www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 Premier venu, premier pendu ? [Pv Yuki x Nono]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

THE KING OF SHADOW *pan*



THE KING OF SHADOW *pan*

■ Fiche : è.é | Liens.
■ Statut : Elève - Serveur.
■ Messages : 211
■ MPV : 479
■ Age : 23
■ Type : ♥.
■ Pouvoir : Même aptitude physique qu'un poisson.
■ Avatar : Hijikata Toushirou (Gintama)

&.More
■ Age du personnage: 17 ans.
■ Rang : ★★★★
■ Relations :

Message Sujet: Premier venu, premier pendu ? [Pv Yuki x Nono]   Lun 1 Aoû - 13:59


    Tu salissais le trottoir avec tes vieilles baskets. Tu usais les pavés à force de traîner dessus. D'ailleurs un de tes lacets est défait, tant pis. Tu n'as pas envie de le refaire. Quelle journée maussade, Il y a des jours comme ça où on aurait préféré rester couché dans son lit mais ton lit, tu le détestes. Tu n'aimes pas plus ta chambre en générale, un espace clos entre quatre murs, ça ne te convient pas, c'est trop confiné. Hilarant n'est-ce pas pour un garçon de ta trempe, toi qui déteste la compagnie d'autrie. Tu soupires. Tu erres comme ça sans but, les mains dans les poches. L'heure avance lentement, il était à peine dix heures. Le soleil jouait à cache-cache derrière les nuage, n'éclairant que par intermittence. Ce n'est pas grave, ce n'est pas comme si tu l'aimais beaucoup. Aujourd'hui tu sembles en vouloir à la terre entière, comme d'habitude. Un dimanche banal, demain les cours et c'est reparti pour une semaine identique à la dernière et à encore celle d'avant. Croiser les même personnes, parler avec les même personnes. Ça te déprime, tout te déprime. Pourtant ce n'est pas la diversité qui manque à cette « ville-prison » , comme tu l'aimes à l'appeler ainsi. Des gens qui s'en vont et d'autre qui les remplacent. Néanmoins c'est ce qui se passe en générale, ton monde à toi c'est ici et l'école. Tu as grandis avec les même. Tu t'étonnes que tu ne te sois toujours pas fait de vrai amis. T'as juste un caractère de chien, ça explique tout, point final.

    Tu squattes un banc. Un banc en bois peint en vert choisit au hasard. Il n'y avait pas grand monde qui parcourait les rues, la grasse matinée devait avoir eu raison d'eux. Les commençants qui s'affolent du soir au matin doivent apprécier le dimanche plus que tout. Tu soupires. C'est calme, c'est très bien ainsi. Le bruit du vent qui se cognait partout était doux à tes oreilles. C'est la meilleure mélodie. Tu retires ta veste pour te retrouver en t-shirt, tu avais chaud. Tu as une soif subite, tu te lèves et tu vas au distributeur de boisson situé juste en face. Tu traverses sans vraiment regarder, tu manques de te faire assassiner par un vélo mais rien de grave. L'accident ne s'est pas produit mais il y a eu un bel échange de jurons fleuri par un vocabulaire riche et varié. Tu n'y penses déjà plus lorsque tu insères une pièce dans cette machine bouffeuse de sous. Tu tapes le code, tu as tapé un mauvais code. Tu regardes tristement le paquet de marshmallow que tu as obtenus à la place d'une bouteille d'eau. Ce n'est pas grave, tu recommences, tu savoures ce liquide froid qui traverse le corps. Tu râles parce qu'une bouteille de vingt-cinq centilitres c'est trop cher pour le peu du contenu. Tu jettes le plastique vide dans la poubelle, tu ne savais pas quoi faire de cette poche de marshmallow. Tu n'aimes pas ça. Tant pis, tu la gardes, tu lui trouveras une utilité plus tard. Peut-être lancé les lancer sur des passants, tu ne sais pas, tu souris à cette idée.

    Le banc ne te convient plus, tu poursuis ta route. T'aimerais bien pouvoir te perdre dans cette ville, ne plus retourner là où tu étais, ça te ferais des vacances. C'est dommage que tu la connaisses par cœur. Ça ne t'empêches pas de buter sur un obstacle pendant que tu tournais à un croisement de route. Tu baisses la tête et quelle fût ta surprise après t'être aperçut qu'il s'agissait d'un petit garçon. Un petit brun qui te barrait la route, tu fronces des sourcils.

    « Désolé petit. »

    C'était ta plus belle voix sèche. T'aurais bien aimé l'envoyer bouler comme un ballon de foot dans un but pour un ultime point décisif pour un match. Tu tentes de passer ton chemin. Déjà que tu n'étais pas spécialement d'humeur, tu ne l'es jamais d'ailleurs, il a fallu que tu renverses un gosse. Tu ne l'as jamais vu mais bon, tu ne te souviens de jamais personne aussi. Il est peut-être un nouvel arrivant ou pas, ce n'est pas grave qu'est ce que ça peut bien te faire ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thihoa.illustrateur.org/



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Premier venu, premier pendu ? [Pv Yuki x Nono]   Dim 7 Aoû - 11:40


La journée a été longue…Trop même ! Trop d’émotions dans la même journée. Premièrement, ici, il y a beaucoup trop de monde à mon goût, il n’y à pas un recoin calme ou je peux me calmer, ou je peux décompresser en me demandant ce que je fais ici. Ce n’est pas ici ma place et je suis certain que si papa avait été en vie, il n’aurait pas voulu que moi et maman habite cette académie. Je n’ai pas osé en parlé à maman, mais j’ai l’impression que je ne me plairai pas ici, que je n’arriverai jamais à me sentir chez moi. Je la connais, elle me dirait que c’est impossible, que je finirais par m’y plaire, mais elle ne comprend pas… Ici, je me sens enfermé, comme dans une prison. Moi, je pensais que je pourrais retourner me percher dans l’arbre de mon enfance, mais je ne peux même pas sortir des limites qu’à fixé l’école…C’est quoi, nous sommes des extraterrestre ou quoi ? Pourquoi tant de précautions ? Au début, quand je l’ai appris, maman à même hésité à me faire sortir seul, elle croyait que j’allais m’enfuir. Pourtant, elle me connaît, elle sait très bien que j’ai peur de sortir seul, et que même sortir de ma petite chambre tantôt sans elle a été difficile. Pour un gamin de 12 ans, cela peut vous paraître ridicule mais si vous étiez dans ma tête, vous comprendriez… Peut-être suis-je un peu extrémiste, mais l’anxiété, ce n’est pas facile. Au moins, depuis un certain temps, j’ai retrouvé le goût de vivre, c’est déjà un énorme pas vers l’avant…Non ? Bon, pardon, je ne m’étais pas rendu compte à quel point ces détails sont futiles pour vous, je vais donc m’arrêter ici.

J’ai beau dire que c’est une prison, je dois avouer que c’est plutôt grand…La preuve, je suis perdu. Cela fait au moins une heure que je marche dans les rues en tentant de me repéré. Comme mon sens de l’orientation est à -1000, cela ne sert strictement à rien. J’aurais du l’écouter lorsqu’elle m’avait dit : Ne t’éloigne pas Yuki. Mais au fond, je voulais me prouver que sortir à l’extérieur ne faisait pas peur, c’est raté d’ailleurs ! En ce moment, je me ronge tellement les ongles que j’en saigne presque. Oui bon, il faut dire que si j’étais resté sagement près d’elle, je ne serais pas en train de tourner en rond à chercher mon chemin. Je cherche des yeux quelqu’un qui pourrait m’aider. Il n’y à personne, pas un chat ! C’est toujours comme ça, quand je veux être seul il y a foule et quand j’ai besoin d’aide il n’y a personne. Je crois que dieu fait exprès, en supposant d’abord qu’il existe. Hum…Pourquoi est-ce que je parle de dieu moi ?

C’est moi ou ça fait quatre fois que je passe devant ce banc ? Décidément, plus j’essais de me retrouvé et plus je me perds. Je marche sans trop regarder ou je vais, puis…Paf… On me rentre dedans. Je tombe sur les fesses et pousse un petit Ouch. Puis j’entends un ‘’désolé gamin’’. À son ton de voix, je vois très bien qu’il n’est pas si désolé, au fond, il s’en fout, il veut juste continuer son chemin. Moi, même si se garçon à l’air bête comme ces pieds, je prend mon courage à deux mains et me lèves;

-Dis…Je…J’suis perdu…


Le pire dans tout ça, c’est que je n’avais même pas retenu l’adresse de mon nouvel habitat. Intelligent hein ? Je n’ai pas osé lui en dire plus, j’espérais simplement qu’il me propose son aide, gentiment. Je rêve en couleur non ? Je baisse les yeux, je ne veux pas le regarder, je suis bien trop gêné. Je ne le connais pas et même si j’aimerais le supplier de m’aider, je suis figé, plus capable de dire un mot. Doucement, je remonte enfin les yeux vers lui pour le regarder en face, tenter de faire un homme de moi.


Revenir en haut Aller en bas

THE KING OF SHADOW *pan*



THE KING OF SHADOW *pan*

■ Fiche : è.é | Liens.
■ Statut : Elève - Serveur.
■ Messages : 211
■ MPV : 479
■ Age : 23
■ Type : ♥.
■ Pouvoir : Même aptitude physique qu'un poisson.
■ Avatar : Hijikata Toushirou (Gintama)

&.More
■ Age du personnage: 17 ans.
■ Rang : ★★★★
■ Relations :

Message Sujet: Re: Premier venu, premier pendu ? [Pv Yuki x Nono]   Sam 13 Aoû - 21:55


    « Dis…Je…J’suis perdu… »

    Et bien et bien, il ne manquait plus que ça. Il avait des yeux de chiens battus, exactement comme tu les détestes. Tu le trouves tellement naïf. Même sous le prétexte que ce soit un enfant ne vaut pas la peine de l'excuser de ses horribles globes oculaires plein d'espoirs parce que ça oui tu le vois qu'il s'est perdu. Tu le vois bien et pourtant l'envie de l'aider ne te viens pas à l'esprit. Il baisse les yeux, tu préfères mais d'un autre côté non. Ce gamin a l'air si lâche et toi tu le juges alors que tu n'as que dix-sept ans. Parce que toi, dans ton enfance, tu n'as jamais eu à demandé de l'aide. Et de l'aide à qui ? A ceux à qui tu ne comprenais rien et auxquels tu te tenais à l'écart ? A ceux à qui tu n'as jamais pu les appelé ''parent''. C'est à moitié de ta faute. T'as envie de vomir face à cette situation. Tu restes là planté comme un piquet devant ce gosse haut comme trois pommes. Tu soupires. Il relève la tête, ne te rends-pas tu comptes qu'il a sûrement eu de la peine ou de la peur en errant dans les rues de cette prison ? Non tu ne t'en rend pas compte, tu n'as jamais connu ça. Vient-il d'être séparé de ses parents ?
    Tu ne sais pas et tu t'en fous, à dire vrai. Et pourtant pourquoi n'as-tu pas tracé ton chemin sans ouvrir la bouche ? Trop d'interrogations sans réponses.

    « Perdu, ouais mais encore ? Tu veux aller où ? »

    T'es surement la seule personne qui ne connait même pas la notion de ''tact". T'avais l'air fin. Sans vraiment comprendre tu as finis par répondre à la question qui devait brûler les lèvres de ce petit brun. Les poings dans les poches, les marshmallows coincés entre ton bras gauche et ton corps pêteux et les cheveux dans la figure. Tu ne devais vraiment pas avoir l'air d'une personne qui veut en aider une autre, tu n'as jamais cet air là d'ailleurs. Tu soupires, ça fait voler quelques mèches. Si quelqu'un passait au même moment dans cette rue, on croirait que tu as volé ces sucreries à cet enfant à la cravate bien trop grande pour lui. Tu bailles, tu n'aimes pas attendre. Vite que ce gamin réponde et que tu l'y conduises, que tu en finisses le plus vite possible.

    « Tu peux me dire n'importe quel endroit, je connais cette ville comme ma poche. »

    C'est bien vrai, tu la parcours depuis que tu es né. Pour toi, c'est ici ta ville natale, tu n'en connais pas d'autre de toute façon. Ça en t'intéresse pas de savoir si tu es né à Tokyo ou à new-york, ce ne sont que des noms que tu as entendu en cours et lus à la bibliothèque. Ça ne t'intéresse pas non plus de savoir si on t'a abandonné ou non. Le seul fait qui compte c'est que tu sois là à vivre, même errer sans but. Tu tapes un peu du pieds. Tu n'as rien à faire de particuliers aujourd'hui et pourtant tu trouves que rester là est une perte de temps. Comme si tu en avais quelque chose à faire … C'est juste que rien ne se passe. Tu t'ennuies. L'ennuie te colle à la peau, elle te poursuit dans les moindres recoins. Tu ne peux pas l'étouffer, ni la noyer ni la bruler juste la tromper pendant quelques infimes instants. Ton paquet tombe, tu le ramasses aussitôt.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thihoa.illustrateur.org/



Invité

Invité


Message Sujet: Re: Premier venu, premier pendu ? [Pv Yuki x Nono]   Dim 28 Aoû - 19:41


Perdu, ouais mais encore ? Tu veux aller où ? »

C’est chez moi que je veux aller… Heum, cela m’attriste de devoir dire que c’est chez moi.Que c'est officiel, que c'est bien ici que je vis. Ce n’est pas ici mon vrai chez moi. Je ne suis pas fais pour être ici. Et même si je répondais : Chez moi, il ne saurait pas me guider, c’est un peu flou disons. Le problème c’est que je n’en savais pas plus. Ni la rue, ni l’adresse et ni même un point de repaire. La seule façon de le retrouver, serait de repasser par devant, en reconnaissant le bâtiment. Pour ça, il faudrait d’abord que je me souvienne par où je suis passé. Les rues se ressemblent tellement, comment arriverai-je à me retrouvé. Je n’osais pas dire un mot, si je lui avouais que je ne savais même pas quelle direction prendre, il serait découragé. De plus, pour être honnête, mon anxiété avait passé et je me disais que si je rentrais maintenant, cela ne marcherait pas : J’aurais l’impression de me prouver à moi-même que j’ai peur de l’extérieur, que ma vie est à l’intérieur ! Pas question ! C’est finit cette vie là. Ce Yuki là est parti.

Tu peux me dire n'importe quel endroit, je connais cette ville comme ma poche. »

À présent que je ne voulais plus rentrer, je ne savais pas quoi dire. Étrangement, comme il était le seul ici, j’avais tout simplement le goût de rester avec lui. Il n’avait pas l’air très content de ma présence mais j’avais l’impression que je ne voulais pas le quitter. Je crois que j’avais peur d’être seul. Et puis, plus tard, lorsque je voudrai vraiment rentrer, quesque je vais faire ? Je ne pourrai tout de même pas lui demander de faire chaque rue avec moi jusqu’à ce que je me reconnaisse. Non ? Et que dire maintenant ? ‘’Je suis perdu, mais je ne veux pas rentrer, tu m’aideras plus tard !’’ Sa ferait genre : je ne veux pas te quitter reste avec moi jusqu’à ce que je veuille rentrer. Puis, si je mentais en lui disant que finalement je me reconnaissais, en plus qu’il partirait, je n’aurais pas son aide plus tard. En même temps, peut-être avait-il quelque chose d’autre à faire que de supporter un gamin, il voulait surement me raccompagner vite fait pour pouvoir profiter de sa journée. Moi, je ne comprenais pas pourquoi je ne voulais pas qu’il parte mais le stress de ne pas savoir quoi dire me fit dire n’importe quoi :

-Si on marche, je vais bien finir par me reconnaître.

Bravo Yuki ! De un, j’admets que je ne sais pas du tout quel indication dire et de deux, comme je ne veux pas rentrer si on passe et que je me reconnais, je fais quoi ? Et oui, vous me lisez et vous vous dites surement : Bah, au pire tu rentre quand même. Vous ne comprenez pas tout à fait, je ne peux pas rentrer, dans mon cas, dans mes peurs, se serait de la lâcheté. Je sais, vous n’y comprenez rien, mais ce n’est pas grave. Et il y a même un de trois : Il se sentira obliger de marcher avec moi.

Je lui adresse un sourire pour tenter de chasser ma gêne. Je me sens bien, étrangement, cet inconnu m’apaise. Oui bon, dans mon cas ce n’est pas si étrange ; Tant qu’il y a quelqu’un, peut importe qui, je me sens mieux.

Mon regard se pose sur ces guimauves. Ils ont l’air si bon! Il y a si longtemps que je n’en ai pas mangé. Je n’ose pas lui en demander, mais je crois que mes yeux parlent : Qu’ils le disent à ma place. Ils me trahissent toujours ceux-là !


Revenir en haut Aller en bas

THE KING OF SHADOW *pan*



THE KING OF SHADOW *pan*

■ Fiche : è.é | Liens.
■ Statut : Elève - Serveur.
■ Messages : 211
■ MPV : 479
■ Age : 23
■ Type : ♥.
■ Pouvoir : Même aptitude physique qu'un poisson.
■ Avatar : Hijikata Toushirou (Gintama)

&.More
■ Age du personnage: 17 ans.
■ Rang : ★★★★
■ Relations :

Message Sujet: Re: Premier venu, premier pendu ? [Pv Yuki x Nono]   Jeu 1 Sep - 7:58


    «Si on marche, je vais bien finir par me reconnaître. »
    Tu ne prétends pas être le meilleur en français mais c'est étrange, c'est comme si à cet instant précis tu sentais que tu avais un élan d'inspiration pour aligner des mots sur une feuille de papier, plein de feuille. Peut-être une bonne centaine recto/verso. Il t'aurais également plus de voir de l'encre couler à flot qui prendrait forme selon tes désirs, de jolies styles de phrases riches et variées, tu songes presque à une publication avant même d'avoir commencer l'ouvrage. Tu connais même déjà son titre: ''L'art et la manière de tuer en toute discrétion''.

    « Tu te fous de moi là peut-être ? Tu n'as ni adresse ni rien à me donner ? »

    Bien que tu n'avais pas envie de connaître la réponse tu as quand même balancé cette question.

    Tu frappes violemment contre le mur, un coup sec et rapide laissant tomber le paquet de sucrerie, encore une fois. Ton poing était poussiéreux, tu le frottes un peu. La colère doit avoir un pouvoir formidable, elle t'empêchait de ressentir une quelconque douleur. T'avais l'impression que ce gamin ce foutait royalement de toi. Tu n'aimes déjà pas aider les autres mais c'est comme si les enfants avait la capacité d'accroitre l'impatience. Entonnant n'est-ce pas ? Tu as pourtant était enfant toit aussi mais ça ne change rien, il devait sans doute chercher sa mère ou une connerie du genre. Qu'est-ce qu'une mère pour toi de toute façon ? Tu ne peux pas comprendre et tu ne comprendras sans doute jamais. Tu fronces des sourcils. Ce paquet de marshmallow, qui jonchait à tes pieds, t'agaçait aussi.

    Il est pénible ce truk à tomber tout le temps ! Te disais-tu silencieusement dans un petit coin de ta tête. Quel est le crétin qui a bien pu inventer ces petits morceaux mous trop sucré ?!

    Tu le ramasses. Tu voyais bien qu'il n'arrêtais pas de fixer les friandises, tu les lui jette sans grande délicatesse. Comme une passe au basket. Précis, rapide, au niveau des épaules. Tu ne te pré-occupais aucunement si cela allait être bien réceptionné.

    « Écoute petit, je n'ai pas que ça à faire de ma journée, trouve quelqu'un d'autre pour chercher ton chemin. »

    Bien sûr que tu n'avais rien à faire aujourd'hui mais tu n'as plus envie d'aider ce mioche. Plus tu le regardais plus t'avais envie de le tuer, furieusement. Il ne manquerait plus qu'il se mette à pleurer. Ça serait un merveilleux bouquet final tiens. Il ne te viendrait même pas à l'esprit qu'il se sente complètement désemparé ou paniqué et toi t'es là, à le laisser dans sa merde. Et pourquoi pas, tout ça t'ennuies. Son sourire te donne envie de vomir. Naïf, tu vois toute sa naïveté dans ses deux grandes pupilles. La tienne, de naïveté, est partie depuis très longtemps. Tu es une personne vraiment amère. Tu tournes les talons et tu pars en direction opposée, les mains dans les poches.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thihoa.illustrateur.org/



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: Premier venu, premier pendu ? [Pv Yuki x Nono]   




Revenir en haut Aller en bas
 

Premier venu, premier pendu ? [Pv Yuki x Nono]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye... :: RPs
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit