www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 If you can dance, you can fly. ▬ Emiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité

Invité


Message Sujet: If you can dance, you can fly. ▬ Emiko   Ven 20 Mai - 12:06


I believe I can fly ♪


    Les sens me revenaient peu à peu. Le bruit me revenait, mais j'en était totalement inconsciente. Mon corps se faisait de plus en plus lourd, à chaque fraction de seconde qui s'écoulait. Je sentais la fatigue irriter mes yeux, rendant mes paupières douloureusement lourdes. Il fallait se réveiller, et j'aurais voulu rester au lit. J'avais chaud. Je me sentais légère dans le pays des rêves. Mais dès que le réveil me frappait en pleine figure, je devais affronter le monde tel qu'il était réellement, et non comme je l'aurais voulu. Un monde cruel où la beauté lutte pour se manifester. Car dans ce mode, il existe des choses qu'on ne peut imaginer. Tout ce petit discours pseudo-philosophique pour dire que j'étais obligée de me réveillée, car j’avais ouvert les yeux, et une fois ouverts, ils ne se refermaient pas si facilement. Je me levai tranquillement après m'être détendue de tout mon long dans mon lit si douillet et me dirigeai automatiquement vers la salle de bain pour prendre une bonne douche bien chaude. Une fois bien lavée et propre, j'entrepris de choisir des vêtements pour la journée. Comme on était en week-end, j'optais pour une tenue décontractée et ample. J'avais déjà prévu quelque chose cet après-midi là : danse, danse et danse. Il fallait que je me perfectionne, et que j'essaye d'apprendre de nouveaux pas si c'était seulement possible. Alors je mis un pantacourt en jean accompagné d'un long t-shirt rouge sans manches et entrepris de me maquiller. Une légère couche de font de teint -je ne tenais pas à être orange- et deux coups de crayons sous les yeux plus tard, j'étais enfin prête à faire la chose que j'aimais presque le plus au monde : manger. C'est très important de manger, ne l'oubliez jamais. Je mangeai donc deux tartines à la pâte à tartiner au chocolat et aux noisettes, pour ne pas citer de marque, un jus de pomme, un yaourt à la fraise et je bus une tasse de chocolat. Je sais, vous me direz que c'est beaucoup. Mais je bouge tellement en une journée que j'arrive à brûler tout ce que j'ai ingurgité. Le petit-déjeuner enfoui dans mon ventre et la vaisselle lavée, j'allumai l'ordi et décidai de geeker toute la matinée. Sacré programme.
    Midi. L'heure de re-manger. Pâtes à la carbonara et steak haché au menu. Ça s'annonçait super bien. Le repas ne parvint pas à survivre plus de cinq minutes avant de passer déchiqueté, en lambeaux dans mon énorme estomac. Petite sieste et je pourrais être opérationnelle. Le sommeil envolé, je me remaquillai et chaussai mes Nike montantes rouges, parfaites pour la danse. Je pris mon sac à dos, mes enceintes et mon I pod et sortis de la pièce, refermant bien derrière moi. Je m’élançai en courant vers la ville, pas très loin. Vers le coeur de la ville, plus précisément. A la fontaine, là où je serais confrontée au regard des autres. Là où je pourrais m'entraîner comme il se doit. Je me mis à chanter Still Waiting de Sum 41 dans la tête. Quand je croisais des passants dans les rues, ils se mettaient à fredonner cette chanson qu'ils ne connaissaient peut-être pas sans raison valable. Il ne fallait pas que j'essaie de régler le niveau du son que j'envoyais involontairement, ou bien je risquais de faire exploser les tympans à tout le monde. Alors je ne me concentrai pas sur la musique, mais sur la danse qui m'attendait. J'allais danser. J'allais voler. La danse faisait entièrement partie de moi, et je prenais un plaisir fou à me déhancher sur les notes. J'avais ça dans le sang. Je le savais.


Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: If you can dance, you can fly. ▬ Emiko   Dim 22 Mai - 8:08


La musique fait partie de moi.
Tel une hsitoire sans fin.





    Elle n'aimé pas se réveillé, c'était la vie pourtant. Pourquoi ne pas dormir toujours ? Est-ce mal ? Qu'est-ce qu'elle en savait, elle ? Emiko Hidemi ? Tueuse de famille. M'enfin, ses yeux bleu spectrale scrutant difficilement le plafond. Etant clouée dans cette couette chaude et épaisse, au touché de soie. C'était le jour de la musique pour elle. Chaques semaine, ce jour là, elle devait allez dansé et chanté... Quelques part. Elle ne sait pas où, mais elle trouvée toujours un bon endroit. Quoi que, une fois, elle c'était mise dans une place assez populaire, ce qui faisait que quand elle devait dansé, elle n'avait pas assez de places et les gens, donc, l'empêcher de faire ses mouvements. Alors, elle est partit dans un autre coin, où personnes venaient, et elle put, enfin, faire ce qu'elle devait. Ses mains enlevèrent délicatement cette couette, elle devait sortir de son petit nid tout chaud et tout beau.. Un beau gachi ! Humpf. C'est vrai quoi, vous vous levez à 7h le matin pour allez dansé ? Vous ? Hein ? Ben... Elle oui ! C'est une courageuse, heureusement. Le matin, Emiko mange, ensuite fume, et part se laver et s'habille. Elle ne porte jamais de robes, quoi que si, mais vraiment très rarement. Les choses fifilles c'est pas son truc. Elle préfère les choses où elle se sent à l'aise dedans. Et c'est ce que fit la demoiselle, en se levant. Mangeant des céréales, après quoi elle va fumé. Retournant dans la Salle de bain pour se lavé les dents, puis prit une douche rapidement. Ses cheveux étaient humides quand elle sortit, mais elle se sêcha vite et prit ses affaires dans l'armoir. Ses souvêtements, un mini-short de sport, avec un débardeur puis des chaussettes courtes. Quelques minutes, Emiko ressortit habillé, et coiffé d'une queud de cheval. Une envie folle de s'amusée pour une fois.
    Elle sortit dans les couloirs, en quête de la porte de sortie. Elle était vraiment ... vraiment ... et encore vraiment pas du matin. Même si elle à prit la douche, etc. Elle était toujours dans ses petits nuages avec pleins de moutons partout. Oui, c'est vrai... Drôle d'image je l'avoue. Mais qui est toujours super bien réveillé le matin ? Vous ? Ben... Pas pour Emiko. Enfin, passons. Je disais donc... Ah oui ! La jeune fille cherché toujours cette foutue porte, avant de la trouvée. Elle ne tarda pas à sortir. Quand elle fut dehors, elle sentie la petite brise matinal et la chaleur du soleil. C'était bon. Remettant son sac noir de sport, correctement sur l'épaule. La jeuen fille partit vers un endroit calme, mais quand elle passa vers la fontaine, elle se cogna à une fille. Emiko ne perdit pas l'équilibre, ayant l'habitude de se faire toujours bousculé.

    « Désolé, je regardais pas où j'allais. »

    C'était sa faute. Elle n'avait pas fait attention, trop préoccupé par l'endroit qu'elle voulait. Son sac, par contre, finit par terre, où les disques et sa chaine Hi-Fi sans fil sortit du sac. Sous un soupire, Emiko rangea ses affaire et regarde sa chaine Hi-Fi, qui était maintenant cassée... Elle fit une remarque à elle-même, du genre : "Je vais jamais pouvoir dansé tranquille dans ce pays..." Toujours la tête dans les nuages pour insulté ou être méchante avec n'importe qui. Elle leva la tête, sans émotions à part de la fatigue en voyant une fille assez petite par rapport à Emi, et aux cheveux longs bruns. Elle était habillé un peu comme la jeune Hidemi, comme si l'inconnue parté faire du sport. Mais ce qui attira le plus Emiko, c'était le sang de celle-ci. Elle pouvait sentir le sang de l'inconnue qui dégagé une exitation, pas sexuel hein ! Non mais autre chose, alors elle se leva, en remettant s achaine Hi-Fi cassé dans son sac en regardant l'inconnue.

    « Ta hâte de faire quelque chose on dirait.. »




Hors-RP : Désolé, je viens de le faire, mais je n'est toujours pas d'ordi' vu qu'il est ... Explosé. Donc j'ai fait ça sur l'Iphone.


Revenir en haut Aller en bas



Invité

Invité


Message Sujet: Re: If you can dance, you can fly. ▬ Emiko   Mar 7 Juin - 14:13


    BOUM. Choc. Mal. Bobo. Kaput. Aïe. Vous l'aurez compris. Alors que j'étais en pleine course pour me mettre en forme avant d'attaquer la danse, je suis rentrée dans quelqu'un. Une fille grande. Même si moi j'étais grande, elle me dépassait quand même. En fait, c'était une géante. Une magnifique géante. Bien qu'elle ne semblait pas trop réveillée, et même carrément encore en train de dormir, la fille dégageait un sentiment de respect. Je regardais par terre. Merde. Ses affaires étaient par terre. Et sa chaîne Hi-Fi était cassée. Fait chier. Fait chier grave. J'avais pété les affaires de quelqu'un. Et c'était pas comme si c'était pas un truc cher. J'avais honte. Mais vraiment honte. Et en plus, c'est elle qui s'est excusée en premier.

      Désolé, je regardais pas où j'allais.

      Nan, c'est moi qui m'excuse. C'est de ma faute.


    Je l'avais déjà vue à l'Académie. Mais où ? Je ne connaissais ni son pouvoir, ni son nom. Dommage. Il me les fallait, ou du moins juste son nom. Je voulais la rembourser. Je tenais absolument à la rembourser. Personnellement, je n'aurais pas aimé que l'on me bouscule et que l'on me casse un truc sans me rendre ne serais-ce qu'un centime, un minuscule tout petit mini centime symbolique. La fille remit ses affaires dans son sac. Je voulais l'aider, mais j'avais déjà voulu aider une personne dans le passé, que j'avais aussi bousculée et dont les affaires s'étaient aussi rétamées par terre. Cette personne a cru que je voulais lui voler quelque chose, alors elle a fui en blasphémant et en prétendant que j'étais une sale petite voleuse. Vive les gens et leur confiance. C'est en me rappelant de ça que je me suis retenue de l'aider. Et j'ai du lutter. Contre moi-même. Parce que j'ai toujours eu, malheureusement, cette envie irrépressible d'aider les autres. Ou de réparer mes erreurs. Je dis malheureusement parce que peut-être qu'un jour, cette envie involontaire et inconsciente me perdra. Qui sait ?

      T'as hâte de faire quelque chose on dirait ...


    Dingue. Elle faisait comme si je n'avais pas pété sa chaîne Hi-Fi. Elle faisait comme si rien ne s'était passé, comme si ce n'était pas grave. Mais c'est grave ! C'EST UN CRIME ! Envers son bien-être. Sans musique, on n'est plus rien. Nous, pauvres petits humains égocentriques. Sans ce son dans nos oreilles, on ne ressent plus rien, on ne vit plus rien, on n'aime plus rien. Enfin, c'est peut-être un peu exagéré, mais vous comprendrez l'idée. Je lui répondis, en essayant de paraître le plus naturelle possible.

      Ouais, j'allais danser. Mais pour ta chaîne Hi-Fi ... Désolée, vraiment. Au fait, t'es pas à l'Académie toi ? C'est quoi ton nom ?


    J'avais complètement oublié que je voulais danser. J'étais focalisée sur l'horreur que j'avais faite. Et puis, pourquoi ne pas prendre son temps pour connaitre d'autres personnes, après-tout ? J'étais arrivée il y a peu, et j'avais besoin de connaître du monde à l'Académie. C'est pourquoi j'ai décidé sur l'instant d'abandonner mon projet de danse. Quand j'aurais fini de parler avec la jeune femme, je pourrais retourner à mes affaires. Mais je voulais simplement profiter des rencontres que la vie pouvait nous offrir. Poétique, n'est-ce pas ? Mais je réagis souvent sur des coups de têtes. Et là, j'avais encore décidé de laisser faire mon instinct. Parce que je sentais que quelque chose allait arriver. Quelque chose de bien.


Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé



Message Sujet: Re: If you can dance, you can fly. ▬ Emiko   




Revenir en haut Aller en bas
 

If you can dance, you can fly. ▬ Emiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye... :: RPs
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit