www :: CONTEXTE
www :: REGLEMENT
www :: LE PAS A PAS
www :: AVATARS/POUVOIRS PRIS
www :: METIERS
RPs/demandes libres
Rien pour le moment


NOMS

POUVOIRS
Nakunaru Academy

Partagez | 
 

 o1 : Titre en cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: o1 : Titre en cours    Jeu 5 Mai - 13:55


En cours aussi


    Si Miki avait continué ses études au lycée Jinsei, elle serait probablement rentré à l'université de Todaï à l'heure qu'il est. Elle aurait sûrement trouvé un camarade de classe qui aurait eu la gentillesse de lui laisser la place alors que toute la moitié de sa salle est vide. Elle aurait été ami avec ce garçon, et en tomberait sûrement amoureuse tout en faisant carrière en psychologie. Mais la vie a fait que certaines personnes ont été "élus" pour errer et vivre jusqu'à leur fin de leur jour dans cette cité "miraculeuse". La jeune fille marcha dans ce long couloir depuis seulement trois jours et s'est fait de nouvelle rencontre qui était comme elle ; ils avaient des dons comme elle. Depuis qu'elle avait rencontré d'autres personnes elle avait également apprit à ressentir bien davantage de sentiments que lorsqu'elle était dans la maison familiale. En découvrant de nouvelles personnes, Miki avait découvert de nouvelles façons d'être et des cultures différentes de la sienne. Au détour d'une route un peu plus loin, la jeune fille si distinguée avait rencontré deux jeunes filles avec qui elle ne se séparait plus. Juliette, une française avec un accent fort quand elle parlait japonais, elle a la capacité de se téléporter alors que Kwon, coréenne, a la capacité de vieillir et rajeunir les gens.

    Comme la plupart des nouveaux camarades, elle se sentait aussi perdue. Et comme la plupart des gens, elle avait perdu son sourire. Depuis les trois jours qu'elle était là tout lui semblait différent, elle avait vu une vieille marchande de fruits à faire mûrir ses propres fruits à l'espaces de quelques secondes à peine, une petite fille qui faisait la conversation à un chant et aux oiseaux dans le parc, et un homme qui guérissait son fils quand il s'est égratigné la jambe. L'adolescente était à la fois troublé et étonné de voir tant de gens avec des dons qui s'entraident les uns et les autres. Sans trop de mal, elle trouva sa salle et se mit à sa place près de la fenêtre et rêver à une vie on ne peut plus normale ?

    _ Akimoto-san ?
    « Hnmm..? » Elle tourna légèrement vers ce camarade qui lui la harcelé de mail dérangeants et de proposition de faire Miki sa petite copine.
    _Je... Il n'était pas intéressant. Elle regarda la fenêtre de la classe, qui ouvrait sur un ciel gris et nuageux.
    _Akimoto-san SORT AVEC MOI !!! Non pas intéressant. Les premières gouttes de pluie tombèrent.
    « Non. » Sec, net. Elle se leva de sa chaise et posa sa main sur le crâne du garçon, et en quelque seconde il ne bougea plus jusqu'à ce que Miki soit partie.
    _Qu'est-ce-que je fais là ?

    Miki était déjà descendu quand le garçon retrouva ses esprits et s'interrogea de son identité récemment oublié et effacé de sa mémoire. La jeune fille fit un sourire guilleret, elle prenait un sentiment malsain à supprimer la mémoire des gens mais ce garçon était bien trop collant... De façon général, elle trouvait les gens trop collants. Miki se dirigea vers la cafétéria, ils ont eu la bonne idée d'installer un distributeur de boisson, elle glissa une pièce de cent yens et choisit son brique de lait. Manque de bol, il était coincé entre les ressorts métalliques et la vitre. Elle donna un gros coup de pied sur la machine, quitte à la péter, mais son brique de lait était important. Elle passa une bonne dizaines de minutes à s'acharner sur la machine.


Revenir en haut Aller en bas



avatar
Invité

Invité


Message Sujet: Re: o1 : Titre en cours    Sam 7 Mai - 3:57


Yuurei avait fini par se décider à aller en cours. Puisqu’il était coincé dans cette immense cité remplie de gens plus bizarres les uns que les autres, autant apprendre quelque chose. Ou tout du moins, essayer... Il n’avait jamais été vraiment doué, pour ce qui était d’étudier. Non pas qu’il soit idiot, bien au contraire, mais il avait du mal à se concentrer. Il préférait cent fois être dehors, à dépenser son énergie physique, plutôt que sur une chaise dans une salle de cours, à gaspiller son énergie intellectuelle. Du coup, et bien qu’il ne cherche même pas à suivre le déroulement du cours, la plupart du temps, il s’ennuyait. C’était la raison pour laquelle il avait tendance à perturber la classe. D’ailleurs, il s’était déjà fait remarquer par beaucoup, avait déjà provoqué des fou-rires des élèves, et des soupirs exaspérés des profs. Ce n’était pourtant que la première semaine... ça promettait.

Qu’étaient-ils supposés apprendre, dans cette école, d’ailleurs ? N’étaient-ils pas supposés apprendre comment se servir de leur pouvoir ? Alors pourquoi ces cours ressemblaient-ils à s’y méprendre à ceux qu’on pouvait suivre dans une école normale à l’extérieur ? Quel était le but de tout ceci ? Si même ça, ça ne changeait pas, alors Yuu ne voyait aucun intérêt à s’enfermer avec des cas. Ah, si, ils pouvaient se rencontrer, woohoo ! Quel progrès phénoménal ! Donc en gros, on les parquait ensemble, pour leur faire vivre à peu près la même chose que dans le monde normal, mais loin des gens normaux. Histoire qu’ils ne se mélangent surtout pas. Comme on avait pu le faire à travers les siècles avec pas mal de peuples «différents». ça faisait peur, quand on y pensait... Yuurei refusait de se forcer à ne pas y penser. Il avait trop de questions sans réponses dans la tête, et ça l’obsédait. Les grands projets à la Big Brother, il avait pas envie de les suivre comme un mouton sans les comprendre.

Le seul point positif dans tout ça, c’est qu’il commençait à faire la connaissance de plein de gens. Et que certains étaient très intéressants. Avec des pouvoirs parfois absolument captivants. Beaucoup de pouvoirs étaient actifs, en fait. C’est à dire que les personnes qui les maîtrisaient pouvaient s’en servir de manière directe pour agir, que ce soit sur des gens, sur l’espace, sur le temps... Ils pouvaient aquérir la capacité de contrôler leurs pouvoirs. Ce n’était pas le cas de Yuu. Son pouvoir était passif. Il subissait. Et même avec des années et des années de pratique et d’apprentissage, il ne voyait pas comment il pourrait apprendre à le maîtriser. La seule chose qu’il pouvait faire pour le brider, c’était l’eyepatch qu’il portait sur son oeil droit. Eyepatch qui avait contribué à le faire remarquer, d’ailleurs, tout comme sa chevelure rousse. Il ne savait pas trop pourquoi, mais que ce soit parmi les gens normaux, ou les gens qui vivaient ici à Nakunaru, un roux ne passait jamais inapperçu.

La plupart des élèves avaient compris qu’ils se trouvaient dans un environnement ouvert aux personnes spéciales dans leur genre, et se servaient allègrement de leur don, sans en éprouver la moindre gêne. Pour certains, ça ne se voyait pas tant que ça, parce qu’ils l’utilisaient avec discrétion. Pour d’autres, ils s’en vantaient si haut et fort que tout l’établissement était au courant de leurs capacités. Le pouvoir de Yuu n’avait rien de spectaculaire. Et il évitait le plus possible d’en parler. Comme il l’avait toujours fait, en fait. Il s’était toujours montré peu bavard sur son don, et même au sein d’une école remplie de gens qui en possédaient un, il ne comptait pas changer d’attitude. Comme quoi, ça ne servait vraiment à rien, de se trouver ici... Il ne voyait pas en quoi cela lui serait utile, de laisser savoir à tous qu’il voyait les morts. Du coup, un petit groupe d’élève se demandait très sérieusement quelle pouvait bien être sa capacité. Il est vrai que contrairement à beaucoup, d’un point de vue extérieur, Yuu semblait être parfaitement normal.

Il se doutait qu’il ne devait pas être le seul à être paumé, à avoir des tas de questions, et à aspirer à des réponses, voire à un retour à la normale. Parce que cette situation avait quelque chose de terriblement angoissant. Et encore, lui était arrivé là de son plein gré, mais ce n’était pas le cas de beaucoup. Il ne savait pas du tout comment il aurait réagi, s’il avait fait partie de ceux qui s’étaient fait enlever en pleine nuit, pour se réveiller au sein d’une ville nouvelle, dont ils ne connaissaient rien, séparés de leur famille et de leurs amis pour toujours, sans jamais avoir le droit de sortir, ou d’avoir un quelconque contact avec le monde extérieur. Il aurait probablement pété un câble. Mais pour lui, seule la moitié de cette phrase s’appliquait, alors il s’efforçait de le supporter pour le moment, faute de mieux. Mais ça le travaillait. Et si certains élèves optimistes commençaient à faire leur vie de tous les jours à Nakunaru, et qu’il s’efforçait de ne pas briser leur enthousiasme, il se sentait à l’intérieur aussi vide qu’un pot sans eau.

Yuu était assis sur sa chaise, à laquelle ses fesses semblaient être vissées depuis des heures, mais n’avait pas franchement l’attitude de l’élève studieux et attentif. Vous me direz: c’était la pause, quoi de plus normal ? Non, mais en fait, il avait exactement la même attitude pendant la classe: à moitié avachi sur son dossier, les jambes tendues de la chaise au sol. Pour tout vous dire, il n’avait même pas tilté que ce fut la pause, jusqu’à ce qu’une demoiselle passât juste devant sa table pour aller s’accouder sur le rebord de la fenêtre. Il leva les yeux de son dessin. La scène qui se produisit alors sous ses yeux fit naître un frisson dans le bas de son dos... Il n’avait aucune idée de ce qui venait réellement de se passer, mais il était sur d’une chose: il ne laisserait jamais cette fille avoir un quelconque contact physique avec lui. Parce qu’il ne savait pas quel était son pouvoir, mais avoir appliqué sa main sur le front de ce pauvre garçon, ça lui avait pas fait du bien...

Le rouquin ne comprenait pas, ce genre de chose. Il n’avait pas de pouvoir actif, mais il était presque sur que s’il en avait un, il l’utiliserait avec parcimonie, et en tout cas, pas à tort et à travers, pour des histoires aussi banales que «veux tu sortir avec moi ?». C’était tout simplement puéril, et irresponsable. Aucun respect pour les gens... Bref, il désapprouvait. Mais il se garderait bien de le dire à une miss qui n’hésiterait pas à lui faire Dieu savait quoi à la moindre remarque désobligeante... «Un grand pouvoir entraîne de grandes responsabilités», dixit l’oncle Ben, dans Spider Man. Un credo avec lequel Yuu était parfaitement d’accord. Il aurait fallu le lui faire lire, ce comics, à cette folle furieuse de la gachette magique !

Elle sortit. Yuu tourna la tête vers la fenêtre pour rêver un instant, puis termina son dessin distraitement. Il ne savait pas trop ce que ça représentait, au juste... Comme la plupart de ses dessins. De toutes manières, ce n’était probablement pas lui qui dessinait réellement. Lorsqu’il éloigna un peu la feuille de sous son nez, pour prendre un certain recul, il ouvrit des yeux ronds, trésaillit violemment, et lâcha sa feuille. Puis il se jeta dessus, et la rangea très vite tout au fond de son classeur, en priant très fort pour que personne ne l’ait vu. Son coeur s’était emballé à vitesse grand V, et il avait beaucoup de mal à le calmer. Fort heureusement, personne ne semblait avoir pris conscience de son malaise. Mais il avait besoin d’un remontant... Une brique de lait, par exemple.Aussi loin que remontaient ses souvenirs, Yuu avait toujours adoré le lait. Bon, ça ne l’avait pas beaucoup aidé à grandir, mais ce n’était pas faute d’en boire, en tout cas. Oui, une bonne brique de lait, ça lui remettrait sans aucun doute les idées et le coeur en place.

La pause ne se terminait que dans quinze minutes. Yuu n’avait pas d’argent pour s’acheter quoi que ce soit, mais il avait parfois de la chance, et trouvait de la monnaie oubliée dans les distributeurs automatiques, ou parvenait à faire tomber quelque chose sans payer. Il sortit donc de la salle de classe, et se dirigea vers les machines. Là, il s’arrêta à quelques mètres. Elle était occupée, et pas par n’importe qui: la folle furieuse de la gachette magique ! Elle semblait avoir un problème... La brique qu’elle avait choisie ne voulait pas tomber, et elle s’acharnait sur le distributeur. Yuu s’approcha prudemment.

«Attends, je vais t’aider.»

Et là, ça aurait été tellement classe, s’il avait pu sortir un super pouvoir du genre «je passe ma main à travers la vitre» ou «Je pète la vitre sans me faire mal aux doigts, et même que je la répare automatiquement après, comme si rien ne s’était passé». Mais non. Malheureusement, le don de Yuu n’avait rien de pratique, dans la vie de tous les jours, et il ne pouvait compter que sur ses p’tits muscles. Il remonta ses manches. Oui, bon, il n’avait pas la carrure de musclor, c’était le moins qu’on puisse dire: il était petit, et pas très épais. Cela dit, il possédait en lui une force physique assez impressionnante, et sans commune mesure avec son gabarit. Il posa doucement sa main sur l’épaule de la jeune fille, pour la faire reculer un peu, puis la posa sur le haut de la machine... qu’il fit basculer en avant, retenant son poids, visiblement conséquent, sans trop trop de problèmes. Il secoua un peu, jusqu’à ce qu’un «chtok» caractéristique lui indique qu’il pouvait remettre la machine dans sa position initiale.

Ensuite, il ne restait plus qu’à récupérer la brique. Une brique de lait ! Exactement ce qu’il voulait ! Et il avait très peu de chances de parvenir à en faire tomber une autre... Pourtant, il marqua à peine sa surprise, et tendit la brique à la demoiselle, avec un grand sourire victorieux.

«Tadan !» v(^^) «Il vous faut autre chose, Mademoiselle ?» plaisanta-t-il en prenant outrancièrement le ton du domestique gentleman, fier de ce qu’il venait d’accomplir.

Toute méfiance à l’égard de l’inconnue semblait avoir disparu de son comportement, même s’il n’en avait jamais vraiment fait preuve de manière ouverte. Cela dit, si elle devait émettre la volonté de poser sa main sur son front, il n’en mènerait pas large, et s’enfuirait probablement en courant.

Revenir en haut Aller en bas
 

o1 : Titre en cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nakunaru Academy :: 
Archives
Archives
 ::  Bye Bye... :: RPs
-
Sauter vers:  

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit