper de lui, faire ravaler ses critiques à Shin. Il était le plus beau, le plus magnifique, et il allait lui faire l'admettre. Il se fraye un chemin jusqu'au rayon homme, et déniche un jean prêt du corps et une chemise en lin blanche, à manche courte. Il n'attend pas plus longtemps pour aller payer le tout, et s'éclipse ensuite dans les toilettes pour enfiler ses achats, laissant les trois premiers boutons de sa chemise ouverts, pour dévoiler ses clavicules, et le début de son torse mordoré. Il se dirige enfin vers l'endroit où il a laissé l'adolescent un peu plus tôt.

    Tout en avançant, il défait sa natte, qui faisait bien trop négligée, et laisse ses cheveux libres, tombant en cascade sur ses épaules. S'ils voulaient que tous les regard se tournent sur eux deux, il devait aussi faire un effort. Non pas qu'il n'attirait pas naturellement les regards, loin de là, mais... Ne cherchons pas à comprendre, c'est Atsuo. C'est peut-être aussi sa fierté qui parle, il a mal digéré que Shin pense qu'il ne plaise pas, qu'il ne soit pas désirable, qu'il ne soit tout simplement pas le plus magnifique. Alors il va lui prouver le contraire, ou au moins essayer... Il retrouve l'adolescent sans problème, et s'approche dans son dos, pour passer ses bras autour de sa taille, posant sa tête sur son épaule.


« Alors, t'as trouvé ? »

    Il sourit en le regardant. Pour lui, le contact physique c'est quelque chose de naturel. Il aime bien ça, il aime la chaleur humaine, et puis il a toujours été comme ça, alors il n'a jamais cherché d'explication à son comportement. C'est quelque chose de normal, et il ne va pas se retenir juste parce que ça gène les autres, ils finiront bien par s'y faire... Mais bien sûr, là n'est pas la question...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Sam 9 Juin - 16:30


Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
..
« Show it to the boys;
Show it to the girls;
And if you could, show it to the world.
Bwah.
Une main vient caresser la joue du gamin, et voilà que le visage au m’sieurdame n’est encore séparé du sien que par une pauvre dizaine de centimètres. C’est qu’il aimait bien être vraiment près des gens, celui-là. Puis d’une voix claire et forte, l’annonce de leur vie privée inexistante se fait dans le magasin. Alors ce qu’il préférait chez ses vêtements, c’est de les enlever, hein ? Shin ricana intérieurement, pour éviter de gâcher la scène si parfaite, à laquelle tous les clients de la boutique venaient d’assister. Même si, Atsuo avait failli le rendre sourd d’une oreille. Cette pauvre oreille qu’il s’empressa de caresser, avec une mine boudeuse, dès que tous les regards ne se concentraient plus sur lui. Lorsque les doigts d’Atsuo se sont baladés le long de sa mâchoire, non loin de ses cheveux, Shin le regarda droit dans les yeux, sans rien faire. Alors, c’était à ça qu’il voulait jouer, hein ? Mais, avant qu’il n’ait le temps de réagir, celui-ci était déjà loin, le laissant seul, faire son choix. Seul.

A vrai dire, de la déclaration qui a été faite dans le magasin, Shin n’en avait rien à faire. Ca le faisait même rire, après tout, c’est lui qui l’a cherché. Et puis… S’il avait pu y répondre, il l’aurait fait. Il avait tellement envie de le faire, même. Il venait d’ailleurs de comprendre qu’il allait maintenant faire ce qu’il aimait le plus. Jouer. Jouer. Jouer et encore jouer. Il n’y avait décidemment rien de plus amusant pour lui, que de se faire passer pour quelqu’un qu’il n’était pas. Le sourire aux lèvres, il s’est mis à parcourir les rayons de robes, en cherchant de mignonnes, ou encore sexy. A vrai dire, le jeune homme s’est souvent moqué des filles parce qu’elles étaient pour la plus part, très compliquées lorsqu’il s’agissait de choisir des vêtements. Trop indécises. Mais cette fois-ci, c’est lui qui l’était. Il a besoin des robes qu’il veut, les robes parfaites. C’est qu’il y en avait des rayons, de ce fichu magasin. Les femmes avaient donc autant de choix, et rien que pour une malheureuse robe ? Bon, c’est vrai que les hommes ont aussi des rayons bien remplis, mais… Au moins, si les femmes n’avaient le choix qu’entre trois robes, elles passeraient beaucoup moins de temps dans les magasins à choisir ! Enfin, non. Même trois robes, c’est déjà trop pour ces pauvres créatures, qui passent pour la plus part, leur vie à hésiter. Mais, ça serait con, n’empêche, que le jour du mariage, elles hésitent entre un oui, et un non, tout de même.

Tout en cherchant, Shin finit par tomber sur une taille, qui attire son attention. La taille XXL. Cette taille, où on pourrait en mettre deux et demi, voire trois, des petits Shin. Il lève un sourcil, et se mord la lèvre pour ne pas rire, tout en essayant de s’imaginer le gros tas qui peut rentrer dans ce genre de vêtements. Il faut dire que Shin ne fait jamais vraiment attention aux gens qui passent à côté de lui, alors voir ce genre de taille le partage entre le rire, la moquerie et l’étonnement.

Au final, il en trouve trois des robes, avant qu’Atsuo ne revienne, et ne le surprenne par derrière, et ne lui demande s’il a trouvé ce qu’il voulait. Shin se libère de ses bras, s’en éloigne, et regarde les gens au tour, qui semblent s’intéresser à eux de nouveau. Il rougit légèrement, et affiche un petit air gêné, se rappelant de ce que ces mêmes clients avaient entendu quelques dizaines de minutes plus tôt. Ou du moins, faisant tout comme. Puis, il regarde Atsuo, droit dans les yeux, avant de commencer à lui montrer ses robes

« - Et bien, j’en ai trouvé trois, et je n’arrive pas à choisir, vois-tu.

La première robe qu’il lui montre, est une robe bleue claire, assez moulante, et assez courte. Il en avait fait des rayons pour la trouver. Il l’a superpose sur lui, et jette un coup d’œil rapide au tour de lui, avant de regarder son accompagnateur.

« - Il y a celle-là ! Elle met mes yeux en valeur, tu ne trouves pas ?

Tout en disant ça, il lui fait son plus beau sourire. Il faut dire qu’il n’a pas tort, les robes bleue mettet en valeur les yeux bleus. Le gamin en sort une autre, blanche, à froufrous, cette fois-ci. Alors que l’autre pouvait être qualifiée de « sexy », celle-ci était directement mise dans la catégorie « mignonne », entre les rubans, le volume et la dentelle… Il se la superpose dessus, et tourne.

« - Ah ! Celle-là, elle est so cute ! Non ?

La dernière qu’il prend est noire, courte, et semble être assez moulante, et possède un décolleté auquel certains hommes ne seraient pas restés indifférents. Mais bon, décolleté ou non, Shin était tout aussi plat qu’une assiette, alors, ça n’allait pas lui servir à grand-chose. A part peut-être souligner encore plus le fait qu’il était plat. Cette robe noire était tout aussi moulante que la bleue. Cela soulignera sûrement le fait qu’il est légèrement efféminé, tant mieux, d’un certain côté. Après se l’être superposé dessus, le jeune homme dit, immobile, tête baissée :

« - Ah, et celle-là… Shin rougit violement, et se met à marmonner, vois-tu… Je me souviens que tu trouvais une femme très belle dedans… Je me suis dit que peut-être avec, je pourrais moi aussi attirer ton attention.

Sous-entendu, je suis jaloux, et je veux que tu ne regardes que moi. Il attendait une réponse, prêt à courir vers les cabines d’essayage pour les essayer. Maintenant qu’il n’était plus concentré sur la présentation de ses robes, il avait finalement remarqué le changement du panda. Il ressemblait finalement à quelque chose, Shin le trouvait beaucoup plus mignon. Il sourit, s’approcha d’Atsuo, et fit comme l’autre avait l’habitude de faire : approcha son visage du sien pour lui chuchoter rapidement à l’oreille :

« - C’est vrai que comme ça, tu es beaucoup plus mignon. ♥ J’aurais déjà beaucoup moins de mal à finir dans ton lit.

Il ricane. C’était maintenant que le vrai jeu commençait. Shin allait non seulement continuer de jouer avec les clients du magasin, mais il n’allait pas s’arrêter à là, il allait aussi s’en prendre au monsieur. Ca ne serait pas assez amusant sinon. Et sachant que naturellement, Shin pouvait exprimer n’importe quelle émotion, rougir, et pleurer sur demande, ça allait être un jeu d’enfants. Ca après tout, même si le regard du gamin s’exprime sans qu’on lui demande quoi que ce soit, rare sont les gens qui arrivent y lire quoi que ce soit, la plus part se contente de croire au jeu du jeune homme.

Mais il faut dire que lorsque Shin s’imagina être le personnage qu’il fit croire qu’il est, jaloux, gêné, et rougissant sans cesse, il eut un frisson. Nom d'un poney... Mais quelle tafiole je ferais… . Le jouer, c’était amusant, mais il aurait tout donné pour qu’on lui dise qu’il n’est pas aussi mielleux que ça. Mais bon, c’est un assez bon souvenir, en fait, les fois où il joue la comédie. Il rigole bien en se les repassant. Puis, ça aide beaucoup, aussi. Alors bon…








Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net

Pique

■ Fiche : My Cutie ♥️
■ Statut : Habitant - Travaille à la salle de karaoke
■ Messages : 144
■ MPV : 232
■ Age : 26
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Mimétisme
■ Avatar : Blanche Neige - Dictatorial Grimmoire

&.More
■ Age du personnage: 23ans (né le 03/02/1988)
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Lun 11 Juin - 17:26


■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
Shin • Atsuo


    Il est bien là, à poser sa tête sur son épaule, profitant de la chaleur du garçon. Non pas qu'il ait froid, mais rappelons juste qu'il aime ça, la chaleur humaine, c'est reposant, il pourrait presque s'endormir. Mais le repos n'est que de courte durée, l'adolescent se dégage rapidement de son étreinte et le fixe avec un air de jeune fille effarouchée. Vu la fierté dont il avait fait preuve dans le parc, il doutait qu'il soit réellement ce genre de personne, mais peut-être que si, au final ? De toute façon, il s'en fiche, que Shin soit naturel ou qu'il joue la comédie. Tant que lui s'amuse...

    L'adolescent se reprend rapidement, pour lui répondre. Evidemment, il avait trouvé plusieurs robes, maintenant c'était au tour d'Atsuo de juger, de donner son avis. Du coup Shin est re-rentré dans le rôle du parfait petit Uke, le garçon tellement fille que s'en est mignon -C'est pas Atsuo qui le pense, c'est moi-, et reprenant sa comédie, il lui présente une à une ses robes. Atsuo aurait put l'interrompre entre chaque, mais il s'est contenter d'observer. Le première était pas trop mal, fallait voir sur lui si ça rendait bien ou pas, avec quelque chose d'aussi moulant, il a quelques doutes. La seconde est juste parfaite, avec tous ces rubans et tout, aucun doute qu'il aura l'air d'avoir au moins un bonnet A, c'est déjà pas mal pour un mec... Et ce n'est là que l'avis de quelqu'un habitué à se travestir, purement objectif sans arrière pensée.

    Enfin vient le tour de la troisième robe, et Atsuo observe attentivement le jeu de Shin, et il faut avoué qu'il est surpris par ce dernier. Bien sûr il ne le montre pas, il est parfait, personne ne peux le surprendre. Il se contente de faire un doux sourire tout mielleux, comme s'il compatissait, comme s'il comprenait ce que sous-entendait l'adolescent et qu'il trouvait ça attendrissant. Après tout, autant jouer le jeu jusqu'au bout. Si Shin était la petite copine jalouse et exclusive, à rougir pour un oui pour un non, Atsuo serait le copain compréhensif et taquin, qui n'hésite pas à l'embarrasser. Shin n'aura jamais le dernier mot, ça Atsuo s'en assurera.

    Finalement il est enfin temps pour lui de donner son avis, alors il prend les robes des mains de Shin, les re-regarde une à une, avant de reposer ses yeux ambrés sur le jeune homme en souriant. Un sourire qui se voulait naturel, mais qui ne pouvait pas cacher son côté joueur.


« La première est bien, le bleu fait ressortir ton teint de porcelaine... »

    Il a choisi ce terme exprès, se souvenant que plus tôt dans le parc l'adolescent n'avait pas apprécié d'être ainsi comparé à une poupée. Il est taquin, notre Atsuo, il aime jouer, et on ne peut rien y faire... Pauvre Shin.


« J'aime bien la seconde aussi, tu seras tellement adorable dedans... Quant à la troisième... Je te dirai ce que j'en pense, quand on aura un peu plus d'intimité. »

    Il s'apprête à entraîner Shin jusqu'aux cabines d'essayages quand ce dernier s'approche de lui-même, postant son visage tout prêt du sien. Bien sûr, ça ne gêne pas Atsuo, il trouverait ça même normal, qu'on souhaite se tenir si prêt de lui. Non, ce qui le fait sourire, ce sont les mots qui sortent de cette bouche. Le petit impertinent doutait toujours de son charme, c'était inconcevable, mais il n'allait pas non plus le laisser s'en tirer comme ça, alors avant qu'il puisse s'éloigner, il attrape son menton d'une main et va coller ses lèvres à son oreilles, pour y chuchoter :


« Ah oui ? Tu m'as l'air bien sûr de toi, qu'est-ce qui te fait croire que je te voudrais dans mon lit, hein ? »

    Il le relâche et s'éloigne avec le sourire aux lèvres, satisfait. C'est lui qui aura le dernier mot, il fera tout pour. En attendant, il prend sa main avec un sourire, et l'entraîne à sa suite.


« Allez, on va essayer tout ça... »

    Il le guide jusqu'aux cabines d'essayage et en trouve une vide, dans laquelle il suspend les robes qu'il a prit à l'adolescent un peu plus tôt. Il pousse gentiment Shin à l'intérieur de la cabine et en faisant mine de refermer le rideau, il le regarde un sourire au coin des lèvres.


« La troisième, vu le décolleté c'est pas une bonne idée. On veut que tu ressemble à une fille, pas qu'on voit à trois kilomètres que t'es un garçon. Enfin, si ton objectif a changé moi ça me gêne pas, si tu veux attirer mon attention ça pourrait marcher, choupinet... »

    Oui, il vient de l'appeler choupinet, il n'a peur de rien. Avec un dernier sourire taquin, il ferme le rideau et va s'asseoir devant la cabine, attendant que l'adolescent ait fini.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Mer 18 Juil - 17:21


Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
..
« Show it to the boys;
Show it to the girls;
And if you could, show it to the world.
Bwah.
Shin regarda les robes décoller de ses mains, et suivit la trajectoire de celles-ci, pour ensuite observer son accompagnateur. C’était maintenant le moment de vérité, le moment où celui-ci allait lui donner son avis sur ses choix. Après tout, ce sont des choix qui ont été fait au hasard, du moins… Hasard est un grand mot. S’il les a choisies, c’était pour pouvoir jouer son rôle. Mais il n’est pas non plus allé chercher trop loin, vu qu’il avait pris les premières qui correspondaient à ce dont il avait besoin. Il attendait, impatient, l’avis du monsieur, le regardant fixement, tout en se mordant la lèvre, comme s’il voulait que son impatience se fasse sentir.

… Un teint de porcelaine, qu’il a dit ? C’est vrai que le gamin a un teint plutôt pâle. Tiens, ça lui rappelle qu’au début de leur rencontre il lui avait justement dit que son teint était semblable à celui d’une poupée. Pendant un instant, il espère pendant une seconde qu’il ne faisait pas justement référence à ça. Oh, et puis, de toutes manières, il n’en a pas grand-chose à faire, son attention est attirée par autre chose, les petites remarques comme ça ne lui font plus trop d’effet. Il oublie dès qu’il entend le second avis est prononcé.

… Adorable ? C’est vrai que c’est le bon mot. Avec tellement de rubans, de dentelle et de froufrous, il ne peut qu’apparaître comme adorable et mignon dans cette robe. Presque n’importe qui apparaîtrait adorable dedans. Enfin, Shin plus que les autres, ce n’est pas n’importe qui lui, c’est Shin. Et Shin est au-dessus, Shin est au-dessus de tous.

… Intimité ? Dommage, il aurait bien voulu faire un petit spectacle devant le petit monde. C’est donc impossible. Il trouvera un autre moment, et un autre moyen, il y en a tellement de toutes manières. Et puis, ce n’est pas d’une seconde à l’autre que tout ce beau monde qui fait du shopping disparaîtra. Puis, il a toute la journée devant lui… Bon, certes, peut-être pas toute la journée, mais assez de temps pour faire un ou deux petits spectacles devant les autres.

Avant même que le jeune homme ne puisse justement chercher ce petit moment d’intimité, mais aussi aller vers les cabines d’essayages, son menton se fait prendre en otage, et il sent les lèvres d’Atsuo se coller contre son oreille. Ce petit contact le fait frissonner, c’est sûrement l’un des êtres les plus chatouilleux sur cette Terre. La remarque de son accompagnateur lui arrache un de ses sourires qu’il a l’habitude d’avoir aux lèvres. Moqueur, rusé, et joyeux à la fois. Qu’est ce qui lui fait croire qu’il voudrait de lui dans son lit ? Eh bien, la réponse est toute bête : n’importe qui aimerait avoir Shin dans son lit. C’est vrai quoi, trouvez au moins une personne qui n’aimerait pas se retrouver aux côtés d’un jeune homme aussi parfait que lui dans son lit. Et si, par pur hasard, vous trouvez quelques personnes qui vous disent qu’ils n’en veulent pas, c’est faux. Elles mentent.

En attendant, sans répondre tout de suite, il se laisse entraîner par Atsuo vers les cabines d’essayage. Il n’essaye même pas de faire une quelconque remarque sur le fait qu’il lui tienne la main, après tout, c’est plus marrant de traverser le magasin comme ça. A mi-chemin, il se décide enfin à répondre à la question qui lui a été posée quelques petites minutes plus tôt, il ricane.

« - Tu veux savoir ce qui me fait croire que tu voudrais de moi dans ton lit ? Eh bien, il n’y a rien qui me fasse croire le contraire, hein…

Pour une fois, il ne met pas sa perfection en valeur. Il trouve que c’est plus marrant dit comme ça. Il continue de suivre Atsuo qui l’emmène dans une cabine vide, et dans laquelle il le pousse. On n’avait pas besoin de lui faire remarquer que dans la troisième, on voyait sans problèmes que c’était un garçon, il le savait. Il ne la voulait pas tant que ça, cette robe de toutes manières, c’était juste pour pouvoir jouer le jeu du petit copain jaloux, c’est tout. Lorsqu’il entend la dernière phrase prononcée par le monsieur, le jeune Ogawa se mord fortement la lèvre inférieur pour se retenir de rire, tellement qu’il trouvait que c’était ridicule. Oh, et puis « choupinet ». Rien que ce surnom, il le trouvait drôle. Et dieu sait que le petit Shin rit pour tout et rien.

Le jeune brun se reprit rapidement en main, s’il riait, ça allait gâcher tous ses plans. Attirer l’attention du monsieur ? Ce n’était pas du tout son intention. Mais faire comme s’il voulait le faire… Ca, ça l’était. Alors il sourit, et il regard Atsuo droit dans les yeux. Il essaye de jouer au mieux qu’il peut « son rôle », sans se foirer. Un petit ricanement, où il ne le faut pas, et tout est fini.

« - Oh, c’est vrai ? Je pourrais donc réussir à attirer ton attention… ? Bien, bien…

Il regarde ensuite Atsuo fermer le rideau, et soupire. Il n’aurait donc pas eu besoin de le pousser à aller s’asseoir. Tant mieux. La toute première robe qu’il essaye, - la seule qu’il a envie d’essayer – est la robe à la dentelle, aux rubans, et aux froufrous. Il remarqua la facilité avec laquelle ce genre de chose s’enfilait. Certes, il avait peut-être un peu de mal avec la fermeture dans le dos. Du moins, c’est ce qu’il voulait faire croire. Il avait besoin d’une bonne raison pour à son tour, placer un surnom. Chacun son tour, le dernier à avoir surnommé l’autre d’une manière mielleuse a gagné.

« - Eh, mon chou, tu peux venir m’aider à fermer la fermeture de ma robe, s’il te plait ?

Il prononça les trois derniers mots en chantonnant. Et il le dit bien fort. Pour que tout le monde entende sa voix de garçon, prononcer "ma robe". C’était amusant. Ce jeu était amusant. Tout était amusant. Ah… C’est en s’observant dans le miroir de la cabine, qu’il dit :

« - C’est vrai que je suis adorable, là-dedans.









Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net

Pique

■ Fiche : My Cutie ♥️
■ Statut : Habitant - Travaille à la salle de karaoke
■ Messages : 144
■ MPV : 232
■ Age : 26
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Mimétisme
■ Avatar : Blanche Neige - Dictatorial Grimmoire

&.More
■ Age du personnage: 23ans (né le 03/02/1988)
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Mer 25 Juil - 8:10


■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
Shin • Atsuo


    Depuis le temps qu'il l'embête, à parler tout prêt de son oreille, à se poser au niveau de son cou, Atsuo s'est bien rendu compte que l'adolescent était extrêmement chatouilleux. En même temps, avec ses réactions, qui ne s'en douterai pas ? Atsuo n'est pas spécialement observateur et il l'a remarqué, c'est dire. Du coup, il est à moitié absent lors du chemin vers les cabines, réfléchissant à la manière la plus appropriée de profiter de cette faiblesse. Après tout, il est Atsuo, et Shin est son jouet pour la journée, alors comment passer à côté de quelque chose comme ça ?

    L'adolescent se laisse tirer, il faut croire qu'il aime ça, qu'Atsuo lui prenne la main pour l'emmener où il veut. Il a fait ça combien de fois aujourd'hui déjà ? Je n'ai pas fait le compte, mais il ne peut s'empêcher de penser que le brun est bien obéissant. Tant mieux, ça simplifie les choses...

    Obéissant, mais pas complètement "soumis", il a trop de répartie au goût du jeune homme, qui ne digère toujours pas qu'on doute de son charme. Lors d'un concours d'égocentrisme, ces deux là pourraient finir premier ex-aequo, chacun pensant qu'il est le plus beau, le plus sexy, le plus parfait, enfin, des choses comme ça. Heureusement qu'Atsuo a quelques qualités quand même, bien cachées, mais il les a. Sinon, il serait vraiment invivable...

    Du coup, lorsque Shin lui rétorque que rien ne prouve qu'il ne désire pas l'avoir dans son lit, il a un petit rictus, un sourire de côté. S'il voulait jouer ainsi, il n'aura aucun problème à réutiliser son argument contre lui.


« Dans ce cas, rien ne montre que tu ne me désire pas au plus haut point. »

    Il a donc laissé l'adolescent seul dans les cabines, après tout, ce n'est pas das ses plans d'observer le corps d'un gamin, il n'en a pas besoin quand il peut admirer son propre corps autant qu'il veut. Il sourit, c'est vrai que son corps était magnifique, assez musclé pour faire de lui un homme attirant, assez fin pour faire de lui une femme désirable. Non, jamais l'adolescent ne pourrait rivaliser avec lui.

    La voix de l'adolescent s'élève depuis la cabine, l'affublant d'un surnom ridicule, pour réclamer son aide. S'il veut jouer, il ne va pas être déçu, car jamais Atsuo ne lui laissera le dernier mot. Il se lève, s'avance d'un pas assurer vers la cabine, avant d'ouvrir le rideau en grand, sans aucune pudeur.


« Chaton, je t'ai déjà dis que tes robes, je préfères te les enlever... »

    Il fait un pas dans la cabine et, étant dans le dos de Shin, entreprend de fermer la fermeture, en prenant tout son temps pour indisposer l'adolescent. Peu de personnes ont aussi peu de pudeur que lui au Japon, c'est un fait. Entendant la dernière remarque, il chuchote tout en finissant de fermer sa robe.


« T'es peut-être adorable en robe, mais moi je suis sexy... »

    Il fait un pas en arrière, et force l'adolescent à se tourner pour lui faire face. Il l'observe de haut en bas, puis de bas en haut. Oui, c'est pas trop mal, si on arrange un peu ses cheveux, il peut facilement passer pour une gamine... Puis pour ses jambes, de hautes chaussettes blanches avec des petites chaussures, ce serait pas mal. Au moins, il n'aura pas honte de se balader avec Shin accroché au bras. Ses réflexion étant faites, il est temps de reprendre leur petit jeu.


« Tu es vraiment adorable là-dedans, j'ai l'impression de re-tomber encore plus amoureux de toi... »

    Quelles niaiseries, Atsuo n'a jamais compris comment on pouvait aimer s'entendre dire ça. Peut-être parce qu'il n'a jamais eu la chance de tomber amoureux, quand on compare les autres à "la perfection", on ne trouve personne digne de soi. Mais c'est pas pour autant qu'il ne sait pas ce qui plait aux filles sans cervelle. Shin n'en est peut-être pas une, mais il les imite bien, pour l'instant...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Jeu 9 Aoû - 13:53


Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
PV ATSUO N. MAEDA
Shin se souvient de ce que lui avait retorqué le monsieur avant qu'il ne soit pas dans la cabine. Certes, il n'y a rien qui puisse montrer que le gamin ne désire pas le monsieur au plus haut point, mais il n'a jamais dit le contraire après tout. C'était même son but à lui de finir par faire croire au monsieur qu'il le désire. Petit à petit. Parce que si le monsieur commençait à croire à son jeu, tout comme les clients du magasin l'ont fait, ça pourraît être encore plus marrant. Mais malheureuement pour l'instant, il y avait sûrement très peu de chance que ça n'arrive.

Le rideau s'ouvre en grand et Atsuo y rentre. Cela a surpris Shin, qui ne s'y attendait pas du tout. Après tout, qui ouvre la cabine comme ça, en grand, devant tout le monde? Personne à sa connaissance. Puis, il entend Atsuo lui dire qu'il préfére enlever ses vêtements. Il se retient de sourire, mais marmonne tout de même petit pervers va, puis essaye de paraître un minimum rouge tout en se donnant un air gêné, ce qu'il arrive à faire sans problèmes d'ailleurs. C'était un grand acteur, il n'avait aucun mal à exprimer n'importe quelle expression, du moins, presque. Il avait l'habitude de jouer comme ça avec les gens. Pour avoir ce qu'il voulait, jouer la comédie était assez pratique. Lorsque tu tombes sur un professeur qui ne te connaît, et qui veut te mettre une heure de colle, par exemple, tu n'as plus qu'à lui afficher une bouille triste, avec les larmes aux yeux, avec un petit "je ne recommencerai plus", et il finira par te l'enlever. Lorsque tu veux faire croire quelque chose à ta copine, comme par exemple le fait que ses amis t'intimident, tu n'as qu'à montrer un air gêné, et faire comme si tu avais du mal à en parler. Ainsi de suite... Puis même, se faire passer pou queluq'un qu'on est pas, le gamin adorait ça.

« - Voyons, voyons, pas si fort mon amour...

Allez hop, encore un surnom niais à en vomir des arc-en-ciels durant tout une semaine, et il en avait une tonne en stoque. Après tout, il adore surnommer les gens, en trouver des tout aussi niais que ça n'est pas un problème pour lui. Et quand on pense que malgré ça, Shin est incapable de donner un surnom tout sucre, tout doux, tout niais à une personne qui lui est chère, on trouve ça presque ironique. Même bête.

Tout en refermant sa robe, Atsuo lui chuchote que Shin est peut-être adorable en robe, mais que lui, il est sexy. Certes, il admettait le fait qu'il était adorable, mais ça révoltait tout de même Shin. Parce que ça voulait forcemment dire qu'il était au dessus de Shin. Mieux que Shin. Plus parfait que lui. Et ça, c'était tout bonnement impossible. Il ne pouvait avoir, dans ce monde, d'être encore plus parfait, et mieux que lui. Alors Shin ne peut s'empêcher de rire, trouvant ce que Atsuo lui avait dit idiot. Tant pis pour le jeu, pour les projets, pour son plan, il se rattrapera tout à l'heure. Il n'allait tout de même pas laisser croire au jeune monsieur des choses qui sont totalement fausses, hm? Il lui rendait même service.

« - Pf. Même toi dans cette robe tu n'arrivera pas à être sexy. Même toi. Et c'est sûr que de nous deux, le plus adorable dans cette robe, c'est moi, et de loin. Si j'avais une autre robe, tu verras à quel point je peux être sexy.

Lorsqu'Atsuo l'olige à se retourner, il se laisse faire. Il suit le regard du monsieur, qui semble l'examiner de la tête au pied, et vice versa. Il devait sûrement être entrain d'évaluer la tenue, ou un truc du genre. Le gamin remarqua des personnes derrières Atsuo, qui le regardiant bouche bée, il n'hésita pas à leur faire coucou, avec un grand sourire en plus. Lorsqu'Atsuo lui dit quelques trucs niais, genre " je crois que je retombe amoureux de toi, blah blah", Shin comprit qu'il fallait que leur jeu redémarre. Et qu'il fallait que cette fois-ci, il se donne à fond pour être un maximum crédible, non seulemnt devant les clients et gens, mais aussi devant Atsuo. Il ne fallait plus qu'il se laisse distraire par son ego légèrement trop grand. Alors il rougit, encore une fois. Du moins, il n'avait pas réellement besoin de rougir, vu qu'il était déjà tout rouge après avoir ri, mais bon. Il regarda ses pieds, et reprit son air gêné.

« - Mais ne dit pas des choses aussi... Mignones... C'est craquant et gênant à la fois...

Puis il referme le rideau de la cabine, laissant Atsuo en dehorts, juste en lui disant rapidement " bon, on prend celle-là !". Une fois ses habits d'homme remis, il s'étire lentement puis sort de la cabine. Ca fait tout de même un bien fou de ne plus sentir de courant d'air sur ses jambes. Ah, le pantalon, y a rien de mieux. Il dépose les deux autres robes qu'il n'a même pas pris la peine d'essayer, et va près du monsieur, avec la robe blanche en main. Et puis... Il le prend dans ses bras. On aurait presque dit qu'il lui avait sauté dessus.

« - Merci ! Merci de bien vouloir m'acheter cette robe ! Pis, il en profiter pour lui chuchoter à l'oreille, Bon, c'est quoi la suite?

Certes, Atsuo n'avait encore rien dit. Peut-être même qu'au final ce n'était pas la bonne robe. Mais la phrase niaise prononcée par celui-ci laissa pourtant croire le gamin que c'était la bonne. Et puis comme ça, il était sûr qu'Atsuo allait la payer. Même si c'était dans l'accord, comme ça, il n'avait plus aucun doute. Il avait désormais hâte de voir la suite. Il restait à s'occuper des cheveux, des bas, des chaussures aussi. peut-être même un soutien gorge avec du coton pour lui faire des seins. Bon, certes, Shin n'avait pas réellment besoin de poitrine, il y a bien des filles qui n'en n'ont pas. Il n'avait même pas besoin de colants d'ailleurs, parce qu'il était ce genre de garçon qui n'ont pas un seul poil qui pousse sur leurs jambes Et puis, des jambes assez effiminées. Pas trop, mais un peu quand même. Ca ne saute pas aux yeux, mais on peut faire passer ça pour des jambes de femmes si on veut. Mais bon, peut-être qu'il y aurait des bas qui iront bien avec la robe. Tout ça, tout ça quoi. O, et puis qui fait attention aux jambes, hein?

Shin finit par lâcher Atsuo, et le tire hors des cabines, sous le regard des gens. Certains qui étaient là depuis -plus ou moins- le début, commençaient à s'y habituer, par contre, le reste, pour la plus part n'en croyait pas leurs yeux. La question qu'il se posait désormais, c'était s'ils allaient rester ici, ou s'ils allaient changer de boutique.

« - Dis, dis, on va payer, et changer de boutique, ou on a encore des trucs à voir ici ?
Après tout, c'était lui le pro, Shin venait à peine découvrir cet univers.

Je vends des surnoms niais à volonté. C'est un euro le surnom. Qui veut?♪

© Evyplevy




Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net

Pique

■ Fiche : My Cutie ♥️
■ Statut : Habitant - Travaille à la salle de karaoke
■ Messages : 144
■ MPV : 232
■ Age : 26
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Mimétisme
■ Avatar : Blanche Neige - Dictatorial Grimmoire

&.More
■ Age du personnage: 23ans (né le 03/02/1988)
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Mar 14 Aoû - 13:46


■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
Shin • Atsuo


    Il se tiennent là, se font face, et le "petit pervers" ne lui échappe pas. Il le fait même sourire. Après tout, il est un homme en pleine possession de ses moyens, ce n'est pas normal ? Surtout que cela fait longtemps qu'il n'a pas eu de partenaire, normal que ses hormones s'expriment, surtout lors de ses jeux, non ? D'ailleurs, le leur est toujours en cours, de jeu. Il faut qu'il trouve une bonne fonction à ce cher Shin, quel type de jouet peut-il bien être ? Pour le moment, ils se contentent de jouer la comédie ensemble, mais il va bien finir par trouver comment jouer avec lui...

    La valse des surnoms niais continue, sans pour autant affecter le jeune homme, qui ne fait que sourire, sourire de plus belle, cet habituel sourire joueur qui le caractérise et qui parfois ne laisse rien présager de bon. Mais répondre aussi rapidement serait précipité, leur jeu aurait l'air faux. Alors il allait attendre pour répliquer, mais une chose est sûre, il ne va pas laisser se gamin avoir le dernier mot. Il l'être le plus parfait au monde, et il gagne forcément, ce gamin finira bien par l'apprendre... Et sûrement à ses dépends, qui sait ?


« J'accepte le défi, mais on réglera ça plus tard... »

    Lui soupire-t-il à l'oreille, parfaitement conscient qu'à chaque qu'il a fait ce geste, l'adolescent a réagit. Mais après tout, c'est aussi ça, jouer. Et le jeu continu, et s'il y a une chose qu'Atsu veut bien accorder à Shin, c'est que c'est un acteur né. Mais si Shin est un acteur, Atsuo est un mannequin réputé, il ne faut pas non plus exagérer. Et finalement, il retourne s'isoler dans la cabine, laissant de nouveau le jeune adulte seul, mais pas pour longtemps.

    Lorsqu'il ressort, Shin se précipite sur lui, le prenant dans ses bras. Et Atsuo, il aime ça les câlins, le contact humain, alors il glisse ses mains dans son dos et lui rend son étreinte avec douceur et entrain. Un vrai câlin, ça se savoure, après tout, Atsuo aime les gens, alors c'est tout à fait normal d'être affectueux avec eux. Même si ce sont des jouets, au final. Et en parlant de jouer, une idée s’insinue dans sa tête, alors il sourit de plus belle, et s'éloigne légèrement de Shin, le regardant dans les yeux.


« Mais voyons, tu sais bien que je ferai tout pour toi, Darling. »

    Et pour accompagner son discours, il porte ses mains au visage de l'adolescent, et se penche vers lui, jouant la scène de manière à ce que tous les clients pensent qu'ils s'embrassaient, alors qu'il n'en faisait rien. Les yeux plongés dans ceux du garçon, Atsuo souriait, et lui tira même la langue, pour lui montrer que celui qui menait la danse, ici, c'était lui. Bien sûr, il aurait put l'embrasser, mais le garçon est mineur, et Atsuo a un minimum d'éthique : pour les mineurs, il lui faut une autorisation avant de faire ce genre de choses "déplacées". Un câlin, un bisou sur le front, c'est rien, mais un baisé, c'est plus intime.

    La suite du programme ? Mais elle est toute trouvée. Atsuo y a réfléchi, et malgré son état de fatigue, il a établie tout un plan. D'ailleurs, il avait presque oublié, tient, qu'il était aussi fatigué... C'est généralement comme ça, quand on s'amuse. Car leur petit jeu l'amuse beaucoup, il faut l'avouer. Du coup, il s'éloigne de Shin, lui rend son espace vital, mais l'attrape quand même par la main, pour l'entraîner à sa suite.


« Il y a tout ce dont on a besoin dans ce magasin, je l'ai pas choisi pour rien... »

    Il l'entraîne jusqu'au rayon chaussure, ne lui laissant même pas le temps de protester ou de s'arrêter s'il voit quelque chose qui l'intéresse. Comme Atsuo ne cesse de le penser depuis le début, c'est lui, être parfaitement parfait, qui mène la danse, et Shin devrait en être honoré. Il parcoure les rayons et s'arrête devant une paire qu'il observe attentivement. C'était des petites chaussures blanches, légèrement compensée, avec un ruban bleu nuit qui se laçait sur le dessus avant de remonter le long de la jambe.


« Celles-là m'ont l'air bien. Elles iront à merveilles avec ta robe, et souligneront les courbes fines de tes jambes. C'est que t'as de jolies jambes, mon ange, tu le sais ça ? »

    Il sourit au garçon, et se penche vers lui, pour lui murmurer à l'oreille.


« si ça te convient, prend une paire à ta taille et on va côté cosmétique pour trouver de quoi rendre tes cheveux plus féminins. Puis, si t'as envie d'un peu de maquillage, on pourra en prendre un peu en même temps. »

    Car pour les cheveux de l'adolescent, Atsuo avait déjà une idée. Une perruque, ce serait trop cher, comme il a déjà dis au garçon, mais il avait déjà vu dans ce magasin des serre-têtes avec des rajouts. Certes, ce ne serait qu'un carré, mais c'était mieux que rien. Atsuo cherchait à rendre cette séance de shopping la plus rapide possible, car là, ce n'était qu'un échauffement, un acte d'ouverture. Le vrai jeu commencerait plus tard, ce qu'il attend avec impatience, le premier acte promettait d'être exceptionnel. Et si jamais ça n'allait pas à l'adolescent, il se la paiera tout seul, sa perruque. Atsuo a déjà fait assez de dépenses pour un parfait inconnu, et même s'il n'est pas pingre, faut pas oublier qu'il a un appartement et qu'il soit se nourrir. Être parfait ne l'empêchait pas d'être humain, après tout...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

So... PP! { Powerfull & Purfect }


avatar

So... PP! { Powerfull & Purfect }

■ Fiche : (www.)
■ Statut : Elève
■ Messages : 617
■ MPV : 284
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Annulation
■ Avatar : Izaya Orihara - Durarara!!

&.More
■ Age du personnage: 16 ans
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Dim 23 Sep - 15:35


Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
PV ATSUO N. MAEDA
Une fois que le câlin prit fin, Shin essaya d’avoir l’air d’être le gamin le plus heureux vivant de ce bas monde, ou du moins, vivant à Nakunaru. Chose qui n’était pas très compliquée à faire. Lorsque le Monsieur le regarda droit dans les yeux, après s’être légèrement éloigné, Shin en fit de même. Il regarda fixement les siens. Il fit comme s’il était attentif à chaque mot que le Monsieur prononça par la suite, et que par amour, il n'en laissait échapper aucun. Du moins, une expression niaise à en vomir qui y ressemble. Et une fois que celui-ci lui dit qu’il ferait tout pour lui, -avec un surnom toujours aussi niais que les précédents, mais cette fois-ci anglais, comme quoi, on faisait dans le multi langage. Oh, et puis, après tout, il fallait bien être original. Ca aurait été ennuyeux à force, sinon. - il porta ses sales pattes au visage du gamin, et fit croire devant toute la clientèle qu'il l'embrassait. A ce moment là, Shin rit, mais intérieurement. Car ce que l'Monsieur venait de dire était vraiment stupide. Et niais surtout. Tout le monde dit ça, tout le monde ment. Si un jour son personnage devait sauter par la fenêtre pour sauver le sien, jamais il ne le ferait. Oh et puis, les têtes des clients étaient vraiment drôles à voir.

Ce faux baiser s'accompagna par la suite d'un sourire qui déplut fortement à Shin. L'adulte se comporta même en enfant en tirant la langue. Le gamin soupira, et le laissa, avouant presque que c'était lui qui menait la danse. Il allait le laisser faire pour l'instant, car il fallait avouer, c'était une idée géniale qu'il avait eu ! Une idée qu'il avait malheureusement pas eue avant lui, chose qu'il regrettait. Mais tant pis, il prouvera bien que c'était lui le meilleur. On peut dire que le Monsieur avait remporté une bataille, mais pas la guerre.

Une fois son espace vital retrouvé, le gamin soupire, soulagé. Mais peut-être un peu trop tôt, car la seconde d'après Atsuo l'attrape par la main. Encore. Et il l'entraîne avec lui. Encore. Et puis il se vente de ne pas avoir choisi le magasin où ils étaient pour rien. Encore. Pour ne fois, il avait raison de se venter, cette boutique était parfaite pour trouver de quoi se travestir après tout. Elle avait des robes de tout genre, - même des XXL quoi, là où on pouvait mettre 3 Shin à l'intérieur. Une découverte qui a horriblement marqué le gamin. - Il n'avait pas encore vu les autres rayons, mais il s'attendait à des rayons tout aussi remplis - et craignait de voir des chaussures géantes. On aurait presque dit qu'il n'avait jamais fait de shopping de sa vie. -

Il se laissant entraîner par Raiponce au masculin, silencieux, voyant bien que de toutes manières il ne pourrait pas en placer une, et l'arrêter, même s'il voyait quelque chose qui lui plaisait. Il observe les rayons de chaussures qui défilent devant lui. Certaines paires avaient de ces talons ! C'était presque à en avoir le vertige. Et puis, voilà que le monsieur s'arrête, et semble observer une petite paire de chaussures blanches, et finit par enfin prendre la parole. Il complimente ses jambes, ce à quoi Shin rougit - pour de faux, bien entendu -, et sourit, et il dit aussi que ce sont des chaussures qui iront parfaitement avec la robe; et c'est qu'il n'avait pas tort, on aurait presque dit que ces chaussures étaient faites pour la robe.

Puis le Monsieur lui sourit, encore, avant de se pencher vers lui, encore, et lui murmure quelque chose à l'oreille, encore. Bien sûr, Shin, toujours et à jamais, chatouilleux comme tout, ne peux s'empêcher de frissonner. Encore. Si la paire de chaussures lui convenait? Mais bien sûr qu'elle lui convenait, ça lui faisait mal de l'admettre, mais son choix était parfait. Arranger ses cheveux ? Mais quelle bonne idée! Shin avait hâte de voir ce que ça allait donner. Maquillage? Oh non. Il n'en a pas besoin, il est parfaitement parfait sans. Une fois que celui-ci à finit de parler, il sourit à son tour, et chuchote rapidement:

« - J'ai pas besoin de maquillage, j'suis parfait sans. Puis il le pousse gentiment d'une main, pousse un petit rire adorable, et rougit. Mais arrêtes, tu me chatouilles ! Tu peux dire tout haut ce que tu me dis là tout bas, tu sais. ~

Il venait de reprendre son petit rôle. Bien sûr que Atsuo ne pouvait pas dire tout haut ce qu'il lui disait tout bas, ça allait gâcher tout le jeu sinon ! Et ils étaient allés si loin, mais si loin ! Ca aurait été vraiment dommage d'arrêter maintenant. Puis il regarde les chaussures, les observes sous tous les angles qu'il peut sans les toucher, puis cherche des yeux sa taille. C'est qu'il n'avait pas des papattes de femme, il faisait du 42, et que c'était assez dur à trouver, mais que par chance, il y en avait.

« - Mais ces chaussures sont juste parfaites ! Bien sûr qu'elles me conviennent. Surtout si elles sont choisies par toi, my love. ~

Sur ces mots, il attrape rapidement la boîte où le numéro de sa pointure était marqué, et attrape à son tour la main du monsieur, avant de lui embrasser doucement la joue, avant de dire tout bas:

« - Allez, emmène moi côté cosmétique maintenant ! J'ai hâ~te de voir ce que tu vas faire à ma coiffure.

C'est vrai, il avait vraiment hâte de voir ce qu'il allait avoir comme coiffure, mais aussi avait hâte de voir le résultat final. Il était avec un pro' avec tout, et puis, il était si parfait, que le résultat ne pouvait être que parfait. Il avait hâte de s'émerveiller devant son reflet féminin dans un miroir, mais surtout de se montrer au bras du monsieur dans sa future tenue.

« - Alors, c'est par où?

Je vends des surnoms niais à volonté. C'est un euro le surnom. Qui veut?♪

© Evyplevy




Merci pour cet avatar, ma divine épouse. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nakunaru-academy.chocoforum.net

Pique

■ Fiche : My Cutie ♥️
■ Statut : Habitant - Travaille à la salle de karaoke
■ Messages : 144
■ MPV : 232
■ Age : 26
■ Type : Pique
■ Pouvoir : Mimétisme
■ Avatar : Blanche Neige - Dictatorial Grimmoire

&.More
■ Age du personnage: 23ans (né le 03/02/1988)
■ Rang : ★
■ Relations :

Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   Dim 30 Juin - 7:48


■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons
Shin • Atsuo



    C'était une bonne journée finalement, Atsuo l'avait commencé du mauvais pieds, mais il est bien heureux de ne pas s'être glissé dans son lit à la première occasion. Leur jeu était bien ficelé, sur tous les plans. Et pour le moment, c'est lui qui menait. Il sentait une part de résignation chez l'adolescent, même s'il n'avait pas non plus l'air envie de lui laisser le dernier mot. Tant mieux, ça ne rend leur jeu que plus fun. Atsuo est comme un chat sur ce point aussi, il aime voir sa "proie" se défendre. Il l'aime bien ce gamin. Comme 90% de la population, certes, mais avec leur personnalité égocentrique à tous deux, il y avait un risque qu'il y ait "clash". Chacun se pense supérieur à l'autre, l'être le plus parfait au monde, dur de trouver un terrain d'entente. Mais ils l'ont fait, par le jeu...

    Pas de maquillage donc. Tant mieux, en un sens. Atsuo aussi est parfait sans, pas comme toutes ces filles ou femmes qui ne peuvent pas sortir sans un pot de peinture sur le visage -et finir avec un cancer-. Alors ces instruments de torture il ne sait pas vraiment s'en servir. Et ça lui ferait mal de l'avouer au gamin, il est parfait, il n'y a rien qu'il ne puisse faire... Mais pour l'instant, ce n'est pas grave, il joue, il cherche à choquer le plus de monde possible. Et il sait exactement comment faire...


« Tu sais que je ne peux rien dire à voix haute, je me ferait arrêter pour indécence.. »


    Déclare-t-il aussi fort que possible. Pour choquer le plus de monde possible. C'est un peu ce qu'ils font depuis leur arrivée dans le magasin après tout. Il le laisse chercher sa pointure sans rien dire, se tenant à ses côtés, et assez étrangement l est surpris par la main de Shin qui attrape la sienne, et surtout ses lèvres qui se posent sur sa joue, même s'il ne le montre pas. De son après-midi avec le garçon, il ne lui était pas apparu comme tactile -tout son contraire- alors même s'il reconnaissait son jeu d'acteur, il ne s'y était pas attendu.

    Mais il se contente de faire comme l'adolescent, en adoptant un regard attendri en le regardant, comme le ferait un homme avec sa petite amie dans un shojo des plus niais. De sa main libre, il prend les courses de son "bien aimé" -bah oui, c'est le rôle de l'homme à ce qu'il parait- et une fois n'est pas coutume, il l'entraîne à sa suite.


« Rien n'est trop beau pour toi, princesse. »


    Et oui, le féminin est intentionnel. Après tout, Shin cherche à se faire passer pour une fille donc il ferait mieux de s'y faire. Une fois la main de "son cher et tendre" dans la sienne, il entremêle leurs doigts ensembles, pour pousser le réalisme, et le guide dans les rayons du magasins pour rejoindre leur dernière étape. Pour lui, la confiance qu'éprouve l'adolescent envers son choix et ses goûts est une sorte de fierté, même si en même temps ce genre de choses parait évidentes. Il est Atsuo, il est parfait.

    Une fois arrivé au niveau des accessoires, il attrape un serre tête blanc avec une fleur bleue sur le côté droit, qui s'accordera parfaitement avec le robe. Puis il prend un paquet de barrettes simples et regarde aux alentours pour des rajouts. Et là, il trouve ce qu'il n'aurait pas espérer trouver, une pince à cheveux qui imite une queue de cheval, avec des cheveux bouclés. C'était tout simplement parfait, il devait juste faire en sorte que ça rende bien. Tâche relativement compliquée car avec ses longs cheveux, il ne s'est jamais demander comment utiliser tous ces accessoires...


« Eh bien, je pense qu'on a tout ce qu'il nous faut maintenant... Direction la caisse, et tu iras enfiler tout ça~ »


    Il le prend par la taille, continuant son rôle de petit ami, portant une partie des courses de "son bien aimé". Et ensemble ils se dirigent vers les caisses, pour payer leurs articles. Heureusement pour eux il y a peu de monde, et ils paient bien rapidement. Il ne reste plus à Shin qu'à entamer sa transformation.


« Trouvons un endroit où tu pourras te changer... »


    Il demande au vendeur l'autorisation d'utiliser leur cabine d'essayage pour ça, et bien que surpris, ce dernier accepte, surement un peu surpris par le culot d'Atsuo. Ils retournent donc aux cabines d'essayage où ils ont déjà mis en scène leur petit jeu, et il fait entrer Shin, lui passant le sac contenant leurs achats


« Quand tu as fini appelle-moi, je m'occuperai de tes cheveux... »


Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: ■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons   




Revenir en haut Aller en bas
 

■■ Comment passer l'ennuie du Samedi matin en quelques leçons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Nakunaru City
La ville
 ::  Parc
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit